Les routes touristiques en France

Route des boucles de la Seine Normande (27-76)

La Route touristique des boucles de la Seine Normande dans l'Eure et la Seine-Maritime

Sur ce parcours touristiques des Boucles de la Seine Normande, tout tourne autour de la Seine et de ses boucles qui, de Rouen à son embouchure entre Honfleur et le Havre, représentent un parcours de 118 km aux ambiances et aux lumières sans cesse renouvelées qui inspirèrent de nombreux impressionnistes comme Sisley, Turner, Boudin…

Au départ des Andelys dans Eure à Villequier en Seine-Maritime, au fil des boucles de la Seine Normande... Une escapade à l’ombre des pommiers, des impressionnistes, des moines et de Victor Hugo. Un parcours romantique et facile à suivre, en deux étapes.

Andelys avec le Château Gaillard baptisé par Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre, lorsque cette redoutable forteresse fut achevée, en 1198. Sur une hauteur stratégique de la Seine, et destinée à défendre les terres anglo-normandes, elle ne fut prise qu’en 1204 lorsque les soldats français pénétrèrent par la basse-cour. Et la Normandie devint française ! 

Le long du grand fleuve, si le pont de Brotonne, le pont de Tancarville et le pont de Normandie permettent de passer d’une rive à l’autre, la traversée de la Seine en empruntant un des 6 bacs revêt un caractère unique pour aller à la rencontre des richesses naturelles et patrimoniales de ce territoire Normand.

De Paris au Havre, la Seine suit son cours et dévoile de jolis villages comme Duclair appréciée par sa position privilégiée, Jumièges, le long des boucles de la Seine et situé à  quelques kilomètres de Rouen.

Vous croiserez également au détour des chemins de cette route touristique, fermes, manoirs, églises, granges dîmières et autres châteaux, témoins de la richesse architecturale de la Normandié. Ce site incontournable, des boucles de la Seine Normande, vous fera découvrir un patrimoine culturel et naturel exceptionnel à l’image de son territoire.

Parcourez les sentiers de randonnée de la forêt de Brotonne et du Trait- Maulévrier à la recherche des arbres majestueux pour ensuite déguster les produits régionaux en vous arrêtant par exemple chez un producteur de cidre…et où l’on peut croquer une pomme à prix coûtant le long de la route des fruits.

Elle est également située sur la route des abbayes, entre Saint-Martin-de-Boscherville et Jumièges, et sur la Route des Chaumières. Partez à la rencontre du bâti traditionnel avec ces adorables maisons en torchis coiffées de chaume ou à la découverte des paysages enchanteurs 

La diversité des paysages favorise également une approche sportive variée : randonnée pédestre, équitation, VTT (nombreux points de location de vélos), voile, canoë-kayak, golf, parcs aventures en forêts, spéléologie, vol libre...

La Route touristique des boucles de la Seine Normande en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

La petite ville de Les Andelys (km 0), dominée par l'imposante silhouette de l'emblématique Château-Gaillard, sera votre point de départ de la route des boucles de la Seine Normande. Porte d'entrée du Vexin Normand au bord de la Seine, Les Andelys est la ville de Richard Coeur de Lion. constituée de deux quartiers autrefois bien distincts, que sont Petit-Andely et Grand-Andely, occupe l'un des plus remarquables sites de la vallée de la Seine. En arrivant sur les boucles de la Seine, il est impossible de manquer les vestiges du Château-Gaillard.

Les andelys petit andely depuis chateau gaillard routes touristiques de eure guide du tourisme de haute normandieDominant une boucle de La Seine, les ruines de la majestueuse forteresse du XIIe siècle, véritable modèle d'architecture médiévale. Bâti en un an par Richard Coeur de Lion, Roi d'Angleterre, pour assurer la défense de Rouen, Château-Gaillard fut conquis par Philippe Auguste en 1204 après huits mois de siège. Du château Château-Gaillard profiter d'une splendide point de vue sur le méandre de la Seine, les falaises de Craies, les rives et les vieux toits du village.

Le château de Château-Gaillard n'est pas le seul monument appréciable de ces lieux, on peut également découvrir une des plus belles collégiales normandes : l'Eglise Notre Dame. Il y a également de très belles maisons à pans de bois autour de l'église Saint Sauveur. À voir :  De belles villas balnéaires et quelques maisons à pans de bois, la collégiale Notre-Dame, dans le quartier du Grand-Andely. Un bel édifice de style gothique flamboyant et Renaissance. Vous pourrez cheminer tout au long de la promenade des Prés, puis traverser les parcs. Ainsi que les vieilles maisons à pans de bois et la tour de l'Horloge à travers chemins et ruelles.

Prendre la direction de Muids (11,3 km) via la D313 pour suivre les méandres de la Seine en Normandie. Admirer l'église Saint-Hilaire, des XIIe, XIIIe, XIXe et XXe siècle. Elle témoigne de différentes campagnes de reconstruction. La partie la plus ancienne semble être le chœur dont la voûte sur croisée d'ogives est datée du xiie siècle. Le clocher a été érigé au XIIIe. Par contre, la nef est une reconstruction datée de 1862, ainsi que la façade néo-romane d'inspiration poitevine, car saint Hilaire était évêque de Poitiers. Elle a conservé un mobilier intéressant.

Ne manquez pas également l'ancien moulin à eau du XVIIe siècle situé au lieu-dit le Bout de MuidsConstruit en pans de bois, il repose sur deux murs de pierre de taille enjambant un bras de Seine. Le mécanisme est constitué d'un cadre mobile qui permet de descendre la roue pour la mettre à flot quelle que soit la hauteur du fleuve. Avec le moulin d'Andé, c'est le dernier exemple en Europe de ce type de moulin qui était très répandu dans la région notamment sur les arches des ponts sur la Seine comme ceux des anciens ponts de Vernon ou de Pont-de-l'Arche.

Prendre la route du Mesnil d'Andé, passer Andé (16,9 km). Andé est à l'origine un village composé de maisons à charpente de chêne et aux toits de chaume, jusqu'à ce qu'on commence à utiliser davantage la pierre calcaire, la brique, la tuile et l'ardoiseDe la rue principale partent des sentes, qui d'un côté descendent vers la Seine, et de l'autre côté conduisent dans les champs. Comme dans toute la vallée de la Seine, il y avait aussi beaucoup de pommierspruniers et des champs entiers de cerisiers.

Cote des deux amants routes touristiques de eure guide du tourisme de haute normandieAdmirez le moulin construit en 1195 sur un bras de la Seine, puis réédifié au XVe et modifié au XVIIIe siècle. Le moulin d'Andé est un spécimen de moulin à roue pendante du département.  A voir l'église Notre-Dame, seul le soubassement de l'édifice mentionnée en 1207 subsiste. La charpente de la nef est en partie du XVIe siècle. L'ensemble est repris entre 1676 et 1689. Enfin, la sacristie a été ajoutée au XIXe siècle. La pièce maîtresse, une vierge de pierre tenant de la main gauche une grosse grappe de raisin, qui se trouve à l'entrée du chœur, remonte à la fin du XVe siècle.

Profitez du joli panorama sur les falaises de l'Andelle (site classé) et de la Seine. Remonter la rive droite de la Seine par la Côte des Deux Amants via la D19 (28,4 km). Dans les hauteurs d'Amfreville-sous-les-Monts, le point de vue de la côte des Deux-Amants offre, depuis sa table d'orientation, un superbe panorama sur la vallée de la Seine, les écluses d'Amfreville, le barrage de Poses et les lacs de la base de loisirs de Léry-Poses.

Poursuivez vers le Manoir par la D508 (32,1 km), puis Alizay via la rue de l'Andelle (34,9 km). Dans la rue principale admirer de nombreuses fermes et hôtels particuliers du XIXe siècle, l'ancienne habitation de la famille de la Motte Saint-Pierre a été acquise par la municipalité et transformée en mairieL'église Saint-Germain, conserve certains vestiges du XIIe siècle dans le mur sud du chœur ainsi qu'une fenêtre du XIVe siècle sur le chevet. Le bras du transept, la tour clocher et les culots sculptés datent du xvie siècle. Enfin, la nef a fait l'objet d'une réfection au XVIIIe siècle et la façade occidentale à la fin du XIXe siècle. 

Continuez en direction de Saint-Aubin-lès-Elbeuf par la D92 (47,5 km) située dans une boucle de la Seine. Passer Cleon via la rue de la paix et la rue de la liberté (50,7 km), pour arriver à La Bouille (72,2 km) par la D64 afin d'éviter Rouen, dont la visite à elle seule mérite bien une journée. La Bouille drôle de nom,... une bouille est un bourbier, un marais, lieu marécageux, du latin bau-ucula, dérivé de baua, boue. Le village, construit en bord du fleuve, soumis aux inondations, devait être effectivement fort boueux. La Bouille a su séduire des nombreux peintres impressionnistes dont Alfred Lebourg dont les sites au bord de l'eau étaient des sujets de prédilection.

Dans la Rue du Docteur Magalon, rue historique au cœur du quartier historique de La Bouille, vous pouvez voir une séduisante maison à colombages, où le roi Louis XI (1423-1483) et la reine Charlotte de Savoie y accueillirent, le 7 juin 1467, le comte de Warwick, en qualité d'ambassadeur d'Édouard IV d'Angleterre. Commencer vos visites par la  Maison d'Hector Malot du XVIIIe siècle. Passer au Grenier à sel, rue du Colonel Périn. Admirer l'église Sainte-Madeleine du XVe au XIXe siècle, place du Bateau.

Fin de cette première étape du circuit touristique des boucles de la Seine Normande.

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit entre Les Andelys et La Bouille (72,2 km).

Poursuiver vers Saint-Pierre-de-Manneville en Seine-Maritime (78,3 km) via la D51, la D67 et la route du Sahurs. Située sur la rive droite de la Seine, dans le parc naturel régional des boucles de la Seine, en bordure de la forêt de Roumare, Saint-Pierre de Manneville peut s’enorgueillir d’un patrimoine architectural et historique riche.

Les boucles de la seine normande routes touristiques de seine maritime guide du tourisme de haute normandieVotre visite peut dévuter par l'église de Saint-Pierre-de-Manneville, totalement reconstruite au début du XVIe siècle. Sa nef est de style gothique. Sa façade occidentale est dotée de deux portails géminés en style gothique flamboyant. Son berceau est une charpente du XVIe siècle. Le manoir de Villers était à l'origine une "maison de maître" construite en 1581, et faite en pierre de Caumont, avec un étage à pans de bois et recouverte de petites tuiles. Il connut de nombreuses transformations au cours des siècles, jusqu'à devenir ce grand manoir néo-normand aux toitures inspirées des plus belles maisons de Rouen et aux façades habillées d'un curieux trompe-l'œil, réalisation de l'architecte Charles Lassire. Le parc du manoir possède le label Jardin remarquable. Quatre Château se trouve sur la commune de Saint-Pierre de Manneville : le Château de Bellegarde, le Château des Étangs, le Château de la Mare et le Château du Billois.

Continuer vers Duclair par la D43 (95 km), nous arrivons à la boucle de DuclairSurplombant la vallée de la Seine, la cour du Mont est un lieu incontournable, tout comme le somptueux château du Taillis et son musée Août 44.

A découvrir : Église Saint-Denis à trois nefs, clocher du XIIe siècle, portail Renaissance. Le château du Taillis au hameau Saint-Paul. Certains des plus beaux arbres de la région rayonnent dans le parc du château du Taillis… Bâti sur les fondations d’une maison forte du XIIIe siècle, il a été édifié vers 1530 par Jehan du Fay du Tailly. Après une construction inachevée, le corps central fut agrandi par l’adjonction de deux pavillons au XVIIe siècle et finalisé par de nouvelles ailes au XVIIIe siècle. Ce sont ainsi 300 ans d’architecture qui se côtoient et se respectent par une même symétrie unique en France. La façade sculptée présente des blasons seigneuriaux, ainsi que des niches et des pilastres.

Poursuivre vers Le Mesnil-sous-Jumièges par la D65 (104,2 km), situé au sud de l'abbaye de Jumièges, dans un méandre convexe de la Seine. La commune fait partie du parc naturel régional des Boucles de la Seine normandeA voir : l'église Saint-Philibert, le Manoir de la Vigne ou "manoir d'Agnès Sorel ",  du XIIIe siècle, dernière demeure d'Agnès SorelMaison. La Marescot, ancienne demeure d'une famille de robe, propriétaire jadis d'une grande partie du pays. La Grotte du Funiculaire, mérite aussi votre attention, cavité naturelle dans la craie, dont le colmatage sédimentaire est partiellement désobstrué.

Continuer en direction de Jumièges (108,8 km) en restant sur la D65 et la route du Conhout. La commune est avant tout connue et réputée pour sa magnifique Abbaye Saint-Pierre. Les ruines de ce majestueux édifice sont spectaculaires et incontournables. Ainsi que la boucle de la Seine de Jumièges. Promenez-vous le long des rives de la Seine, pour une balade ressourçante. Cette jolie commune de Jumièges est desservie par le bac qui facilite l’accès d’une rive à l’autre.

Jumieges l abbaye vue des bords de seine routes touristiques de seine maritime guide du tourisme de haute normandieLes ruines de l’abbaye bénédictine Saint-Pierre de Jumièges restent parmi les plus expressives de France. Prenez la peine de monter jusqu’au logis abbatial du XVIIe pour appréhender la plénitude chaque fois différente de cet ensemble monumental. Admirer aussi, l'église Saint-Valentin et la Chapelle de la Mère-de-Dieu de 1787.

La prochaine étape des boucles de la Seine Normande sera Caudebec-en-Caux par la D982 (123,8 km), surnommée à juste titre "la Perle du Val de Seine". Caudebec-en-Caux était réputée, jusque vers 1960, pour son mascaret. Le point de vue avec sa table d'orientation sur la corniche de Rétival offre un aperçu de Caudebec-en-Caux, du fleuve et du pont de Brotonne, d'une hauteur de 68 mètres (tablier) et construit en 1977 pour désengorger l'ancien bac de la ville. 

De Caudebec-en-Caux, les gens connaissent en particulier la promenade des quais. Mais la ville arbore également un passé médiéval intéressant si l’on s’aventure vers le centre-ville. Épargnée par les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale, il est encore aujourd’hui possible de voir les vestiges de sa prospérité au Moyen-âge. Arpentez la Grande Rue et admirez les bâtiments comme l’ancienne prison ou la Maison des Templiers. La Sainte Gertrude et l’Ambion, deux rivières utilisées autrefois pour la tannerie, témoignent du passé économique de la ville.

Commencer votre flanerie dans la ville par l'église Notre-Dame de Caudebec-en-Caux. Venez admirer ses splendides vitraux et son orgue du XVIe siècle. Passer à la maison des Templiers, musée d'histoire locale qui vous emmènera dans le passé gallo-romain de Caudebec-en-CauxCette étape à Caudebec-en-Caux, vous fera également découvrir un nombreux patrimoine comme Les chapelles de Barre-Y-Vales Tours d'Harfleur et des Fascines. Ancienne prison du XIVe siècle et le Monastère de Loge, patrimoine du Moyen Âge et Renaissance.

La dernière étape de cette route touristique des boucles de la Seine Normande sera à Villequier (127,9 km) par la D81La commune a fusionné avec Caudebec-en-Caux et Saint-Wandrille-Rançon pour former la commune nouvelle de Rives-en-SeineVillequier était un village de pêcheurs, aussi l'identité maritime reste très présente dans le patrimoine historique de la commune. Votre première visite sera destiné à l'église Saint-MartinAprès cette visite, il est agréable de prendre la route qui monte vers le château qui offre de belles vues sur la Seine, puis un intéressant parcours en forêt. Le château de Villequier du XVIIe siècle avec sa chapelle, son parc classé offre en effet un très beau panorama.

Fin de cette deuxième étape du circuit touristique des boucles de la Seine Normande.

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit entre La Bouille et Villequier (127,9 km).

Carnet pratique de la route touristique des boucles de la Seine Normande

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villages et des villes.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.
  • Canoë-kayak.
  • Les Andelys
  1. La forteresse médiévale de Château-Gaillard : La visite des lieux permet en outre de découvrir la basse cour (accessible toute l'année), la haute cour (ouverte au public de mi-mars à mi-novembre) au sein de laquelle se dresse le gros donjon, ainsi que l'histoire de la forteresse.
  2. La Promenade des Près suit le canal du Grand Rang, liaison entre le petit et le grand Andely. Cette balade conduit à la collégiale Notre-Dame.
  3. Les Andelys, Petit et Grand, méritent d’être parcourus en suivant l’itinéraire balisé « Au fil de l’eau et des rues ».
  4. Quatre itinéraires de randonnée au départ de différents points de la commune, vous invitent à goûter aux richesses patrimoniales de de la ville et de ses environs.
  5. Le musée Nicolas Poussin : Le musée possède une oeuvre originale attribuée à Nicolas Poussin, célèbre peintre du XVIIe siècle. Elle abrite également des objets d'histoire locale et une collection d'œuvres de peintres normands.
  6. Musée de la Seconde Guerre Mondiale à Tosny (à 2 km)
  7. Parc d'attractions Tolysland à Tosny (à 2 km)
  8. Brasserie (bière artisanale) à Tosny (à 4 km)
  9. Visite d'une ferme et de son verger à Boisemont (à 8 km)
  • Jumièges
  1. Abbaye Saint-Pierre de Jumièges : site web
  • Caudebec-en-Caux
  1. Le musée de la Marine de Seine : histoire de la navigation fluviale.
  2. La maison des Templiers, musée d'histoire locale qui vous emmènera dans le passé gallo-romain de Caudebec-en-Caux.
  3. Les circuits de randonnées sont très nombreux et aussi variés que possible. Procurez-vous le dépliant reprenant les 28 boucles autour de Caudebec-en-Caux à l'Office de Tourisme.
  • Villequier
  • L'église est ouverte tous les jours de 10h à 18h. Des brochures sur l'église et les vitraux sont disponibles à l'intérieur en français et anglais.
  • L'église Saint-Pierre de Bébec à Villequier à l'orée du bois : Des brochures explicatives en français et anglais et feuilles de route pour deux parcours de randonnées sont proposés à l'intérieur de l'église. Ouverte tous les dimanches de 10h à 18h.
  • Musée Victor-Hugo : Maison de la famille Vacquerie - Rue Ernest Binet - 76490 Villequier - Tél. : 02 35 56 78 31 - site web

Festivités

  • Les Andelys
  1. Le side car cross : en avril.
  2. La fête de Printemps : en mai.
  3. La course de côte : en juin.
  4. La fête de la musique : le 21 juin.
  5. Feu d'artifice et soirée festive : le 13 juillet.
  6. La foire à tout : en septembre.
  7. Les journées du Patrimoine : en septembre.
  8. Tournoi de combat médiéval : en octobre.
  9. La fête de l'Automne : en octobre.
  10. Le festival de Noël : en décembre.
  11. Les foulées Andelysiennes : fin décembre.
  • Caudebec-en-Caux
  1. Tous les deux ans, la fête du Cidre se déroule fin septembre à Caudebec-en-Caux. Attirant de nombreuses personnes et très attendue, elle vous invite à découvrir la gastronomie mais aussi les traditions locales. Restauration, animations, jeux divers des régions sont à découvrir toute la journée. Parking assuré.
  • La Bouille
  1. Orchestre Pop-Symphonique des Jeunes de la CREA : en janvier.
  2. Loto des associations : en février.
  3. Salon de la sculpture : fin février-début mars.
  4. Salon de la Miniature et de la Maquette : fin février.
  5. Salon Gastronomique Vinomédia : en mars.
  6. Soirée Guinguette : le deuxième samedi de juillet.
  7. Marché de Noël : début décembre.

Plus d'information

Pour vous rendre sur la route touristique des boucles de la Seine Normande

Légère pluie

Les Andelys

17 °C Légère pluie

Min: 16 °C | Max: 17 °C | Vent: 18 kmh 220°

Le saviez-vous ?

Le Château-Gaillard

Symbole de la puissance des Plantagenet, édifié en un temps record par Richard Coeur de Lion, roi d'Angleterre et duc de Normandie afin de protéger son duché des convoitises de Philippe Auguste, roi de France.

Le Château-Gaillard tombe aux mains des Français le 6 mars 1204. Il servit de prison aux belles-filles de Philippe le Bel (1314).

Le dernier siège fut celui d'Henri de Navarre (futur Henri IV). Son démantèlement fut ordonné par Richelieu.

Il devint alors une carrière de pierres utilisées pour la Chartreuse de Gaillon et les monastères des Andelys. Il reste d'impressionnants vestiges accrochés sur la "Roche d'Andely" dominant la Seine.

Nos coups de coeur sur la route touristique des boucles de la Seine Normande

Hébergement :

Restauration :

Restaurant La Maison Blanche

Atmosphère à la fois élégante et détendue, la salle du 1er étage entre autres saura enchanter vos déjeuners et dîners avec sa vue panoramique sur les boucles de la Seine.

La gastronomie bouillaise ne fait pas mentir le dicton qui prétend "Qui a fait normand a fait gourmand".

Sa réputation remonte au XVIe siècle, lorsque les voyageurs arrivés de toute la basse Normandie par diligence. En attendant le départ, lié à la marée et à divers aléas, ils allaient se rassasier dans les auberges du bord de Seine.

Plus d'information : Restaurant La Maison Blanche - 1 Quai Hector Malot - Tél : 02 35 18 01 90 - contact@restaurant-lamaisonblanche.com - Site web

Les routes touristique de Seine-Maritime

Préparez vos vacances sur la route touristique des boucles de la Seine Normande avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique des boucles de la Seine Normande avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 12/03/2024

Commentaires

  • Max Régnier
    La Normandie est comme la France, elle est extraordinaire, et tout le monde ne le sait peut- être pas... La Seine ne se lasse pas de nous émerveiller; de sa naissance jusqu' à Honfleur, son parcours de vie est de toute beauté. C' est à l' Ile de la Cité que je commence le voyage extraordinaire, dans le coeur antique de Paris, Paris qui nous éblouit comme nulle autre capitale. Puis Rouen, impressionnante, surprenante, aiguise notre intérêt à poursuivre le rêve que nous inspire la Seine, alors, nous ne pouvons lui résister et succombons, plus loin encore, aux charmes mystérieux de ses abbayes médiévales qui dressent majestueusement leurs ruines si belles encore. Seul Honfleur, séduisant et coloré, parvient à rompre l' envoûtement du féminin fleuve, et quand bien même, nous peinons à nous éveiller car tout en lui nous séduit, nous attire, nous invite à remonter ses méandres par l' autre rive pour commencer à nouveau le voyage. C' est alors que les trésors cachés se révèlent quand, moins éblouis par les beautés immédiates, nous prenons le temps de musarder... comme découvrir, à Giverny, le paradis oublié des jardins de Claude Monet.
    Max Régnier Aniche. Max Régnier Villeneuve de la Raho.