Châteaux, monuments et patrimoines

Châteaux, églises, mais aussi menhirs, vallées naturelles ou encore places de villes… Le département de Essonne regorge de trésors patrimoniaux classés.

Mereville le chateau routes touristiques de essonnes guide touristique de ile de franceCertes, les châteaux n’ont pas le prestige de leurs voisins de Seine-et-Marne comme Vaux-Le-Vicomte et Fontainebleau ou des Yvelines avec Versailles, mais l’Essonne ne compte pas moins de 17 châteaux classés à l’inventaire des monuments historiques et vingt inscrits.

Difficile dans ce court panorama de ne pas citer les sites ou musées originaux de l'Essonne. Le musée volant Salis de Cerny, le musée de la photographie de Bièvre, la verrerie d'art de Soisy-sur-Écoles et bien sûr le Conservatoire national des plantes à parfum, médicinales, aromatiques de Milly-la-Forêt. 

Le département de l’Essonne est situé dans le bassin parisien, territoire très tôt occupé par l’Homme, comme en témoigne la découverte de silex taillés et l’élévation au néolithique de menhirs, dont certains subsistent et sont aujourd’hui classés aux monuments historiques : la Pierre Fritte à Étampesla Pierre droite à Milly-la-Forêt, la Fille de Loth à Brunoy.

L’occupation gauloise puis gallo-romaine laissa des vestiges de villages comme celui découvert à Gif-sur-Yvette, d’oppidum comme à Champlan et de villa rustica comme à Orsay.

Du Moyen Âge subsistent à Longjumeau l’un des plus vieux ponts d’Île-de-France, daté du xiiie siècle, le Pont des Templiers, des châteaux forts comme à Montlhéry du XIe siècleDourdan du XIIIe ou Étampes du XIIe, les remparts de Corbeil-Essonnes.

Les lieux de culte catholiques sont aussi importants, tel la basilique Notre-Dame-de-Bonne-Garde de Longpont-sur-Orge du XIIe siècle ou la collégiale Notre-Dame-du-Fort à Étampes du XIe siècle.