Les routes touristiques en France

Abbaye de La Celle (83)

L'Abbaye de La Celle : monument emblématique de l'art Roman Provençal !

Blotti dans la vallée qui s'étend au pied du roc de Candelon et le Massif de la Loube (830 mètres)La Celle typique des villages de l'arrière-pays varois, est localisée à 3 km au sud-ouest de Brignoles, capitale du Centre Var dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'AzurChaque année le village séduit de nombreux visiteurs attirés par l'abbaye de La Celle. En effet, dans ce village pittoresque de La Celle se situe une abbaye romane du XI siècle, monastère de religieuses bénédictines. Véritable joyau roman, l'abbaye de La Celle est un témoignage remarquable du développement de cet art dans le sud de la France. Aujourd'hui La Celle est appréciée pour son charme provençal, son calme, ses anciennes ruelles étroites, ses fontaines, son lavoir, ses places ombragées par des arbres centenaires,...

L'abbaye de La Celle appartient au Conseil Départemental du Var depuis 1990, et fait aujourd'hui l'objet d'une importante campagne de reconstitution intégrale. Dans un cadre bucolique, au milieu des vignobles des Coteaux Varois,  l’Abbaye de la Celle, monument emblématique de l'art Roman Provençal, vous accueille pour une expérience inoubliable !

Cachée au cœur du village provençal de La Celle, village typique de l’arrière-pays provençal niché dans un cadre de verdure exceptionnel, cette abbaye médiévale de style roman vous séduira par son architecture romane et son histoire. Mais avant d'avoir été l'abbaye que nous admirons aujourd'hui, des fouilles ont révélé la présence d'une villa agricole romaine, spécialisée dans la production de vin. L’histoire monastique du site débute en 1011, quand l’abbaye Saint-Victor de Marseille reçoit en donation une église près de Brignoles. En effet, l’évêque de Cavaillon, Ingerand, et sa famille font don de l’église Sainte-Perpétue et d’un important domaine agricole à la puissante abbaye bénédictine de Saint-Victor située à Marseille.

Préparer votre visite touristique à l'Abbaye de La Celle

Abbaye de la celle les routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurGrâce à l’apport d’autres dons, l’abbaye marseillaise y développe rapidement un monastère double, un pour des moines autour de l’église Sainte-Perpétue, qui reste aussi l’église de la  paroisse et un second plus important pour des moniales pour lesquelles une deuxième église est construite : Sainte-Marie, consacrée en 1056. Pendant plus de 500 ans ce monastère abrite des bénédictines issues de grandes familles de Provence et du Languedoc. Au XVIIe siècle, un relâchement dans le respect des règles de Saint-Benoît verra les moniales être sanctionnées et transférées dans un couvent à Aix-en-Provence, par Mazarin en personne. La Comtesse de Provence Garsende de Sabran s’y retira en 1225. Le couvent est finalement fermé au XVIIème siècle au début du règne de Louis XIV. C'est en 1990 que la commune de La Celle acquiert l'abbaye et lance les travaux de restauration, avec le relais du département.

Aujourd’hui, votre visite permettra de découvrir, l'église Sainte-Perpétue avec son sarcophage du XIIIe siècle, le chauffoir, la salle capitulaire avec sa voûte à arêtes ogivales à croisillons lourds, le cloître des moniales ou encore le jardin entièrement restauré au XXe siècle et dévoilant plusieurs arbres bicentenaires.  L’église du XIIème siècle renferme un mobilier remarquable : notamment des retables et un crucifix catalan du XIVème siècle.

Le monastère dit "primitif" n'est pas celui que l'on voit aujourd'hui. Ce monastère, qu'on appelle primitif, n’est pas celui que l’on peut admirer aujourd’hui. Pour sa construction, les fondations de la villa romaine vont être réemployées, attestés par les fouilles, notamment celles du pressoir à vin qui sont très robustes. D’autres vestiges remarquables du monastère primitif ont été mis au jour lors des fouilles archéologiques successives ; ce sont ceux liés au cheminement de l’eau, indispensable à la vie de la communauté religieuse. L’eau est captée au sud du monastère au pied du rocher de Candelon, puis est canalisée jusqu’à l’enceinte du monastère probablement vers un bassin qui va permettre d’obtenir de la pression pour alimenter un point d’eau dans le préau qui est la pièce maîtresse de ce circuit : le lavabo. Dans les monastères, il est en général situé en face de l’entrée du réfectoire pour permettre aux moniales de faire leurs ablutions avant et après les repas. À son tour il sera détruit et il ne nous est connu que par les vestiges mis au jour lors des fouilles archéologiques : fondations, mais aussi plusieurs murs découverts en 2018 dans l’aile ouest.

La construction du deuxième monastère débute à la fin du XIIe siècle. Le monastère trapézoïdal avec une  couverture charpentée est remplacé par un monastère que l'on souhaite orthogonal, sur le plan initial, avec un couverture en pierre de voûtes en berceau. Peu d’écrits permettent de retracer l’histoire de sa construction, mais dans cette recherche du passé, l’archéologie apporte de précieux indices en particulier pour retracer la chronologie de son élévation. Ce sont les bâtiments visibles aujourd'hui lors de votre visite. On notera le très beau préau aux dimensions impressionnantes, entouré d'un cloître de quatre galeries voûtées. L'église est un parfait exemple d'architecture romane provençale avec sa nef unique.

Les bâtiments du monastère s’articulent autour d’un préau, à la fois puits de lumière, mais également espace de méditation. Aujourd’hui végétalisé, ce préau était, jusqu'au XIVe siècle, un cimetière pour les religieuses. 

Le préau est encadré par le cloître constitué de 4 galeries voûtées en plein cintre qui desservent l’ensemble des salles conventuelles. Il est fermé au nord par l'église Sainte-Marie et à l'est par la salle capitulaire ; au sud par la cuisine et le réfectoire. Trois galeries subsistaient, donnant sur la cour. On distingue clairement 3 étapes dans la construction du cloîtreLa galerie nord qui longe l’église est la première à être reconstruite. C’est la plus décorée avec ses baies aux colonnes habillées de feuillages. La galerie nord dessert l'accès aux autres parties des bâtiments. Sur cette galerie se trouvent également l'accès à l'église Sainte-Marie. Le galerie ouest a été intégralement restituée en mai 2021. Le long de la galerie nord, côté jardin, six baies à colonnettes géminées. La voûte en plein cintre est renforcée par des arcs doubleaux. Les colonnes qui supportent au sud les arcs à doubleaux sont dites « à genoux ».

Le Chauffoir : cette pièce est attenante au cellier, par une porte au centre du mur Sud, une ouverture à l'ouest donnant sur le cloître.

Abbaye de la celle sarcophage dit de garsende de sabran routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurLa Salle capitulaire ou Salle du Chapitre : c'est une pièce remarquable du XIIIe siècle avec une voûte à arêtes ogivales à croisillons lourds. L'ensemble est supporté par deux piliers trapus, avec des chapiteaux ornés de dessins géométriques, de style roman. Elle comporte à l'est trois ouvertures étroites et cintrées tandis qu'à l'ouest en direction du cloître, une porte et deux arcades. Les moniales s'y réunissaient tous les jours pour lire un chapitre de la règle de saint Benoît et régler les problèmes de la communauté.

L’église Sainte-Marie est un parfait exemple du style roman provençal, elle se compose d’une nef unique prolongée d’une abside en cul-de-four. Les moniales s'y retrouvaient pour les huit offices journaliers. Elle est depuis le début du XIXe siècle l'église paroissiale de La Celle.

La deuxième période de construction concerne les galeries est et sud qui sont de même facture et dont les baies sont pratiquement identiques à celles que l’on trouve dans le cloître de l’Abbaye du Thoronet. Ces similitudes avec l’abbaye cistercienne se retrouvent dans la salle capitulaire dont la porte d’entrée, les baies à ébrasements et la magnifique couverture en croisées d’ogives retombant au centre sur deux colonnes trapues, ont été à l’évidence construites suivant les mêmes canons et par les mêmes bâtisseurs. L’époque de la construction de cette pièce correspond à l’arrivée au monastère en 1225 d’un personnage remarquable, Garsende de Sabran, comtesse de Provence et de Forcalquier. Les donations importantes qu’elle va attirer par sa simple présence permettent l’édification de cette partie du monastère.

Un sarcophage du XIIIe siècle est conservé dans l'église Sainte-Marie. Longtemps attribué à tort à Garsende de Sabran, elle ne sera présente que 150 ans plus tard dans le monastère, il a servi de fontaine sur la place publique après la Révolution. Vendu en 1924 par le propriétaire privé à qui appartenait l'abbaye, il est racheté par le Département du Var en 1999. Sur le mur Sud de l'église se trouve un magnifique crucifix d'origine italienne de la fin du XVe siècle en bois polychrome à la sculpture d'un très grand réalisme. Nous y trouvons également deux retables baroques du XVIIe siècle.

Côté sud se trouve le réfectoire où l’ensemble de la communauté, composée de 50 moniales, prenait ses repas en silence. Une ouverture pratiquée dans le mur de la cuisine voisine permettait le passage des plats. Située sur les vestiges du pressoir de la villa romaine, la cuisine était scindée en deux par un mur soutenu par deux arcs pour séparer la partie cuisson de la partie préparation des repas.

Abbaye de la celle routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurLa dernière étape de construction concerne la galerie ouest. Des indices architecturaux prouvent qu’elle aurait dû être implantée perpendiculairement à la galerie sud pour fermer le carré du préau. Mais pour cela, il aurait fallu construire de nouvelles fondations. Il est probable que le manque de moyens financiers ait conduit à reprendre l’implantation des fondations du monastère primitif.

Au monastère de La Celle, si le mur extérieur de l’église peut apparaître comme celui d’une place forte, les murs de l’enceinte du monastère ne permettent pas aux moniales d’être à l’abri des combattants. Elles se réfugient à Brignoles dans une maison achetée pour elles par la Reine Jeanne. De retour dans leur monastère, les moniales vont prendre certaines libertés avec la règle. Elles abandonnent la vie en communauté et l’usage des bâtiments conventuels peu confortables et se font construire des maisons dans l’enceinte monastique.

Les anciens bâtiments conventuels des moines sont composés par l'ancienne l'église conventuelle Sainte-Perpétue. Au XXIe siècle, c'est une habitation privée. Sur le mur, une plaque rappelle aux visiteurs qu'ici vécut Marcel Cervin, prieur du monastère, élu pape en 1555 sous le nom de Marcel II (1501-1555) et qui mourut vingt jours après son élection. Le jardin du Cloître des moines s'étend sur trois hectares, il fut entièrement restauré au XXe siècle à la demande du Département du Var, par un paysagiste choisi par l'architecte en chef des monuments historiques, Francesco Flavigny. Il s'inspire de l'esprit provençal et a gardé les arbres bicentenaires du parc.

Les fouilles archéologiques successives réalisées sur le site de l’abbaye de La Celle depuis 1998 ont donc mis au jour les vestiges d’une villa romaine qui produisait principalement du vin. Les éléments retrouvés ont permis de distinguer les deux parties de cette villa, la pars urbana, la zone d’habitation qui se situait au niveau de la salle capitulaire et la pars rustica, l’exploitation agricole à proprement parler, dont les fondations ont été retrouvées dans l’aile sud qui abrite la cuisine et le réfectoire. 

L’organisation des pièces de la villa est très partiellement connue mais sa répartition théorique peut être clairement définie à partir de comparaisons archéologiques avec d’autres villas de même époque. Reconstitution de la villa : L’espace le plus facilement reconstituable est l’espace de pressurage du raisin composé d’une salle de manœuvre complétée par 2 pressoirs flanqués de 2 fouloirs. Les sols et les cuves de ces espaces de travail sont couverts de béton de tuileau. Constitué de sable, de chaux et de morceaux de terre cuite concassés, ce béton offre des propriétés singulières : les surfaces sont rendues étanches et lessivables pour les utilisateurs. Reconstitution du chai : La proximité de la via Aurelia qui relie l’Italie à l’Espagne, permettait de commercialiser facilement la production. Cette exploitation viticole fonctionnera jusqu’au VIe siècle et même jusqu’au VIIIe siècle, époque à laquelle les bâtiments subissent des modifications.

Carnet pratique de La Celle

Les incontournables de La Celle

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Visites

  • Abbaye de La Celle (propriété du Conseil Général du Var) : édifice roman du XIIe siècle, visites guidées toute l'année. Attention l'abbaye ferme ses portes à plusieurs reprises dans l'année pour travaux, prière de contacter l'Office de Tourisme avant votre venue au 04 94 59 19 05.

Découvrez l'abbaye en famille avec l'Escape Game de La Celle Team. Adaptés aux enfants à partir de 7 ans accompagnés par un adulte. Sur réservation uniquement. Le prêt du jeu est gratuit. L'Abbbaye de la Celle - Place des Ormeaux 83170 La Celle - Tél : 04 98 05 05 05 ou courriel: abbayedelacelle@var.fr

Infos pratiques 

Les horaires d'accès à l'abbaye du mardi au dimanche sont :

  • 10 h à  18 h 30 (de mai à août)
  • 10 h à 17 h 30 ( de mars à avril et de septembre à décembre).

Dernier accès 30 minutes avant la fermeture. Fermeture les 1er mai et 25 décembre.

  • Janvier et février : ouverture sur rendez-vous pour les groupes et les scolaires.
  • Visite libre avec livret de visite.
  • Visite guidée pour les groupes.
  • Chapelle de La Gayole, à six kilomètres en direction de Tourves, à l'ouest sur le domaine agricole de La Gayole, mentionnée à partir de 1019 dans le cartulaire de l'abbaye Saint-Victor de Marseille. Bien que propriété privée, cet édifice se visite en tout temps. La chapelle contient encore, au fond du croisillon nord du transept, la partie postérieure d'un sarcophage dont une partie est exposée au Musée de Brignoles.
  • Bourg castral des Pennes de la Gayole.
  • Sarcophage dit tombe de Gersende de Sabran, comtesse de Provence (morte après 1225).
  • Galerie d'art
  • Maison des Vins Coteaux Varois en Provence : vous pourrez découvrir et déguster les vins des vigneronnes et vignerons de l'appellation.

Activités

  • Randonnées à pied, à vélo : chemin de randonnée pédestre "Engardin".
  • Balade libre et bucolique dans le vignoble de l'abbaye de La Celle au centre du village et dans le conservatoire de 88 cépages dans le clos de l'abbaye en face du potager de l'Hostellerie Ducasse.
  • Gastronomie : la truffe (route touristique)

Festivités

  • En juillet et août : Festival des Soirées Musicales de l'Abbaye Royale à l'abbaye de La Celle. Tél. : 04 94 69 10 86.
  • En décembre, chaque année le dernier week-end avant Noël : Noël en Lumière. Marché de Noël sur le thème de la Provence et l'Artisanat.

Plus d'information

Marchés à visiter près de La Celle

  • Brignoles : marché Samedi (3km)
  • Gareoult : marché Mardi (8km)
  • Carces : marché Samedi (14km)
  • Saint-Maximin-la-Sainte-Baume : marché Mercredi (16km)
  • Cotignac : marché Mardi (17km)
  • Cuers : marché Vendredi (18km)
  • Pierrefeu-du-Var : marché Mardi (21km)
  • Gonfaron : marché Jeudi (22km)
  • Le Luc : marché Vendredi (22km)
  • La Crau : marché Mercredi (27km)

Sites touristiques près de La Celle

  • Jardin d’Elie Alexis : Jardins remarquable (8km)
  • Abbaye de Thoronet : Monuments Religieux (19km)
  • Massif de la Sainte-Baume : Sites d'un grand beauté naturel (25km)
  • Zoo du Mont Faron : Zoo ou parc animalier (28km)
  • Mont Faron : Sites d'un grand beauté naturel (28km)
  • Jardin de Baudouvin : Jardins remarquable (29km)
  • Domaine d'Orvès : Jardins remarquable (29km)
  • Tourtour : Plus beaux villages de France (30km)
  • Jardin du castel Sainte Claire : Jardins remarquable (31km)
  • Massif des Maures : Sites d'un grand beauté naturel (31km)
  • Parc Saint Bernard : Jardins remarquable (31km)
  • OK Corral : Parcs d'Attraction (31km)
  • Parc Olbius Riquier : Jardins remarquable (31km)
  • Hyeres : Villes fleurie 4* (31km)
  • Jardin d’oiseaux tropicaux : Jardins remarquable (32km)
  • Lac de Quinson : Sites d'un grand beauté naturel (33km)
  • Ollioules : Plus beaux détours de France (33km)
  • Le Plantier de Costebelle : Jardins remarquable (34km)
  • Sanary-sur-Mer : Villes fleurie 4* (36km)
  • Saint Cyr sur Mer : Plus beaux détours de France (36km)
  • Montagne Sainte-Victoire : Grand Sites de France (36km)
  • Bormes-les-Mimo : Villes fleurie 4*sas (37km)
  • Cap Sicié : Sites d'un grand beauté naturel (38km)
  • Lac d'Esparron : Sites d'un grand beauté naturel (38km)
  • Barrage de Gréoux : Sites d'un grand beauté naturel (41km)
  • Grimaud : Plus beaux détours de France (41km)
  • Lac de Sainte-Croix : Sites d'un grand beauté naturel (43km)
  • Verdon (rivière) : Sites d'un grand beauté naturel (43km)
  • Embouchure - Verdon : Sites d'un grand beauté naturel (43km)
  • Parc du Mugel : Sites d'un grand beauté naturel (44km)
  • Parc municipal du Mugel : Jardins remarquable (44km)
  • Calanque de Figuerolles : Sites d'un grand beauté naturel (44km)
  • Domaine du Rayol : Jardins remarquable (44km)
  • Parcs naturel régional du Verdon (45km)
  • Cap Canaille : Sites d'un grand beauté naturel (45km)
  • Gorges du Verdon : Grand Sites de France (46km)
  • Jardin Germaine l’Hardy-Denonain : Jardins remarquable (48km)
  • Gassin : Plus beaux villages de France (48km)
  • Jardin du château de Val Joanis : Jardins remarquable (55km)

Consulter nos pages : 

  • A voir dans La Celle
  • A faire dans La Celle
  • Parcours touristique dans La Celle
  • Histoire de La Celle

Pour vous rendre à l'abbaye de La Celle

Peu nuageux

La Celle

22 °C Peu nuageux

Min: 20 °C | Max: 22 °C | Vent: 11 kmh 318°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et à la vie privée :

  • Veillez à toujours respecter les biens et les personnes lors de votre passage et de ne pas pénétrer sur les terrains privés.
  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots.

Nos coups de coeur dans La Celle

Hébergement :

Restauration :

Hostellerie de l'Abbaye de la Celle

Hostellerie de l'Abbaye de la Celle vous accueille pour une expérience inoubliable et raffinée. Cette demeure de charme jouxte l'abbaye romane bénédictine du XIIe siècle qui défraya la chronique en son temps.

Cette ancienne abbaye a été reprise par Alain Ducasse en 1999 et entièrement rénovée en 2011. Elle vous invite au repos dans une atmosphère raffinée et conviviale. Promenez-vous dans l’enceinte du parc au milieu des cyprès centenaires, du jardin des « simples » et de son potager.

Le restaurant, récompensé par une étoile Michelin, vous propose une cuisine sincère inspirée du terroir de la région et des légumes du jardin. Loin des cartes figées, vous découvrirez l’évolution des menus au gré des saisons et des étals du marché. Le restaurant se compose de trois ravissants salons : chacun offre une ambiance différente. 

Plus d'informationHostellerie de l’abbaye de la celle - 10 Place du Général de Gaulle, 83170 La Celle - Tél : +33 (0)4 98 05 14 14 - Site internet

Découvrez les sites et lieux touristiques du Var

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à La Celle avec nos partenaires

Date de dernière mise à jour : 16/02/2023