Châteaux, monuments et patrimoines

La cité épiscopale d'Albi et l'église notre-dame-du-bourg de Rabastens sont classées au patrimoine mondial de l'humanité, la seconde par son appartenance aux Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France.

Le Tarn est marqué par une histoire ancienne. Le circuit des Statues-Menhirs dans les monts de Lacaune, entre Lacaune, Nages et Murat-sur-Vèbre comme le dolmen de Vaour au nord-ouest, ou les circuits autour de Brassac, donnent une idée de l'ancienneté du peuplement.

L'archéosite de Montans révèle les résultats des fouilles de la principale cité gallo-romaine locale. Les édifices médiévaux sont nombreux, que ce soit la vieille ville d'Albi, les bastides ou les vestiges fortifiés. A Burlats, le pavillon Adélaïde est une des rares constructions du XIIe siècle qui ne soit ni religieuse, ni militaire.

Les édifices religieux dominent, mais le sud du Tarn montre des constructions plus récentes, les églises et monastères médiévaux ayant été détruits par les guerres de Religion. Le sud-est du Tarn est d'ailleurs marqué par le protestantisme, et possède son musée à Ferrières.

Au XIIIe siècle, la création de nombreuses bastides a profondément modifié l'urbanisme. Cordes-sur-Ciel en est un des exemples les mieux conservés. Castelnau-de-Montmiral et Puycelsi appartiennent au club des villages classés : "Plus Beaux Villages de France".

Les édifices sont en pierre : calcaire et schsites ou en brique foraine rouge. Les villes de brique rouge et rose sont groupées dans la vallée du Tarn entre Albi, Gaillac, Lisle-sur-Tarn et Rabastens et Lavaur-sur-l'Agoût.