Châteaux, monuments et patrimoines

Le département de la Seine-et-Marne est riche en sites touristiques historiques. C'est le second département le plus touristique d'Île-de-France après Paris, la Seine-et-Marne attire de nombreuses personnes. Le département possède de nombreux sites touristiques, culturels et de loisirs. 

Blandy les tours le chateau routes touristiques de seine et marne guide touristique ile de franceDu fait de la proximité de Paris et du pouvoir royal, un grand nombre de châteaux résidentiels ont été construits à partir de la RenaissanceVilles royale, villes de villégiature, des villes comme Fontainebleau ou Barbizon dessinées entre palais et forêt, accueillent les plus grands depuis des siècles.

L'époque gallo romaine a marqué le territoire de la Seine-et-Marne, avec la fondation des premières villes. Les remparts de Lantinum ont subsisté de nos jours à Meaux. Le site de Châteaubleau se situe sur l'antique Via Agrippa de l'Océan

La Brie, divisée au Moyen Âge entre le domaine royal et le comté de Champagne, a été une terre comptant de nombreux châteaux, dont les mieux conservés sont le château de Blandy-les-Tours et le château de Brie-Comte-Robert ainsi que le château de Montaiguillon. Certains châteaux médiévaux ont par ailleurs été remaniés, comme le château de La Grange-Bléneau.

Le château de Fontainebleau classés au patrimoine mondial de l'UNESCO, a été l'une des demeures des souverains français depuis François 1er jusqu'à Napoléon III. Plusieurs rois ont laissé leur empreinte dans la construction et l'histoire du château. Sans oublier le  château de Vaux-le-Vicomte, chef-d'œuvre de l'architecture classique indissociable de son parc à la française, le château de Champs-sur-Marne et son parc qui allie jardin à la française et à l'anglaise, le château de Ferrières, de style néo-Renaissance, passe pour le château français le plus luxueux..

Le patrimoine religieux n'est pas en reste avec lcathédrale Saint-Étienne de Meaux qui constitue le plus important monument religieux de Seine-et-Marne. Durant l'Ancien Régime, la Brie et le Gâtinais furent des terres comptant de nombreux fiefs religieux. Les églises de la Brie et du Gâtinais se caractérisent par leur caractère austère et parfois fortifié, à l'instar de l'église Saint-Rémi de Congis-sur-Thérouanne ou de l'église Notre-Dame de Rozay-en-Brie.

Certaines églises sont intéressantes par leur architecture, comme l'église Saint-Ayoul et la collégiale Saint-Quiriace de Provins, l'église Saint-Étienne de Brie-Comte-Robert ou l'église Saint-Aspais de MelunLes abbayes étaient puissantes et perdurèrent jusqu'à la Révolution française comme l'abbaye Saint-Séverin de Château-Landon, ou encore de nos jours comme l'abbaye Notre-Dame de Jouarre.