Route des Arts du Feu (Moselle et Bas-Rhin)

La Route touristique "des Arts du Feu" dans la Moselle

Le verre, le cristal, la faïence, le charbon, le fer, l'acier... pour une même thématique : l'art du feu ! Les Arts du feu concernent les activités de nature artisanale ou industrielle qui reposent sur la transformation d'une matière minérale par la chaleur.

Découvrez cette route touristique aux multiples facettes située au coeur de l'Europe. La Lorraine et l'Alsace apparaît comme l’une des seules régions françaises à regrouper avec une telle densité sites historiques, manufactures ou ateliers au service de tous les Arts du feu.

Le parcours vous ouvre les portes d’un patrimoine singulier de part et d’autre de la frontière franco-allemande. Autant de témoins d'un passé industriel de renommée mondiale qui nous invitent à plonger dans l'histoire. Les domaines principaux en sont le verre, la céramique, la fonderie et métallerie.

La Route touristique "des Arts du Feu" dans la Moselle en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Au coeur du bassin houiller lorrain, Petite-Rosselle (km 0), ville historique minière situé à la frontière allemande sera le point de départ pour votre parcours sur la route des "Arts du Feu" en Moselle. Le circuit du Galibot qui parcourt la ville ouvre la voie à d’intéressantes découvertes locales. Vous y trouverez encore un patrimoine minier important allant des cités minières encore visibles, comme le quartier St-Charles, Urselsbach, Wendel nord et sud…

La Mine Wendel reconstitue des galeries d'exploitation et présente les techniques et machines modernes en service jusqu'en 2004. Entrez dans la cage comme l'ont fait tant de mineurs auparavant et en route pour une descente avec "les gueules noires" du XXIème siècleUn guide vous accompagnera tout au long de cette visite qui s'achèvera par la projection d'un film retraçant la journée de travail d'un mineur de fond. 

Le Musée Les Mineurs Wendel vous fera découvrir l’épopée des mines de charbon en Lorraine tout en dévoilant la place du mineur dans ces lieux emblématiques et dans sa vie quotidienne. Les deux Musées ont reçu l'appellation "Musée de France".

L'histoire de cette petite ville de Petite-Rosselle se lit au détour du quartier de la Vieille-Verrerie ou celui du Carreau minier Vuillemin-Wendel. Le patrimoine religieux n'est pas en reste, à découvrir en flanant  : l'église moderne Saint-Théodore (1955), l'église luthérienne, Impasse du Temple, la première fût construite en 1914 et détruite en 1944, la deuxième construite entre 1959 et 1960...

Poursuivez en direction de Sarreguemines via la D31 (25,6 km) à la jonction de la Sarre et de la Blies, charmante Cité de la Faïence. Sarreguemines offre différentes infrastructures fluviales dont un port de plaisance qui a permis à la Cité des faïenciers d’être la première ville de Moselle à être labellisée "Pavillon Bleu d’Europe". Sarreguemines est avant tout une ville d’histoire, au passé riche et marquant.

Implantée à Sarreguemines depuis la fin du XVIIIe siècle, l'industrie faïencière acquiert ses lettres de noblesse avec Paul Utzschneider et Paul de Geiger qui propulsent la manufacture au tout premier rang. Dès le XIXe siècle, Sarreguemines propose dans le monde entier une vaste collection de faïences, vases, cache-pot, fresques murales, cheminées…

Sarreguemines musee de la faience le jardin d hiver routes touristiques de la moselle guide du tourisme de la lorraineLe circuit de la Faïence de Sarreguemines dévoile les secrets de fabrication de prestigieuses collections ainsi que les chefs-d'oeuvre qui ont bâti sa notoriété. Découvrez le Musée des Techniques Faïencières, unique en Europe continentale, et admirez les collections de grès, d'or blanc et de majolique au Musée de la Faïence.

Le Musée de la Faïence qui abrite un Jardin d’Hiver expose une collection d’objets en faïence, grès et porcelaine allant de la vaisselle au four à faïence en passant par les panneaux décoratifs, toute la gamme des produits céramiques est représentée. Le musée est installé dans les anciens appartements de Paul de Geiger, directeur des Faïenceries de Sarreguemines entre 1871 et 1914.

A travers un parcours de visite entièrement réactualisé, vous pouvez découvrir les riches collections de céramiques témoins de la diversité de la production sarregueminoise en matière de décoration et d'arts de la table. Le musée abrite par ailleurs une magnifique collection d'objets des 19e et 20e siècles...

Vous y trouverez de riches collections de céramiques, qui témoignent de la diversité des styles proposés par la faïencerie pour couvrir tous les goûts et besoins de sa clientèle en matière de décoration et d’arts de la table. 

Le Jardin d’Hiver est sans conteste le point fort du musée, insoupçonnable de l’extérieur, le Jardin d’Hiver a été érigé entre 1880 et 1882, à la demande du directeur Paul de Geiger. Autour de lui se déploient les collections, agencées selon des thématiques qui reprennent les grandes catégories des ventes de la manufacture.

Le Jardin d’Hiver abrite aujourd’hui quelques pièces remarquables en majolique : des vases monumentaux, une coupe signée Alexandre Sandier et une statue de Laurent de Médicis en majolique d’après une sculpture de Michel-Ange. Au fil de votre promenade découvrez l'arts de la table, objets de fantaisie, céramique architecturale, céramique d’art. Le dernier étage est réservé aux expositions temporaires.

Et n’oubliez pas de clôturer votre visite par un petit détour par le four… à faïence bien sûr. Un énorme dôme de briques de onze mètres de haut, situé à l’extérieur du musée, ultime témoin de la première révolution industrielle.

Sarreguemines pavillon de geiger et la casino routes touristiques de la moselle guide du tourisme de la lorrainePassez ensuile au moulin de la Blies où se trouve le musée des Techniques Faïencières qui expose les machines d’époque servant à fabriquer de la faïence. L’ampleur et l’originalité du lieu en font un musée unique en Europe.

Dans le prolongement du site, le Jardin des Faïenciers met les ruines d’antan en scène à travers fleurs, arbres et rivières. Jardin paysager contemporain dessiné par l'architecte Philippe Niez. Le jardin fait partie du réseau transfrontalier de jardins nommé Jardins sans limites.

La découverte de ces sites permet d’avoir une vision globale des différentes étapes de la fabrication jusqu'à l’objet totalement terminé. D’autres sites existent dans Sarreguemines comme le Casino des Faïenceries (ancien lieu de détente des ouvriers de la manufacture) ou encore l’ancien four à faïence situé à l’arrière de l’hôtel de ville.

La découverte de Sarreguemines se poursuit tranquillement, au gré de ses rues, de ses places et de ses monuments : Les vestiges gallo-romains, les ruines du château du XIIe siècle avec ses tours, une porte, surplombant le centre-ville.Le Casino au bord de l’eau, espace culturel avec un théâtre de 1878, les cités ouvrières de 1888 et 1927, le palais de justice construit sous l'époque allemande en 1903.

Sans oublier avant de reprendre le cours de votre chemin les nombreuses églises, chapelles de la ville : l'église Saint-Nicolas de 1765 payée par le roi Stanislas, l'église du Sacré-Cœur avec son, architecture gothique primitive...

Quittez Sarreguemines pour remontez le cours du temps, de l’Age de bronze au Ve siècle... à Bliesbruck-Reinheim pour visiter le parc archéologique européen Bliesbruck-Reinheim via la D662 (40,9 km). Il y a plus de 8 000 ans, les hommes vivaient sur ce territoire et traversaient régulièrement ce qui allait devenir la frontière de la France et de l'Allemagne.

La structure muséale des Thermes abrite les vestiges archéologiques découverts sur le site ; six portiques en lamellé-collé supportent la toiture et les passerelles qui surplombent les fouilles ; mêlant bois, acier et béton, l'architecture s'inspire des séchoirs traditionnels.

Les thermes publics présentés sous leur pavillon muséal et le quartier artisanal ouest constituent un parcours muséographique qui révèle la vie quotidienne des habitants. Une boulangerie et poterie reconstituées abritent des animationsEntre les vestiges des thermes publics et des quartiers artisanaux, vous voilà plongés au cœur de la vie quotidienne des habitants de la cité.

Quelques centaines de mètres plus loin, une importante villa partiellement restituée permet de découvrir les différentes activités économiques, religieuses et politiques d’une grande famille terrienne de l’époque. Le parc archéologique européen Bliesbruck-Reinheim vous fait revivre plus de 8 000 ans d'histoire gallo-romaine.

La prochaine étape de cette route des "Arts du feu" se fera à Saint-Louis-lès-Bitche, à quelques kilomètres de Meisenthal, via la D662 et la D32 (66,1 km). Cité connue pour son art des boules de Noël en verre soufflé. Saint-Louis-lès-Bitche est surtout connu pour sa cristallerie Saint-Louis et son musée du cristal qui peuvent être visités.

Saint louis les bitche compagnie des cristallerie de saint louis routes touristiques de la moselle guide du tourisme de la lorraineEn 1781, les nouvelles verreries royales de Saint-Louis sont parmi les premières sur le continent à mettre au point le cristal, dont l'Angleterre détenait le monopole depuis son invention en 1627 à Newcastle et que Sébastien Zoude produisait à Namur dès 1761.

Un musée du cristal au coeur de la plus ancienne des cristalleries françaises. Une muséographie illustrée de 20 vidéos vous guide à travers les 4 siècles d'histoire de cette ancienne manufacture royale filiale du groupe Hermès. Un passage obligé pour les amoureux des métiers d'art, à compléter par la visite des ateliers des Cristalleries Saint-Louis (réservation préalable nécessaire).

La verrerie à l'origine du village est fondée en Cette ancienne manufacture royale date de plus de 400 ans, ce qui en fait la plus vieille des cristalleries françaises. Dans une architecture épurée construite au coeur même de la halle verrière, une collection unique de 2 000 pièces illustre l'incroyable étendue de la palette des savoir-faire qui ont fait, et font toujours, la réputation des cristalleries de Saint-Louis à travers le monde.

Ici sont mis à l'honneur le cristal de couleur, la taille et la dorure : admirez le travail des verriers sur le cristal en fusion, puis celui des tailleurs, des graveurs, des décorateurs, pour beaucoup "Meilleurs ouvriers de France".

Vous pourrez également visiter le patrimoine bâti, témoin de l’histoire de Saint-Louis-lès-Bitche. Construite en , l'église Saint-Louis, une des plus importantes églises en grès rose des Vosges du Nord surplombe la vallée. Imbriqués les uns dans les autres, les bâtiments industriels, construits tout au long du XIXe siècle, se rattachent à l'architecture régionale plus qu'à l'architecture industrielle.

Admirez la fontaine du Coëtlosquet, érigée en pierre de taille dans la forêt par un ancien directeur des CristalleriesLes cités et les maisons ouvrières ont envahi tout l'espace disponible autour de la cristallerie, jusque dans les vallons adjacents et sur les flancs du coteau au nord-ouest.

Dans la rue Didierjean, au nord de l'usine, se font face des immeubles et des dépendances toutes construites sur le même modèle, destinées à abriter les chèvres, le petit matériel agricole, le fourrage et le bois de chauffage.

À quelques centaines de mètres à l'ouest de Saint-Louis-lès-Bitche, sur la route de Montbronn, le moulin de Münzthal, dont la création a été autorisée en  sur le site de la verrerie du même nom, a cessé de tourner depuis bien des années. De l'autre côté de la route se trouve une maison installée au bord de l'un des étangs s'égrenant dans la vallée de l'Eichel et de ses affluents.

Et tout autour, la forêt est visible à perte de vue, avec ses résineux et quelques feuillus, qui a été l'une des conditions favorables à l'implantation de la verrerie dans ce secteur.

Poursuivre votre parcours touristique vers Meisenthal par la D37 (72,8 km) situé dans le terroir du parc naturel régional des Vosges du NordAux confins de la Lorraine et de l'Alsace, au cœur des Vosges du Nord, le village de Meisenthal s'étend en pays couvert, dominé par l'écart de Schieresthal.

Une série de bornes dressées en 1608 pour marquer la frontière entre le duché de Lorraine et le comté de Hanau-Lichtenberg, la Pierre des douze Apôtres et une colonne élevée sous l'Empire matérialisent encore aujourd'hui cette limite territoriale.

Meisenthal site international d art verrier routes touristiques de la moselle guide du tourisme de la lorraineLe village actuel de Meisenthal fût fondé en  par les verriers qui abandonnent le site voisin de Soucht pour venir s'établir à Meisenthal. En contrebas de l'église de la Nativité de la Vierge, construite en 1811 et agrandie en 1871, les bâtiments de la verrerie sont regroupés autour des deux grandes cheminéesL’ancienne verrerie de Meisenthal regroupe la maison du verre et du cristal, le Centre international d’art verrier et la Halle verrière.

En , une grande sécheresse priva les Vosges du Nord de fruits, de noisettes et de pommes de pin. Un souffleur de verre inspiré de Goetzenbruck tenta de compenser cette injustice en soufflant quelques boules en verre afin de décorer les sapins de Noël. Il déclencha à lui seul une tradition qui traversa les cultures, le monde et l’humanité.

Depuis , le Centre International d’Art Verrier (CIAV) de Meisenthal, qui a ressuscité et revisité cette tradition, produit à nouveau, selon des rituels ancestraux, des boules de Noël en verre. 

Vous pouvez encore découvrir la première verrerie du XVIe siècle, la Glasthal, ou encore l'ancienne verrerie de Meisenthal qui comporte la maison du verre et du cristal, le centre international d'art verrier, ainsi que la halle verrière. Pendant deux siècles, Meisenthal ne vit que par et pour le verreLe Musée du Verre et du Cristal présente l’évolution de cet artisanat qui a donné ses lettres de noblesse au Pays de Bitche.

Le Musée du Verre et du Cristal transmet aux visiteurs le témoignage de la mémoire verrière locale. La projection audio-visuelle est complétée par une visite guidée de la "salle des techniques" et de la somptueuse collection de verre Art Nouveau, avec notamment des pièces exceptionnelles signées Emile Gallé, mais aussi des chefs-d’œuvre de verriers virtuoses comme Désiré Christian ou Eugène Kremer.

Juste à côté, découvrez le ballet des souffleurs de verre au Centre International d'Art Verrier du haut d'une mezzanine spécialement aménagée. Le Centre International d'Art Verrier (CIAV) vous invite à découvrir le savoir-faire verrier sur le site de l'ancienne verrerie de Meisenthal (1704-1969). La boutique propose à la vente une sélection d'objets élaborés en collaboration avec des créateurs contemporains et soufflés par les verriers de Meisenthal.

Prendre la direction de Wingen-sur-Moder par la D256 (79,5 km) situé en haute vallée de la Moder, dans le Bas-Rhin. Le véritable renouveau de Wingen aura eu lieu grâce à l’installation de deux verreries : celle de la Neuhütte en 1708 et celle du Hochberg en 1715, créées par des maîtres verriers du Kahlenberg (Rosteig).

Wingen sur moder musee lalique routes touristiques du bas rhin guide touristique de l alsaceUn demi-siècle plus tard, René Lalique fonde la verrerie d’Alsace et renoue ainsi avec la tradition verrière de Wingen. La Cristallerie d’Alsace, seule entreprise de ce genre en Alsace, devient en 1962 la Cristallerie Lalique. Le Musée Lalique, construit sur le site de l’ancienne verrerie, a ouvert ses portes le 1er juillet 2011.

Le musée Lalique retrace l’histoire de la manufacture et permet de découvrir l’univers et les créations de René Lalique puis de ses successeurs, et de tous ceux qui contribuent à perpétuer le savoir-faire des maîtres verriers, à travers près de 650 œuvres.

Offrez-vous donc une promenade dans Wingen-sur-Moder pour découvrir son patrimoine. L’église catholique a été construite entre 1911 et 1915 dans un style composite. Sur la façade, on observe des éléments néo-classiques tandis que la tour-clocher, avec un toit en forme de bulbe, est d’inspiration baroque.

Admirez le château Hochberg ou nommé aussi Château Teutsch situé 2 rue du Château-Teutsch à Wingen-sur-Moder, anciennement 24 rue du Hochberg. Situé en face du musée Lalique, il est entouré d’un jardin de 1,7 hectares, fut construit en 1863 par Édouard Teutsch, alors propriétaire de la Verrerie du Hochberg.

Malgré les destructions de la dernière guerre, il subsiste dans Wingen-sur-Moder quelques constructions anciennes datant de 1726, 1739, 1772, 1791 et du XIXe siècle. Les maisons, en partie du type vosgien, en partie du type “Alsace Bossue”, se remarquent surtout par les encadrements de portes, en grès, richement sculptés. Ceci s’explique par la présence de plusieurs tailleurs de pierre dans le village.

Continuez votre périple pour le pays de Sarrebourg... Prendre la direction de Sarrebourg via la N4 (122 km) au cœur d’un Pays marqué à l’Est et au Sud par le massif montagneux des Vosges du Nord et à l’Ouest par le plateau lorrain et les paysages de lacs et d’étangs.

Sarrebourg la chapelle des cordeliers saint barthelemy routes touristiques du bas rhin guide touristique de l alsaceSituée dans le centre historique de Sarrebourg, le parcours Chagall mène le visiteur de la Chapelle des Cordeliers, construite au XIIIe siècle, élément fort du patrimoine de la ville où rayonne le vitrail magistral de 12 mètres de haut intitulé "La Paix" de Chagall, jusqu'au musée où est exposée la tapisserie du même nom. Une scénographie révèle ces œuvres grandioses à travers un parcours pédagogique et poétique.

De la Chapelle des Cordeliers, le visiteur pénètre dans le jardin, espace où il peut écouter des interviews et des poèmes de Chagall. Le jardin est une invitation à la rêverie et à la méditation. Cet espace est rythmé par la voix de Chagall, ses poèmes et ceux de ses amis (audio-guides gratuits).

Profitez du parcours "Sculptures dans la ville", comportant une vingtaine d’œuvres d'art. Puis, dans un espace muséographique contemporain, visitez le musée du Pays de SarrebourgLe musée présentedes collections archéologiques de la région de Sarrebourg, de faïences et de porcelaine de Niderviller.

Vous pénètrez d'abord dans une petite salle où sont exposées les collections préhistoriques et protohistoriques.  Une petite salle consacrée à l'archéologie du Haut Moyen Âge clôture le parcours archéologique. A l'étage, un espace est consacré à l'histoire bi-millénaire de Sarrebourg. Un autre, plus intimiste, présente la collection de faïences et de porcelaines produites à partir du XVIIIe siècle par la prestigieuse manufacture de Niderviller.

Prenez le temps de cette étape pour découvrir la richesse du patrimoine de la ville de SarrebourgLes fortifications de Sarrebourg, vers 1256, ceinturaient toute la ville. Des vestiges se trouvent jardin de la Liberté et avenue Poincaré. Le Casino, bâtiment construit en 1888 intégre une tour des anciennes fortifications...

La Route Touristique des Arts du Feu vous ouvre les portes aussi de l'autre côté de la frontière franco-allemande.

Carnet pratique de la route touristique "des Arts du Feu"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villages et des villes.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques

Activités et Festivités

  • Petite Rosselle
  1. Musée Les Mineurs Wendel - Ouvert du mardi au dimanche, de 9h à 18h. Visites guidées à 11h, 14h et 16h. Musée ouvert toute l'année pour les groupes sur réservation. Entrée gratuite pour les moins de 6 ans - Musée Parc Explor Wendel - 57540 Petite Rosselle - Les Mineurs Wendel : site internet
  • Sarreguemines
  1. Musée de la Faïence et Jardin d'hiver - Classement musée de france - Entrée gratuite pour les moins de 18 ans - Gratuit les 1ers dimanche de chaque mois et lors du Marché de Noël - Sarreguemines Museum : site internet
  2. Site du Moulin de la Blies - Visites guidées à 15h avec la jardinière tous les derniers dimanches du mois (sur inscription). Musée des Techniques Faïencières - Jardin des Faïenciers. Adresse : 125, av. De la Blies. Tél : 03 87 98 28 87. Email : jardindesfaienciers@mairie-sarreguemines.fr - Entrée payante. Le Jardin des Faïenciers : Plus d'information sur Jardin Grand Est
  3. Le circuit de la Faïence : une balade qui retrace deux siècles d'ingéniosité, de savoir-faire et de talent. Circuit de la Faïence de Sarreguemines est un circuit touristique original qui comblera l'amateur d'art, d'histoire et de beaux objets... 
  4. L'ensemble des sites est facilement accessible à tout véhicule, mais peut également se faire à pied pour les amateurs de randonnées (5 km). Au départ du Moulin de la Blies (Musée des Techniques Faïencières), un sentier court le long des berges de la Blies et de la Sarre.
  5. Le circuit historique et architectural de Sarreguemines : Visites pour groupes : toute l'année sur réservation - Visites guidées pour individuels : gratuites et sur inscription certains 1ers dimanches du mois, auprès de l'Office de Tourisme Sarreguemines Confluences au 03 87 98 80 81 ou par email : contact@sarreguemines-tourisme.com (calendrier des visites sur le site de l'Office de Tourisme de Sarreguemines). 
  6. Partenaire de l’opération Terroir et Patrimoine, la ville de Sarreguemines met à l’honneur ses restaurateurs et artisans locaux et leurs savoir-faire lors de manifestations gastronomiques.
  • Sarrebourg
  1. Musée du Pays de Sarrebourg - Parcours Chagall. Classement musée de france - Entrée gratuite pour les moins de 18 ans - Musée du Pays de Sarrebourg - Parcours Chagall : site internet
  2. Découvrez le Parcours Chagall en vidéo - Brochure disponible gratuitement à l’office de tourisme en version papier ou téléchargeable. Pour plus de renseignements : site internet
  • Saint-Louis-lès-Bitche
  1. Musée du Cristal Saint-Louis : La cristallerie Saint-Louis, fondée  et toujours en fonction de nos jours; elle peut être visitée et on peut y voir le travail des verriers et des tailleurs.

La visite, libre ou guidée, vous emmènera à la découverte d'objets somptueux, fruits d'un savoir-faire unique : carafes et verres, presse-papiers, lustres, veilleuses, objets de décoration… qui s'exportent dans le monde entier, avec la signature de l'art de vivre à la française.

Durée de la visite 1h30 (environ) - Tous les jours – 10h-18h sauf mardi - Entrée gratuite pour les moins de 6 ans - Musée du Cristal Saint-Louis : Site inernet

  • Meisenthal
  1. Site verrier de Meisenthal - Classement musée de france - Site verrier de Meisenthal : site internet
  2. Le Centre International d'Art Verrier : L'accès au Centre d'art verrier nécessite de s'acquitter du tarif d'entrée au musée du verre qui compte pour l'ensemble du site. Le Centre International d'Art Verrier : site internet
  • Bliesbruck-Reinheim
  1. Le parc archéologique européen Bliesbruck-Reinheim : En dehors des expositions temporaires, le parc archéologique européen Bliesbruck-Reinheim est chaque année le décor de plusieurs spectacles historiques, comme "Vita Romana" en été ou la "Fête Celtique" en automne. Proposés dans des coulisses antiques, des programmes et des ateliers tels que "L'archéologie vivante pour enfants", "L'Atelier du potier" ou "L'Écriture antique" permettent aux groupes, classes et enfants de s'initier au mode de vie des Celtes et des Romains.

Entrée gratuite pour les moins de 16 ans - Parc archéologique européen Bliesbruck-Reinheim : site internet

  • Wingen-sur-Moder
  1. Musée Lalique : Le musée présente non seulement des pièces exceptionnelles - que ce soit des bijoux, des dessins, des flacons de parfums, des objets issus des arts de la table, des lustres, des bouchons de radiateur ou des vases - mais permet aussi de plonger dans des ambiances par des photographies grand format et des audiovisuels.

Formule de visites proposées : Visite libre, Visite avec outil de guidage, Visite pédagogique, Visite guidée pour groupes, Visite guidée pour groupes sur RDV

40 Rue du Hochberg - Syndicat Mixte du Musée Lalique - 67290 Wingen sur Moder - Tél. 03 88 89 08 14 ou 03 88 89 96 89 (accueil du musée) - 
info@musee-lalique.com - 
Musée Lalique : site internet

Bon de réduction remis pour la visite du Site verrier de Meisenthal et du Musée Lalique (Wingen-sur-Moder) www.etoiles-terrestres.fr

Plus d'information

Pour vous rendre sur la route touristique "des Arts du Feu"

Bonifacio

Couvert 7 °C

Couvert

  • Min: 5 °C
  • Max: 10 °C
  • Vent: 8 kmh 360°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes :

  • Feux interdits (pas de barbecue)
  • Camping interdit
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. 

Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la route touristique "des Arts du Feu"

Hébergement :

Restauration :

Auberge des mesanges

Un cadre chaleureux et convivial vous accueille dans cet hôtel-restaurant en lisière de forêt, au coeur du Pays de Bitche.

Située dans la vallée des verriers dans le village de Meisenthal. Au menu, de nombreuses gourmandises : cuisine française et régionale traditionnelle en plus des spécialités du chef.

Plus d'information : L'auberge des mésanges - Rue des Vergers - 57960 Meisenthal - +33 3 87 96 92 28 - contact@aubergedesmesanges.fr - Site internet.

Les routes touristique de la Moselle

Préparez vos vacances sur la route touristique "des Arts du Feu" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "des Arts du Feu" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 10/09/2019