Route entre Histoire et Terroir (91)

La Route touristique entre Histoire et Terroir dans l'Essonne

Située dans le sud de l'Essonne, cette route touristique entre histoire et terroir est caractérisé par des paysages contrastés et insolites où clairières et forêts côtoient vallées et paysages chaotiques de grès.

Si douceur et fertilité ont fait la réputation de cette partie du département, ses charmes et son art de vivre, empreint de nature préservée et d'Histoire rendent les villages et villes traversées incontournables. Les bois et bosquets disséminés sur le territoire et les pelouses calcicoles ont été recensés au titre des espaces naturels sensibles par le Conseil général de l'Essonne...

Traversée par l'Essonne, ponctuée de patrimoine, d'églises et de prieuré, le sud-Essonne est une terre de découvertes mais aussi d'aventures. La vallée de la Juine au débouché de la vallée de la Challouette est un cadre verdoyant qui fut le théâtre de nombreux événements historiques.

Le premier seigneur connu de la cité est Robert 1er, roi de Francie occidentale et grand-père d’Hugues Capet. Au début du Xe siècle fit construire des forteresses dans les vallées, alors appelées fertés pour protéger Paris des attaques de Normands.

Ce parcours touristique de 106 km au départ de Milly-la-Forêt, au cœur du Parc naturel régional du Gâtinais français, regorgent de sites touristiques et de loisirs : miellerie du Gâtinais, le Cyclop, verrerie d’art de Soisy-sur-Ecole, conservatoire national des plantes, chapelle Saint-Blaise-des-Simples, domaine de Courances…

Les collections au musée intercommunal vous invite également à un voyage dans l'histoire locale, des fossiles de l'ère stampienne aux artistes étampois du 19ème siècle en passant par le matériel antique et médiéval issus de fouilles archéologiques.

Des parcours de randonnées vous permettront également de partir sur les sentiers à la découverte des villages de Beauce et de leur patrimoine.

Gouter aux gourmandises du terroir... Cresson, miel, menthe poivrée, découvrez les savoureuses richesses gâtinaises. Nul ne peut quitter le sud Essonne sans avoir suivi le cours de la Juine et s'être promené dans ces beaux paysages de zone humide où l'on cultive le cresson depuis plus d'un siècle.

Les cressonnières sont en effet un élément remarquable du paysage, labellisées "paysage de reconquête", le département de l'Essonne est le premier producteur de cresson en France.

Au fil de la route, laissez-vous charmer par le patrimoine de ce circuit touristique.

La Route touristique entre Histoire et Terroir dans le Sud Essonne en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Le village de Milly-la-Forêt, niché en lisière de forêt, au coeur du Parc Naturel Régional du Gâtinais Français, près du massif des Trois-Pignons sera le point de départ de cette route touristique 

Milly-la-Forêt, village gaulois dès 285 av. J-C, ruinée par les Anglais au XIVe siècle, fut rebâtie et fortifiée par Louis Malet de Graville au XVe siècle, dotée d’une des plus importantes foires franciliennes. Elle devint dès le milieu du XXe siècle un lieu de villégiature pour les Parisiens et les artistes, dont Jean Cocteau et Christian Dior.

Milly la foret le chateau routes touristiques de essonnes guide touristique de ile de franceCapitale des herbes aromatiquesMilly-la-Forêt bénéficie d'une situation géographique privilégiée. A cet atout environnemental s'ajoute la présence d'un beau patrimoine bâti : vieille halle en bois du XVe siècle, château de la Bonde des XIIIe et XVe siècles, flanqué de deux tours crénelées, pont en pierre enjambant la rivière, et pittoresque lavoir, sont autant d'attraits à découvrir au fil de votre escapade touristique.

Incontournable, la chapelle Saint-Blaise-des-Simples, vestige d'une ancienne maladrerie du XIIe siècle, présente la particularité d'avoir été décorée par Jean Cocteau en 1959. Vous pourrez également vous rendre à la Maison de Jean Cocteau, aujourd'hui transformée en musée, où bureau, chambre, atelier et grand salon vous plongeront dans les souvenirs du célèbre poète et dessinateur français.

Autour de la chapelle s'étend un beau jardin des simples, planté de menthe, de valériane, de belladone, et autres plantes médicinales. Le conservatoire national des plantes à parfum, médicinales et aromatiques, situé route de Nemours, mérite le détour pour son espace muséographique et ses superbes collections végétales qui regroupent plus de 1500 espèces !

Enfin, ne quittez pas Milly-la-Forêt sans avoir vu, dans le bois des Pauvres, le Cyclop, une œuvre d'art contemporain, à la fois surprenante et insolite. Cette gigantesque sculpture en acier, représentant une tête de cyclope, mesure 22,5 mètres de haut et pèse 300 tonnes !

Après cette première visite prendre la direction de Champmotteux (14,8 km) via la D1. Le château de Vignay qui a été détruit était connu, Michel de l'Hospital  (1505-1573), homme politiquey passa ses derniers jours et est inhumé dans l'église.

On peut encore voir son tombeau, surmonté de son gisant, dans la chapelle latérale méridionale de l'église Sainte-Madeleine, mais la sépulture a été violée en 1793 et ses restes ont été enterrés dans le cimetière, à un endroit inconnu.

Poursuivre vers Méréville, par la D12 et la D145 (35,9 km). Elle fut victime d'une histoire agitée depuis l'occupation romaine au IVe siècle. Au début du XVIe siècle, Louis XII accorde au seigneur local, le droit de tenir quatre foires annuelles ainsi qu'un marché par semaineAu XVIIIe siècle le château est racheté, à la veille de la Révolution française, par le riche financier Jean-Joseph de Laborde et connaît un grand rayonnement.

Méréville à le label « Site remarquable du Goût » et nommée « Capitale européenne du Cresson ». Fin mars 2017, la pratique culturale de ce légume à Méréville est entrée à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel.

Mereville pont de rochers et sa cascade routes touristiques de essonnes guide touristique de ile de franceCommencer votre flanerie par le château de Méréville. Le château détruit, reconstruit, rasé, rebâti, fut aussi au XVIIIe siècle un séjour de paix durant lequel, les Arts et Lettres ont pu fleurir. Ce domaine acheté à la veille de la Révolution par le riche financier Jean-Joseph de Laborde et fut somptueusement transformé.

Le parc agrandi devint un jardin romantique modèle, dessiné par l'architecte Bellanger et réalisé par le peintre Hubert Robert. Planté d'une grande variété d'espèces botaniques, rapportées par La Pérouse, il fut considéré par ses contemporains comme le plus beau et le plus accompli des jardins pittoresques européens avec ses nombreuses fabriques et ses grottes artificielles.

Le domaine de Méréville avec ses fabriques s’apprécie comme le dernier exemple de jardin pittoresque réalisé à la fin du XVIIIe siècleLe parc a obtenu le label "Jardin remarquable".

A voir dans Méréville l'église Saint-Pierre-ès-Liens, cet édifice particulièrement intéressant car lié à l'histoire de ce pays, a bénéficié des œuvres d'une enfant du village: le peintre Philippe Cara CosteaLa halle du début de Renaissance (env. 1511), son château et son parc, la colonne ou tour Trajane et le lavoir du XVIIIe siècle sont les principaux édifices et site du patrimoine de la commune.

Poursuivre votre circuit touristique vers la ville royale d'Étampes via la D18 et la N20 (56,3 km). Etampes est la seule Ville d'art et d'histoire, de l'Essonne. Elle possède en effet un riche patrimoine bâti et paysager témoin de l'histoire d'une ville qui s'est longtemps trouvée sur l'une des voies de communication les plus importantes de France : la route Paris-Orléans.

Etampes fut également l'un des centres du Domaine Royal dès le Haut Moyen-Age. Sillonnée par de nombreux cours d'eau, elle était parfois surnommée la « Petite Venise » à cause des anciens canaux qui alimentaient les 32 moulinsLa ville royale d'Étampes abrite de nombreux trésors, témoins de son prestigieux passé, et peut se targuer de compter pas moins de vingt-six monuments classés. 

Etampes villes d art et d histoire collegiale saint martin routes touristiques de essonnes guide touristique de ile de franceParmi les incontournables à découvrir lors de votre passage, on peut citer la collégiale Notre-Dame-du-Fort et son portail royal du XIIe siècle, la tour de Guinette : donjon de l'ancien château d'Étampes, l'église Saint-Gilles des XIIe, XVe et XVIe siècles, l'hôtel de ville de style néo-gothique, les hôtels Anne de Pisseleu et Diane de Poitiers du XVIe siècle, la maison des Piliers : la plus ancienne maison de la ville ou encore l'église Saint-Martinet avec sa tour penchée.

Sortir d'Etampes par la rue des Tilleuls, puis l'avenue des Chapins en direction de Morigny-Champigny (59,1 km). Dans la longue coulée verte de la vallée de la Juine, le clocher de l'Église de Morigny attire l'attention. Ce n'était que solitudes forestières et marécageuses lorsqu'à la fin du XIème siècle, vers 1090, des moines bénédictins originaires de Saint Gemer de Fly, près de Beauvais, vinrent s'y installer.

La commune de Morigny-Champigny possède un riche patrimoineL'ancien château de Morigny et son parc, le pont-aqueduc de la Jeurre de 1792, Le château de Brunehaut construit au 19ème siècle près d'une bâtisse du 17ème et d'un moulin. L'église Sainte Trinité de Morigny-Champigny des XIe et XVIe siècles.

Une nécropole gallo-romaine a été découverte en 2006 le long de la nationale 20. En bordure de cette même national, se situe le Parc de Jeurre. Le château de Jeurre, fut construit au 18ème siècle, les communs et la conciergerie furent ajoutés au début de 19ème siècle. Il abrite différentes fabriques démontées dans le parc de Méréville en 1895 et d'autres parties de monuments sauvées de la destruction.

Des allées de buis relient les différents lieux. De somptueux édifices furent importés par les héritiers dans le but d'embellir le château. Le parc fut décoré des 4 fabriques du château de Méréville. 

Continuez sur la N20 jusqu'à Etréchy (65,5 km), nichée au cœur de la vallée de la Juine, Etréchy comporte de nombreux et très intéressants vestiges de l'occupation de son site par l'homme. C'est une étape du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle par la via Turonensis.

L'église Saint-Etienne telle qu'on la voit, fut érigée à la fin du XIIe et au début XIIIe siècle. Elle est remarquable par son unité de style. L'intérieur de l'église renferme des chapiteaux ornés de crochets et sculptés de motifs végétaux qui témoignent du premier style gothique du XIIIe siècle.

Votre prochaine étape sur la route "entre histoire et Terroir sera Chamarande via la D146 (69,3 km). Chamarande doit son nom à sa situation frontalière, entre trois grandes tribus gauloises : le territoire des Senons à l'est, approximativement constitué par la vallée de l'Essonne, le territoire des Carnutes à l'ouest et au sud, et le territoire des Parisii au nord.

Chamarande conservera cette situation de frontière entre les trois évêchés de Sens, de Chartes et de Paris. La ville a toujours connu une histoire étroitement liée à celle de son château qui fait encore le bonheur des habitants et des visiteurs. Aujourd'hui, Chamarande attire toujours pour son cadre naturel et son patrimoine architectural qui ne manque pas d'intérêt. 

Chamarande le chateau routes touristiques de essonnes guide touristique de ile de franceAdmirer l'église Saint-Quentin avec son superbe clocher des XIIe et XIIIe siècles, le château de Chamarande est un édifice du XVIIe siècle, il accueille notamment un centre d'art contemporain. Le bâtiment actuel prend place sur les vestiges d'un ancien château médiéval, et est entouré d'un parc de près de cent hectares ouvert au public.

Labellisé Jardin Remarquable, le parc de Chamarande a été entièrement réaménagé par un paysagiste dans les années 1990. Il restitue l'esprit des jardins du XVIIIe siècle, offrant un aspect proche des jardins à l'anglaise. Des expositions temporaires d'art contemporain y sont régulièrement organisées.

Pour profiter d'une balade bucolique, direction les berges de la Juine, les bois du parc du château et ceux qui entourent la vallée, tous recensés au titre d'espaces naturels sensibles.

Suivre la direction de Cerny par la D56 (83,4 km). On a découvert sur le territoire de la commune, au lieu-dit « Parc aux Bœufs », un site qui servira de référence pour définir un faciès de la culture néolithique du Bassin Parisien (deuxième moitié du Ve millénaire av. J.-C.) appelé culture de Cerny.

A voir : l'église Saint-Pierre du XIIIe siècle jusqu'à la Révolution le clocher de Cerny contenait trois cloches, il n'en renferme plus qu'une. Le château de CernyLe château de Presles, propriété de la famille Carnot.

Profiter de votre présence pour visiter l'aérodrome Jean-Baptiste Salis et de son musée volant, haut lieu en France de la collection et de la restauration d'avions anciens. À chaque Pentecôte s'y déroule une fête aérienne de renommée internationale. Découvrez 70 avions de collection en état de vol.

Poursuivre vers La Ferté-Alais via la D145 (86,6 km), niché au cœur d’une verte vallée encaissée aux portes du parc naturel régional du Gâtinais françaisjadis forteresse fermant l’accès au domaine royal français par la vallée de l’Essonne.

Un circuit touristique marqué par de médaillons de bronze aux armes municipales sillonne la commune, il permet de visiter l’ensemble des sites remarquables de La Ferté-Alais.

Du Moyen Âge à La Ferté-Alais subsiste les ruines de l’église Saint-Pierre construite à la fin du Xe siècle, le prieuré de l’abbaye de Morigny, le porche de la cour de l’Ange du XIVe siècle et les vestiges des anciens remparts du château du XIIe siècle larges de douze mètres. Les maisons du centre-ville disposent encore de caves voûtées, parfois équipées de puits à eau dont la plus grande mesure seize mètres de long et deux mètres de haut.

Reprendre votre véhicule pour une pause au château de Courances et ses jardins via la D81 (101 km). Un des plus beaux jardins de France et son château Louis XIII toujours habité. Méconnu, ce parc d'une surprenante beauté, classique et romantique, historique et contemporaine, possède une atmosphère à la fois intime et grandiose. Labellisé « Jardin Remarquable ».

L'omniprésence des eaux courantes, du végétal et de la pierre dans ce paysage de 75 ha créé au XVIème siècle est un spectacle unique. Jeux de la nature et des eaux, des perspectives et des échelles, des sources secrètes et des reflets spectaculaires, des camaieux de verts et des couleurs, Courances s'exprime en rigueur et liberté.

Construit entre 1622 et 1630 par Claude Ier Gallard, le château de Courances a connu de nombreux changements au fil des siècles. Profitez d’une visite guidée pour en apprendre plus sur son histoire et son architecture !

Retour vers Milly-la-Forêt par la D372 (106,4 km).

Carnet pratique de la route touristique entre Histoire et Terroir

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

Les visites des villages et des villes.

Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Canoë-kayak.

  • Milly-la-Forêt
  1. La Maison de Jean Cocteau, ouverte au public en 2010, propose une plongée dans la maison de l'artiste, ainsi qu'un espace d'expositions temporaires.
  2. Le Conservatoire National des Plantes Médicinales et Aromatiques vous fait découvrir les secrets et les vertus des plantes, par le biais de visites guidées, d'ateliers, de démonstrations.
  3. Visite guidée chez le dernier producteur de Menthe Poivrée à Oncy-sur-Ecole
  • Méréville
  1. Pour les randonneurs, la commune est traversée par le GR de Pays du Hurepoix, qui relie la vallée de la Bièvre, à celle de l'Essonne, via l'Yvette, l'Orge, et la Juine.
  2. Le château de Méréville : le Domaine est ouvert pendant les Journées du Patrimoine, les Rendez-vous aux jardins de juin et accessibles aux groupes sur demande (renseignements à l'Office du Tourisme au 01 64 95 18 00 et au Comité départemental du Tourisme au 01 64 97 35 13)
  3. La Colonne ou tour Trajane : L'entrée est actuellement gratuite. La tour offre un panorama à 360° de la Beauce.
  • Étampes

Pour les individuels, des visites sur différents thèmes sont proposées toute l'année. Pour les groupes, les visites se font sur réservation. Tous les programmes sont disponibles au Service du Tourisme

  1. Le parcours "A la découverte du Centre-Ville" est reconnaisable par sa couleur bleue.
  2. Le second "Au fil de l'eau", qui couvre les quartiers Saint-Gilles et Saint-Martin, est vert.
  3. Le musée d'Étampes, installé dans l'aile droite de l'hôtel de ville, abrite des collections relatives à la paléontologie et à l'archéologie.
  4. La Base de plein air et de loisirs d'Étampes.
  5. Les anciennes champignonnières d’Étampes, installées dans les carrières souterraines constituent aujourd’hui un habitat préservé pour les chauves-souris.
  • Morigny-Champigny
  1. Le Parc de Jeurre : site web

  • Chamarande
  1. Le Domaine départemental de Chamarande : site web
  2. Canotage : sur le canal des amoureux de juillet-août-septembre : tous les week-ends, 14h-19h
  3. Draisiennes : au niveau du canal des amoureux de juillet-août-septembre : tous les week-ends, 14h-19h
  • Cerny
  1. Aérodrome Jean-Baptiste Salis à Cerny Tel : 01 64 57 52 89 Courriel : salis.aviation@free.fr Site Internet - Ouvert toute l’année/entrée payante 
  • La ferte-Allais
  1. Circuit touristique Fertois : Au départ de la gare de La Ferté Alais, empruntez le circuit touristique Fertois, en suivant les clous de cuivre au sol.

  • Château de Courances
  1. Le parc est ouvert au public tous les weekends et jours fériés du 28 mars au 1er novembre 2015 : venez profiter de ce lieu unique au printemps, en été, et à l’automne…

Vente directe de légumes, fruits, fleurs, plantes aromatiques et médicinales cultivés au jardin potager de Courances en agriculture biologique le vendredi de 17h à 20h et le samedi de 10h à 14h de mars à décembre, dans la boutique des Jardins au centre du village rue du Moulin près de la place de la Mairie. Site web

Festivités

  • Milly-la-Forêt
  1. Le 2ème dimanche de chaque mois, la Foire aux Antiquités vous donne rendez-vous sous la grande halle du marché.
  2. Le 1er week-end de juin, le Marché de l'herboriste invite producteurs, horticulteurs, pépiniéristes, plantes aromatiques, épices, huiles essentielles à exposer sous la halle.
  3. Le dernier week-end de juin, la Foire Saint-Pierre vous invite à rencontrer les exposants du canton, la fête foraine vous divertira et le salon d'art ainsi que le salon du flacon à parfum vous raviront.
  • Étampes
  1. Journées des métiers d'art fin mars-début avril.
  2. Nuit européenne des musées en mai.
  3. Journée du patrimoine de pays et des moulins en juin, à cette occasion une petite fête médiévale se déroule dans la ville d'Étampes.
  4. Foire de l'Essonne verte en juin.
  5. Journées de l'archéologie en juin.
  6. Journée européenne du patrimoine en septembre.
  7. Fête Saint Michel en septembre.
  • Chamarande
  1. A la mi-juin, la fête des Agents est l'occasion d'assister à différents concerts.
  2. Entre juillet et août, place au Chamarande Paradiso, un festival de cinéma en plein air.
  3. Pour la fête nationale, au 14 juillet, Chamarande propose un feu d'artifices.
  4. La commune propose un marché de Noël avec animations au mois de décembre.

Plus d'information

Pour vous rendre sur la route touristique entre Histoire et Terroir

Bonifacio

Nuageux 18 °C

Nuageux

  • Min: 18 °C
  • Max: 18 °C
  • Vent: 22 kmh 240°

Le saviez-vous ?

Le département de l'Essonne est le premier producteur de cresson en France. Le cresson est cultivé sur les berges de la Juine depuis plus d'un siècle.

Les cressonnières sont en effet un élément remarquable du paysage, labellisées « paysage de reconquête » depuis 1992 par le ministère de l'Environnement, et classées « Site remarquable du goût ».

Nos coups de coeur sur la route touristique entre Histoire et Terroir

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de Essonne

Préparez vos vacances sur la route touristique entre Histoire et Terroir avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique entre Histoire et Terroir avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 11/05/2019