Pyrénées-Orientales histoires

Histoire du Pic du Canigou (66)

Olympe des Catalans, le Pic du Canigou est un remarquable massif étoilé, bien détaché de la chaîne frontière, offrant tous azimuts des vues splendides Pic du canigou croix du canigou routes touristiques des pyrenees orientale guide du tourisme occidaniepar temps clair et présentant des contrastes saisissants.

Récompense suprême pour les randonneurs   qui se lancent à l'assaut de l'Olympe catalan : l'arrivée au sommet, à 2784 mètres d'altitude. La table d'orientation et la croix de fer, auréolée d'un drapeau sang et or déchiré par les rafales, font partie de la visite. Mer de nuages ou vue panoramique par beau temps jusqu'à la mer, le spectacle change souvent.

"L'origine de son nom du Pic du Canigou se perd dans le temps et n'a jamais été formellement établie. "On parle de cani, le Canigou évoquant vaguement une dent de chien. Mais personne n'a pu avancer d'incontestable explication étymologique. C'est un nom vraisemblablement d'origine celtibérique", avance prudemment Yves Hoffmann, ancien directeur du comité départemental du tourisme des Pyrénées-Orientales et auteur de plusieurs ouvrages sur le Roussillon.

Peu importe. Une seule certitude : depuis toujours, "c'est la montagne mère, symbole de la fécondité, qui amène l'eau dans la plaine, irrigue les vergers", poursuit Yves Hoffmann." François Cusset "Pyrénées magazine n° 15"

Lire la suite