Route des Forts (70 et 88)

La Route des Forts entre Vosges et Haute-Saône !

La Route des Forts est une route historique et touristique située à la limite des départements des Vosges et de la Haute-Saône. C'est une ancienne route stratégique qui servait jadis de frontière provinciale, une frontière elle-même très ancienne.

La Route des Forts débute à Remiremont dans les Vosges pour se terminer au Ballon de Servance, en passant par le col du Mont de Fourche et le col des Croix, les deux grands passages naturels reliant la Franche-Comté et la Lorraine. Au total cette route touristique fait 43 kilomètres de long.

On lui adjoint également généralement la route forestière de Charate à Remiremont ainsi que celle montant au Ballon de Servance (D16). De nombreux chemins anciens, empierrés ou non la rejoignent tant du côté franc-comtois que du côté lorrain.

Cette route doit son nom aux quatre forts du système système Séré de Rivières qu'elle relie, successivement le Fort du Parmont, le Fort de Rupt, le Fort de Château-Lambert et le Fort du Ballon de Servance en ajoutant la Batterie de la Beuille.

Ces forts d'arrêt construits entre 1874 et 1879 étaient destinés à couvrir la vallée de la Haute Moselle entre les places d'Épinal au nord et de Belfort au sud à la suite de la défaite de la Guerre de 1870 et la perte de l'Alsace-Lorraine en 1871 au Traité de Francfort.

Cette Route des Forts a ainsi joué un rôle stratégique très important, dans le sens où elle était destinée à assurer l'approvisionnement des forts depuis les vallées saônoises, la communication entre eux derrière la ligne de crête.

En cas de forçage du col de Bussang par l'Empire allemand et l'invasion de la haute Moselle, la Route des Forts permettait de relier le Fort de Rupt au Ballon de Servance et à Belfort en toute sécurité en faisant figure de ligne de défense.

La zone traversée par la Route des Forts s'est largement dépeuplée aux XIXe et XXe siècles du fait de l'industrialisation des vallées qui a conduit à la disparition de l'habitat et du mode de vie montagnard qui était basé sur le pastoralisme. Ceci explique la présence de nombreuses ruines et de villages très peu peuplés du côté franc-comtois.

La route touristique des Forts en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

La Route des Fort offre des points de vue intéressants sur la vallée de la Moselle (la Beuille) et les hautes vallées saônoises. Le cadre est la plupart du temps sauvage et forestier, surtout des forêts de résineux. La route est fermée en hiver sur certaines portions où les hauteurs de neige peuvent être conséquentes.

La route est assez peu fréquentée du fait de la faible densité de population et également du fait qu'elle ne constitue par un itinéraire de première importance. La montée du Ballon de Servance est particulièrement agréable, avec sa route en corniches et ses points de vue.

On peut rejoindre depuis la route des Forts : la vallée d'Hérival et son prieuré, le Girmont-Val-d'Ajol et la cascade du Géhard, le point de vue de la Beuille, la chapelle de Beauregard, le col du Mont de Fourche, le plateau des Mille Etangs et la chaume du Ballon de Servance.

Route des forts fort du parmont routes touristiques de haute saone guide touristique de franche comteCommencer cette escapade sur la route des Fort au départ de la ville de Remiremont (km 0). La ville offre un joli panorama sur les Hautes-Vosges et les vallées environnantes, notamment l'embouchure de la Vallée de la Haute MoselleC'est une des villes aux portes du parc naturel régional des ballons des Vosges.

A l'Est à un peu plus de 3 km à vol d'oiseau domine le Fossard surplombant Saint-Etienne-lès-Remiremont à 810 m d'altitude reconnaissable à son antenne-relais, il domaine le secteur de Remiremont et ses environs. Juste au pied du Fossard entre les communes de Saint-Etienne-lès-Remiremont et Sait-Amé se trouve le célèbre Saint-Mont culminant à 672 m.

Appelée « la Coquette », Ville d’art, Remiremont a su conserver et mettre en valeur un riche patrimoine historique remarquable. Elle séduit car elle sait se faire belle, accueillante et séduisante : du quartier abbatial, avec son palais du XVIIIè s. de style classique, ses maisons canoniales, son église du chapitre des Dames du XIIIè s. et sa crypte romane du XIè s. classés aux MH, jusqu’à sa Grande Rue à arcades recelant nombre de boutiques, elle conjugue le plaisir de la détente à la découverte de ses richesses.

Après la guerre franco-prussienne de 1870, un fort fut érigé au-dessus de Remiremont, le fort du Parmont ou « Fort de Remiremont ». Il est ouvert en 1876 après 2 ans de travaux. Durant la Seconde Guerre mondiale, il tombe aux mains de l'armée allemande le 18 juin 1940. Après cette guerre, il sera utilisé jusqu'en 1960 par l'armée américaine comme dépôt de munition. 

Le fort du Parmont fait partie du rideau défensif de Haute-Moselle édifié par le Général Séré de Rivères entre les places fortes d’Epinal et de Belfort. Situé sur la rive gauche de la Moselle , à 591 mètres d’altitude, sur un piton rocheux qui surplombe la ville de Remiremont , d’où il peut maitriser les débouchés de la vallée de la Moselotte, ainsi que les moyens de communication partant de Remiremont vers Epinal, Plombières, le Val d’Ajol, Xertigny et Bussang. 

A l’abandon depuis 1960, le fort du Parmont est aujourd’hui en cours de restauration par des bénévoles regroupés au sein du Comité de Sauvegarde du Fort du Parmont. Leur travail permet de découvrir un fort atypique avec ses reconstitutions d'époque à l'identique et de nombreuses salles restaurées : boulangerie, magasin - caserne, magasin à poudre et à cartouche, ... et une reconstitution du système de communication optique.

Route des forts fort du parmont l exterieur de la caponniere double routes touristiques de haute saone guide touristique de franche comteCelui-ci fonctionne, de jour, avec le Soleil et, de nuit, avec une lampe à pétrole, c'est un des rares fort (sinon le seul) à posséder ce type d'équipement.

Prendre la direction de la Batterie de la Beuille via la D57 (8,6 km). Le débouché de la Moselotte dans la vallée de la Moselle tombe bien sous le tir des canons du fort du Parmont. Mais il existe une route contournant les derniers escarpements de la chaine de Longegoutte qui n'est vue que de loin (6 à 7 km) par le Parmont et qui permet de se glisser dans la vallée de la Moselle sans s'exposer trop gravement aux feux de la tourelle Mougin.

Cette route, dîte des Fêches, passe aux villages de Dommartin Les Remiremont et Vecoux et va rejoindre à Maxompchamp, la route nationale d'Epinal à Mulhouse, via le col de Bussang.

Une colonne ennemie pourrait en profiter pour éviter Remiremont et passer en Franche-Comté par le col du Mont de Fourche : c'est par ce chemin que le général Cambriels ramena, en 1870, ses conscrits et ses mobiles battus en avant de Saint-Dié et que les prussiens s'efforçaient de déborder par Epinal.

La batterie d'artillerie, en terre, dîte de la Beuille, située au sud du bois éponyme, à 766m d'altitude, a donc été construite à partir de septembre 1883 pour compléter le plan de feux de la tourelle Mougin du fort du Parmont, en barrant l'axe concerné par 3 canons et en assurant sa défense rapprochée par 2 canons face à l'Est.

Elle dépend, pour commandement gestion, et mise en oeuvre, du fort du Parmont : elle y est reliée, dans un premier temps, par liaison optique, via le poste de transit du Haut du Roc (3 km N de Saulxures sur Moselotte).

Cette Batterie de la Beuille n'est prévue pour être armée, qu'à la mobilisation, par des canons de campagne. Elle peut, en sus, être renforcée par une batterie de circonstance, orientée face au sud-est, en appui du fort de Rupt-Sur-Moselle.

Poursuivre cette route des forts en suivant la direction de Rupt-Sur-Moselle via la D466 (17,6 km). Ouverte sur la Franche-Comté par le col du Mont de Fourche et vers l'Alsace par le col de Bussang, Rupt sur Moselle fait partie du Parc des Ballons des Vosges.

En vous promenant dans les rues de Rupt-sur-Moselle, vous pourrez découvrir la chapelle Saint-Etienne, la chapelle Saint-Roch et sa croix, de nombreuses croix ou encore la réserve naturelle régionale de la Tourbière des Charmes. Classée, elle peut être appréciée via un chemin de randonnée unique, afin de ne pas abîmer le sol de la tourbière.

Le Fort de Rupt s’est appelé successivement ; Fort de la Roche de la Haie nom du lieu-dit, puis Fort Coulaincourt en hommage au général Gabriel Louis de Coulaincourt.

Route des forts fort de rupt routes touristiques de haute saone guide touristique de franche comteLe traité de Francfort du 10 mai 1871 oblige la France à céder l’Alsace et la Moselle à l’Allemagne. Désormais, la frontière allait passer à l’Est de Lunéville et sur la Crête des Vosges (Cols du Bonhomme, de la Schlucht et de Bussang). Par crainte d’une nouvelle attaque allemande, il est alors décidé de renforcer ces frontières afin de pouvoir assurer la défense de notre territoire.

Le Fort de Rupt, construit du 20 septembre 1874 au 31 octobre 1876, fait partie d’une œuvre gigantesque conçue par le général de Génie Séré de Rivières et servait de poste de communication optique avec le Fort du Ballon de Servance. Construit en pierre de grès locale, le fort était prévu pour 368 hommes. Il comprenait une infirmerie pouvant accueillir 60 malades, un magasin à poudre d’une contenance de 45 tonnes, une boulangerie.

L’armement comprenait 36 pièces : canons, mortiers répartis à l’intérieur et tout autour du fort pour assurer la défense du secteur. Le Fort était prévu pour soutenir 3 mois de siège. A environ 770 m d’altitude, 350 m au dessus de la Rive Gauche de la Moselle, les militaires cantonnés au fort pouvaient surveiller la vallée de la Moselle les versants de la vallée de la Moselotte et l’accès du col du Mont de Fourche qui menait en Franche Comté,

Actuellement, l’accès est interdit et l’entrée du fort est murée afin d’éviter les risques d’accidents pour les éventuels visiteurs.

Continuer vers Haut-du-Them-Château-Lambert via la N66 et la D486 (39,7 km). A l'origine, Haut-du-Them et Château-Lambert étaient deux communes distinctes. Elles ne furent unifiées qu'en 1972.

Le village de Château-Lambert est célèbre pour son musée départemental Albert Demart . Dans un cadre très agréable, un petit village de montagne du début du XXème siècle est reconstitué. On peut notamment y voir une ferme meublée, une salle de classe, une exposition de mobilier et d'outillage régional, des huttes, un moulin et un musée du bois.

Haut du Them - Château Lambert offre de nombreuses possibilités de randonnées. Celles-ci vous permettront de découvrir les vallées encaissées qui entourent Château Lambert, elles vous offriront un panorama magnifique du Ballon de Servance et de la Vierge des Neiges, elles vous mèneront à la source de l'Ognon, aux étangs et aux tourbières.

Route des forts fort de chateau lambert routes touristiques de haute saone guide touristique de franche comteA Haut du Them, ne manquez pas d'aller voir la Pierre-qui-tourne, un bloc erratique qui, selon les vieilles légendes, fait parfois un tour sur lui-même...Mais la commune renferme d'autres curiosités historiques : les anciennes mines de Château-Lambert sont en effet toujours visibles, elles sont classées Monument Historique. En cherchant bien, il est parfois possible d'y trouver un petit morceau de plomb argentifère... 

Situé sur la gauche du sommet du Col des Croix en venant de Servance (D486), le Fort de la tête de l'ours, dit Fort Coulaincourt ou Fort de Château Lambert domine majestueusement la Haute Vallée de l'Ognon. Il fut appelé le Vauban du 19e siècle, ce fort fait partie du système des rideaux fortifiés imaginé après la capitulation de 1870, pour faire face à la Prusse.

Il occupe une superficie totale de 2 hectares, sur un terrain en comportant 24, délimité par 24 bornes numérotées. Le fort abritait une garnison de 360 hommes dont 10 officiers et 32 sous-officiers, mais la capacité d'accueil était de 440 hommes.

Pour finir cette route historique des Fort suivre la direction de Fort du Ballon de Servance par la D16 (49,3 km). Le Ballon de Servance est le toit de la Haute-Saône, il culmine à 1 216 m et se présente comme le plus méridional des Ballons des Vosges.

Tout boisé, tout rond, habillé de versants doux, il regarde à l'Est son cousin le Ballon d'Alsace (1 247 m) séparé de lui par le Col du Stalon (958 m), et à l'Ouest, il domine la Haute-Vallée de l'Ognon. Le Ballon de Servance et le Ballon d'Alsace sont les géants incontestés des Vosges Comtoises.

La partie sommitale est occupée par une chaume, dominée par des installations militaires. Le Ballon de Servance était aux avants-postes de notre défense dans les temps de l'occupation allemande de la Lorraine. Aujourd'hui il est un site militaire, dépendant de la base aérienne 116 de Luxeuil-les-Bains.

Route des forts fort de chateau lambert les routes touristiques de haute saone guide touristique de franche comteAprès la défaite de la France face à la Prusse en 1871, il est décidé d'ériger un réseau de forts en rive gauche de la Moselle. C'est ainsi qu'est construit le Fort du Ballon de Servance, ou Fort "Scherr", entre 1877 et 1879. En 1950, il est équipé d'un système de radar de guet, et en 1959 il change de vocation pour s'orienter vers les télécommunications. Le Fort du Ballon pouvait accueillir plus de 200 hommes de troupe.

Au début du siècle dernier, et jusqu'à la première guerre mondiale, la chaume du Ballon de Servance était en partie entretenue par le fermier du Beurey (Arthur Jeanmougin), qui tenait également l'hôtel du sommet. Construit en 1880, après le Fort, il était un lieu de contrebande, et de divertissement pour les militaires du Fort du Ballon de Servance, isolés à 1 216 mètres d'altutude.

Le fort Scherer est construit de 1877 à 1879 au sommet pour surveiller et défendre la frontière franco-allemande alors toute proche, à la suite de l'annexion de l'Alsace en 1871 en application du traité de Francfort. Son artillerie permet de battre la route du ballon d'Alsace et la vallée de la Moselle. Les forts du ballon de Servance, de Giromagny et de Château-Lambert peuvent se défendre mutuellement et sont reliés par télégraphe électrique.

Le fort est complété par une batterie annexe permettant de surveiller les accès par le Stalon, le Rossely et la route du ballon d'AlsaceLa construction du fort a rendu nécessaire l'établissement d'une route desservant le sommetIl avait à l'origine un effectif de 238 hommes. Après modernisation et réagencements, sa garnison de guerre atteignait en 1914 un effectif de 583 hommes dont seize officiers.

Construit en 1880 et aujourd'hui disparu, un hôtel situé au sommet offrait un divertissement à la garnison du fortEn 1951, une première station radar militaire commence à fonctionner dans l'enceinte du fort Scherer.

Carnet pratique de la route touristique des forts

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

Le Fort du Parmont - Charade - Direction "Etang du Renard" - 88200 Remiremont - 03 29 62 33 93 - contact@le-fort-du-parmont.com - Site web

Remiremont : 

  • Point de départ de la Voie Verte et offre un accès idéal aux "loisirs verts" 
  • L'Office de Tourisme est à votre disposition pour organiser des visites guidées, adaptables sur demande, par un guide diplômé d'Etat.
  • Le Musée Charles de Bruyère : Maison natale de Charles de Bruyère qu'il léguera à la ville en 1905, ainsi que les collections qu'elle abrite afin d'en faire un musée. 
  • Le Musée Charles Friry
  • Spécialités gastronomiques de Remiremont :
  1. Le Pâté de Truite des Abbesses, confectionné à base de filets de truite marinés avec du vin blanc, un met qui se déguste chaud, en entrée ou en plat principal.
  2. La nonnette de Remiremont, petit gâteau au pain d'épices, très prisé dans les salons parisiens du début du siècle dernier.
  3. La Loriquette de Remiremont, gâteau à base de pâte d'amande avec la forme d'une étoile à 3 branches.
  • Fort du Parmont : Découvrez ce fort atypique, sur inscription à l'Office du Tourisme Remiremont ou sur rendez-vous, par Roland STEINER. 06-46-46-13-88 Tarifs libres. Fermé en hiver - Site web
  • La Maison de la Nature des Vosges Saônoises vous permettra par ailleurs de découvrir l'environnement, la faune et la flore si particulières de notre région - Site web

Plus d'information

  • Remiremont : site web
  • Massif des Vosges : site web
  • Mairie de Rupt sur Moselle - 10 rue de l'Église - B.P. 20 004 - 88360 Rupt sur Moselle - Tél. 03 29 24 34 09 - mairie@ruptsurmoselle.fr - Site web
  • Office de Tourisme de la Haute Vallée de l'Ognon - Place de la Gare - 70270 Melisey - Tel : 03 84 63 22 80 / Fax : 03 84 63 26 94 - Site web
  • Franche Comte : site web
  • Haute-Saône : site web
  • 1000 Etangs : site web
  • Tourisme Remiremont Plombieres : site web

Pour vous rendre sur la route touristique des Forts

Bonifacio

Ciel dégagé 16 °C

Ciel dégagé

  • Min: 16 °C
  • Max: 16 °C
  • Vent: 4 kmh 30°

Le saviez-vous ?

 

Nos coups de coeur sur la route touristique des Forts

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de Haute-Saône

Préparez vos vacances sur la route touristique des Forts avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique des Forts avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 28/03/2019