Les routes touristiques en France

Agen (47)

Capitale du rugby et du pruneau, Agen : la Perle du Midi !

Capitale du rugby et du pruneau, Agen est située dans le cœur du département du Lot-et-Garonne au sud-ouest de la France. Agen est une ville chargée d'histoire, elle est en effet au carrefour d'anciennes routes maritimes et terrestres menant vers les quatre coins de la France. Habitée depuis trois millénaires, la contrée est le témoin des événements et soubresauts de l'histoire du pays. C'est dès l'époque néolithique, soit environ 900 ans avant J.-C., que la présence humaine est attestée dans les grottes du coteau surplombant la cité, puis c'est de 800 à 600 avant notre ère qu'une première vague de peuplement atteint la région.

Vers 100 avant J.-C., les Nitiobriges opposent une résistance à Rome, mais c'est Jules César qui va assurer la conquête. L'Aginum gallo-romain s'étend donc sur une grande partie de la ville actuelle du Ier au IVe siècle. Cette riche et brillante cité va être dévastée par les invasions barbares qui engendrent troubles et destructions jusqu'au IXe siècle. À partir du XIIIe siècle, il est facile, au fil des enceintes successives, de constater l'extension de la ville et l'accroissement de sa population...

Agen possède un charme très attractif, et la richesse et la diversité de ses monuments témoignent de ce passé si long et si riche. Agen a conservé de son passé médiéval un important patrimoine architectural civil et religieux, enrichi à la fin du XIXe siècle par la construction d'immeubles de type haussmannien et de maisons Art nouveau et Art déco lors du percement de larges boulevards. Le centre est encadré de la Garonne et de son canal latéral le long desquels il fait également bon se promener.

Préparer votre visite touristique à Agen

Rendez-vous dans le centre de la ville gallo-romaine d'Agen, flânez dans les ruelles, comme dans la rue de Beauville ou la ruelle des Juifs, l'ancien centre médiéval. Admirez son architecture pittoresque avec ses maisons de colombages et ses demeures bourgeoises de la Renaissance. Visitez la cathédrale Saint-Caprais et l'église Notre-Dame des Jacobins. Pour une jolie vue, montez en haut de la tour du chapelet. Baladez-vous sur les bords de Garonne jusqu'au pont-canal. Vous pouvez vous rendre Rue J.L. Vincenis où se trouve un parking pour garer votre véhicule. Traversez l'avenue Henri Barbusse pour admirer le beffroi de l'ancienne ecole jule ferry.

A proximité se trouve la place du Pin, le nom de la place du Pin n’a rien à voir avec cet arbre magnifique et majestueux qui peuple la belle forêt landaise. Le quartier du Pin, qui faisait office de porte de la ville en venant de Toulouse ou de Cahors, tient son nom d’une famille agenaise. «Arnaud et Pierre du Pin furent consuls d’Agen. Le capitaine du Pin reçut du maréchal de Matignon le commandement de la garnison de la ville. Monluc, en 1562, fit dresser là les gibets pour pendre les protestants. 

Agen cathedrale saint caprais le choeur routes touristiques du lot et garonne guide du tourisme d aquitaineEngagez-vous dans le boulevard de la république, situé entre la place du 14 juillet à l’est et la place Jasmin à l’ouest , relie ainsi les anciennes porte du Pin (place du Pin actuellement) et Saint Antoine (Place Jasmin aujourd’hui). Ce nouveau Boulevard est inspiré de l’œuvre du baron Haussmann, ancien Sous préfet de Nérac (1832 – 1840), qui sous Napoléon III transforme et révolutionne le paysage urbain de Paris pendant près de dix-huit ans, entre 1853 et 1870. La transformation du boulevard de la république symbolise le renouveau du centre-ville et met en valeur le patrimoine immobilier construit à cette époque.

Prendre sur la droite la rue Emile Sentini au niveau de la place Castex, vous arriverez sur la place du PoidsIl serait aisé d'en arriver à la conclusion que cet endroit supporte à lui seul tous les malheurs d'Agen… il n'en est rien. En des temps plus anciens, elle tenait lieu de pesée et en son centre se trouvait une balance. La prochaine visite sera la Cathédrale Saint-Caprais édifiée au XIIe siècle. Située sur une route de pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle, elle est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO au titre des "Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France"Parmi les grandes voies qui pouvaient mener le pèlerin à Saint-Jacques-de-Compostelle, il en est une qui permettait de rejoindre Rocamadour, plus grand pèlerinage marial d’Occident. Cette voie passait par Agen, où les voyageurs traversaient la Garonne.

De l'extérieur, l'édifice laisse apparaître plusieurs styles : comme souvent, le chantier a été long et compliqué. Initialement, c'est-à-dire il y a quinze siècles environ se trouvait ici une basilique, détruite par les Normands en 853. Une collégiale fut construite sur les ruines. Elle-même saccagée durant les Guerres de religion, en 1561, elle ne devint la cathédrale d'Agen qu'en 1803 après la destruction de l'ancienne cathédrale Saint-Etienne lors de la Révolution. Un passé mouvementé dont il subsiste quelques merveilles. L’intérieur est vraiment grandiose, découvrez en particulier le riche décor peint qui raconte l'histoire du christianisme dans l'Agenais.

Continuez votre chemin en rêvassant naïvement… Chaque rue a sa propre histoire, souvent reflétée par leurs noms. En arrivant sur la rue des Cornières, vous découvrirez les superbes maisons à pans de bois qui font le charme d'AgenLa rue des Cornières est un livre d'histoire à ciel ouvert. Du XIIIe au XIXe siècle, cette rue était l'axe économique principal d'Agen. En partant de la cathédrale, elle aboutissait à la place du marché, appelée aujourd'hui place des Laitiers. Les Cornières constituent le plus ancien quartier d'Agen et en fouillant bien, un forum romain peut être découvert sous l'actuel marché-parking. Cette rue très populaire et rythmée de bars et des restaurants situés sous les arcades est un lieu incontournable de la ville.

En traversant le Boulevard de la République, vous arriverez sur la Place des Laitiers. À l'époque gallo romaine, c'était le forum et le parvis de la première cathédrale Saint-Étiennela place des laitiers, un nom prémonitoire. Des laitiers parce que, tout simplement, c’est là que s’installaient chaque matin les marchands venus vendre leur lait à la ville. Aujourd'hui, elle accueille tous les samedis un marché bio. Au centre de la place des laitiers : une statue qui représente un pèlerin allant à Saint-Jacques-de-Compostelle signée Toutain, une sommité dans la région. Autour de la place : des galeries couvertes ou cornières surmontées de maisons médiévales. Il fait bon flâner dans le vieux quartier médiéval parfaitement rénové et fléché, ou encore le long des boulevards.

Agen maisons a colombages routes touristiques du lot et garonne guide du tourisme d aquitaineA deux pas de la Place des Laitiers, n’hésitez pas à vous rendre à l’Office du Tourisme Destination Agen, qui saura vous orienter selon vos envies. On vous recommande vivement de faire l’une des visites guidées de la ville, qui sont proposées sous plusieurs thématiques.

Poursuivez vers la Maison du Sénéchal situé au 17 Rue Puits du Saumon. Cette belle demeure de pierre date du XIVe siècle, pour laquelle on possède peu de renseignements. Son appellation ne donne pas de certitude quant à son origine. Certaines sources peuvent donner à penser qu'elle a appartenu à un sénéchal anglais ou français. D'autres historiens l'ont prise pour une synagogue à cause de la proximité avec la rue des Juifs ou une maison de corporations. Elle fut acquise par la ville et restaurée dans son état initial en 1914. Désormais annexe-vitrine du Musée des Beaux-Arts, on peut y voir une tombe de tuiles gallo-romaine, un remplage gothique, des sarcophages et la cloche du beffroi de l'ancien Hôtel de ville d'Agen.

Flanez jusqu'au vestige de l'église Saint Hilaire situé au 5 Rue Georges Thomas, appelée également Tour des pénitents blancs, située rue Georges-Thomas, est une construction datant du XIe siècle aujourd'hui en ruines. À l'origine, église ne compte qu'une nef prolongée par un chœur plus étroit. Un clocher-mur en pierre surmontant le mur-pignon de séparation entre la nef et l'abside venait compléter la construction. Au début du XIIIe siècle, l'église est agrandie avec l'ajout de deux collateraux ainsi que deux absidioles voûtées en cul-de-four. Les murs des collateraux sont montés afin de permettre le support d'un toit unique pour l'ensemble du bâtimentÀ une époque non définie mais au plus tôt contemporaine de l'agrandissement le clocher-mur est intégré à la face Ouest de la tour hexagonale en brique constituant le clocher gothique de l'église.

Continuez votre promenade par les abords de la Garonne, remarquablement aménagés. A ne pas manquer, le pont-canal, célèbre édifice incontournable à Agen. On peut se balader à pied ou en vélo et profitez de la Garonne. C’est vraiment un chouette endroit qui permet de s’éloigner de la ville et se ressourcer. Découvrez l’ouvrage d’art, deuxième plus long de France, qui déploie ses 23 arches en pierre de taille du Quercy d’une rive à l’autre du fleuve. Véritable prouesse architecturale, il fut construit au XIXe siècle.  4 écluses rapprochées le complètent en aval. Lieu unique et emblématique de la ville, le pont-canal est un trait d’union entre les deux rives de Dame Garonne. Le long du pont-canal ou sur la passerelle du Passage, admirez les ruines submergées des anciennes écluses sur le fleuve.

Traversez la Place jasmin, ancienne porte fortifiée d'Agen, elle fut aménagée par l’architecte Lornet en place semi-circulaire à l'instar des places royales bordelaises. En 1870, au centre trône la statue du poète agenais du même nom, qui habitait au n° 35 de l'avenue Général de Gaulle. Le marché fermier vous attend le samedi matin et ses terrasses de cafés et restaurants en font l'un des endroits animés de la ville.

Rapprochez-vous de nouveau de la Garonne pour voir la passerelle piétonne construite sur l'ancien pont médiéval. Cette passerelle construite en 1841 et rénovée en 2002 se trouve entre la promenade du Gravier et la rue Gambetta. Longue de 263 mètres, la passerelle suspendue permet d’avoir une jolie vue sur le pont-canal, où le canal latéral à la Garonne la franchit ici, les coteaux d’Agen et la Garonne bien sûr. Voilà son emplacement précis ici.

Le long de la Garonne, entre la voie sur berge et le cours Gambetta profitez de l'esplanade du Gravier, avec ses platanes, ses pelouses et ses allées, c'est un lieu de promenade agréable, prisé des Agenais. Elle se situe sur une ïle du moyen age.

L'église Notre-Dame des Jacobins sera votre prochaine étape. Ancienne église des dominicains ou jacobins, située place des Jacobins, entre la rue Richard-Cœur-de-Lion et la rue Alexis-Pain, à Agen, est une construction datant du XIVe siècleCet édifice est le seul vestige de l’important couvent des Dominicains. Elle fut le témoin de nombreux événement ayant marqué la vie de l'Agenais : le 9 août 1279, c'est dans ses murs que s'est tenue la cérémonie au cours de laquelle l'Agenais était officiellement restitué à l'Angleterre par Philippe le Hardi. En 1585, la reine Margot s'y installa et la transforma en citadelle. En mars 1789, c'est dans le couvent que furent rédigés pour Agen, les Cahiers de doléances de la Révolution.

L'église Notre-Dame des Jacobins est du type église-halleA l’intérieur, le décor des XIIIe et XIVe siècles est composé de sobres frises peintes sur les murs à hauteur des chapiteaux et de bandeaux sur les voûtes. De nombreux motifs géométriques, des végétaux stylisés ou encore des animaux réels ou fantastiques forment l’essentiel de ce décor. Témoignage architectural majeur de l’époque médiévale, l’église des Jacobins est devenue aujourd’hui un superbe espace d'expositions temporaires.

Agen maisons a colombages arcades routes touristiques du lot et garonne guide du tourisme d aquitaineAu 6 de la rue Henry Martin se trouve le collège Joseph ChaumiéAvant d'être un collège, le collège Chaumié était un Couvent abritant des religieuses de l'ordre des Carmélites fondé le 6 décembre 1628, sous le règne de Louis XIII, par Louise Garrigues grâce à son héritage paternel. Six Carmélites arrivèrent à Agen. Une année ne s'était pas écoulée que le Couvent dut fermer ses portes car les peste s'abattit sur la ville. Les religieuses durent chercher refuge ailleurs.

Aventurez vous dans la rue Beauville avec ses maisons à colombage, l’une des plus belles rues du vieux Agen, une image du parcellaire médiéval. La rue Beauville ressemble un peu à un labyrinthe miniature. Un dédale de petites ruelles aux anciennes maisons à colombages et encorbellement, joliment restaurées : voilà une belle balade aux allures de plongée dans la fin du XVe siècle. Les encorbellements, c'est-à-dire la superficie du rez-de-chaussée plus étroite que celle des étages, permettaient le passage des charrettes. Dans l’étroite ruelle, vous découvrirez un porche d'angle exceptionnel par sa facture en trompe renversée. Un porche en forme d’avant de bateau permettant aux chariots de tourner et une tour carrée, sans doute un observatoire pour l’avocat qui la fit construire. La beauté des lieux trouve son secret dans cette héritage historique.

Située juste à côté la place du docteur Esquirol est formée avec « les » 3 monuments du cœur de la cité : la mairie, le musée des Beaux-Arts et le théâtre Ducourneau. Outre le musée inclus dans ce guide, la mairie, elle, a été édifiée en 1666 à l'endroit du château médiéval de Monrevel, et abrite la magnifique salle des Illustres. Le théâtre, du nom de Ducourneau qui a offert à sa ville 682 928 francs or dont la moitié a permis de construire ce théâtre à l'italienne qui offre une programmation originale.

Logé dans quatre superbes hôtels particuliers de la Renaissance, le musée des Beaux Arts est ouverts sur de belles cours intérieures dans un agréable parcours évoquant l’intérieur d’un riche collectionneur, le musée présente un ensemble de peintures et de sculptures, de meubles et de faïences européennes du Moyen-Age au XXe siècle. Les collections du Musée offrent un large panorama de l’histoire de l’art, de la préhistoire à nos jours. Il est célèbre pour ses six toiles de Goya dont l’autoportrait, le plat de Bernard Palissy et la Vénus du Mas. Fondé en 1876, le Musée des Beaux-Arts d’Agen, est l’un des plus riches du Sud-Ouest avec plus de 3 500 objets y sont exposés en permanence dans 26 salles, tel un riche cabinet de curiosité.

L'hôtel de ville d'Agen est l'ancien présidial est situé entre la rue Chaudordy et la rue de Cessac. À l'emplacement de l'actuel hôtel de ville se trouvait le château de Monrevel, un des deux châteaux qui assuraient la défense d'Agen, hors de la première enceinteL'hôtel de ville a d'abord été proche du palais de l'évêque et de la cathédrale Saint-Étienne, près des remparts, probablement à l'endroit où la rue de la Grande-Horloge rejoint la rue des Cornières. La porte-tour de la Grande-Horloge de la première enceinte a donné son nom à le rue et a servi aussi de beffroi. En 1498, les consuls y ont fait installer une horloge avec une cloche pesant plus de 32 quintaux et pouvant sonner le tocsin.

La rue de Cessac vous menera à la chapelle Notre-Dame du Bourg située à rue de Montesquieu, à l'intersection avec la rue des Droits-de-l'Homme. Une chapelle a été construite près d'un cimetière chrétien placé à l'extérieur de la première enceinte de la ville. La chapelle actuelle a été construite à la fin du XIIIe siècle quand la chapelle est devenue église paroissiale sous le nom de Notre-Dame du Bourg. Elle a été incluse dans la seconde enceinte d'Agen. Dirigez-vous vers la Place des droits de l'homme, puis la place Armand Fallières. Faire une petit pause au  jardin Jayan. Prendre le Boulevard du président Carnot pour regagner votre véhicule.

Carnet pratique de Agen

Les incontournables de Agen

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Visites

  • Musée Agen : site internet
  • Eglise des Jacobins : Possibilté de visites à la demande en dehors des périodes d'expositions. Pour plus d'information, contactez Vincent MADAULE - vincent.madaule@destination-agen.fr - + 33 7 88 86 25 77

Activités & Festivités :

  • Le Grand Pruneau Show, le dernier week-end d'août, met à l'honneur le célèbre pruneau d'Agen, au travers d'une grande fête, avec dégustation de pruneaux, marché gourmand, spectacles, concerts…
  • En novembre : les journées du bien-être au Parc des Expositions d'Agen.

Plus d'information

Consulter nos pages :

  • A voir dans Agen
  • A faire dans Agen
  • Parcours touristique dans Agen
  • Histoire de Agen

Marchés à visiter près de Agen

  • Agen : marché Mercredi, Samedi & Dimanche (0km)
  • Bon-Encontre : marché Dimanche (2km)
  • Layrac : marché Vendredi (8km)
  • Astaffort : marché Lundi (15km)
  • Pujols : marché Dimanche (21km)
  • Sainte-Livrade-sur-Lot : marché Vendredi (22km)
  • Valence, Castelsarrasin : marché Mardi (23km)
  • Nerac : marché Samedi (24km)
  • Castelmoron-sur-Lot : marché Mercredi (24km)
  • Aiguillon : marché Mardi & Vendredi (25km)

Sites touristiques près de Agen

  • Agen cathédrale St Caprais (chemins de pèlerinage) : site du patrimoine
  • Prieuré de Sainte Marie (Moirax) : monument religieux (7 km)
  • Eglise de Saint Martin (Layrac) : monument religieux (8 km)
  • Eglise de Sainte Marie (Aubiac) : monument religieux (8 km)
  • Walibi Aquitaine : parc à thème (9 km)
  • Grottes de Fontirou : site de grand beauté naturel (13 km)
  • Eglise Notre Dame (Frespech) : monument religieux (20 km)
  • Pujols : plus beaux village (21 km)
  • Ets Latour-Marliac : jardin remarquable (21 km)
  • Abbaye de Saint Maurin (Saint-Maurin) : monument religieux (22 km)
  • Eglise de Sainte Livrade (Sainte-Livrade-sur-Lot) : monument religieux (22 km)
  • Nerac : secteur sauvegardé (24 km)

Pour vous rendre à Agen dans le Lot-et-Garonne

Ciel dégagé

Le Passage

17 °C Ciel dégagé

Min: 17 °C | Max: 17 °C | Vent: 8 kmh 100°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur à Agen

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques du Lot-et-Garonne

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans le Lot-et-Garonne avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 16/12/2021