Les routes touristiques en France

Les Vans (Village de caractère-07)

Les Vans : carrefour des Cévennes et de l'Ardèche méridionale !

Le village des Vans labellisé Village de Caractère est située dans le département de Ardeche en région de Auvergne Rhône-Alpes, à proximité de Banne à 5 km et Joyeuse à 12 km. Les Vans se place au carrefour des Cévennes et de l'Ardèche méridionale où se côtoient oliviers et châtaigniers, proche des gorges du ChassezacA cheval sur le Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche et le Parc National des Cévennes, le village est une destination privilégiée pour les amoureux des grands espaces et de la nature.

C'est une ville où il fait bon flâner à travers les ruelles et aller à la découverte de son histoire... Apprécié pour son patrimoine et la diversité de ses paysages, vous tomberez sous le charme de la diversité architecturale des places et ruelles du village pendant vos vacances en Ardèche méridionale. Depuis 1973, Brahic, Chassagnes, Naves labellisé village médiéval, font partie des Vans, dont le cœur ancien est constitué de vieilles demeures et de ruelles étroites.

Préparer votre visite touristique aux Vans

Situé au sud-ouest du Piémont ardéchois, Les Vans et ses alentours jouissent d’un territoire aux routes départementales où se côtoient oliviers et châtaigniers, souvent désertes et offrant des panoramas sur les vallées et les montagnes. Chênes verts, pins maritimes, oliviers et fougères composent une surprenante palette végétale, complétée par les curiosités du bois de Païolive. Ici, s’échangeaient et s’échangent encore, les productions du Massif central et celles du sud-est : céréales de la montagne contre vin de la région. Plusieurs foires et marchés permettaient aux agriculteurs du pays et à des marchands venus de l’extérieur de vendre les produits essentiels : sel, vin, huiles, viandes, châtaignes, céréales, fruits…

Les vans village de caractere ruelle routes touristiques de l ardeche guide du tourisme rhone alpesÀ cette activité agricole, s’ajoutait celle des artisans, qui fabriquaient sur place la plupart des articles utiles à la vie quotidienne  : l’artisanat local se fondant sur le travail des peaux et des cuirs, des tissus et toiles : laine, chanvre, soie, mais aussi du métal et plus tard de la poterie. Une cinquantaine de hameaux et quartiers constituent ce village aux magnifiques paysages. Le nom « Vans » viendrait soit d’un terme celtique signifiant "versant", soit plus sûrement du radical oronymique ligure (préceltique)

Situés à quelques lieues seulement de la plus ancienne grotte ornée du monde, creusée au flanc d’un méandre de l’Ardèche : la grotte Chauvet, le territoire des Vans ou ses environs immédiats furent peuplés dès la préhistoire ancienne. En témoignent, dans les gorges de la rivière Chassezac, les sites de Casteljau et de l’Abri des Pêcheurs. Période lointaine de la préhistoire, époques gauloise et gallo-romaine, ont connu l'occupation humaine temporaire sur des temps plus ou moins longs, mais la cité des Vans ne devint réalité qu'au XIIe siècle.

Cette période voit l’explosion de l’art Roman dont on peut encore observer les édifices : églises de Gravières et de Naves, bâties à la fin du XIe siècle et les églises de Chambonas et Thines. En 1208, une bulle du pape Innocent III ratifiait la donation des Vans à l’abbaye de Saint-Gilles-du-Gard.  Au fil des siècles, prospérité et calamités dues aux épidémies et aux incessantes guerres se succédèrent. La ville fut alternativement protestante puis catholique au gré de l’issue des combats des guerres de religion. À l’époque troublée de la Révolution, elle fut le théâtre de nombreuses exécutions suite à différentes révoltes et massacres… Le début du XIXe siècle est marquant dans l’histoire des Vans car c’est à cette période que la région connaît un essor sans précédent grâce à la sériciculture, devenue depuis un élément central de la culture sud-ardéchoise.

Vous trouverez sans aucun soucis, une place pour stationner votre véhicule. Puis, dirigez-vous vers l'office de Tourisme Cévennes d'Ardèche - Bureau des Vans, situé Place Léopold Ollier, afin de récolter un maximum de documentation pour préparer votre visite dans ce village de caractère.

Votre visite peut commencé extra-muros, par les Chauchières, quartier à proximité des cours d’eau. Les Vans constituaient au Moyen Âge, un véritable carrefour routier. Ce site etait idéal pour le travail des peaux et la confection des outres qui servaient au transport du vin, dans un sens, et des céréales. Une dérivation de la "Grande Fontaine", l’écluse ou "Resclauze", résurgence venant de Naves, alimentait les moulins à grains et à huile. Tous les cours d’eau ont été recouverts dans la première moitié du xixe siècle. 

Sur la place de la Grave, datant du xviiie siècle, s’élève un symbole du patrimoine scientifique : la statue de Louis-Léopold Ollier, illustre père de la chirurgie ostéo-articulaire. Nommé professeur de Clinique chirurgicale à la Faculté de médecine de Lyon, en 1877, il poursuit ses activités dans son service de chirurgie osseuse de l’ Hôtel-Dieu jusqu'en 1900. À la mort du professeur Ollier, une souscription mondiale permet d'élever aux Vans une statue monumentale en bronze, réalisée par Boucher.

La place de la Grave fut le théâtre de plusieurs exécutions. Des troubles avant-coureurs de la Révolution française éclatèrent au Pays des Vans en 1783. Des dizaines de personnes grimées, le visage noirci, écumaient la campagne, agressant les notables et surtout les hommes de loi. La répression fut relativement modérée ; mais le meneur fut pendu et deux de ses acolytes condamnés au supplice de la roue sur l’esplanade de la Grave aux Vans. Dans le cadre de la tentative d’insurrection contre-révolutionnaire en juillet 1792, connue sous le nom de Troisième Camp de Jalès. L’opération avorta et son principal dirigeant, le Comte de Saillans, fut exécuté sommairement sur la même esplanade de la Grave. Deux jours après, neuf prêtres réfractaires, dont huit arrêtés à Naves où ils s’étaient réfugiés, furent les victimes innocentes de l’atmosphère ambiante de peur, de fausses rumeurs et de violence : ils furent massacrés par de prétendus patriotes, toujours sur la Grave. La Croix de la Grave commémore l’exécution en 1792 de neuf prêtres réfractaires à la constitution civile du clergé et du Comte de Saillans, chef de l’insurrection royaliste, avec quatre de ses compagnons de fuite.

Les vans village de caractere temple protestant les routes touristiques de l ardeche guide du tourisme rhone alpesPrendre la direction de la mairie, au milieu de cette rue du temple, l’hôtel de Justice a édifié en 1413, démoli au début du XIXe siècle, tenait lieu de prison. Sur la droite, sur la route de Païolive se trouve le temple protestantInauguré le 7 mai 1826, ce bâtiment est le troisième temple protestant des Vans. Le prieur Claude de Beauvoir du Roure et son vicaire, Jacques Lahondès, furent les premiers propagateurs des idées évangéliques et se rallièrent au protestantisme dès 1563. L'église de Vans fut alors démolie et remplacée par un temple. En 1631, les Protestants durent céder leur temple aux Catholiques et achetèrent un terrain pour édifier un nouveau temple rue Neuve, détruit après la révocation de l'Edit de Nantes. Au XIXe siècle, Eugène Guérin de Quissac devint pasteur et fut à l'initiative de la construction du temple actuel. Devis et plan furent approuvés en 1823. Les travaux s'achevèrent en 1825 et l'inauguration eut lieu le 7 mai 1826. De plan centré, le temple s'ouvre au nord par un porche pourvu d'un portique à quatre colonnes. Une petite sacristie est bâtie au sud. Les peintures intérieures ont été refaites en 1971-1972, entraînant la disparition des inscriptions bibliques qui étaient situées de part et d'autre de la chaire.

Tournez dans rue Ladevèze, puis engagez-vous dans la rue de la remise. En contre-bas de la rue du Couvent se trouve un Lavoir de 1851, dont sont encore visibles les bassins de lavage et de rinçage. Dans leur prolongement, un troisième bassin, celui des teinturiers, est aujourd’hui enfoui sous la place. Poursuivre vers le Musée des Vans situé en bordure du centre ancien des Vans, le musée est installé dans les bâtiments d’un ancien couvent et d’une ancienne filature de soie. À travers cinq expositions le musée dévoile les différentes facettes d’un territoire très contrasté mais qui forme un tout singulier : la Cévenne ardéchoise. Les collections de géologie, d’archéologie, d’ethnographie et de médecine font découvrir la nature, la culture ou la personnalité des hommes qui ont façonné cette région historique.

Après avoir profitez du beau point de vue continuez dans la Rue du Couvent. La Chapelle du couvent des Sœurs de Saint-Joseph fut construite entre 1839 et 1841. Cette chapelle appartenait à l’ancien couvent de la Congrégation de Saint-Joseph des Vans qui s’étendait sur tout ce quartier. La chapelle fut aménagée au premier étage, un accès intérieur permettant aux religieuses d’y accéder, et une montée d'escalier y accédant depuis l'extérieur. L'édifice ferme ses portes en 1999. L’immeuble est transformé en logements en 2004. La chapelle est acquise par la commune qui la transforme, en 2010, en espace culturel, pour des expositions, conférences, spectacles. Le choeur, la voûte, les colonnes et les vitraux ont été préservés.

Proche du couvent Saint-Joseph des Vans, admirez l'ancienne Maison de vacances de Joseph Valentin Boussinesq (1842-1929). Eminent mathématicien, spécialiste de la mécanique des fluides, de la mécanique des sols et du génie civil. Une plaque commémorative a été apposée sur la façade de la maison. Traversez la place de l’Oie et prendre à gauche la rue de la Porte de l’OieVous voilà sur le lieu de convergence souterraine des ruisseaux Des Vans, couvert au XIXe siècle après le transfert du cimetière dans un autre secteur de la cité. La fontaine date de 1876. La Tour de garde de cette entrée de ville de du XIVe siècle.

Les vans village de caractere place du marche les routes touristiques de l ardeche guide du tourisme rhone alpesCe quartiers nommé "le fort vieux" accueille l'église Saint-Pierre-aux-LiensÉglise romane fondée tout d'abord par les chanoines de Saint-Ruf, elle est reprise par les moines de Saint-Gilles au XIIIe siècle ; les Protestants s’y établissent ensuite en 1563, jusqu'au retour des catholiques entre 1658 et 1681. L'église romane est en partie détruite après 1564 alors que les Vans passe à la Réforme. La nouvelle église est construite à partir de 1664 d'après les plans de l’architecte Brun, sous l’égide de Claude de Roure, abbé de Malons. L’église abrite deux retables en bois de Jean Enghelbert et des stalles provenant de l’abbaye des Chambon.

Lors de sa reconstruction en 1664, aux frais de la communauté, Claude De Roure se réservant celle du chœur, il le dota d’un magnifique retable de style baroqueCe magnifique retable occupe la totalité de la largeur du chevet et s’éleve très haut vers la voûte. Taillé dans le chêne et le noyer, il est riche d’éléments ornementaux : colonnes corinthiennes, chapiteaux, panneaux sculptés, frises, moulures, balustrades, statues, angelots. Sa richesse contraste avec l’austérité de la nef. Le grand tableau central du retable représente la crucifixion de Proud’hon. Il est encadré des statues de Saint Pierre et Saint Paul. La période révolutionnaire faillit être fatale au retable

L'église Saint-Pierre-aux-Liens abrite d'autres tableaux : la Vision de Damas, la Pêche Miraculeuse, Adoration des Bergers, ainsi que des stalles et un autre retable du XVIIème siècle, classés au titre d’objets d’art. La nef comprend un triforium, bordé d'une balustrade. Elle est voûtée en berceau brisé. Le chœur est voûté en croisée d'ogives. La nef de l'église étant sécurisée par une baie vitrée, fermée en dehors des offices, il est prévue une petite chapelle-oratoire à l'entrée sur la droite pour s'y recueillir. Elle est ornée d'un Christ en Croix et d'une statue de la Vierge à l'enfant.

Poursuivre dans la Rue du Cancel, admirez la Maison natale du docteur Léopold Ollier, la Maison Klein datant des XVIe -XVIIIe siècles, la Maison GrangousierBelle maison dont les parties les plus anciennes remontent probablement au XVe siècle : salle voûtée, escalier à vis, ancienne façade, plafond à la française… Prendre sur votre droite la rue de la Fontaine, la Grande Fontaine date de 1835 environ. Vous entrez dans un second quartier des Vans : la ville hauteHors d’atteinte des inondations, ce quartier conserve encore les casernes où logeaient les garnisons avant la Révolution. Le point culminant est la "Tour carrée", à proximité de l’hôtel de ville construit par Louis Enghelbert, petit-fils du sculpteur, et acheté par la commune en 1777.

Passez la Portette, passage très étroit pour déboucher sur la rue de la Haute Fontinelle qui vous conduira au troisième quartier, celui de "la ville basse". Prendre sur la droite la rue du Marché, un ruisseau servant d’égout coulait au milieu de la large rue du marché. Au niveau de la Place du Marché, admirez la Maison Rouvière. Belle maison construite à partir de 1650 et qui lors d’un agrandissement fut dotée d’un arceau au rez-de-chaussée afin de créer une halle pour les foires et marchés.

Prendre la montée du carmel où se trouve la chapelle des Carmélites. Le Carmel est aujourd'hui un hôtel de charme et table gourmande. Le Carmel est un ancien couvent de Carmélites, fondé au milieu du XIXe siècle par Sœur Marie-Carmel de la Croix, du Carmel d’Avignon. Le couvent reste en activité pendant presque cent trente ans, mais devant l’absence de vocations, et le vieillissement des sœurs encore présentes, le bâtiment et ses annexes est déconsacré, et ses habitantes quittent l’Ardèche. Le lieu reste inoccupé pendant une vingtaine d’années, puis il sera vendu et transformé petit à petit en hôtel-restaurant. Les chambres sont les anciennes cellules des sœurs, le réfectoire tient lieu de salle de restaurant, les salles de réunions sont l’ancienne salle du chapitre dans laquelle se réunissaient les sœurs supérieures de la congrégation, et la salle des chœurs, où venaient chanter et prier les Carmélites, qui étaient entendues par les fidèles, mais ne pouvaient pas être vues.

Les Vans est le point de départ vers de nombreuses excursions dans le Vivarais cévenol et la vallée du Chassezac. Les plus spectaculaires balades mènent au village de Thines (15km au nord par la D901, la D13 et la D513), perché au-dessus d'un torrentet qui possède une église construite en grès de couleurs différentes, à celui de St Jean de Pourcharesse (18km au nord par la D10) d'où la vue sur les "becs" de la Banelle et le Guidon du Bouquet est saisissante. On peut aussi, par la D113, remonter la vallée de la Borne, très encaissée, jusqu'aux Beaumes. Non loin des Vans  vous pourrez admirer l’Ermitage Saint Eugène qui domine le village de Chassagnes. À découvrir absolument à quelques kilomètres des Vans, le Bois de Païolive, ce chaos calcaire s'étend sur un peu plus de 15 km carrés sur les deux rives du Chassezac. 

Carnet pratique des Vans

Les incontournables des Vans

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.
  • Au fil de l'eau : l’Ardèche

Visites

  • L'Espace Muséal qui abrite trois musées : le musée L.Ollier (Père de la chirurgie orthopédique), une exposition sur le domaine de l'oléiculteur, et le musée concernant l'archéologie, la géologie et l'artisanat local. Accès libre, selon horaires d’ouverture du musée.
  • Le bois de Païolive.
  • La distillerie du Bois de Païolive.

Activités aux Vans

  • Nocturnes de l'artisanat et du terroir, tous les mardis soir en juillet-août.
  • Escalade, VTT, spéléo, équitation, mais aussi canyoning, baignade, pêche
  • Canoë kayak dans les gorges du ChassezacCanoë Les Vans - Le village - 07140 Chambonas - 06.84.22.77.52 - Site internet
  • Sentier d'interprétation géologique et botanique à Naves.

Festivités aux Vans

  • Mai : Fête de la rando, Festival de Slackline.
  • En mai et en juillet à Banne : Festival "Art singulier".
  • En juillet : Fête de l'olivier, Jazz au lavoir, Marché des potiers.
  • Fin octobre : Castagnade.
  • Le 2ème dimanche de décembre : Marché de Noël.

Plus d'information

  • Mairie, 5 rue du temple, 07140 Les Vans - 04 75 87 84 00 - contact@les-vans.fr - Site internet
  • Office de tourisme du Pays des Vans -  Agence touristique des Vans, 17 place L. Ollier, 07140 Les Vans - Courriel : contact@cevennes-ardeche.com  04 75 37 24 48  
  • Sud Ardèche Tourisme : site internet
  • Gorges Ardèche Pont d'Arc : site internet
  • Patrimoine Ardèche : site internet
  • Cévennes Ardèche : site internet
  • Ardèche Découverte : site internet
  • Sud Ardèche Tourisme : site internet
  • Ardèche guide touristique : site web
  • Ardèche guide web : site web
  • Auvergne Rhône Alpes tourisme : site web

Marchés à visiter près aux Vans

  • Naves : marché Samedi (0km)
  • Saint-Paul-le-Jeune : marché Lundi & Vendredi (8km)
  • Joyeuse : marché Mercredi (12km)
  • Besseges : marché Jeudi (13km)
  • Rosieres : marché Lundi (13km)
  • Villefort : marché Jeudi (16km)
  • Saint-Ambroix : marché Mardi (17km)
  • Ruoms : marché Vendredi (18km)
  • Largentiere : marché Mardi (20km)
  • Barjac : marché Vendredi (20km)

Sites touristiques proche des Vans

  • Bois de Païolive : Sites d'un grand beauté naturel (6km)
  • Jardin du mas de l'Abri : Jardins remarquable (12km)
  • Grotte de la Cocaliere : Sites d'un grand beauté naturel (12km)
  • Jardin du Tomple : Jardins remarquable (15km)
  • Gorges du Gardon : Grand Sites de France (17km)
  • Gorges de l'Ardeche : Grand Sites de France (21km)
  • La Garde-Guerin : Plus beaux villages de France (22km)
  • Balazuc : Plus beaux villages de France (22km)
  • Tanargue : Sites d'un grand beauté naturel (24km)
  • Aven d'Orgnac : Grand Sites de France (25km)
  • Réserve naturelle nationale des Gorges de l'Ardèche : Sites d'un grand beauté naturel (28km)
  • Vogue : Plus beaux villages de France (28km)
  • Mont Lozère : Sites d'un grand beauté naturel (31km)
  • Ales : Villes fleurie 4* (32km)
  • Grotte de Saint-Marcel : Sites d'un grand beauté naturel (34km)
  • Vals-les-Bains : Plus beaux détours de France (35km)
  • Aigueze : Plus beaux villages de France (36km)
  • Parcs naturel régional des Monts d'Ardeche (37km)
  • Bambouseraie de Prafrance : Jardins remarquable (38km)
  • La Roque-sur-Ceze : Plus beaux villages de France (39km)
  • Cascades du Sautadet : Sites d'un grand beauté naturel (40km)
  • Cascade du Ray-Pic : Sites d'un grand beauté naturel (43km)
  • Pradelles : Plus beaux villages de France (45km)
  • Viviers : Secteurs sauvegardé (45km)
  • Uzes : Villes d'art et histoire (49km)
  • Cathédrale Saint-Théodorit (Uzes) : Monuments Religieux (50km)
  • Mont Aigoual : Sites d'un grand beauté naturel (54km)
  • Jardin des Sambucs : Jardins remarquable (55km)

Consulter nos pages :

  • A voir dans Les Vans
  • A faire dans Les Vans
  • Parcours touristique des Vans
  • Histoire des Vans

Pour vous rendre aux Vans

Partiellement nuageux

Rochemaure

12 °C Partiellement nuageux

Min: 12 °C | Max: 12 °C | Vent: 4 kmh 221°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Les lieux les plus enchanteurs sont souvent les plus vulnérables. L'affluence du tourisme pouvant fragiliser encore plus les lieux, veillez à en prendre soin et à ne laisser aucune trace de votre passage. Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter le droit de propriété et à la vie privée, respecter les panneaux signalétiques et consignes. 

  • Veillez à toujours respecter les biens et les personnes lors de votre passage et de ne pas pénétrer sur les terrains privés.
  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue) - La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir. Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne. L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots.

Soyez vigilants et attentifs à tous ces petits gestes pour que nos petits et grands paradis le reste encore de nombreuses années et que les personnes qui passeront derrière nous en profitent tout autant.

Nos coups de cœur dans Les Vans

Hébergement :

Domaine de la Jeanne

Les maisons en pierre et chalets sont indépendantes, avec parking et jardin privé. Le Domaine avec piscine chauffée, installé au milieu des vignes, des oliviers, des jardins arborés, sur une colline au calme face aux Cévennes  vous propose  des dîners en table d’hôtes, des formules en demi-pension et pension complète.

Le Domaine de la Jeanne, village de gites en Ardèche est le lieu idéal pour passer d'agréables vacances en famille. La propriété est ouverte d’avril à mi novembre sur réservation.

Plus d'information : Le domaine de la Jeanne - 343 chemin de la Jeanne - 07140 Les Vans - Tél : 04 75 37 54 31 - Port :  06 17 50 50 62 - Site internet

Restauration :

Le Grangousier

Situé au cœur du village des Vans, cette établissement vous accueille de mars à décembre, au sein d'une bâtisse d'exception. Maitre Restaurateur, le Chef vous propose une cuisine raffinée, semi-gastronomique et inventive à travers une carte évoluant au gré des saisons.

Ils n'utilisent que des produits frais et dans la mesure du possible locaux. En été, vous pouvez passer un agréable moment en terrasse ou préférer la fraicheur de notre salle voûtée.

Plus d'informationLe Grangousier - 10 rue Courte - 07140 Les Vans - Tél. : 04 75 94 90 86

Découvrez les sites et lieux touristiques de l'Ardèche

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour aux Vans avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 12/08/2023