Route au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre (60)

La Route touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre"

Entre Oise et forêt, villes et villages, cette route touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre" présente de nombreux paysages, un patrimoine riche et varié et des curiosités pour votre plus grand plaisir.

Entourée de terres boisées, terres privilégiées des rois francs, où ont été successivement couronnés le carolingien Charlemagne et le capétien Hugues Capet, carrefour commercial et haut lieu de la vie intellectuelle durant la Renaissance et les siècles suivants, théâtre enfin de grands conflits modernes, le Pays de l'Oise, se nourrit de ce riche passé et de ce cadre naturel préservé pour se projeter au mieux dans le nouveau millénaire.

Berges du canal de l'Oise, vallée de l'automne, cette escapade touristique regorge de richesses naturelles. La ville de Noyon est l'endroit parfait comme point de départ pour partir à la découverte du patrimoine naturel de la vallée de l'Oise.

Des paysages magnifiques sont à votre portée, l'endroit se prête évidemment à la pêche. L'on trouve ainsi les principaux types de paysages  : les forêts de Chantilly ou encore la forêt d'Halatte, le plateau de Montvinet en altitude également, les versants du massif d'Halatte, les plaines de l'Oise et la vallée de l’Automne. Ces paysages sont généralement assez bien préservés.

Cinquante-trois communes de l'Oise sont bordées ou traversées par la rivière. La beauté des paysages séduira les amoureux de la nature et les amateurs de jolies photos.

La Route touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Située en plein coeur de l'Oise dans la Picardie, Noyon (km 0) situé en rive droite de l'Oise, labellisée Ville d'Art et d'Histoire sera le point de départ de ce parcours touristique. Noyon, cité de saint Eloi et de Jean Calvin, vous raconte 2000 ans d’histoire. Sortir de Noyon par la D145 en direction de Pont-l'Évêque (3 km). Le petit village marinier de Pont-l'Évêque se trouve niché sur les rives de l'Oise, à la confluence du canal latéral de l'Oise et du canal du Nord.

Prendre la direction de Passel, via la D64 (7 km). Vous passerez à proximité du Mont RenaudCette colline s'élève à 85 mètres d'altitude et domine l'Oise et l'embranchement entre le canal du Nord et le canal latéral à l'Oise. Laisser Passel sur votre droite, pour continuer vers Chiry-Ourscamp, via la rue Royale (11 km). En rive gauche, l'abbaye d'Ourscamp s'insère dans la vaste forêt domaniale d'Ourscamp-Carlepont.

Longueil annel cite des bateliers routes touristique de l oise guide du tourisme de picardieEn rive droite, un large méandre de l'Oise a donné naissance à un marais au bord duquel s'est installé un premier village au Moyen-Age. Le village de Chiry s'est ensuite implanté à flanc de côteau, sur le versant du Mont Conseil toujours très boisé de nos jours.

Poursuivre vers Pimprez, via la D608 (16 km), a voir le Prieuré de la Verrue, puis se diriger vers Ribécourt-Dreslincourt, via la rue Emile Zola (20 km). Le patrimoine des deux communes est constitués par l'église Saint Rémi de Ribécourt de 1600, remplacée au XIXe siècle dans un style néo-gothique. Consacrée en 1887, elle fût très endommagée pendant la Grande Guerre. Elle sera reconstruite à l’identique en 1930. 

Prendre la D932 jusqu'à Béthancourt (22 km), puis Thourotte (25 km), a découvrir l'église du XIIe siècle. Continuer vers Longueil-Annel, via la D73 (27 km). Longueil-Annel est une commune marqué par sa situation fluviale et sa culture de la batellerie. Le château d'Annel fut la première école d'agriculture de France à sa conception en 1771, sous Louis XV.

Poursuivre en direction de Janville (30 km) située au bord du Canal latéral à l'Oise. L’Eglise Saint-Nicolas de Janville, de l’époque médiévale a été restaurée en 1791, elle reste le bâtiment le plus ancien du village. Suivre la direction de Clairoix (33 km). Parmi les autres édifices remarquables de Clairoix, on peut citer l’église, la "villa Sibien", la propriété de Comminges, et le Clos de l’Aronde, l’actuelle mairie, qui a hébergé quelques familles illustres.

La prochaine étape de ce circuit touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre" sera la ville de Compiègne (37 km). Riche d'un patrimoine bâti de qualité, avec l'ensemble de ses rues, de jolies maisons médiévales dont la plus ancienne date du XVe siècles, des monuments à visiter, la ville royale puis impériale, fut le théâtre d'événements majeurs de l'histoire de France.

En repartant de Compiègne, arrêtez-vous à Margny-lès-Compiègne (38 km). Situé en gare de Margny-Compiègne, un lieu de mémoire llustre le triste sort des 50 000 hommes et femmes déportés du camp de transit de Royallieu vers les camps de la mort, entre mars 1942 et août 1944. La capture de Jeanne d'Arc eut lieu à Margny-lès-Compiègne le .

Poursuivre ce pariple touristique en direction de Venette, via la D13 (40 km). En 1358, Venette est brûlée par les Navarrais, puis en 1430 par les Anglais, lors du siège de Compiègne où Jeanne d’Arc fut arrêtée. Le village est brûlé une dernière fois par les armées prussiennes en 1814. On trouve encore sur certains murs des maisons anciennes les traces des incendies. L’essentiel du patrimoine de Venette date donc du XIXème siècle.

Montataire le chateau routes touristique de l oise guide du tourisme de picardieSuivre l'Oise en restant sur la D13 par Jaux (44 km). De l’époque mérovingienne au Ve siècle jusqu’au début du XXe siècle, la moyenne vallée d' l'Oise est viticole. Les terres couvertes de vignobles étaient très morcelées et la culture de la vigne difficile. Le vin était généralement d'une qualité moyenne. En 1789, la vigne occupait à Jaux environ 300 hectares et encore une centaine d'hectares au milieu du XIXème siècle.

Arrêtez-vous à Armancourt (46 km), pour admirer l'église Notre-Dame située sur une butte d'une altitude de 117m,  rue des Vignes blanches, dominant le village, à l'écart du centre. Près de l'église se trouvaient jadis une source au caractère miraculeux, ainsi qu'un moulin à vent. le long de la rue principale du village, la RD 13 : rue des Matinnoix, rue de la Basse-Côte se trouve des fermes et maisons picardes traditionnelles, datant de la plupart du XIXe siècle.

Passer par Le Meux (49 km), via la D13 et D98. Le château du Meux estun ancien relais de chasse construit en 1637, modifié aux XVIIIe et XIXe siècles. La triple harmonie de la pierre blanche, de la brique rose et de l'ardoise bleue est caractéristique de la construction de cette époque. L'église Saint-Martin, date essentiellement du début du XVIIe siècle, elle conserve quelques éléments plus anciens, dont le portail occidental d'architecture romane.

Poursuivre vers Rivecourt (52 km). La commune de Rivecourt est réputée pour son prieuré qui fut fondé au VIIe siècle, à la suite d'un don du roi à l'abbaye de Saint-Wandrille. L'église et le prieuré de Rivecourt ont été reconstruits après l’incendie de 895 à la suite des invasions normandes, puis vers 1513 sous Louis XII.  Dans son ensemble, l'église Saint-Wandrille demeure pour autant un témoin précieux de la reconstruction flamboyante après la guerre de Cent Ans en milieu rural.

Continuer vers Longueil-Sainte-Marie, via la D13 et D26 (54 km). La porte et quelques autres éléments du manoir proviennent de l'ancien château de Longueil, dont les fortifications ont été démolies en grande partie en 1750, quand le château a été transformé en ferme. Le château de Longueil est un lieu hautement symbolique pour l'histoire de la région. Propriété de l'abbaye Saint-Corneille de Compiègne, il occupe un emplacement stratégique et joue un rôle important dans la guerre de Cent Ans.

Suivre la D13 jusqu'à Houdancourt (61 km), petit village rural dont le nom fut porté pendant plusieurs siècles par une célèbre famille de grande noblesse. Malheureusement pour le développement du village de Houdancourt, aucune de ces illustres personnes, surtout à partir du milieu du XVIIe siècle n’y résidèrent.

Continuer vers Brenouille (71 km), via la D13 et D200. L'église Saint-Rieul est l'une des très rares églises dédiées au premier évêque de Senlis, saint Rieul, qui subsistent dans la région. Les parties les plus anciennes de l'édifice actuel remontent au milieu du XIIe siècle.

Cette escapade touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre" passera par Rieux (73 km), via la D200. L'église Saint-Denis de Rieux a été bâtie en plusieurs étapes entre le XIIe et le XIVe siècle, et on y trouve encore des vestiges de style roman dans le transept et le clocher, de forme octogonale. 

Poursuivre sur la D200 jusqu'à Villers-Saint-Paul (65 km). L'histoire de Villers-Saint-Paul n'est pas connue avant le Xe siècle, bien que sa mention la plus ancienne remonte au début du VIIIe siècle.  L'église elle-même n'est mentionnée dans aucun texte antérieur au XIIIe siècle. Richement sculptée à l’intérieur comme à l’extérieur, l’église comptait également des fresques peintes dont il ne reste hélas que peu de traces aujourd’hui.

Dirigez-vous vers Nogent-sur-Oise (67 km), à l'occasion de cette étape plusieurs édifices méritent votre attention. Dédiée à Sainte Maure et Sainte Brigide, l’église est essentiellement de style roman, dans ses parties les plus anciennes, la nef et le clocher, qui datent du début du XIIe siècle. Construit à la fin du XIXe siècle sur l’emplacement d’un ancien vignoble au lieu-dit Beauregard, le Château des Rochers est une imposante demeure bourgeoise en brique.

Montataire les etangs de thiverny routes touristique de l oise guide du tourisme de picardiePoursuivre vers la commune de Montataire (71 km). De la nécropole mérovingienne aux vestiges des premiers siècles et ses bâtiments témoins de l'âge d'or industriel, en passant par la Collégiale Notre-Dame, de nombreux lieux rappellent le passé exceptionnel de la ville, à différentes périodes de son Histoire.

Prendre la direction de Saint-Leu-d'Esserent, via la D92 (79 km), la rivière de l'Oise fait partie de la  ville qui lui doit sa structure, son cadre, ses paysages. Des marques du riche passé fluvial de Saint-Leu-d'Esserent sont encore visibles en longeant l'Oise, notamment au travers de son chemin de halage, de ses quais ou de son pont. L'Oise a été le berceau du développement d'un bateau de transport fluvial aujourd'hui disparu : la Besogne. Vous pouvez l'apercevoir au Musée de la Guesdière.

Après avoir exploré Saint-Leu-d'Esserent et profité de son cadre enchanteur, poursuivez votre parcours touristique en direction de Villers-sous-Saint-Leu, via la D44 (82 km). Admirer l'église Saint-Denis du XIIe siècle, selon ce que l'on s'en approche du sud ou du nord, l'aperçu de l'église est complètement différente. Le château de Villers-sous-Saint-Leu, belle demeure du XVIIIe siècle, mérite aussi votre attention.

La D44 vous emmenera à Précy-sur-Oise (84 km), plusieurs édifices prennent place dans la ville dont son église Saint-Pierre-et-Paul, des XIIe et XIIIe siècles. Elle renferme d’intéressantes pièces dont un très beau retable en pierre du XIIIe siècle et une vierge à l’enfant en bois polychrome du XIVe siècle. On peut également voir le château de Précy-sur-Oise, de la fin du XIXe siècle qui s'élève à l'emplacement de l'hôtel seigneurial médiéval. 

La dernière étape de l'itinéraire sur la rive droite de l'Oise de la Route touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre", sera Boran-sur-Oise, via la D603 (90 km). La ville est situé en face des magnifiques forêts de Chantilly, à l’endroit où vient mourir la falaise du Thelle. 

Fin de cette première étape de cette Route touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 1 de la route touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre".

Prendre la direction de Gouvieux (96 km) en traversant l'Oise par le pont de la D17. Le passage de l’Oise à Boran-sur-Oise se faisait autrefois au moyen d’un bac qui suppléa au pont construit plus haut pendant l’occupation romaine. Selon toute probabilité ce bac se situait en face de Morancy dont la forteresse fut démantelée sous le règne de Louis XI. Le , le bac fut remplacé par un pont suspendu en bois.

Continuer votre escapade touristique vers Saint-Maximin, via la D162 (103 km). Autour de l'église Saint-Maximin, rue des Fontaines et rue du Jeu-d'Arc de la fin du XIe siècle découvrer la maison de la Pierre du sud de l'Oise, situé au 22 rue Jean-Jaurès. Le Château Civet, ancienne demeure de la famille Civet, propriétaire et exploitant des carrières, construit en 1870. 

Creil l oise routes touristique de l oise guide du tourisme de picardie 1Il est temps de filer vers Creil, via la D162 (108 km), siège d'un château royal au Moyen Âge, la ville offre une véritable leçon d'histoire. De son patrimoine médiéval situé sur l'île Saint-Maurice, la ville conserve les vestiges de son ancien château royal des Comtes de Clermont, assez majestueux. L'essentiel des éléments architecturaux conservés aujourd'hui date du XIIIe siècle.

Quitter Creil par la route de Vaux en direction de Verneuil-en-Halatte (113 km), blotti en lisière de la forêt d'Halatt. Ce charmant village offre à votre regard l'église dédiée à Sainte Geneviève et Saint Honoré, magnifique édifice. De l’église initiale des années 1170, ne subsistent qu’une portion de mur au nord et une arcade de la première travée du chœur avec deux chapiteaux. L’essentiel de l’édifice date de la fin du XVe siècle et du premier quart du XVIe siècle. 

Poursuivre en direction de Beaurepaire, via la D120 et l'avenue du Général de Gaule (118 km), situé à la lisière nord de la forêt d'Halatte. Il n'existe pas de village du nom de Beaurepaire, les habitants étant repartis entre trois hameaux. Sur la RD 120, on trouve une petite ferme, l'entrée du domaine de château de Beaurepaire et le cimetière ; c'est le hameau de Beaurepaire. Un peu en retrait de la route, on trouve ensuite Heumont. Puis, la Croix-Rouge qui doit son nom à un calvaire.

Continuer vers Pont-Sainte-Maxence (123 km), l’histoire de la commune, et notamment son passé militaire jusqu’à la fin du XVIe siècle, est étroitement liée à cette rivière de l’Oise. En effet, l’importance stratégique du lieu vient du fait que c’était un des plus anciens passages sur l’Oise. Pont-Sainte-Maxence était naguère célèbre pour son pont, reconstruit en pierre entre 1774 et 1785. L'actuel pont de l'Oise est le seizième pont en ce lieu depuis l'an 673, inauguré en octobre 1949. 

Le parcours passera par Pontpoint, via la D123 (126 km), en chemin découvrir l'Abbaye Saint-Jean-Baptiste du Moncel. Fondée en 1309 par le roi Philippe le Bel, mais inaugurée seulement en 1336 par le roi Philippe VI et la reine Jeanne de Bourgogne. Outre les bâtiments monastiques proprement dits, l'abbaye comprend deux complexes de bâtiments visibles depuis la rue, remontant aux XIIIe-XIVe siècles. Pontpoint entre dans le parc naturel régional Oise-Pays de France pour la totalité de son territoire.

Après cette promenade bucolique se diriger vers Rhuis (130 km). Situé dans un méandre de la vallée de l’Oise sur les pentes de la montagne de VerberIe était un lieu de passage important à l’époque gallo-romaine. On a découvert de nombreux objets de cette époque, notamment au Mont-Catillon.

Continuer en direction de Verberie (134 km), sur l’ancienne route de Rhuis à Verberie à Rhuis, aujourd’hui voie privée se trouve le Manoir Saint-Germain. La partie nord du manoir actuel semble remonter à la fin du XIVe siècle. Située près des bords de l’Oise au coeur de la vallée de l’Automne, Verberie est un village au riche passé historique.

Continuer vers Lacroix-Saint-Ouen, via la D932 (141 km), bordée par l'Oise et la forêt,. A découvrir : l'église Saint-Ouen, rue Pasteur, le Colombier de la grande ferme, rue Jules-Ferry. Le Château et écuries Prat, rue Julien-Fatrez, du dernier quart du XIXe siècle. Le "pont du Bac", pont suspendu sur l'Oise, situé à l'emplacement de l'ancien bac, inauguré en 1846 et reconstruit en 1949.

Continuez de plonger dans l'histoire de France dans la forêt de Compiègne et plus précisément dans la clairière de l'Armistice, via la D130 (157 km). C'est ici que le Maréchal Foch reçut les plénipotentiaires allemands le 11 novembre 1918 pour mettre un terme à quatre ans d'une guerre effroyable. La forêt domaniale possède par ailleurs plus de 1 000 kilomètres de routes et de chemins, propices à de belles balades en pleine nature.

Choisy au bac l aisne routes touristique de l oise guide du tourisme de picardieLa prochaine étape sera Choisy-au-Bac, via la D81 (160 km). À l'époque mérovingienne, Choisy est une des résidences royales. Un certain nombre de rois mérovingiens comme : Clovis IV, son frère Childebert IV sont inhumés à Choisy-au-Bac, dans l'église Saint-Étienne.

Suivre la direction de Plessis-Brion, via la D66 (165 km), où se trouve le magnifique Château du Plessis-Brion. Le château a été construit sur les fondations d'une forteresse féodale vers l'an 1500. De tous les châteaux construits dans le département de l’Oise, le château du Plessis-Brion est le seul datant de la Renaissance. Il compte parmi les plus beaux de l’Île-de-France construits à cette époque.

Traverser Montmacq (167 km). Divers rois francs y séjournèrent entre 463 et 929, Montmacq ayant à cette époque un palais situé sur la rive gauche de l’Oise au lieudit « Le Bac à Bellerive » où ils venaient prendre leurs quartiers pour chasser dans la forêt voisine notamment le roi Chilpéric en 463. Passer Saint-Léger-aux-Bois, via la D66, prendre sur votre droite la route des Fraudes, puis la rue des étangs  (172 km), à voir l'église du XIe siècle.

Prendre la direction de Bailly, via la D165 et la rue de Noyon (175 km). Bailly tiendrait son nom du latin « Baillium » dû à l’existence d’un fort dont on a pu retrouver des vestiges de fossés et de souterrains. Ce fort fut occupé par les Normands au IXe siècle. L’abbaye d’Ourscamp resta propriétaire de la terre de Bailly jusqu’à la Révolution.

Continuer vers l'Abbaye d'Ourscamp, via la D175 et la D48 (180 km). En rive gauche, l'abbaye d'Ourscamp s'insère dans la vaste forêt domaniale d'Ourscamp-Carlepont. En rive droite, un large méandre de l'Oise a donné naissance à un marais au bord duquel s'est installé un premier village au Moyen-Age. Le village de Chiry s'est ensuite implanté à flanc de côteau, sur le versant du Mont Conseil toujours très boisé de nos jours.

Passer Sempigny, via la D599 et la D165 (184 km), puis se diriger vers Pontoise-lès-Noyon, via la D610 (189 km). Le clocher de l'église a la particularité d'être muni, sur deux de ses faces, d'un cadran d'horloge surdimensionné par rapport à la tradition et surmontant la date de 1924, gravée en saillie dans un cartouche. Chaque angle de la face antérieure de l'édifice est décoré par un ange debout et tenant un livre, encadrant cette date. 

Traverser Varesnes, via la D934 (191 km), puis Brétigny via la D87 (196 km), à voir son église Saint-Hubert. Continuer vers Appilly sur la rive droite, via la D130 (198 km). Appilly est traversée par le canal latéral à l'Oise. 

La prochaine étape sera Babœuf, via les D130 et la D1032 (202 km). Bâtie à proximité d’un petit château d’origine ancienne mais maintes fois reconstruit, l’église Saint-Nicolas occupe une position dominante sur le versant nord de la vallée de l’Oise. Elle dépendait de l’abbaye Saint-Eloi de Noyon et la communauté formait jusqu’au début du XIIIe siècle, avec celles d’Appilly et de Béhéricourt, un ensemble paroissial unique.

La dernière étape de cette route touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre" sera Béhéricourt, via la D1032 (205 km). Admirer l'église Saint-Martin et les vestiges du vieux château médiéval de Béhéricourt construit à la fin du XIe siècle par l’évêque de Noyon. Au XVe siècle le château de Béhéricourt est la propriété de Louis de Couste, page de Jeanne d'Arc, il assista auprès d'elle au sacre de Charles VII à Reims, près duquel il tint sa bannière.

Pour le retour sur Noyon prendre la direction de Salency, puis la D232 (213 km),

Fin de cette deuxième étape de cette Route touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 2 de la route touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre".

Carnet pratique de la route touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.
  • Belle balade le long de l’Oise
  • Pêche, nautisme, baignade, jet-ski...

Activités et Festivités

  • Noyon
  1. 15 panneaux formant 15 étapes vous permettent de (re)découvrir les grands monuments de la ville et d’autres plus modestes.
  2. Visites guidées du patrimoine
  3. Musée Jean-Calvin
  4. Musée-ferme de la patte d'oie (métiers anciens et traditions rurales).
  5. Bâteau L’Escapade : Vous avez le choix, promenade, déjeuner ou croisière à thème, il y en a pour tous les goûts. Office de Tourisme du Pays Noyonnais - reservation@noyon-tourisme.com - 03 44 44 21 88 - Site web
  • Pont-l'Évêque
  1. Vous partirez ainsi à pied ou à vélo pour découvrir le fonctionnement des écluses, mais aussi l'histoire des canaux, notamment celle du canal du Nord et du canal latéral à l'Oise. Vous aurez aussi l'occasion de voir la vie à bord d'une péniche et de nombreuses autres activités toujours liées au canal.
  • Chiry-Ourscamp
  1. L’abbaye cistercienne Notre-Dame d’Ourscamp : la visite de l’abbaye vous fera découvrir les ruines de l’abbatiale et la chapelle du XIIIe siècle. Ouverte au public tous les jours et sur rendez-vous pour les groupes.
  2. Maison du Tourisme des Deux Vallées, découvrez un espace dédié au Musée Territoire 14-18. Expositions temporaires, informations pratiques, et départs de circuits de randonnées mémoires dans les environs. Site internet
  3. Depuis septembre 2013, une table d'orientation posée sur l'ancien château d'eau de la commune accompagne le promeneur dans sa lecture du paysage de la vallée de l'Oise depuis le Mont Conseil
  • Clairoix
  1. Un parcours historique a été mis en place  pour valoriser les édifices et sites historiques. Il est constitué de 12 « stations », sur un circuit d'un kilomètre environ. Chaque station comporte une plaque, avec un petit texte explicatif et des illustrations.
  • Compiègne
  1. Musée du cloître Saint-Corneille : Situé dans le cloître de l'ancienne abbaye Saint-Corneille, cet espace présente un ensemble de sculptures religieuses d'époques médiévale et Renaissance issues des collections du Musée Antoine Vivenel. Site internet
  2. Visite du musée de la figurine (Hôtel de Ville)
  3. Visite du musée de la voiture (Palais de Compiègne)
  4. Visite du Palais
  5. Visite du Mémorial de l'internement et de la déportation (Camp de Royallieu)
  • Montataire
  1. Collégiale Notre-Dame : visites sur demande et renseignements : 03 44 64 44 44.
  2. Le domaine de Montataire : les propriétaires permettent aux visiteurs de découvrir l’édifice tel qu’il était lors de sa reconstruction par le Baron de Condé au XIXe siècle.
  • Creil
  1. Le musée Gallé-Juillet : regroupe deux maisons construites à l'emplacement du château médiéval de Creil, la maison Gallé-Juillet et la maison de la Faïence.
  • Verneuil-en-Halatte
  1. Musée Serge Ramond, "les écritures et symboles gravés d'autrefois", musée unique en Europe consacré aux témoignages gravés ou sculptés, de la Préhistoire à nos jours. Renseignements au 03 44 24 54 81.
  • Saint-Leu-d'Esserent
  1. Abbatiale Saint-Nicolas : le visiteur peut notamment découvrir à l’intérieur de l’édifice les fonds baptismaux du XVIème siècle, le gisant de Renaud de Dammartin, le retable de Saint-Nicolas, daté du XIVème siècle.
  2. Le Prieuré situé juste à côté de l’Abbatiale : comporte notablement une porte fortifiée d’accès rue de l’Eglise, l’ensemble des murs d’enceintes de l’ancienne abbaye avec chemins de ronde et créneaux pour partie, les vestiges du cloître et du réfectoire des moines, un réseau de salles, dont l’une dite « capitulaire » fort remarquable, et de souterrains en sous-sol. Site internet
  3. Musée de la Guesdière : le musée couvre les différentes thématiques qui ont fait l’histoire de la ville. 
  • Plessis-Brion
  1. Le Château du Plessis Brion : Il est habité mais néanmoins ouvert à de nombreux visiteurs ; les salles du rez-de-chaussée sont accessibles au public, l’une d’entre elles est dédiée à la vénerie encore pratiquée dans les forêts domaniales de Laigue et de Compiègne. Une autre salle est agrémentée d'un petit musée de cire recréant le cadre de vie du constructeur du château.

Plus d'information :

Pour vous rendre sur la route touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre"

Noyon

Nuageux 19 °C

Nuageux

  • Min: 18 °C
  • Max: 20 °C
  • Vent: 26 kmh 210°

Le saviez-vous ?

D'où vient le nom d'Ourscamp ? : Une origine légendaire nous est parvenue du Ve siècle, autour du saint évagélisateur Éloi. Voulant se retirer en bordure de l'Oise dans un lieu proche de la forêt, l'évêque de Noyon Éloi (celui de la chanson Le bon roi Dagobert), demande à édifier un oratoire en rive gauche de la rivière. Pendant la construction, un ours sort de la forêt et tue l'un des bœufs tirant le charroi. Informé de cela, Éloi vient sur place, appelle l'ours et lui intime l'ordre de prendre la place du bœuf tué. L'ours s'exécute docilement jusqu'à la fin des travaux. La légende de l'ours a parcouru le temps jusqu'à nos jours à travers des souvenirs.

Des ours auraient été élevés jusqu'au XVIe siècle dans une tour de l'abbaye cistercienne. Les armes des abbés d'Ourscamp étaient ornées d'un ours emmuselé passant. Au XVIIIe siècle, la grille d'honneur de l'abbaye était encadrée de deux piédestaux surmontés d'ours. Enfin, depuis le XIXe siècle, un ours est sculpté sur le fronton central de l'ancien château abbatial. Le parvis devant l'abbaye a été dénommé place Saint-Eloi en souvenir de la légende fondatrice d'Ourscamp.

Nos coups de coeur sur la route touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de l'Oise

Préparez vos vacances sur la route touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "Au fil de l'Oise, l’Eau et la Pierre" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 15/08/2020