Route du Cap Corse

La Route touristique du Cap Corse : une route tournée vers la mer !

Le cap Corse, cette péninsule du nord de la Corse, est une longue chaîne montagneuse de 40 kilomètres plongeant dans la mer. Une belle route longeant la côte sauvage, de Saint-Florent jusqu'à Centuri et de Macinaggio jusqu'à Bastia, offre une succession de beaux paysages : falaises abruptes, surtout sur la côte occidentale, rivages découpés où se dressent des tours de la période génoise, villages pittoresques.

Parmi les dix communes du Cap Corse « historique », seule Olcani n'a aucun accès à la mer ; Nonza, village perché surplombant sa célèbre plage de galets gris, n'a plus de marine.

Par le biais de ses marines, le Cap Corse constitue la région de Corse la plus tournée vers la mer. On y trouve d'ailleurs encore aujourd'hui les deux plus grands ports de pêche de l'île : Centuri et Macinaghju.

Le Cap corse est également une terre fertile et propice aux cultures variées : vigne, olivier, arbres fruitiers. La culture et le commerce du cédrat, en particulier, constitua pendant très longtemps une importante source de revenus pour les Cap-Corsins.

Aujourd'hui, d'importants vignobles s'étendent sur son versant oriental : AOC "Muscat du Cap Corse" à Pietracorbara et Rogliano et dans sa partie méridionale : AOC "Patrimonio" à Patrimonio et Barbaggio.

Le Cap Corse, patrimoine naturel sauvage préservé est aussi une région chargée d’histoire, tourmentée par les multiples invasions barbares où se regroupent plus du tiers des fameuses tours Génoises construites sur l’île afin de pouvoir alerter la population en cas d’invasion.

Le Cap Corse s'étend au nord d'une ligne Bastia - Saint-Florent, sur près de 40 km de long dans le sens nord-sud, et 10 à 15 km de large. A la Pointe du Cap Corse, entre Macinaggio et Centuri, la route abandonne le littoral. Commence ici le royaume du maquis. Le Cap Corse est donc un haut lieu du tourisme et un endroit incontournable de l’île de Corse à visiter sur la route de vos vacances !

Le circuit autour du Cap Corse commence à Bastia. Ou on part de la D80 le long de la côte vers le Nord, ou bien alors on choisit la Corniche, la D31, qui mène des villages Ville-di-Pietrabugno à San Martino-di-Lota.

De cette route on apprécie une superbe vue lointaine de la côte et des îles Capraja, Elbe et Monte Cristo du nord vers le Sud. À Miomo on atteint alors de nouveau la route des côtes.

La Route touristique du Cap Corse en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Variante des Corniches :

De la place St-Nicolas à Bastia on prend la D81, direction St-Florent. Après 4,5 km, on tourne sur la D231 (panneau Cardo) et après sur la D31. Qui ne retourne pas à Bastia après le circuit du Cap, doit aller encore avant sur les 960 m de haut Serra di Pigno, la maison de montagne de Bastia. La vue promène son regard sur la ville, l´Ètang de Biguglia à l´Est et vers St-Laurent, le Nebbio et le Désert des Agriates mais aussi le vignoble de Patrimonio à l´Ouest.

Par temps clair on voit à l´horizon l´archipel toscan, les îles Capraja, Elbe et Monte Cristo et très rarement la Terre ferme italienne et francaise. Sur l´étroite D338 la Serra di Pigno du Col de Teghime est confortable à joindre. Qui termine le circuit à Bastia peut garder la Serra di Pigno pour la fin. La visibilité est en fait meilleure tôt le matin. Le plus beau est la vue de San Martino-di-Lota. On atteint la route principale de nouveau à Miomo. Toutefois, on manque alors la tour ronde debout sur une plage de graviers. Mais qui souhaite la voir, gare la voiture et marche le long de la route vers le Sud.

Variante par la route côtière :

De la place St-Nicolas on prend vers le Nord, en passant par le port et on suit le panneau direction Cap Corse. Dans la région nord de Bastia en haut et en bas de la route se trouvent de belles villas. Pietranera est l'un des quartiers résidentiels près de Bastia

Miomo cap corse routes touristiques en haute corse guide du tourisme de la corseA Miomo on apercoit déjà la permière tour ronde, qui existe en grandes quantités autour du Cap Corse. Elle se trouve à la fin du Nord la petite baie de graviers et est de la route déjà un bon motif pour sortir l'appareil photo. A la fin on traverse les petits villages de Grigione et Lavasina, les deux offrent une petite baie de graviers. A Lavasina se déroule tous les ans, le 8 septembre, une procession sur la plage.

Erbalunga est un petit village de pêcheurs et se trouve déjá à 10 km au nord de Bastia. La petite langue de terre, sur laquelle des maisons s´alignent serrées les unes sur les autres et à la pointe extérieure de laquelle se trouve une tour ronde à moitié délabrée, est de loin les motifs de photo préférés, surtout alors, quand en arrière-plan, un ferry passe.

Peu avant Erbalunga, quelqu´un remarquera peut-être un grand bâtiment avec l´inscription “Les Glaciers du Brando”. Ici de la neige était conservée jusqu´au début du 20ème siècle. De la neige qui servait pour rafraîchir les fontaines de la ville de Bastia en été et de cette manière, de protéger l´eau des paresseux.

De préférence, on gare la voiture sur le grand parking sur la gauche de la route indiqué, et on va à pied jusqu´à la tour génoise. Du côté mer, il est même possible de faire son ascension avec un peu d´expérience de l´escalade. De la façade extérieure, on réussit comme ca à atteindre le premier étage, d´où deux escaliers mènent en haut.

Au nord de cette langue de terre, qui est d´ailleurs appréciée des plongeurs, se trouve des petits ports de pêche. Pour y arriver, on passe à travers un pas plus d´un mètre de large ruelle ou de l´autre côté.

Après Erbalunga, le paysage devient plus sauvage et on laisse l´influence de la région de Bastia définitivement derrière soi. Enfin, on atteint la Marine de Sisco. En jetant un regard sur la carte, on remarque que le long de la Côte du Cap se trouvent plusieurs centres maritimes, pendant que le village véritable ou les hameaux isolés se trouvent dans l´arrière-pays. Le centre maritime servait auparavant comme base, pendant que les gens préféraient, de peur des attaques, l´intérieur des terres.

Qui ne peut pas faire le tour du Cap en un seul jour, doit absolument monter à la vallée de Sisco. De l´église de San Martinu, l´étroite D32 mène vers le nord. Après bien 500m, une piste dirige en haut à gauche la pente. Si on suit celle-ci à pied, on parvient à une petite chapelle romane, San Michele, qui est construite sur une falaise et de là on a une vue magnifique de la vallée de Sisco jusqu´à la mer. La chapelle a été créée au 11ème siècle. Elle est malheureusement fermée et on peut l´admirer que de l´extérieur.

La Marine de Sisco dispose d´une petite plage de graviers, mais elle ne séduit pas cependant pour la baignade. Au Nord de Sisco, il se trouve au-delà de la route de la côte un ancien monastère. Il a été transformé en maison d´habitation, c´est privé et ne peut pas être visité.

A 4 km au nord de Marine de Sisco se trouve la Marine de Pietracorbara. Ici on trouve une belle baie de sable fin. On apprécie une belle vue de la colline caractéristique avec la tour en ruine dessus. Pour les amateur de baignade un ruisseau, est ici à Pietracorbara au bon endroit. On prend la D232 sur 5,5 km vers l´intérieur du pays jusqu´au hameau de Selamace, il ne reste plus qu´une marche de 5 minutes jusqu´à un superbe lieu de baignade avec un pittoresque pont rond. A conseiller fortement !

Entre la Marine de Pietracorbara et le petit village Porticciolo se trouve au-delà de la route la tour génoise de l´Osse dite la Tour de l´Osse. Celle-ci est parfaitement en bon état. Il est même possible de l´escalader mais comme à Erbalunga, il n´y a pas non plus d´escaliers extérieurs jusqu´à l´entrée, comme c´est le cas dans les autres tours. On est oblige d´escalader la façade.

Porticciolo cap corse routes touristiques en haute corse guide du tourisme de la corsePorticciolo est coquet petit village de pêcheurs, avec un minuscule port. Les maisons sont couvertes en ardoise et - comme à Centuri – peinte couleur pastelle. Au nord de Porticciolo la route mène directement à une plage.

A Santa Severa, aussi appelée Marine de Luri, avec son petit port de plaisance, on a la possibilité de raccourcir le tour du Cap Corse par Luri et le col de Ste-Lucie (Santa Lucia). Mais qui veut découvrir la pointe nord, reste ici sur la D80 direction Macinaggio. Les amateurs de vin font une pause au Domaine de Pieretti sur le côté droit au nord de la sortie du village.

Au hameau Piazza,  le village principal de la commune de Luri, se trouve tous les ans, au premier week-end de juillet, la fête du vin. Là, on a la possibilité de déguster tous les vins des producteurs corses connus et bien sûr d´en acheter. Le soir, il y a une fête avec musique.

La Marine de Meria est l´avant-dernier village à l´est de la côte du Cap Corse. Qui souhaite raccourcir le tour du Cap, peut tourner au village sur la D35 vers Morosaglia. La route étroite et pleine de virages monte à une vallée isolée. On passe plusieurs usines minières fermées. Après le col une magnifique vue se propose au nord de la côte Est du Cap Corse.

Meria même se trouve un peu au-delà et est à atteindre par la D135. La plage de graviers de la Marine de Meria est surtout utilisée par les habitants dans la saison. Sur le côté nord de la baie, se trouve une tour ronde restaurée mais pas belle.

A Macinaggio, la D80 quitte la côte et mène sur le Col St-Nicolas à la Côte Ouest du Cap. Aujourd´hui, le village a le plus grand port de plaisance du Cap Corse. Macinaggio est en pleine saison un village plus vif plein de vie. Tout au long de la promenade du port, s´alignent un restaurant et un bar l´un derrière l´autre. Le port offre plus de 500 places pour les bateaux.

Une baignade sur la plage au nord du village en vaut la peine et surtout, la plage de Tamarone est un peu plus vide, qui se trouve à environ un kilomètre au nord et est joignable par une piste.  On a une vue superbe de Macinaggio de la Punta di a Coscia. De ce cap situé au nord se trouvent encore des ruines d´un Moulin à vent. A partir de la saison 2010, des sorties devraient être proposées de Macinaggio à l´île Elbe.

A Macinaggio commence – ou finit "le Sentier des Douaniers" qui fait le tour de la pointe nord du Cap jusqu´à Centuri. Au-delà de Macinaggio se trouve le village de Tomino.

Les iles finocchiarola cap corse routes touristiques en haute corse guide du tourisme de la corseLes îles Finocchiarola se trouvent un peu au nord de Macinaggio. Elles ont été mises sous protection de la nature en 1987 et on peut, de Macinaggio, les visiter  avec un bateau d´excursions “U San Paulu” (Juin, Juillet, Août, Septembre). Le bateau va aussi jusqu´à la ruine de la tour ronde de Santa Maria, dont une des parties est écroulée, presque debout dans l´eau, bravant encore et toujours contre vents et marées.

Enfin, on atteint Rogliano, qui est située en pente. Au Moyen-Âge,  avait ce type de plusieurs hameaux existants une grande signification. Aujourd´hui en témoignent encore divers châteaux-forts, une tour ronde, un ancien monastère et plusieurs églises et chapelles. À une date assez récente, en l´an 2000, les 7 centrales éoliennes ont été créées, qui sont reliées avec celles en haut de Centuri et Ersa et produisent l´électricité pour le côté nord des communes du Cap Corse

Après Rogliano, les deux routes se joignent de nouveau. On traverse le Col de St-Nicolas et atteint alors la commune de Ersa.

Dans le hameau de Botticella (commune de Ersa), le circuit de 15 km de long se propose à la pointe du nord la plus extérieure du Cap Corse. A Botticella, on tourne à droite et on va alors direction Barcaggio. Barcaggio avec son petit port de pêche se réveille uniquement à la haute saison pour un peu de vie. Il en est redevable grâce à sa belle position avec l´île disposée de Giraglia et la plage de sable fin de 1 km de long.

Derrière la plage de sable se trouve des dunes protégées, où de temps en temps une vache est couchée. La petite promenade le long de la plage est agréable et ensuite sur la falaise au Tour d´Agnello (tour ronde). 

De Barcaggio on prend le long de la côte vers l´ouest. Une petite rue mène à un encore plus petit nid, Tollare. De nouveau de retour sur la D80 on atteint immédiatement le Col de la Serra. Encore plus jolie est la vue du Moulin Mattei, le Moulin à vent restauré au-dessus du col. Le regard va jusqu´à l´ile Capraja à l´ouest, par temps clair jusqu´à la terre ferme italienne et francaise, en bas vers Centuri-Port, au dessus de la côte ouest du Cap Corse jusqu´au sommet de Monto Cinto.

Chateau de bellavista cap corse routes touristiques en haute corse guide du tourisme de la corseAprès le Col de la Serra, on atteint la commune de Centuri. De la D80, on prend la D35, traverse les hameaux de Camera et d´Orche et va jusqu´à la mer. Peu avant Centuri-Port, la route se raméfie. A droite, on descend vers le port. Il est recommandé de rester sur la gauche et ensuite de se garer sur la grande place, à la sortie sud du village. A pied Centuri se laisse visiter beaucoup mieux.

Centuri-Port est le plus au nord endroit de la côte ouest du Cap Corse. Le coquet port de pêche est encadré par des maisons pittoresques coloriées, dont les toits sont couverts de serpentins verts de la région. Centuri n´est pas adapté pour des vacances de baignade. Il y a seulement de petites baies de graviers. Au hameau de Mute, à un kilomètre au sud du Centuri, il y a une plus grande plage de graviers et en saison une école de plongée aussi.

Entre Centuri et Morsiglia se trouve un ancien monastère. A Morsiglia on atteint de nouveau la D80. De Morsiglia mène l´étroite D35 à travers une vallée isolée au-delà de la côte est du Cap Corse vers la Marine de Meria. Il y a au village plusieurs tours d'habitation fortifiés du temps génois. De plus deux moulins à vent en ruine se trouvent sur le côté nord-est sur une crête, un étroit chemin y mène là-bas.

La route entre Morsiglia et Pina est serrée et très sinueuse.  Pour cela la vue d´en bas sur la mer reste époustouflante. Entre ca, il y a un détour possible sur la petite baie de Alisu. Peu avant Pino, la D180 détourne à gauche direction Luri et Bastia. Elle monte avec beaucoup de virages en haut vers le Col de Santa Lucia (381 m).

Là-bas au détour derrière la chapelle une étroite ruelle et mène jusqu´à un ancien monastère, qui servait aussi comme foyer pour enfants. Aujourd´hui, les ruines semblent désolants. Ici commence la promenade de la Tour de Sénèque, une tour, où la légende dit que le Philosophe romain Lucius Annaeus a dû être en exil.

Pino se situe sur un site unique haut sur la mer. A l´entrée de la ville se trouvent d´immenses arbres d´eucalyptus et une grande mausolée aussi sont à voir. A la Marine de Pino (Marine de Scalo) se tient encore une tour génoise ruinée, au-dessous de cela l´ancien monastère St-Francois. Dans le village même, il y a deux tours d´habitation foritifiés à voir.

Cannelle village medieval cap corse routes touristiques en haute corse guide du tourisme de la corseSi on suit la D80, la route mène juste après Pino vers une région très rocheuse. Ca en vaut la peine pour une halte photo ! On traverse enfin l´endroit de Minervo, le trajet reste après aussi sauvage. On reconnait de nouveau les terrasses, depuis longtemps non utilisées, qui  tirent jusqu'à en bas à la mer. Ensuite, on atteint Marine de Giottani, à laquelle mène en bas vers une route de la D80.

À côté d´une tour de genueser en grande partie en ruine, on trouve ici une plage de graviers, un petit port et un restaurant. Juste après Marinca, ca vaut la peine, d´aller sur la D33 en haut vers Canari. Sur la place du village se trouve un bijou de clocher et la vue d´ici est agréable.

Albo est un petit village gentil avec de jolies plages de graviers. Une petite ruelle mène au centre, derrière la plage se trouve un parking. Au sud de la plage trône la belle Tour d´Albo sur une falaise. Comme dans la tour génoise sur le Capu Rossu un escalier extérieur mène ici aussi à une porte d´entrée, qui est malheureusement fermée.

On peut ici aussi escalader la façade et à travers la fenêtre du bas s´introduire à l´intérieur. De là, on arrive par un escalier sur une plate-forme de vue. Au-dessus de Albo se trouve le village de montagne Ogliastro. 1,5 km après Albo, une ruelle détourne à la fin nordique de la plage de Nonza.

Le petit village de Nonza se trouve pratiquement 150 m verticalement sur la mer et est surveillé  par un petit mirador, bâti en 1760. À cet endroit, les Génois construisirent déjà un mirador au 12ème siècle. De la petite place du village, on arrive par beaucoup de petits escaliers entre les maisons jusqu´à la tour, l´emblème de Nonza. La vue maintenant de 160 m de haut est époustouflante et exige de ne pas avoir le vertige. La Tour peut être visitée.

À environ 1 km au sud de Nonza, on peut garer la voiture sur un petit parking et monter à pied aux ruines d´un monastère. A l´intérieure de l´église baroque délabrée des ossements se trouvent encore dans une tombe à demi ouverte par terre. Enfin on atteint le petit nid Negru avec sa belle et petite tour génoise au-dessus d´une plage de graviers. Ici une ruelle mène aussi en bas.

Peu avant la Marine de Farinole, on arrive à une magnifique plage de sable. De temps en temps des parapentes atterrisent aussi. Ils prennent aussi des passagers. On se renseigne au restaurant. Au sud de la plage se trouve une autre tour ronde. Depuis Centuri on trouve de nouveau ici une place de camping. Juste après, la route quitte la côte et mène à des collines de chaux et de vignes en passant dans le village viticole connu de Patriomonio, qui appartient déjà au Nebbio.

Carnet pratique de la Route touristique du Cap Corse

Les incontournables de cette route touristique

Visites

  • Les différentes Tours Génoises : 15 sur le littoral et au moins une par commune pour les tours de l’intérieur.
  • Les Hameaux remarquables de la région dont Luri, Sisco, Baratelli, Macinaggio, Centuri, Cannelle…  qui vous feront voyager à travers le temps avec leurs habitations d’antan.
  • Les magnifiques ports que compte le Cap ( 19 marines en tout dont Erbalunga, Santa Severa, Macinaggio, Barcaggio, Centuri, Giottani… )
  • Les 7 Moulins à vent construits autour de Centuri et Macinaggio
  • Les chapelles et Eglises des différents villages datant du XV au XX siècle de style baroque ou roman dont notamment celle de Sisco ( San Michele ) ou celle de Canari ( Santa Maria Assunta ).
  • Les Palazzi américains de style neoclassique toscan du XIX font également partie du magnifique paysage que vous offrira cette région de Haute Corse ! En voici quelques-uns : Maisons Berlineri à Luri et Morsiglia, le château Cagninacci à San Martino Di Lota, la villa Saint Pierre à Sisco…
  • Les moulins à eau ( XVII ) servant jadis à moudre le grain dont un est toujours en activité à Cagnano.
  • Les surprenantes fontaines dans chaque commune de la région.
  • Les ponts génois, un des nombreux charmes du Cap corse ( entre le XII et le XVIII )
  • Mais aussi des plages de brando à Olmeta Di Capicorsu ( 25 plages au total ) pour des moments de farniente ainsi que des rivières ( dont Pietracorba ) vous permettront un petit rafraîchissement.

Activités

  • Le sentier des Douaniers permettant de parcourir la pointe du Cap Corse de Macinaggio à Centuri ( 26km )
  • Le sentier des Crêtes pour marcheurs confirmés long de 48km

Le sentier des douaniers de la pointe du cap, de Centuri jusqu'à Macinaggio, est idéal pour les promenades en bord de mer.

Plus d'information

Pour vous rendre sur la Route touristique du Cap Corse

Bonifacio

Brume 5 °C

Brume

  • Min: 0 °C
  • Max: 8 °C
  • Vent: 11 kmh 50°

Le saviez-vous ?

Province du Capocorso

C'est en 1592 que fut créée officiellement la province du Capocorso, traduit Cap Corse, en même temps que disparaissait le fief Da Mare qui était installé au nord de l'île. Des podestats remplacent dans chaque commune les gonfaloniers seigneuriaux.

Dans le reste de l'île, Gênes réduit les pouvoirs des caporaux et des féodaux par la création d'un pouvoir communal et la mise en place dans chaque fief d'un amingo, tribunal populaire.

Cette province historique qui couvrait les 3/4 de la péninsule géographique du Cap aux XIIe et XVIIIe siècles, a été respectée par la France jusqu'en 1789, date de la création du district de Bastia unissant les anciennes provinces de Bastia et du Cap Corse.

En 1757, Pascal Paoli libéra le Cap Corse de la tutelle italienne. En 1768, Rogliano devint la capitale de la nouvelle province française du Cap-Corse (sous-préfecture du département du Golo en 1790).

Nos coups de coeur sur la Route touristique du Cap Corse

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Haute-Corse

Préparez vos vacances sur la Route touristique du Cap Corse avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la Route touristique du Cap Corse avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 25/07/2018