Route Ligier Richier (Meuse)

La Route touristique "Ligier Richier" dans la Meuse

La route Ligier Richier vous invite à découvrir l’œuvre de cet artiste lorrain de la Renaissance, dont le génie créatif lui a valu d’être comparé à Michel-Ange. Ce parcours touristique offre l'occasion de parcourir la Meuse.

L’œuvre de Ligier Richier est essentiellement d’inspiration religieuse. En l’absence de signature, ce sont des comparaisons stylistiques qui ont permis d’attribuer à ce sculpteur la plupart des œuvres actuellement reconnues. La particularité du sculpteur est cette précision de la taille des visages et la finesse du drapé sur la pierre.

Partez à la rencontre de Ligier Richier, il a travaillé la pierre, le bois et la terre cuite, et a mis au point un procédé de traitement à la cire, l'encausticage pour donner au calcaire de Lorraine l’apparence du marbre.

C'est à Saint-Mihiel, que naquit un des plus remarquables sculpteurs de la Renaissance : Ligier Richier. Ses œuvres inestimables sont toujours visibles à Saint-Mihiel, Bar-le-Duc, Clermont-en-Argonne, Etain, Génicourt-sur-Meuse et Hattonchâtel.

La Route touristique "Ligier Richier" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Partez à la découverte de cette première étape de cette route touristique. Entourée de forêts, Bar-le-Duc (km à) est marquée par la Renaissance, une période prospère pour la ville, qui voit se développer de nombreuses constructions dans la ville haute et la ville basse, berceau de la cité à l'époque gallo-romaine.

Place Saint-Pierre, l’église Saint-Etienne de style gothique flamboyant du XIVe siècle accueille deux des œuvres les plus saisissantes de Ligier Richier "Le Calvaire" représentant le Christ et les deux larrons et surtout "le Transi" ou "l'Écorché", représentant un squelette dont le bras gauche tend vers le ciel, son cœur.

L'artiste a répondu à la commande de l'épouse de René de Châlons, prince d'Orange, souhaitant une représentation de son époux 4 ans après sa mort. Ce type de représentation puise son influence dans la tradition des danses macabres en vogue au Moyen-âge, mais également dans les recherches menées au XVIe siècle sur l’anatomie.

Les trois statues en bois polychrome placées dans le chœur de l’église Saint-Etienne devaient sans doute appartenir à un ensemble plus vaste, dont l’origine reste encore inconnue. Attribuées à Ligier Richier, elles se distinguent par une grande variété des attitudes et des expressions renforcée par la justesse anatomique.

Le Christ, le visage émacié, la bouche entrouverte et les paupières closes, manifeste une profonde douleur, rendue plus intense par la lourde couronne d’épines enfoncée sur son crâne. De par sa physionomie, la figure du Christ rappelle celles des Calvaires de Génicourt-sur-Meuse, de Briey et d’Hattonchâtel à la même période. Dans l'église Notre-Dame, de type romane, se trouve un Christ en croix du même Ligier Richier.

Profitez de cette étape pour découvrir une "Ville d'art et d'histoire", faisant partie des "plus beaux détours de France" : Bar-le-Duc. Ses hôtels particuliers, témoignant d’un riche passé, auxquels la pierre de taille de Savonnières, donnant ainsi à la ville une couleur blonde caractéristique et une atmosphère toute particulière.

Bar le duc transi de rene de chalon de ligier richier routes touristiques de la meuse guide du tourisme de la lorraineSur le trajet de votre promenade, vous y découvrirez des édifices et monuments remarquables qui vous invitent à voyager à travers l'histoire.de Bar-le-Duc. Se succèdent d’incontournables monuments comme la porte Romane, la Tour de l’Horloge, vestige des remparts, le belvédère de la rue des Grangettes avec un panorama à 180 degrés sur la ville basse.

Plus bas, l'esplanade du château médiéval a laissé place au Neuf Castel datant du 16ème siècle et abrite aujourd’hui les collections du Musée Barrois. Le musée barrois, aménagé dans le château des Ducs, possède une multitude de pièces régulièrement restaurées, animant cet espace culturel à travers diverses expositions. Les parcs de l'Hôtel de Ville et de Marbeaumont font également tout le charme de la Cité des Ducs...

Quittez Bar-le-Duc surnommée  "la belle endormie" en suivant la direction de Clermont-en-Argonne via la D116 et la D998 (46,3 km) située dans la région naturelle de l'Argonne. La ville regorge de trésors pour le visiteur qui saura les apprécier. Dirigez-vous vers l'église Saint-Didier où se trouve une "Mise au tombeau" de la fin du XVIe siècle. 

Cette Mise au tombeau, entièrement reconstituée, se compose de six figures de styles et d’époques très différentes s’échelonnant de la première moitié du XVIe siècle à l’extrême fin du XVIIe siècle. La Sainte Femme au sépulcre est sans conteste l’œuvre la plus intéressante du groupe, de par ses qualités plastiques et son raffinement, qui lui ont valu d’être attribuée à Ligier Richier.

La force expressive caractéristique du style de l’artiste s’affirme dans le visage de la jeune femme qui manifeste à la fois de la tristesse et un sentiment d’effroi. Une grande attention a été accordée aux détails, notamment dans la délicate ceinture rehaussant la robe, les fines sandales découvrant les pieds de la jeune femme, mais surtout dans les élégantes passementeries et cabochons ornant le bonnet.

Cette statue proviendrait de l’église des Minimes à Verdun, aujourd’hui disparue. Elle aurait été achetée en 1829 et installée par son propriétaire parmi une Mise au tombeau dans la chapelle Sainte-Anne du château de Clermont-en-Argonne, avant de rejoindre son emplacement actuel dans l’église paroissiale Saint-Didier de Clermont-en-Argonne.

Plusieurs éléments du patrimoine de Clermont-en-Argonne  méritent votre attention. L'hôtel de ville, lcolombier situé quartier d'Auzéville, la maison à pans de bois, datant des XVIe et XVIIIe, située 15 route de Paris. L'église Saint-Vannes de Parois, construite en 1843. L'église Saint-Rémi de Vraincourt du XIIe siècle, restaurée en 1878 puis en 1918.

Sans oublier la chapelle Sainte-Anne sur le Plateau de Sainte-Anne, la chapelle occupe l'emplacement de l'ancienne chapelle castrale alors dédiée à saint Oricle. Elle est reconstruite en 1338 par Henri IV, comte de Bar.

Poursuivre vers Génicourt-sur-Meuse via A4 et la D964 (82,4 km). Arrêtez-vous au abord de l'église Sainte-Marie-Madeleine de 1524. Elle a été construite par Nicole d'Apremont et son mari, Philippe de Norroy, représentés sur le vitrail du fond de l'abside. Équipée d'un clocher-donjon à meurtrières surveillant la Meuse. Ouverture sur demande

Admirez la statue de la Vierge faisait partie à l’origine d’un Calvaire formé par la figure du Christ en croix et celle de Saint Jean, statues toujours en place dans l’église Sainte-Marie-Madeleine de Génicourt-sur-Meuse. L’ensemble était autrefois disposé sur une poutre de gloire à l’entrée du chœur.

Si l’attribution du Calvaire de Génicourt-sur-Meuse à Ligier Richier fut parfois mise en doute, des éléments stylistiques analogues sont venus la confirmer et rattacher l’ensemble à un même atelier. Malgré quelques maladresses principalement une certaine raideur des formes, une grande attention a été portée au rendu des expressions.

Debout, la tête légèrement penchée sur la droite, la bouche grimaçante de douleur, la Vierge semble accablée par le chagrin, rappelant ainsi la figure de la Sainte Femme au sépulcre attribuée à Ligier Richier et conservée à l’église Saint-Didier à Clermont-en-Argonne. Le traitement des plis du manteau, et ceux du voile et de la guimpe encadrant le visage de la Vierge témoigne d’un remarquable souci du détail.

A découvrir sur la commune de Génicourt-sur-Meuse : le fort du XIXe siècle appartenant au système Séré de Rivières et les vestiges du château de Génicourt, datant du XIIe siècle.

Clermont en argonne mise au tombeau routes touristiques de la meuse guide du tourisme de la lorraineContinuez vers Étain (121 km) pour admirer la Pieta de l'église Saint-Martin de Ligier Richier de la première moitié du XVIe siècleL'église paroissiale Saint-Martin a été construite au XIIe siècle, dont il subsiste la tourelle d'escalier sud et les murs contigus ainsi que des vestiges dans la travée droite de chœur. Ouverte toute l’année sur demande.

La pietà, signifiant pitié en italien est un épisode de la vie du Christ qui se déroule après la Descente de Croix et la Déploration. Elle se déroule avant la Mise au Tombeau. Marie reçoit le Christ mort dans ses bras. Le thème de la Vierge de Pitié connut un nouvel élan aux XVe et XVIe siècles. Traditionnellement, les représentations montrent la Vierge assise, tenant sur ses genoux le corps mort de son Fils.

Ici, la composition est différente, présentant la Vierge agenouillée se penchant sur le corps mort du Christ, allongé à même le sol. Une profonde tristesse se dégage de l’œuvre, accentuée par le jeu subtil des mains et des regards. Marie, les yeux mi-clos, serre le bras gauche de son Fils contre elle, dont la tête vient reposer sur son épaule.

Cette sculpture aurait été commandée à Ligier Richier par Jacquemin Quiolt pour venir surmonter le monument funéraire de son épouse, Gilberte Marque, décédée en 1525. Disposée à l’origine dans une chapelle du cimetière de l’église d’Étain, elle fut installée un temps dans le chevet de l’église paroissiale, avant d’être déplacée dans la chapelle du Sacré-Cœur, à son emplacement actuel.

Le socle reprenant la date de 1528 est moderne. Il remplace en effet l’épitaphe initiale qui précisait que cette «image» avait été exécutée en 1528. Si l’attribution de l’œuvre à Ligier Richier ne fut que rarement discutée, sa datation divisa les spécialistes. Il semblerait aujourd’hui que sa réalisation s’inscrive bien dans la première période de l’artiste sammiellois, et plus précisément dans la seconde moitié de celle-ci.

A l'occasion de votre étape sur votre route touristique "Ligier Richier" à Etain, vous pourrez également visiter le Château de la Fontaine au Rupt situé au 75 avenue du 8e B.C.P, élevé vers 1890. La Maison des Fusillés de septembre 1914. Hôtel de Ville situé place Jean-Baptiste Rouillon. Les deux pavillons encadrant la cour devenus la gendarmerie (à gauche), la perception et le bureau d'enregistrement (à droite), faisait partis du Château Paul situé rue Justin-Paul.

Sans oublier l'usine Petitcollin dernière et plus ancienne fabrique de baigneurs et de poupées encore en activité créée en 1860. Visites guidées permettant de découvrir le moulage des pièces, le montage, l'implantation des cheveux et d'admirer les anciens modèles en celluloïd.

Reprendre votre véhicule pour prendre la direction de Briey via la D906 (149 km), situé en Meurthe-en-Moselle. Ancien siège d'un comté appartenant à la Famille de Briey, toujours représentée à ce jour. Briey a donné son nom au bassin ferrifère le plus puissant d'Europe au début du XXe siècle : le Bassin de Briey (Famille De Wendel).

Dirigez-vous vers l'église Saint-Gengoult du XIIe siècle pour admirer le calvaire de Ligier Richier. Un ensemble sculptural en bois de six personnages à taille humaine : le Christ, saint Jean, sainte Marie-Madeleine, la Vierge et les deux larrons. Un Dit des trois morts et des trois vifs, représentation murale montrant trois jeunes gentilshommes interpellés dans un cimetière par trois morts, qui leur rappellent la brièveté de la vie et l'importance du salut de leur âme.

Erigé au départ dans l’ossuaire du cimetière puis mis à l’abri au château de Montesquieu à la Brède dans le Bordelais en 1939, le calvaire attribué à l’école de Ligier Richier est installé depuis 1952 dans le chœur de l’église St Gengoult. Le calvaire nous est parvenu dans son intégralité. On appréciera la reproduction fidèle du vêtement aux manches à « crevés ». Le Calvaire a été restauré au Centre Régional de Restauration et Conservation des Oeuvres d’Art à Vesoul.

Route ligier richier routes touristiques de la meuse guide du tourisme de la lorraineL'histoire de Briey est très riche. Briey fut incendiée par les Messins en 1369, prise par Charles le Téméraire en 1475, ravagée par les protestants en 1591, puis par les Suédois en 1635. Sa forteresse fut démantelée par les Français en 1660. Enfin, la ville fut occupée par les troupes russes en 1815, allemandes en 1870 puis de 1914 à 1918 et de 1940 à 1944.

La visite de Briey permet de découvrir un riche patrimoine bâti témoin de l’histoire de cette ville. Découvrez à votre rythme ses charmes multiple en flanant dans les rues de Briey. Comme l'hôtel de ville construit sur l'emplacement de l'ancien donjon du château, le beffroi reconstruit en 1722La maison de Tanneur du début XIXe siècle, située 1 rue Pasteur au bord du Woigot. Les vestiges de murs de défense...

Poursuivre en direction du village remarquable d'Hattonchâtel via la D23 (192 km). Situé sur un éperon rocheux, il domine la plaine de la Woëvre et le lac de MadineLe promontoire est protégé en tant que "Site inscrit naturel". Hattonchâtel a été fortifié au IX ème siècle par Hatton, évêque de Verdun qui lui a donné son nom. La citadelle fut détruite en 1634 sur ordre de Richelieu.

L'église collégiale Saint-Maur du XIe siècle abrite un retable Renaissance en pierre sculptée polychrome de 1523 attribué à Ligier Richier : représente trois épisodes de la Passion. Daté de 1523, ce retable fut commandé par Gaucher Richeret, doyen du chapitre collégial d’Hattonchâtel, dont les initiales et les armes figurent sur l’écu placé au niveau du soubassement.

Il s’est fait représenté dans la troisième scène du retable, agenouillé aux pieds de saint Maur, second évêque de Verdun. Les trois principales scènes de la Passion du Christ sont évoquées : le Portement de croix, la Crucifixion et la Déploration sur le Christ mort.

Chacune des scènes est délimitée par un décor architecturé dont le vocabulaire décoratif emprunte à la Renaissance italienne : pilastres couronnés de chapiteaux à volutes, motifs d’entrelacs et de candélabres,... Si l’attribution du retable de la Passion du Christ d’Hattonchâtel à Ligier Richier fut parfois remise en cause, des éléments stylistiques comparables sont venus l’étayer et rattacher l’œuvre à la production de l’artiste.

En effet, la composition révèle une parfaite maîtrise de l’espace conjuguée à un sens aigu du détail et du rendu des expressions, comme en témoigne la scène de la Déposition où les mouvements des personnages semblent comme suspendus, ou encore celle du Portement de croix, où l’image de la Sainte Face imprimée sur le voile de Sainte Véronique est traitée en faible relief.

Vous continuerez votre visite dans ce village d'Hattonchâtel qui regorge de bâtiments spectaculaires et de nombreux sites touristiques mis en valeur grâce à une bienfaitrice américaine, Miss Skinner, endommagé lors de la première Guerre mondiale. Vous serez charmés pendant votre déhambulation dans les rues et les ruelles bordées par de nombreuses maisons dignent d'interêt.

Dans d'Hattonchâtel, sont à observer, la Maison à la vôute du XIIe et XIVe siècle à l'entrée du village, la maison gothique aux arcades construite vers le XIVe siècle, le lavoir Skinner, construit en 1921, d'architecture japonaise et art médiéval. Le cloître du XIVème dont il ne reste qu'une galerie, le portail de la chapelle daté aussi du XIV ème siècle...

Le château-fort fut quant à lui construit vers 860 pour l'évêque de Verdun. Il fut remanié au XIV ème et XVI ème siècle. Fortement endommagé au cours de la première guerre, il fut reconstruit de 1923 à 1928 pour le compte de Miss Skinner. Le château est géré comme un hôtel, un centre de mariage et de congrès.

La prochaine étape via la D901 sera Saint-Mihiel (211 km). L'église Saint-Étienne, église-halle, abrite le chef-d’œuvre de Ligier Richier "La mise au tombeau ou Saint sépulcre". Réalisé entre 1554 et 1564 qui fut installé dans le bas-côté droit par son fils. Le commanditaire en est inconnu. Restauré au début des années 2000, cet ensemble est sans contexte l’œuvre la plus aboutie des productions de Ligier Richier.

Elisabeth provenant de l eglise saint etienne de saint mihiel routes touristiques de la meuse guide du tourisme de la lorraineIl s'agit de la dernière œuvre du sculpteur avant son départ pour Genève. Le sépulcre est taillé dans de la pierre de type pierre d'Euville. Treize personnages le composent. Le groupe est formé de treize figures légèrement plus grandes que nature. Parmi elles celle du Christ mort portée par Nicodème et Joseph d’Arimathie, avec à ses pieds Marie-Madeleine.

À droite du groupe, une femme, debout, tient la couronne d’épines. Au second plan, tandis que deux soldats sont en train de jouer aux dés sous le regard de Saint Longin, la Vierge est soutenue par Saint Jean et Marie Cléophas, accompagnés de l’Ange s’appuyant contre la croix. Au dernier plan, Marie-Salomé prépare le tombeau pour l’ensevelissement du corps du Christ.

La souplesse des attitudes et de la gestuelle, le soin apporté au rendu des expressions des visages, et le raffinement des vêtements font de cette œuvre l’une des pièces majeures de l’art de la Renaissance en Lorraine.

Saint-Mihiel dispose d'un patrimoine architectural et historique de grand intérêt, révélant le riche passé de la commune. Poursuivez votre visite à l'Abbaye Saint-Michel, également appelée église Saint-Michel de Saint-Mihiel, une ancienne abbaye bénédictine. Fondée à l'époque mérovingienne, elle devint un centre d'études majeur sous les Carolingiens avec l'abbé Smaragde, et le resta jusqu'au XVIIIe siècle, notamment grâce à sa bibliothèque.

La bibliothèque renferme près de 9 000 ouvrages dont 74 manuscrits et 86 incunables. L'abbaye abrite également le musée d'Art sacré. L'église Saint-Michel appartient à l'ensemble abbatial. En grande partie remaniée au XVIIIe siècle, elle conserve une tour-porche romane. On peut y voir "Pâmoison de la Vierge" de Ligier Richier.

Les amateurs de vieilles pierres seront également séduits par les nombreuses maisons : la maison du roi du XIVe siècle de 1350, l'hôtel de Bousmard construite en 1520 de style Renaissance, l'hôtel de Gondrecourt de style Renaissance de 1424, l'hôtel de Faillonnet également appelé "maison des Gargouilles" de style Renaissance, construite en 1554 ou encore la maison Ligier Richier...

En vous promenant, vous pourrez également admirer de nombreux monuments de grand intérêt : la chapelle Notre-Dame-des-Prés, l'ancienne abbaye Saint-Christophe, ou encore la chapelle Sainte-Agathe qui dépendait à l'origine d'une léproserie...

Retour à Bar-le-Duc via la D901, la D1916 et la voie sacrée (246 km)..

Option : vous pouvez aussi faire une étape supplémentaire jusqu'à NancyPrésenté dans l’église des Cordeliers, le gisant de Philippe de Gueldre travail de Ligier Richier est un véritable chef-d’oeuvre de la sculpture lorraine et une pièce majeure de la collection du musée.

Sur un tombeau de marbre noir, Ligier Richier sculpta le gisant de la duchesse de Lorraine représentée en habit de clarisse, la tête légèrement de côté reposant sur un coussin. Son visage, aux rides marquées, révèle une grande expressivité. Aux pieds de la défunte, une jeune clarisse, agenouillée, soulève de ses mains une couronne royale qui rappelle les titres de celle qui fut reine de Sicile et de Jérusalem ainsi que duchesse de Lorraine et de Bar.

Au traitement soigné des drapés s’ajoute un savant équilibre des contrastes, entre le visage de la duchesse et celui juvénile de la clarisse exprimant la douleur, contribuant ainsi à renforcer l’impression de solennité. La sculpture échappa aux destructions de la Révolution et fut installée en 1823 dans l’église des Cordeliers.

Carnet pratique de la route touristique "Ligier Richier"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villages et des villes.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques

Activités et Festivités

  • Bar-le-Duc
  1. Office de tourisme Meuse Grand Sud Bar-le-Duc 7, rue Jeanne d’Arc - 55 000 Bar-le-Duc Tél: +33 (0)3 29 79 11 13 accueil@tourisme-barleduc.fr - Site internet
  • Clermont-en-Argonne
  1. Office de Tourisme du Pays d’Argonne 6 place de la république 55120 Clermont-en-Argonne Tél. +33 (0)3 29 88 42 22 tourisme.argonne@wanadoo.fr - Site internet
  • Génicourt-sur-Meuse
  1. Office de Tourisme du Val de Meuse 43, Rue du Rattentout 55320 Dieuz-sur-Meuse Tel. +33 (0)3 29 87 60 75 - Site internet
  • Étain
  1. Centre culturel et touristique du Pays d’Étain 2 rue des Casernes (quartier gare) 55400 Étain Tél. : +33 (0)3 29 87 20 80
  • Briey
  1. Communauté de communes du Pays de Briey (CCPB) Accueil Tourisme et Loisirs Place de l’Hôtel de Ville 54150 Briey Tel. +33 (0)3 82 46 33 22.

  • Hattonchâtel
  1. Mairie 25, bis rue Raymond-Poincaré 55210 Vigneulles-les-Hattonchâtel Tel. +33 (0)3 29 89 30 73 contact@mairie-vigneulles.fr
  2. Château d’Hattonchâtel : Visite guidée le lundi et mercredi à 11h : 4,50 €. Sur réservation. visites de groupe sur rendez-vous, renseignements au 03 29 89 31 79.Activités événementielles : mariages, séminaires, banquets, château en exclusivité...
  • Saint-Mihiel
  1. L'église Saint-Étienne : Ouverte toute l’année, en visite libre, tous les jours de 9h à 18h en hiver et de 9h à 19h en été
  2. Office de tourisme Cœur de Lorraine Rue du Palais de Justice 55300 Saint-MihielL Tel. +33 (0)3 29 89 06 47  accueil@coeurdelorraine-tourisme.fr
  • Nancy
  1. Palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain 64, Grande rue - 54000 NANCY Tél. : + 33 (0)3 83 32 18 74 museelorrain@mairie-nancy.fr - Site internet

Plus d'information :

Pour vous rendre sur la route touristique "Ligier Richier"

Bonifacio

Nuageux 15 °C

Nuageux

  • Min: 15 °C
  • Max: 15 °C
  • Vent: 54 kmh 290°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes :

  • Feux interdits (pas de barbecue)
  • Camping interdit
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. 

Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la route touristique "Ligier Richier"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Meuse

Préparez vos vacances sur la route touristique "Ligier Richier" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "Ligier Richier" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 10/10/2019