Les routes touristiques en France

Issoire (Plus Beaux Détours - 63)

Issoire : cité aux portes du Sud !

Bordée par les contreforts volcaniques des Monts Dore et du Cézallier, Issoire, labellisée "Plus beau détour de France" est situé au sud de Clermont-Ferrand dans le département de Puy-de-Dôme en Auvergne, aux portes du SudSurnommé affectueusement le "Toscane d'Auvergne" la région est marquée par le style architectural méditerranéen et du soleil lumineuse.

En venant de Clermont-Ferrand, on doit d'abord traverser une profonde gorge rocheuse au niveau de l'horst de Saint-Yvoine, où court la tumultueuse Allier. Au sortir de cette gorge, on découvre Issoire s'ouvrant sur la Limagne. C'est une vallée fertile, elle s'agrémente de nombreuses buttes d'origine volcanique aux formes douces, dont les plus remarquables sont le puy d'Isson, Usson et Nonette. La Limagne d'Issoire est aussi bordée de beaux plateaux formés de coulées de basalte comme à PerrierDénommée jadis Isiodorensis, "Issoire la Belle" garde à travers son vocable le souvenir d'une origine gallo-romaine

En 816, des moines bénédictins venus de Charroux dans le Poitou et fuyant les invasions normandes, se réfugient dans la région, à Saint-Yvoine. L'un d'entre eux, nommé Gislebert, se rend à Issoire et décide de reconstruire l'ancien monastère de Saint-Austremoine. Le nouveau monastère sera consacré en 937 par Bernardévêque de Clermont, sous le double vocable de Saint-Pierre et Saint-Austremoine. Au Moyen-âge, Issoire dût son développement à l'abbatiale Saint-Austremoine. A côté des moines, la vie urbaine s'organisa avec une bourgeoisie spécialisée dans le commerce des foires et disposant de revenus de riches terres avoisinantes.

La Renaissance connut une période agité, après 1540, quand l'intransigeance entre les catholiques et les calvinistes entraîna de terribles réactions. Issoire fut mise a feu et à sang en 1575 par le capitaine protestant Merle, puis en 1577, par le frère du roi très catholique Henri III. La vieille ville a gardé son plan ancien, les boulevards d’aujourd’hui ont remplacé les fortifications d’hier. 

Préparer votre visite touristique à Issoire

Après avoir stationné votre véhicule sur le parking de la Cascade, situé sur le boulevard Triozon Bayle, commencez vos visites par le musée de la Pierre Philosophale où se trouve concentrée une collection impressionnante de plus de 1000 échantillons minéralogiques. La maison dite "de la Bascule" accueil ce musée. Après cette visite, dirigez-vous vers l'office du tourisme, place Saint-Paul. Emplacement du noyau primitif de la cité, ancienne nécropole médiévale s’étendant aussi place Altaroche.

Issoire l eglise saint austremoine plus beau detours routes touristiques du puy de dome guide touristique de l auvergneLa star de votre visite d'Issoire, c'est sans conteste l'abbatiale romane Saint-Austremoine. Cette grande dame du XIIe siècle a connu un immense chantier de restauration. Désormais, elle nous dévoile ses plus beaux atours. D'abord à l'extérieur, les volumes du chevet s'étagent telle une pyramide. Le tout est sublimé par un ensemble de mosaïques de pierres bicolores et un étonnant zodiaque sculpté. Repeint entièrement au XIXe siècle, l'intérieur est saisissant de couleurs. Contourner le transept et longer la nef, rythmée de sept grandes arcades. Pénétrer dans l’église par la façade reconstruite en 1841.

A proximité se trouve le centre culturel Nicolas-Pomel Reconstruit entre 1702 et 1724, dernier état de l’aile est du monastère. Il abrite les salles Jean-Hélion (expositions d’art contemporain) et le Centre d’art roman George-Duby  : vestiges du monastère médiéval et salle capitulaire du XIIe et XIIIe siècles, (expositions temporaires). Le Parvis Raoul-Ollier est le cœur du périmètre de l’ancienne abbaye : emplacement du cloître disparu au XVIIIe siècle.

Continuez vers la place de la République, ainsi renommée au XIXe siècle. Grande Place de la fin du Moyen-âge témoignant de l’importance historique des échanges. Elle était reliée à ses angles aux portes de la ville par des rues au tracé sinueux. Les façades des anciens hôtels particuliers qui la bordent sont remaniées aux XVIIIe et XIXe siècles. A l’arrière s’organisent des corps de logis avec tour d’escalier et cour intérieure, sur un parcellaire en lanières d’origine médiévale. Dans la perspective de la rue de Châteaudun, percée en 1810 pour relier la place au boulevard, s’inscrit la fontaine des quatre saisons, réalisée en 1823 en pierre de Volvic.

Autour de la place de la République, plusieurs bâtisses méritent votre attention. A l'angle de la rue Berbiziale, au N°27 l'hôtel Duprat de la fin du XVe , XVIe et XVIIIe siècles Il se repère à sa tourelle rectangulaire en encorbellement. Le rez-de-chaussée conserve des traces d’ouvertures en anses de panier, anciennes échoppes ou officines. Maison natale d’Antoine Duprat (1463-1535), cardinal et chancelier de France, principal conseiller de François 1er.

L'hôtel Clément, au n°34 de la place de la République est un vaste hôtel urbain présentant des éléments médiévaux (tourelle d'escalier, baies du rez-de-chaussée, niche d'angle). Composé de deux corps de bâtiments reliés par une haute tourelle d’escalier quadrangulaire du XVe siècle. Sur les deux façades se superposent d’anciennes baies commerçantes de la fin du Moyen-âge et de larges baies des XVIIe et XVIIIe siècles. Gardecorps en fer forgé à motifs de volutes. Niche d’angle à dais gothique abritant une statue (réplique) de saint Austremoine. Cette maison a sans doute été réaménagée à l'époque pour servir de logement à des officiers de justice ou à des fonctionnaires royaux.

Dans l'angle de la rue Pissevin, au n°1 admirez la belle façade de cette maison du XVIe et XVIIIe siècle. Cette façade est le dernier vestige d'une place à arcades qui a totalement été détruite. Unique demeure construite sur arcades gothiques. Ce système pouvait à l’origine se poursuivre sur une partie de la place, abritant transactions extérieures et échoppes en rezde-chaussée. Le soubassement à arcades date du XVIe siècle ; les étages supérieurs du XVIIIe. Dans cette maison naquit, en 1833, le professeur Gabriel Roux, qui prépara la voie à la découverte de la pénicilline et des antibiotiques.

Poursuivre par la rue du fer, au n°3 se situe l'hôtel Bohier ou également nommé ancien hôtel Pellet des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècle.  Hôtel Renaissance dont la construction est attribuée à cette importante famille de l’élite urbaine de consuls, officiers royaux et ecclésiastiques dont Austremoine, Thomas et Antoine Bohier. La partie la plus importante est la cour avec ses galeries et son escalier extérieur. Le rez-de-chaussée de la façade est percé d'une baie en anse de panier, d'une fenêtre à appui saillant et à l'arc surbaissé, et d'un portail dont les piedroits et l'arc en anse de panier sont appareillés en bossages. A ce rez-de-chaussée se superposent trois étages dont chacun comporte trois fenêtres de façade, le dernier formant attique sous la gênoise couronnant la façade. Les fenêtres du premier étage comportent d'élégants balcons Louis XVI en fer forgé. Perpendiculaire à la précédente, la façade sur la rue des Fours présente ses deux parties extrêmes surélevées, correspondant à des corps de logis Issoire place de la republique plus beau detours routes touristiques du puy de dome guide touristique de l auvergnejoints entre eux par un mur fermant la cour intérieure au milieu de cette façade. Imposant portail en pierre d’arkose dont l’encadrement est traité en bossages avec clef d’arc saillante, que ferment deux vantaux du XVIIe siècle, sous une imposte à vitrage dormant, ouvre sur un rez-de-chaussée formé de deux travées voûtées d'arêtes. Ces travées ouvrent sur une cour intérieure dont la moitié droite est occupée par un escalier à large montée droite.

Revenir sur la place place de la Républiqueplusieurs façades à ordonnance classique bordent le sud-ouest de la place. Au n° 6, élégant portail sculpté en andésite avec pilastres et entablement d’inspiration antique. Au n° 9, l'hôtel de la Rochelambert du XVIIIe siècle possède une porte cochère et balcon sur consoles dont le garde-corps en fer forgé est orné d’un médaillon portant le monogramme LR (La Rochelambert).

Au n°18 l'hôtel Charrier est une maison du XVIIIe siècle ayant conservé du premier édifice une porte de style gothique flamboyant. Cette porte est en tiers point, avec un tympan décoré d'un faux remplage flamboyant. Vaste logis portant le nom d’une des plus anciennes familles de la bourgeoisie urbaine médiévale. Elle peut compter parmi les bons exemples d'architecture bourgeoise de la fin du Moyen-Age. Dans cette maison furent assassinés dans la nuit du 8 juin 1592, Yves d'Allègre, gouverneur de la ville nommé par Henri IV, et Françoise d'Estrée, mère de Gabrielle.

Dirigez-vous vers la rue du Ponteil pour admirez la tour de l'horlogeBâti vers 1480, ce symbole du pouvoir municipal jouxtait la première maison commune de la ville. La façade actuelle en pierre de Volvic date de sa reconstruction vers 1840 par l’architecte Louis-Charles Ledru. Belvédère, expositions temporaires. La Tour, appelée beffroi, cumule plusieurs fonctions : tour de guet, maison communale, tandis que sa cloche rythme la vie quotidienne des Issoiriens.

A la sortie de la rue du Ponteil, prendre à gauche le boulevard de la Manlière, puis dirigez-vous vers la place de la Halle où drône la Halle aux blésEn 1805, la municipalité d'Issoire décide la construction d'une halle aux blés, la commune étant située dans une riche région agricole. Construction monumentale en arkose (grès local) édifiée par l’architecte Pierre Rousseau sur le modèle du temple antique : gradins, colonnes doriques, frontons. Incarnation de la puissance publique et de la prospérité agricole du XIXe siècle, évoluant en lieu de spectacles et de rencontres au XXe siècle. Rénovée en 1997.

Prendre sur votre droite la rue du Palais, au n°19 l'espace culturel Jean-Prouvé, est l'ancien couvent de bénédictines de 1648, qui occupait à l’origine un vaste périmètre entre la rue de la Berbiziale et la Grande Place. La cour intérieure conserve encore les arcades du cloître. Après la Révolution, le bâtiment accueille la prison et les tribunaux de justice et de commerce. Salles d’art contemporain Jean-Prouvé à l’étage. Exposition permanente : Donation Kim En Joong. Expositions temporaires.

A l’angle des rues du Palais et de la Berbiziale, se trouve l'ancienne Caisse d'épargne bâtiment de style éclectique (architecte Etienne Guimbal), construit pour accueillir cet organisme social fondé à Issoire en 1861. Façades en brique à joints saillants et décor en calcaire. Bas-reliefs illustrant les Issoire hotel duprat plus beau detours routes touristiques du puy de dome guide touristique de l auvergnethèmes de la prospérité et de la puissance : trophées, têtes de lion, cornes d’abondance, gerbes de blés, guirlandes. Lucarnes à ailerons et décor de faux-marbre. Continuez dans la rue de la Berbiziale, au 41 l'immeuble a été construit vers le milieu du XVIIIe siècle pour servir de bureau pour la perception et la conservation des impôts royaux.  Cet immeuble peut être considéré comme un exemple de belle demeure bourgeoise auvergnate de cette époque. Cette maison bourgeoise présente deux façades, l'une sur rue traitée sobrement, l'autre sur jardin avec un portique surbaissé formant terrasse. Les façades sont rehaussées d'éléments décoratifs tels que les vantaux de la porte d'entrée, les balcons et la rampe d'escalier en fer forgé.  Deux petites figures humaines décorent le portail, encadré de pilastres et surmonté d’un arc surbaissé à clef pendante.

Au bout de la rue, prendre à droite le boulevard Jules Cibrand, passez vevant l'hôtel des postes, construction d’après-guerre de Marcel Jarrier, architecture de style Art déco et régionaliste (génoises), témoignant aussi du mouvement de la Reconstruction. Poursuivre en direction de l'hôtel de ville d'Issoire, ancienne mairie-école de 1896 de style éclectique, composée d’un corps central et de deux ailes latérales. Façades en moellons de grès à joints saillants, décor en calcaire. Avant-corps central en forme d’arc triomphal, célébrant l’idéal républicain : clef d’arc sculptée d’un buste de Marianne, lettres R et F entrelacées de feuilles de chêne et d’olivier. Devant le perron, Porteuse de corbeille de style Art déco.

Vous voici dans le quartier de la gare, la gare édifiée en 1855, suite à l’ouverture de la ligne de chemin de fer Clermont-Issoire : pavillon central à grandes arcades, prolongé de deux ailes, horloge sous fronton curviligne et toits en zinc. Avenue aménagée dans la perspective de l’abbatiale vers 1860. Profitez des squares René Cassin (ancien square Vernière de 1865, redessiné à l’anglaise en 1961) et  le square André Roux (en rive droite de la couze Pavin crée en 1983) pour une promenade bucolique. Bassin et jeux d’eaux, essences variées. Statues de la Dentellière (Robert-Henri Busnel, 1926) et de la République (copie). Entre les deux squares, au niveau de la passerelle A. Picard bénéficiez de la vue sur la digue ou pelière, petit barrage aménagé sur la rivière, afin de faciliter la dérivation de l’eau vers le canal (bief, béal), qui alimentait autrefois le moulin de Rocpierre.

Sortez du square par la rue de la cascade, prendre à droite le boulevard Triozon Bayle, puis à gauche et de nouveau à gauche rue de la Fontaine. Au niveau de l'impasse du Parguet, vous serez dans un des plus anciens quartiers de la ville, réhabilité en 2010. Traversé par le canal du Parguet, bordé de maisons avec pierres de lavoirs et le bief vers l'espaillat. Ne soyez pas surpris de croiser biefs ou canaux. La Couze Pavin forme un véritable réseau d'eau dans la ville, qui irrigue ainsi les jardins.

Prendre ensuite la direction de la sous-préfecture, elle date de 1853, c'est une construction toute en sobriété, élevée au bord de l'ancienne route impériale n°9 par l’architecte clermontois Aymond-Gilbert Mallay, restaurateur de l’abbatiale Saint-Austremoine. Sur votre droite, après avoir franchit le pont, se trouve une chapelle néogothique de 1885. Réalisation d’Etienne Guimbal pour le couvent et pensionnat des sœurs de Notre-Dame. Ecole de dentellières La Gergovia (1908-1914), fondée par Alfred Lescure. Actuel Institut Sévigné-Saint-Louis (non visitable).

A 600 mètres du centre-ville, Dominant la ville le château d’Hauterive du XVIIe et XVIIIe siècles abrite des jardins labellisés jardins remarquables. La promenade y est des plus agréables, dans les jardins à la française, les potagers en terrasse et les cabinets de verdure. Domaine organisé autour d’un corps de logis classique. Visite des dépendances, potagers en terrasses, parc et jardins, bassins et fontaines. Visite également des dépendances : comme le four à pain, la salle du pressoir ou encore la cave vigneronne parmi bien d’autres, fournil, cuvage, cave, glacière...

Carnet pratique d'Issoire

Les incontournables d'Issoire

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Visites

  • Centre d’art roman Georges Duby : situé dans les salles voûtées de l’ancienne abbaye bénédictine propose des expositions sur des thèmes propres à l’art roman.
  • Tour de l’horloge : équipement muséographique à vocation touristique et culturelle, réalise chaque année des expositions temporaires à dominante scientifique et technique. Elle s'adresse à tous les publics grâce à une programmation ouverte et généreuse. Des livrets jeux sont proposés aux enfants à partir de 6 ans sur la thématique de l'exposition temporaire. Tour de l’horloge - 4 rue du Ponteil - 63500 Issoire - Site internet
  • Musée de la Pierre Philosophale : site internet

Activités & Festivités :

  • Janvier : Dernier samedi du mois : foire de la sainte-Paule - Premier week-end : week-end du mariage.
  • Février : Place des antiquaires.
  • Mars : 2ème week-end : journée du handicap et journée handisports - 3ème week-end : salon auto-moto.
  • Mai : 1er week-end : fête du sport.
  • Juin : Week-end de la Pentecôte : bourse aux minéraux - 3ème week-end : ferrarissimo -4ème week-end : Courir à Issoire pour un enfant, l'Yssoirienne - Période estivale : Les vendred'Issoire : Les vendredis de l'été, de 19h à 23h30, le boulevard de la Manlière en plein cœur d'Issoire s'offre aux passants sur le concept de l'After : terrasses de café, concerts, animations, camelots, commerces ouverts jusqu'à 21h.
  • Juillet : 3ème week-end : festival de danses et musiques du monde - Fin du mois : festival d'art roman.
  • Août : 1er week-end : journées auvergnates - 2ème week-end : challenge international de rugby.
  • Septembre : 2ème week-end : fête patronale d'Issoire et grand prix cycliste de la ville - 3ème week-end : ouverture de la saison culturelle.
  • Octobre : 1er week-end : exposition des inventeurs et créateurs d'Auvergne, fête du livre, forum petite enfance.
  • Novembre : 3ème semaine : semaine de la solidarité -3ème week-end : salon de l'aviculture.
  • Décembre : Marchés de Noël.
  • Au début de l'automne, pendant un week-end, le festival Ailes et Volcans anime le ciel issoirien. Sur l’aérodrome, avions, hélicoptères, montgolfières et autres objets volants identifiés se donnent le tour pour animer ce meeting aérien. Cet événement prend tout son sens dans cette ville où l'industrie aéronautique représente une grande part du tissu économique local.
  • Festival d'Issoire : site internet

Activités et Loisirs à proximité :

  • Le parc animalier d'Auvergne à Ardes-sur-Couze : plus de 450 animaux sur 25 ha.
  • Canoë sur l'Allier.
  • Activités aériennes à Issoire et aux alentours : autogire, planeur, ULM, vol à voile, hélicoptère, montgolfière.
  • Randonnées à la journée ou sur plusieurs jours.
  • Vélo, VTT.

Marchés à visiter près d'Issoire

  • Issoire : marché Samedi (0km)
  • Champeix : marché Vendredi (10km)
  • Vic-le-Comte : marché Jeudi (11km)
  • Brassac-les-Mines : marché Dimanche (16km)
  • Sainte-Florine : marché Dimanche (16km)
  • Saint-Nectaire : marché Dimanche (20km)
  • Billom : marché Lundi (22km)
  • Cournon-d'Auvergne : marché Jeudi & Samedi & Vendredi (22km)
  • Murol : marché Mercredi (24km)
  • Besse-et-Saint-Anastaise : marché Lundi (25km)

Sites touristiques près d'Issoire

  • Jardins du château d'Hauterive : jardin remarquable
  • Eglise de Saint Austremoine d'Issoire (Issoire) : monument religieux
  • Usson : plus beaux village de France (7 km)
  • Villeneuve-Lembron Chateau : monument national (9 km)
  • Montpeyroux : plus beaux village de France (9 km)
  • Eglise de Notre Dame de Mailhat (Lamontgie) : monument religieux (13 km)
  • Saint-Saturnin : plus beaux village de France (18 km)
  • Eglise Notre Dame (Saint-Saturnin) : monument religieux (18 km)
  • Jardins du château de la Batisse : jardin remarquable (21 km)
  • Eglise de Notre Dame (Saint-Nectaire) : monument religieux (22 km)
  • Jardins du château d'Opme : jardin remarquable (24 km)
  • Blesle : plus beaux village de France (26 km)

Plus d'information

Consulter nos pages :

  • A voir dans Issoire
  • A faire dans Issoire
  • Parcours touristique dans Issoire
  • Histoire d'Issoire

Pour vous rendre à Issoire

Couvert

Issoire

23 °C Couvert

Min: 23 °C | Max: 23 °C | Vent: 11 kmh 350°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur à Issoire

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques du puy-de-Dôme

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Issoire avec nos partenaires

Date de dernière mise à jour : 18/05/2022