Route au coeur de la vallée de Chevreuse (78)

La Route touristique "au coeur de la vallée de Chevreuse" dans les Yvelines

À quelques kilomètres au sud de Paris se trouve une vallée boisée et vivante : la vallée de Chevreuse, qui s’étend de la forêt de Rambouillet au plateau du Hurepoix. Entre ville et campagne, la route touristique "au coeur de la vallée de chevreuse" est un bol d'air au porte de Paris.

Située dans la vallée de la Mérantaise, entre terrains boisés et prairies humides descendant jusqu’à la rivière, ce parcours touristique debute de la commune de Châteaufort

quelques kilomètres de Chevreuse, le long de la Mérantaise, abrite une grande diversité de milieux naturel. Dans cette mosaïque de milieux se trouve à une faune et une flore particulièrement riche. Autre particularité le long du circuit : des vaches Highland Cattle qui pâturent les prairies humides du fond de vallée, afin d’éviter la fermeture du paysage.

Riche de son histoire, fière de son patrimoine, la vallée de Chevreuse, revendique une identité forte. Comme le Domaine de Dampierre situé dans la vallée de Chevreuse, il vous dévoilera la beauté de son parc et de ses jardins attribués au paysagiste Le Nôtre.

Prendre son temps de flaner dans la cités historique de Chevreuse qui doit ce nom aux chèvres qui peuplaient sa campagne et dont les peaux ont donné naissance à une activité de tannage.

La promenade des petits ponts, à Chevreuse, est très certainement l’endroit le plus romantique d’Ile-de-France. Imaginez un sentier longeant un canal, qu’enjambent une vingtaine de passerelles fleuries, pas deux pareilles. De belles maisons en pierres, et des lavoirs anciens.

Cette route au coeur de la Vallée de Chevreuse vous plonge dans des forêts séculaires, terrain de chasse pour les rois, source d'inspiration pour les poètes…  Un lieu à la fois naturel, historique et culturel. L’occasion de vous détendre en vous promenant dans l'un des parc romantique où l’eau tient une place principale.

La Route touristique "au coeur de la vallée de Chevreuse" dans les Yvelines en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo.

Demarer votre périple de la petite localité de Châteaufort (km 0) située en partie sur le plateau de Saclay et dans la vallée de Chevreuse, en limite de l'Essonne. Elle fait partie du parc naturel régional de la Haute-Vallée de Chevreuse. Elle doit son nom à la présence, au Moyen Âge, de trois châteaux forts sur son territoire.

Ce lieu jadis considérable fut, au Xe siècle et XIe siècle, choisi pour être le chef-lieu d'une contrée du diocèse de ParisChâteaufort avait alors deux églises et un prieuré, l'une pour le bourg, attenante au prieuré, l'autre pour les manants établis hors des murs, au lieu-dit la Trinité. La première existe encore, la seconde est détruite.

Les remparts dont il ne reste que quelques ruines, s'élevaient à la cime d'un coteau escarpé, au-dessus d'un ruisseau, la Mérantaise, qui se jette dans l'YvetteA voir sur la commune de Châteaufort : Une grotte ornée et le château du Gavoy.

Saint remy les chevreuse chateau de coubertin routes touristiques des yvelines guide du tourisme ile de francePrendre la direction de Saint-Rémy-lès-Chevreuse via la D938 (7,1 km) A la confluence des vallées dans un cadre préservé entouré de verdure, Saint-Rémy-lès-Chevreuse marque l’entrée du Parc naturel régional de la haute vallée de ChevreuseLa commune de Saint-Rémy-lès-Chevreuse s'étend principalement dans les vallées de l'Yvette (la vallée de Chevreuse) et de son affluent, le Rhodon, et déborde sur les plateaux environnants. 

Le paysage s’ouvre sur les prairies de Coubertin, pâturées par des vaches laitières, et plonge le promeneur dans la campagne. Le riche patrimoine religieux de Saint-Rémy-lès-Chevreuse est complété par un important héritage du XIXe siècle : de nombreux châteaux et de grandes villas en meulière du début du siècle témoignent de l’intérêt porté par la bourgeoisie à ce lieu de villégiature.

La commune tient son nom d'un ancien évêque de Reims ayant vécu au Ve siècle, saint Rémi. Saint-Rémy-lès-Chevreuse fut le berceau, de 1577 à 1974, de la famille de Coubertin qui s’est principalement illustrée grâce à Pierre, le rénovateur des Jeux Olympiques.

Saint-Rémy-lès-Chevreuse charme par son environnement naturel, mais également par son patrimoine architectural intéressant. Le château de Coubertin a été édifié à la fin du XVIIe siècle par Jean Freddy de Coubertin. Derrière le château, on peut admirer un très beau parc à l'anglaise, tandis que le jardin des bronzes permet d'apprécier de très belles statues issues de l'école de sculpture française.

Le château de Vaugien a été construit entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle. Construite au XIIe siècle en pierre meulière, l'église de Saint-Rémi-de-Reims est l'un des joyaux de Saint-Rémy-lès-Chevreuse.

Installé sur les hauteurs de Chevreuse, le château de la Madeleine est une forteresse construite entre le XIe et le XIVe siècle. Il offre un point de vue exceptionnel sur la vallée de l'Yvette.

Quitter Saint-Rémy-lès-Chevreuse par la D938, puis prendre la D906 jusqu'à Chevreuse (8,3 km). Le centre ville, édifié dans le bas de la vallée, est surmonté sur son flanc nord par le château de la MadeleineLe château était jadis un des châteaux les plus forts des environs de Paris. Il abrite aujourd'hui la Maison du Parc, accueil et siège du parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse.

Chevreuse eglise saint martin et le chateau de la madeleine routes touristiques des yvelines guide du tourisme ile de franceAu Xe siècle, un seigneur de Chevreuse soutint plusieurs guerres contre Louis le Gros et le comte de Montfort l'AmauryAu XIe siècle, Guy 1er, seigneur de Chevreuse, commence l'édification d'un château fort qui domine le village, le château de la MadeleinePendant la guerre de Cent Ans, Chevreuse passe sous domination anglaise jusqu'en 1438, lorsqu'elle se rendit à Charles VII.

La rue qui permet d'accéder au château, est appelée par tous "la côte de la Madeleine", est officiellement dénommée le chemin de la Butte-des-Vignes car le coteau exposé au sud, sous le château de la Madeleine, était couvert de vignes jusqu'à l'arrivée phylloxera en 1860. Les remparts et tourelles jalonnent la commune à découvrir au détour d'un chemin.

Les maisons anciennes, les places pavées, le prieuré Saint-Saturnin, le plus ancien édifice de Chevreuse datant de 980 et dédié à ce jour à des expositions d'art contemporain et la promenade des Petits Ponts longeant les bords de l'Yvette avec les vestiges d'anciennes tanneries en passant par le séchoir à Peaux et le lavoir du Mandar, offrent une image de petite cité de caractère et une multitude de propositions de balades.

Poursuivre ce périple sur la D 906 en direction de Cernay-la-Ville (15,4 km), le village est à proximité de la limite nord-est de la forêt domaniale de Rambouillet.

Au début du Moyen Âge, le roi de France cède aux religieux de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) un terrain, dans la vallée. Ils y fondent l'Abbaye des Vaux-de-Cernay. Les moines sont à l'origine, notamment, de l'étang des Vaux de Cernay. Nombre de leurs ouvrages en pierre sont encore présents. Juste à côté se trouve le moulin de Cernay, avec sa cascade.

Enchâssée dans son vallon, bordée de bois légendaires aux chasses royales, surgit l'Abbaye cistercienne du XIIème siècle, extraordinaire ensemble Cernay la ville abbaye des vaux de cernay routes touristiques des yvelines guide du tourisme ile de francearchitectural, cantique de pierres aux résonances grégoriennes, puissance et mystère d'un monastère. L'Abbaye des Vaux de Cernay, abbaye cistercienne du 12ème siècle est un lieu unique, fascinant et mystérieux, une belle visite culturelle assurée sur cette route touristique !

Dès 1879, une carrière de Grès (géologie) fut ouverte sur la commune de Cernay-la-Ville, la carrière des Maréchaux, afin d'approvisionner Paris (distant de 49,5 km) en pavés. Les maisons forestières des carriers sont encore présentes, mais abandonnées.

A découvrir à Cernay-la-Ville : l'église Saint-Brice, le transept et la base du clocher sont du XIIIe siècle, le Petit Moulin des Vaux de Cernay, un ancien moulin, transformé en musée du paysage.

Revenir sur vos pas par la D906, puis la rue de Chevreuse, continuez sur la D136 jusqu'à Senlisse (18 km), sur la route, présence de prairies humides, de fermes et haras. C'est dans la seconde moitié du IXe siècle que Senlisse fait son entrée dans l'histoire. Lors d'un séjour à Compiègne, le roi Charles II le Chauve fait don de Senlisse à l'abbaye de Saint-Denis en 862. 

On ne sait rien du village à l'époque médiévale et ce n'est qu'au XVIème siècle que Senlisse réapparaît sur la scène de l'histoire avec une épidémie qui restera dans les annales sous le nom de "peste de Senlisse".

Dans la région de Rambouillet, Senlisse est l'une des communes dont le sous-sol a été le plus exploité. Au nord-est de la commune, une colonie de Bretons se fixa un temps sur le plateau pour assurer l'extraction de la pierre meulière nécessaire à la construction du château de Dampierre.

A voir à SenlisseL'église Saint-Denis du XIIIe siècle, elle abrite un orgue historique de facture hollandaise du XIXe siècle (Maarschalkerweerd). Le lavoir, sur le ru des Vaux-de-Cernay, date de la fin du XIXesiècleLieu de réunion dans les temps passés, l'entretien de ce lavoir témoigne de l'intérêt qu'il suscite Les etangs de bonnelles classes en reserve naturelle regionale guide du tourisme de l ile de franceencore aujourd'hui. Le château de la Cour-Senlisse, aujourd'hui propriété privée, le château a gardé son plan caractéristique hérité du moyen-âge.

La prochaine étape de ce parcours touristique sera Les Essarts-le-Roi via la D202 (26,8 km), la commune a été fondée par une décision royale émanant d'Hugues Capet à la fin du Xème siècle. Philippe Auguste céda le territoire en 1203 à la Duchesse de Bretagne et son sort dépendit dès lors de celui des Seigneurs de Montfort.

L'église Saint-Corneille-et-Saint-Cyprien des Essarts fut construite en 1545 par Jacques 1er d'Angennes, lieutenant Général des Armées sous François 1er. Dans son ensemble, c'est quasiment celle qui existe encore aujourd'hui, les 12 statues d'apôtres datent également de cette époque.

En flanant dans Les Essarts-le-Roi découvrir : la Chapelle des Layes, le Château de l'Artoire et le jardin de la Grenouillère (Ouvert ponctuellement)Le jardin de la Grenouillère aux Essarts-le-Roi est placé sous le signe de l’eau avec ses mares aménagées, ses ruisseaux et cascades, véritable paradis vert !

Continuer vers Auffargis via la D73 (30 km), dans le centre du village, quelques maisons datent d'avant la Révolution françaiseLors de votre flanerie vous apercevrez sans doute la borne-fontaine en fonte place de la mairie. C'est la famille Rothschild, qui l'a offerte à la commune. Impossible d'évoquer en effet l'histoire d'Auffargis sans parler de cette célèbre  famille du monde de la finance.

A voir sur la commune Auffargis : l'église Saint-André, démolie après la Révolution, a été reconstruite vers 1850. Le château du XIXe siècle, partie des bâtiments de l'ancienne abbaye des Vaux-de-Cernay. Une maison du XVIIe siècle avec cave voûtée. Une très belle fontaine du XVIIIe siècle en pierre meulièreLa Croix de Saint-Benoît en chêne, érigée sur un socle gallo-romain, au hameau de Saint-Benoît.

Suivre la D24, la rue de l'Artoire, puis la D910 vers Le Perray-en-Yveline (34,1 km). La commune constitue le maillon terminal de la chaîne des étangs. Sur son territoire figure l'étang du Perray ainsi que le fascinant plan d'eau de Saint-Hubert, miroir serti de verdure. Louis XV en tomba amoureux et fit construire un château sur l’une de ses berges. Il ne subsiste aujourd’hui que les soubassements de la terrasse.

Le perray en yveline mairie routes touristiques des yvelines guide du tourisme ile de franceC'est pour alimenter en eau le château de Versailles en 1685 que Louis XIV fit creuser au Perray-en-Yvelines un étang de dix hectares alimenté par un système de rigoles. Cela permit d'assainir le territoire de la commune (environ 15 000 ha) et le développement du village. Le Perray compte 3 étangs et des sentes piétonnes qui permettent de nombreuses balades au sein de la commune.

Au cœur de la cité, face à la mairie s'ouvre un parc arboré de trois hectare. A découvrir : l''église paroissiale Saint-Éloi, le clocher-tour a été restauré en 1778. Le parc de l'ancien château de Saint-Hubert : parc d'un ancien château royal construit par Ange-Jacques Gabriel pour Louis XV entre 1755 et 1759.

Le pont Napoléon, dit aussi pont Royal ou chaussée de Pourras, a été construit entre l'étang de Pourras et l'étang de Saint-Hubert. Admirer le Rendez-Vous de Chasse de l'Empereur ou Pavillon Pourras situé au lieu-dit Pourras, construit pour l'empereur Napoléon 1er en 1808.

Continuer vers Les Bréviaires par la D61 (37,4 km). A voir l'glise Saint-Antoine, le château des Bréviaires qui fut détruit entre 1750 et 1775 a été remplacé par un château édifié à un autre emplacement dans son parc. Le château de la Mare, construit entre 1750 et 1800, les dépendances servent aujourd'hui de haras national.

Prendre la direction de Saint-Leger-en-Yvelines (41,9 km)À l'époque gallo-romaine, Saint-Léger, se trouvait au cœur du territoire des Carnutes qui s'étendait entre la Seine et la LoireCité importante au Moyen Âge, elle dépasse même Montfort-l'Amaury. L'église et son clocher sont construits pour le roi de France Robert le Pieux en 1026 ou 1031.

À partir du XVIe siècle, les maisons commencent à se regrouper autour de l'église. Sur l’ordre du roi Henri IIPhilibert Delorme construit le château royal de Saint-Léger-en-Yvelines au milieu du XVIe siècle.

La citerne de la Muette, encore visible aujourd'hui, date aussi de cette époque. Fabriquée de pierre et de brique, elle alimentait le château en eau. À cette époque, l'élevage de chevaux est pratiqué depuis des siècles dans la région et les Haras Royaux naissent au château.

Prochaine étape, Dampierre-en-Yvelines (63,6 km) via la D138 (chemin des buttes rouges), puis la D191, passer Les Essarts-le-Roi et prendre la D202. Dampierre-en-Yvelines est bien connue pours son son château,construit de brique et de pierre en 1675 par Jules Hardouin Mansart, au coeur du village. L’intérieur, par son luxe, rappelle Versailles.

Dampierre en yvelines chateau routes touristiques des yvelines guide du tourisme ile de franceTraversez Dampierre-en-Yvelines en flânant de terrasses en brocante et, avant de pénétrer dans l’église Saint-Pierre construite au XIIIème siècle, laissez-vous charmer par la petite place et ses jolies maisons anciennes. En sortant, jetez un coup d’œil sur la ravissante « venelle de l’étang » et sur l’ancien presbytère, une des plus belles maisons du village.

Avant de poursuivre votre escapade touristique "au coeur de la vallée de la Chevreuse", faites un petit crochet par la « Maison de Fer », maisonnette de style colonial, entièrement en fer, démontable, créée par les ateliers Duclos.

Prendre la D91 en direction de Saint-Lambert (70,4 km). La commune de Saint-Lambert a été fortement marquée par la présence proche du monastère de Port-Royal des Champs, qui fut le haut-lieu du jansénisme du milieu du XVIIe siècle jusqu'à 1709, date de la fermeture du monastère par ordre de Louis XIV.

Certains des solitaires de Port-Royal avaient en effet des habitations dans la paroisse, dont le fameux historien Louis-Sébastien Le Nain de Tillemont. Admirer l''église Saint-Lambert-et-Saint-BlaiseLe « carré de Port-Royal » (mémorial du déplacement des corps du cimetière de l'abbaye de Port-Royal-des-Champs) se trouve dans le cimetière. Le parc de Vaumurier où s'élevait l'ancien château du duc de Luynes est privé.

Pour cette ultime étape prendre la direction de Voisins-le-Bretonneux en restant sur la D91 (75,2 km). C’est en 768 que le Roi Pépin le Bref, père de Charlemagne, offre ”toute la forest d’Yveline”, à l’abbaye de Saint-Denis.  Au fil des siècles, elle a vu une succession de seigneurs prendre sa tête.

A découvrir à Voisins-le-Bretonneux : Maison de la Bretonnière, l'église Notre-Dame-de-la-Nativité en meulière datant du XVIe siècle. Le Château de la FrossardièreUn autre château de construction initiale du XVIIe siècle se trouve dans la commune et est à l'abandon.

Fin du cette route touristique, retour sur Châteaufort via la D36 (81,5 km).

Carnet pratique de la route touristique au coeur de la vallée de Chevreuse

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

Les visites des villages et des villes.

Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

  • Saint-Rémy-lès-Chevreuse
  1. La randonnée VTT Jean Racine attire chaque année un grand nombre de participants.
  • Chevreuse
  1. Château de la Madeleine : Il est possible de visiter la cour intérieur et les remparts, tandis qu'une exposition retrace l'histoire du château à l'intérieur. Des bus spéciaux permettent également de découvrir les merveilles naturelles du parc lors de visites guidées.
  2. Le séchoir à peaux : ancienne tannerie du XVIIe siècle, restaurée et transformée salle municipale, lieu d'accueil d'exposition et de concerts.
  3. Promenade des petits ponts : chemin pittoresque qui longe le canal, en centre ville et laisse découvrir les anciens lavoirs et tanneries.
  4. Suivez également les traces du poète dont le départ se situe place des Halles
  • Cernay-la-Ville
  1. L'Abbaye des Vaux de Cernay : Tous les dimanches à 15h, profitez d'une découverte du Domaine avec des conférencières. L'Abbaye des Vaux-de-Cernay est accessible avec la navette Baladobus depuis la gare de Saint-Rémy-lès-Chevreuse.
  • Les Essarts-le-Roi
  1. Le jardin de la Grenouillère : Durant votre visite vous découvrirez ainsi des saules, carex, salicaires, gunneras, astilbes, primulas, filipendulas, hostas... Vous pourrez également observer des libellules, martin pêcheur, hérons et bien sûr les omniprésentes grenouilles !

Un parcours, le long des pontons, permet au promeneur de découvrir des essences rares et un potager d'inspiration médiévale.

Visites libres du jardin sur rendez-vous durant les jours d’ouverture de 14h à 18h : Chaque dernier samedi du mois de mai à juillet et de septembre à octobre.

Des visites sont également proposées en juin tous les samedis après-midi et certains dimanches. 

Des visites guidées sont possibles ponctuellement (voir le calendrier  ici ) et sur demande pour les groupes de 10 à 25 personnes.

  • Auffargis
  1. Auffargis jazz : site web
  • Dampierre-en-Yvelines
  1. Château de Dampierre-en-Yvelines : site web

Festivités

  • Saint-Rémy-lès-Chevreuse
  1. Le marché couvert accueille des commerçants les samedis et mercredis matin.
  2. Entre mars et avril, Jazz à toute heure, un festival proposant des concerts d'artistes venus du monde entier dans des styles divers et variés.
  3. Mai, festival d'harmonies de la Société musicale de Saint-Rémy-lès-Chevreuse. 
  4. Tous les deux ans, les biennales mondiales de la reliure d'art. Se déroulant en septembre, elle est l'occasion de découvrir des relieurs d'art
  • Chevreuse
  1. En mars/avril : festival Jazz à toute Heure. De nombreux artistes d'origines et de styles les plus divers se produisent dans différentes communes de la région, dans les salles de spectacle ou en plein air autour des lieux remarquables de la vallée.
  2. En avril : salon du livre organisé par l'association Lirenval, aimer lire en Haute Vallée de Chevreuse.
  3. En juin : fête des feux de la Saint-Jean. Savant mélange entre la fête traditionnelle de la Saint-Jean et la fête de la Musique.
  4. Le 14 juillet : feux d'artifice organisé par le Comité des fêtes.
  5. En septembre : Festival Magnifik. Week-end d'animations musicales, culturelles, artisanales et jeux divers.

Plus d'information

Pour vous rendre sur la route touristique au coeur de la vallée de Chevreuse

Bonifacio

Ciel dégagé 23 °C

Ciel dégagé

  • Min: 23 °C
  • Max: 23 °C
  • Vent: 15 kmh 280°

Le saviez-vous ?

Rappel : l'Île-de-France était au Moyen Âge la 1er région viticole française !.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le 27 juin 1944, le résistant Pierre Henri Brunet (Forces françaises de l'intérieur) périt sur la route de l'Abbaye à Cernay-la-Ville, lors d'un combat contre les forces allemandes.

Cernay-la-Ville fut libéré le 24 août 1944, lors de l'avancée des forces de Philippe Leclerc de Hauteclocque, en route vers Paris.

Nos coups de coeur sur la route touristique au coeur de la vallée de Chevreuse

Hébergement :

Domaine de l'Abbaye des Vaux de Cernay

L’Abbaye des Vaux de Cernay est un lieu enchanteur où il fait bon se ressourcer. De ces lieux où s’imposent la puissance et le mystère surgit l’extraordinaire ensemble architectural de l’Abbaye des Vaux de Cernay.

C’est ainsi que renaissent et vivent encore : le cellier devenu le salon de musique et le salon gothique aux immenses cheminées, l’ancien réfectoire des convers, restaurant rebaptisé « la table du prieur », l’étonnante salle des moines aux deux travées voûtées en arêtes d’ogives et colonnes aux chapiteaux de grès.

Plus de huit siècles vous habitent. L’ancien cloître, la galerie de lecture, le moulin, la salle capitulaire ont retrouvé leur vocation existentielle.

Plus d'information : Domaine de l'Abbaye des Vaux de Cernay - 78720 Cernay-la-Ville - +33 (0)1 34 85 23 00 - reception.cernay@leshotelsparticuliers.com - Site web

Restauration :

Les routes touristique des Yvelines

Préparez vos vacances sur la route touristique au coeur de la vallée de Chevreuse avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique au coeur de la vallée de Chevreuse avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 28/05/2019