Du Mont Lozère et le plateau de la Garde-Guérin (48)

La Route touristique "du Mont Lozère et le plateau de la Garde Guérin"

Ce parcours touristique plonge dans l’atmosphère très particulière de la plaine du Haut Tarn, pour un voyage dans l’un des paysages emblématiques de l’agropastoralisme autour du Mont Lozère. Entre Le Bleymard et le Pont de Montvert le Mont Lozère s'étire. Il est bordé au nord par les vallées du Lot et de l'Altier et au sud par celles du Tarn et du Luech.

Du col de Finiels, Le Mont Lozère culmine à 1699 mètres au sommet on a une large vue qui va des Causses au mont Aigoual et, au sud, jusqu'au Massif du Tanargue, dans le Vivarais cévenol. Une petite station de ski a été aménagée au chalet du Mont-Lozère.

Selon les saisons, le Mont-Lozère arborera sur la route de vos vacances le jaune des genêts, le violet de la bruyère, le gris ou le rose du granit. Sur votre route, de nombreux sommets et plateaux offrent de vastes étendues aux panoramas grandioses avec une végétation où dominent les châtaigniers, les pins et les chênes verts.

On peut traverser facilement le Mont Lozère du Nord au Sud par la pittoresque D20, qui relie Le Bleymard au Pont de Montvert. C’est aussi un lieu historique, berceau de la guerre des camisards en Cévennes. Deux des sites les plus spectaculaires du Mont Lozère sont la cascade de Runes et la cascade de la Lozerette.

Les hameaux aux belles demeures de granite sont comme des petit bouts de monde perdus : ne manquez pas l'Hopital ou Mas camargues pour n'en citer que quelque-uns. Des hameaux, des maisons de maître, parfois des fermes fortifiées, se sont implantés dans les sites qui offraient une bonne exposition au soleil, près d’un ruisseau ou d’un point d’eau, à proximité des terres cultivées et des pâturages.

A l’origine en chaume de seigle, les couvertures ont été progressivement remplacées par des lauzes de schiste, en même temps que déclinait la culture du seigle, au profit de l’élevage. Les vestiges des bancels de granite témoignent encore de la pratique des cultures en terrasses, et les béals de la maîtrise des techniques de distribution de l’eau et de l’irrigation.

Sur ce circuit, découvrez les gorges du Chassezac, elles forment un ensemble paysager remarquable constitué d'affleurements rocheux granitiques et de la rivière. Pour admirer l'immensité du site il faut se rendre au Belvédère aménagé au nord de la Garde Guérin.

Le grondement de l'eau, les versants abrupts, les éperons rocheux offrent un spectacle grandiose. Ce site est classé Unité Touristique de Pleine Nature. Prénommé "L'antre du diable", elles se révèlent intéressantes à photographier depuis le belvédère. Il mérite à lui seul une visite !

La Route touristique "du Mont Lozère et le plateau de la Garde Guérin" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Le Pont-de-Monvert (km 0) situé sur le versant méridional du Mont Lozère, sera le point de départ pour cette escapade touristique. le Pont-de-Montvert est traversé par le Tarn qui prend sa source sur les hauteurs de la commune, non loin du hameau de l'Hôpital.

Le pont de monvert pont sur le tarn routes touristique de la lozere guide du tourisme du languedoc roussillonAu sud du village commence le massif du Bougès. Le village de Pont de Montvert, est au croisement de trois vallées, trois rivières. Vous serez sous le charme des maisons de granit et les piscines naturelles formées par le Tarn.  Le village est à la croisée de plusieurs chemins de randonnée, et il n'est pas rare de rencontrer des randonneurs accompagnés d'un âne, des cyclistes et des cavaliers.

On peut aujourd'hui encore distinguer les traces d'une petite forteresse cathare sous le Rocher du Chastel, dominant la vallée du Tarn, au-dessus de l'agglomération actuelle. Marqué par cette épopée, Pont-de-Montvert fut dès le début des guerres de Religion un haut lieu de la résistance, comme en témoigne l'engagement armé du deuxième bailli du nom, Jean d'André, époux de Marguerite de Grimoard, de Beauvoir du Roure.

A découvrir : le temple et l'église, le Pont de Montvert. Le siège de l'écomusée : la Maison du mont Lozère, musée où ont lieu des expositions permanentes relatives à l'histoire du mont Lozère. Au sud de la commune, le château de Grizac date du XIIIe (propriété privée).

Rendez-vous au Hameau de L'hôpital : continuer sur Route de Finiels/D20. Rouler en direction de D998 (700 m), puis prendre Vierge de Villeneuve en direction de Route de Finiels/D20 (8,2 km). L'endroit est magique Le hameau vaut le détour pour son architecture typique du mont Lozère avec entre autre un ancien moulin à eau avec un toit en chaume ; à 200 m en sortant du hameau, le GR7 vous indique le Pont du Tarn à droite et à environ 3/4h de marche.

Au moyen âge les chevaliers de Malte, revenus des croisades, s'installèrent autour de l'Hôpital et Mas camargues ou plusieurs commanderies gèrent une grosse partie des terres du mont Lozère.

Poursuivez jusqu'au Mas Camargues (11,1 km). Le nom de "Camargue" étonne sur ces hautes terres. Mas Camargues constitue un domaine agricole de plus de 100 hectares, très prospère au XVIIe siècle, et qui le reste jusqu’à la veille de la Grande Guerre.

Cet ensemble bâti, de taille et de facture exceptionnelles, mentionné dès le XVe siècle, est le point de départ d’un sentier de découverte qui plonge le promeneur dans l'atmosphère très particulière de la plaine du Haut Tarn, un voyage dans l’un des paysages emblématiques de l’agropastoralisme...

On traverse tour à tour des pâturages, des landes, des forêts, des tourbières, des pelouses d’altitude fréquentées par les transhumants, et on franchit le Tarn dont la source est proche.

Le bleymard routes touristique de la lozere guide du tourisme du languedoc roussillonRetournez jusqu'à l'Hôpital où vous prendrez cette fois à droite la voie communale non couverte de bitume direction de Salarials (14,8 km). Hameau du 17ème et 18ème siècles, le Salarial est représentatif des villages du Mont Lozère qui vivaient en quasi-autarcie grâce à l'activité agropastorale. Granges, bergeries, étables, aires à battre bâties en granit témoignent de ce passé où les habitations étaient couvertes de chaume.

Passez Montgros via Hameau du Cros (19,1 km). Prendre la direction Le Bleymard, en passant par le sommet de Finiels via la D20 (25 km). Le pic de Finiels ou sommet de Finiels est le point culminant du mont Lozère avec 1 699 m. Il est également le point culminant de la Lozère et des Cévennes, devant le mont Aigoual (1 565 m). Le pic est une arrivée, ou un point d'arrêt, pour de nombreuses randonnées au travers du mont Lozère.

Une fois arrivé au col, vous aurez une vue imprenable sur l’ensemble du massif et, si le temps est ensoleillé et sans nuage, vous aurez la chance d’apercevoir la mer méditerranée et le massif des Alpes. Le GR70 (chemin de Stevenson), dont le départ de l'étape est au Bleymard et le sentier des Pelouses dont le départ est au col de Finiels passent à proximité, et l'on peut monter au sommet en suivant les crêtes.

Poursuivez sur la D20 direction Le Bleymard (38,6 km). La commune est situé dans un cadre verdoyant entre la montagne du Goulet et celle du Mont Lozère, proche des sources du Lot. En effet, le Lot naît dans la montagne du Goulet et coule vers l'ouest.

Le Bleymard vous étonnera par son patrimoine : la chapelle et prieuré de Saint Jean du Bleymard, Église Saint-Jean-Baptiste du Bleymard, la maison Peytavin, la tour Pélorjas et le château du Tournel à proximité. Depuis peu, un parcours de découverte jalonné par des panneaux fait référence à l'architecture et aux sites remarquables.

La prochaine étape sera La Garde Guérin par la D901 (72,7 km) en bordure du Chassezac, le village est traversé par le Chemin de Régordane GR700, axe de communication presque unique reliant le Massif central à la Méditerranée, très fréquenté au Moyen Âge. La Garde-Guérin est classé "Plus beau village de France". Cet ensemble fortifié situé sur le chemin de Régordane surplombe les gorges du Chassezac.

Cité des "pariers", dès le XIIe siècle, à la demande de l’évêque de Mende, le village devient un poste frontière défendu par une garnison chargée de la sécurité des voyageurs et des marchandises sur la Regordane.

Le village est possédé en coseigneurie par une communauté de plusieurs chevaliers : los Parièrs. Chaque parièr possède une parérie, appelée aussi part ou portion, dont il assume la charge et les émoluments : péage, cartalage (droit sur la mesure du grain), arrière-guidage, pulvérage (droit sur la poussière soulevée par les troupeaux de bêtes). Ces chevaliers se rattachent à quatre clans : les Gaucelmes, les Hérail, les Bertrand et les Gaules.

La garde guerin plus beaux villages routes touristiques de lozere guide touristique du languedoc roussillonLa Garde Guérin n’a pas été épargnée par les guerres. Prise et détruite par le feu pendant la Guerre de Cent Ans, la forteresse est au cœur de combats sanglants et les Anglais ont dû s’en rendre maîtres. Au XVIe siècle, au moment des guerres de Religion, elle est de nouveau incendiée. Les catholiques la défendent, mais les protestants en font le siège à leur tour.

Une étape superbe sur ce parcours touristique et particulièrement authentique, avec ses pittoresques ruelles pavées propices à la flânerie, ses vieilles maisons de pierres admirablement restaurées. On peut voir des portails superbes, des escaliers antiques. Son imposant donjon médiéval, et sa charmante petite église romane à clocher-mur. Cette église romane est remarquable par le soin apporté à sa construction et la richesse dans la sculpture de ses chapiteaux.

Vestige de l'ancien château, la tour de guet du XIIe siècle, entourée de remparts dont on peut voir encore de très beaux restes, offre depuis son sommet une vue magnifique sur les toits de lauzes de La Garde-Guérin et les gorges du Chassezac…

À environ 1 km au nord du village, ne manquez pas de vous arrêter au fameux belvédère du Chassezac, un point de vue vertigineux sur le canyon granitique du Chassezac. Vous pourrez vous rendre au belvédère à pied par une ancienne calade où l'on peut apercevoir un endroit où les gens et les bêtes allaient boire et se reposer, ainsi que d'anciennes ruches tronc.

Revenez vers Villefort via la D901 (80,1 km). Le village de Villefort, à l'entrée des gorges de l'Altier, se situe sur l'ancienne voie Regordane, au pied du mont Lozère, fief des Châteauneuf de Randon puis des barons du Tournel.  Le barrage de l'Altier, situé sur la commune, a créé le lac de Villefort. Villefort fut un lieu de passage important, durement disputé au cours des guerres de religion.

Le château de Castanet, construit au XIème siècle sur un éperon rocheux, est maintenant bordé par le lac de Villefort. L'architecture des anciens édifices de Villefort est caractéristique du style architectural des villages rues. Les maisons aux doubles porches voûtés, étaient autrefois auberges ou boutiques de commerçants ou d'artisans : l'un des porches servait à stocker les marchandises, l'autre à les exposer.

Genolhac clocher mur de l eglise routes touristiques du gard guide du tourisme du languedoc roussillonLa rue de Rome mène jusqu'à la chapelle Saint Jean, ou Gleisetto. Cette ancienne chapelle romane, devenue lieu d'habitation, accueillait à l'époque médiévale les pèlerins malades ou en quête d'un toit pour la nuit. Une léproserie y était annexée. Plus au nord, la chapelle Saint-Loup-et-Saint-Roch domine le lac.

Datant du XIXème siècle, ce lavoir en granite est composé de deux bassins. Ce lieu plein de vie où résonnaient les plaintes et les joies des lavandières a été fréquenté jusqu'aux années 1950. Venant du mont Lozère, la rivière de la Palhères traverse Villefort, passant sous l'une des doubles arches gothiques inégales du pont Saint-Jeau. Ce pont au profil en dos d'âne date du XIVème siècle.

Poursuivre votre périple sur la route touristique "du Mont Lozère et le plateau de la Garde Guérin en restant sur la D901 direction Génolhac (96,1 km) dans le Gard. Cité médiévale millénaire nichée au coeur des forêts du Parc National des Cévennes.

Au Moyen âge, avant la guerre de Cent Ans, Génolhac est entouré de remparts et traversé par la route ou voie Régordane qui primitivement passait au-dessus au village. Flânez dans les ruelles médiévales de Génolhac dont l’histoire remonte au XI°siècle, secoué par la Guerre des Camisards, chacune de ses ruelles raconte cette histoire troublée et fascinante.

Au cours d’une balade au cœur de la ville, de son église romane Saint-Pierre, avec clocher à peigne du XIIe siècle, partez à la découverte de ce patrimoine médiéval plein de diversité. Découvrez la Tour carrée de l'ancien château du XIIe siècle, le Temple protestant du XIXe siècle, des Maisons en granit des  XVe et XVIe siècles, le Château des Oliviers du XIX siècle...

Sans oublier le Pont de Joany, cet aqueduc médiéval du XIV° siècle fût le théâtre d'un événement majeur de la Guerre des Camisards ; l'assassinat du chef huguenot Joany par les Dragons royaux. Aujourd'hui ouvrage d'art de la fameuse Voie Régordane, cet aqueduc est en cours de restauration.

Direction Nojaret par la D998 et la D37 (104,2 km), puis suivre Vialas (106,5 km). Petit village cévenol, situé en zone centrale et périphérique du Parc National des Cévennes, Vialas a connu une expansion très importante au moment de la découverte d'une mine de plomb argentifère. Aujourd'hui, l'ancienne ville minière, riche de son passé, offre un cadre naturel remarquable.

Le temple protestant, bâti en 1612, est l'un des plus vieux temples de France. De style roman il est harmonieux dans toutes ses formes, ses matériaux et son dépouillement ornemental. Il est bâti en granit, sol compris. Sa toiture est en lauze.

Retour vers Pont-de-Montvert par la D998 (125,1 km).

Carnet pratique de la route touristique "du Mont Lozère et le plateau de la Garde Guérin"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villages et des villes.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques
  • Escalade, canyoning, VTT, pêche sportive.

Activités

  • Mas Camargues
  1. Ce mas à l'architecture étonnante est le point de départ d'un sentier de randonnée. Fiche-guide disponible au musée du mont Lozère, dans les maisons du Parc et dans les relais d'information du Parc.
  • Le Bleymard
  1. Parcours de santé situé sur la montagne du Goulet.
  2. Nombreux sentiers de randonnées : Les Sources du Lot, Le Bonnetès, Chanteduc, la Cham, Valescure.
  3. Village traversé par 3 GR : GR70 (Chemin de Stevenson), GR44 et GR68.
  4. Le 1er samedi de mai et d'octobre : foire aux bestiaux au Couderc de 8h à 13h (organisée par l'association "Les Fierejaires").
  5. Le week-end de l'Ascension : festival d'Olt.
  6. En mai : foire aux plants, vente avicole et marché paysan de 8h à 13h (organisée par l'association "Les Fierejaires").
  7. Tous les dimanches du 24 mai à fin septembre : marchés de 8h à 12h place de l'ancienne poste (organisés par l'association "Les Fierejaires").
  8. Le 3ème dimanche de juin sur le Mont Lozère à l'occasion de la transhumance des moutons : marché paysan de 9h à 18h.
  9. Le 13 juillet : feu d'artifices et bal populaire.
  10. Le 14 juillet : brocante au stade de la Remise de 7h à 17h (organisée par l'association "Les Fierejaires").
  11. Le 1er vendredi d'août de 9h à 17h : foire gourmande.
  12. Le 15 août : fête votive.

  • Génolhac
  1. Pour découvrir le patrimoine de Génolhac, suivez le parcours culturel dessiné par les “plaque rouges” tout au long des ruelles médiévales pour en percer tous les secrets !
  • Vialas
  1. Visite du village, fiches pour les enfants.
  2. Balade avec un âne à "Gentiâne" à Castagnols.
  1. Contes et Rencontres : en février.
  2. Ronde Cévenole (journée de lutte contre la rétinite pigmentaire) : en juin.
  3. Fête du village : en août.
  4. Journée des Métiers d'Art : en octobre.

Plus d'information

Pour vous rendre sur la route touristique "du Mont Lozère et le plateau de la Garde Guérin"

Bonifacio

Ciel dégagé 16 °C

Ciel dégagé

  • Min: 14 °C
  • Max: 17 °C
  • Vent: 26 kmh 260°

Le saviez-vous ?

Pont-de-Montvert : Le village est connu pour avoir été le 24 Juillet 1702, à la suite de l'exécution collective de l'abbé Cheyla qui avait opéré pendant plusieurs années à des actes de barbaries sur des protestants dans le beffroi adossé au pont au-dessus du Tarn, le point de départ de la guerre des camisards.

L'un des meneurs de la révolte, le camisard Esprit Seguier fut condamné a être brulé vif sur les bords du Tarn.

Si vous êtes amoureux de gastronomie, des recettes locales telles que la pouteille, les manouls, l’Aligot, le sac d’os ou encore la truffade sont autant de recettes locales que vous ne pourriez déguster qu’à Villefort.

À cela s’ajoute sa charcuterie sèche composée notamment de la saucisse sèche lozérienne, la saucisse d’herbe lozérienne  ou encore le jambon sec de Lozère. De cet amour pour la charcuterie est né le fricandeau, un plat typique de Lozère à base d’abats de porc cuits dans la crépine  et servi accompagné avec une petite salade.

Nos coups de coeur sur la route touristique "du Mont Lozère et le plateau de la Garde Guérin"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Lozère

Préparez vos vacances sur la route touristique "du Mont Lozère et le plateau de la Garde Guérin" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "du Mont Lozère et le plateau de la Garde Guérin" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 18/07/2019