Château de Chinon - 37

Visite du Château de Chinon dans l'indre-et-Loire

Située sur son éperon rocheux aux confins de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou, la forteresse royale de Chinon reflète les heures les plus prestigieuses du Moyen Âge. En ce lieu basculèrent les destinées d'un roi sans royaume, d'une jeune paysanne illettrée et de toute une nation...

Situé dans l'Indre-et-Loire dans le Centre-Val de loire, la forteresse royale de Chinon campe sur une place stratégique, briguée depuis l’Antiquité. Elle domine tout le territoire mais également des siècles d’histoire que nous délivrent aujourd’hui ses tours, ses logis royaux et ses remparts.

Dernier refuge d'Henri II Plantagenêt roi d'Angleterre, ses murs millénaires ont accueilli Aliénor d'Aquitaine, Richard Coeur de Lion, Charles VII... lors des tournants majeurs de l'histoire de France.

C'est dans les murs du Château de Chinon que Jeanne d'Arc fit enfin la rencontre de son roi, Charles VII, en 1429. Mais la forteresse royale de Chinon a beau être ancestrale, elle sent presque le neuf : elle sort tout juste d'un ambitieux chantier de restauration.

Les "trois châteaux" qui composent la seule forteresse médiévale royale du Val de Loire livrent aujourd'hui leurs secrets au travers de reconstitutions et d'animations variées.

Visiter la forteresse royale de Chinon sur la route de vos vacances, c'est marcher dans les pas de Jeanne d'Arc, comprendre le fonctionne­ment d'une machine de guerre, pénétrer les arcanes du pouvoir en visitant les appartements royaux à l'époque médiévale ou admirer les magnifiques panoramas du Val de Loire.

C'est aussi profiter d'une programmation éclectique qui convoque animations artistiques, spectacles et fêtes au coeur même de la forteresse, de son parc et de ses remparts.

Des technologies dernier cri lui ont été adjointes en matière de muséographie. Un exemple ? Les écrans de « réalité augmentée », qui permettent de visualiser par la magie d'une reconstitution en 3D à quoi ressemblaient certains espaces aujourd'hui détruits du château.

Même les pans de murailles qui n’ont pas été reconstruits ont beaucoup à raconter !

Préparer votre visite touristique au Château de Chinon

La forteresse royale de Chinon comporte en fait trois châteaux distincts : à l’est le Fort Saint-Georges, ou a été édifiée une structure moderne d’accueil du visiteur, le Fort du Coudray qui défendait le flanc ouest et le Château du Milieu qui accueillait et protégeait les appartements royaux.

Chateau de chinon routes touristiques dans l indre et loire guide du tourisme centreL’existant des logis royaux a été restauré mais la "partie Est" des Logis n’a pas été reconstruite. C’est dans cette aile détruite que se situait la salle de réception du premier étage où Jeanne a rencontré pour la première fois le futur Roi de France Charles VII le 6 Mars 1429. Un panneau scellé à droite de la cheminée à ciel ouvert rappelle l’événement. 

C’est en arrivant à Chinon par le nord-est que l’on découvre le mieux la colline dominant la ville et les murailles du château qui ceinturent toute la butte. En parcourant la rue Haute, Vous apercevrez au dessus des maisons la face sud-est des Logis Royaux restaurés et les tours encore debout.

Accès au château de Chinon à pied par la rue Jeanne d’Arc, rue montante et tortueuse pavée à l’ancienne, autrefois ruelle d’accès au château, ou alors par la route plus longue mais “carrossable” qui arrive à l’entrée de la Tour de l’Horloge. Au pied de la ruelle Jeanne d’Arc, un panneau rappelle que c’est à cet endroit que Jeanne serait descendue de cheval en arrivant à Chinon !

Chateau de chinon logis royaux vus depuis la tour de l horloge logis royaux routes touristiques dans l indre et loire guide du tourLe puits reconstitué au bas de la ruelle Jeanne d’Arc sur lequel Jeanne aurait posé le pied en descendant de sa monture. La date d’arrivée indiquée sur la plaque est le 6 Mars 1429.

De gros travaux ont été conduits pour sécuriser les remparts de la forteresse royale de Chinon, aménager voies d’accès et aires de promenade, renforcer les bâtiments et murailles encore existants. La Tour de l’Horloge et les tours partiellement démolies du Coudray, d’Argenton, du Moulin et de Boissy ont été consolidées pour en permettre la visite, mais le plus gros travail a été la réhabilitation des appartements royaux.

Le logis royal comporte plusieurs salles d’exposition maigrement fournies. Aux étages supérieurs, voisinant avec des affiches anachroniques, on remarquera quelques objets, en particulier une très belle statue en bronze de Jeanne à cheval et en armure, par Paul Dubois, réduction de la statue actuellement exposée sur le parvis de la cathédrale de Reims.

En sortant des Logis Royaux, on accède à la Tour du Coudray. C’est dans cette tour que Jeanne fut hébergée du 6 au 11 Mars 1429. La Tour du Coudray est amputée de ses étages supérieurs. Au sud, la tour du Moulin est également visitable, sans grand intérêt, d’autant que faute d’information, le visiteur attentif ignorera son usage.

A gauche, plus proche des appartements royaux, l’architecture de la tour de Boissy, de forme oblongue, est intéressante. L’usage des deux niveaux auxquels on accède restera lui aussi ignoré du visiteur, mais les plafonds présentent deux belles voûtes d’arcs. En face, la Tour d’Argenton est elle aussi remarquable. Tour de défense au Nord avec de très hautes meurtrières, elle possède également de belles voûtes quadripartites. Au bas de la tour on peut voir ce qui ressemble à des cuisines avec un petit four maçonné.

Dernière tour visitable, la tour élancée de l’Horloge dans son intégrité maintenue. Plusieurs salles d’exposition y sont réservées à la restauration des bâtiments et à l’éloge mérité des compagnons. Le chemin de ronde de la tour offre une très belle vue panoramique sur le château, sur la ville et la Vienne au sud et sur la campagne viticole au nord.

Après le château, la vieille ville de Chinon, contenue entre la Vienne et la colline du château se visite pour elle-même. C’est une véritable ville-musée aux très belles maisons historiques de tuffeau et plus rarement à colombages..

Carnet pratique du Château de Chinon

Les incontournables du Château de Chinon

La Forteresse est ouverte chaque jour, à l'exception des 1er janvier et 25 décembre.

  • 1er mai au 31 août : 9h30-19h00
  • Mars, avril et septembre, octobre : 9h30-18h00
  • Janvier, février, novembre, décembre : 9h30-17h00

Plus d'information

Forteresse de Chinon - 37500 Chinon - Tél : 02. 47. 93. 13. 45- Site Web

Office de tourisme - Place Hofheim - 37500 Chinon - Tél : 02. 47 93. 17. 85. - Site web

Pour vous rendre au Château de Chinon

Chinon

Ciel dégagé 7 °C

Ciel dégagé

  • Min: 5 °C
  • Max: 7 °C
  • Vent: 18 kmh 190°

Le saviez-vous ?

L’Ordre des Templiers est entouré de mystères que nous révèle en partie la Tour du Coudray. Arrêtés et enfermés à Chinon, les dignitaires de l’Ordre ont laissé des traces indélébiles de leur passage au moyen de graffitis gravés dans la pierre.

La Tour du Coudray fut témoin d’un épisode remarquable dans l’histoire des Templiers : ici furent emprisonnés quatre dignitaires de l’Ordre, dont le grand maître Jacques de Molay. Les dignitaires du Temple laisseront pour trace de leur passage des graffitis dans les geôles de la tour.

Ces gravures reproduisent des thèmes religieux récurrents chez les Templiers : Calvaire du Christ, deux croix érigées sur des monticules de cailloux, des lances, un personnage auréolé et un ange. Ce témoignage a grande valeur au regard de ce qui suivit : quelques années après, ces Templiers furent menés au bûcher. 

Nos coups de coeur à Chinon

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques de l'Indre et Loire

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Chinon avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 18/05/2018