Les routes touristiques en France

Villages de charmes du Rhône (Rhône-69)

La Route touristique "des Villages de charmes du Rhône"

Une première partie de ce parcours touristique traversera le pays du Beaujolais, puis, les monts du Lyonnais. Le Pays Beaujolais, ce sont aussi de charmantes localités formant un très beau patrimoine.

Parmi elles, Beaujeu, la capitale historique du Beaujolais, avec sa pittoresque demeure à pans de bois qui abrite la Maison du Terroir Beaujolais, et Villefranche-sur-Saône, la principale ville du Beaujolais, avec sa rue Nationale bordée de vieilles façades.

Sans oublier les villages du Pays des Pierres Dorées, comme Oingtdont les nuances ocre et dorées des maisons apportent un très joli cachet.

Les Monts du Lyonnais ont la réputation d’être, à juste titre, à couper le souffle. Les amateurs du patrimoine seront eux aussi ravis de découvrir les nombreuses églises et chapelles romanes ou encore les moulins et aqueducs parcourant ce vaste territoire. Cette route touristiques "des Villages de charmes du Rhône". Les amateurs de vieilles pierres se plairont à visiter châteaux et églises.

Si vous aviez envie d’en prendre plein les yeux, préparez vos valises car cette route touristique a beaucoup à offrir. Les amoureux de la nature ou des loisirs en plein-air ne pourront que tomber sous le charme des Monts. Ce n’est pas parce qu’on ne s’appelle pas Stéphane Bern, qu’on n’a pas le droit de se faire une petite sélection des plus beaux villages qu’on connait

La Route touristique "des Villages de charmes du Rhône" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Fidèle à sa devise "À tout venant Beaujeu", la capitale historique du Beaujolais, Beaujeu (km 0) sera heureuse de vous accueillir pour demarrer ce parcours touristique des Villefranche sur saone prieure route touristique du rhone guide du tourisme de rhone alpesvillages de charmes du Rhône. Beaujeu s'honore d'un glorieux passé, région à laquelle les seigneurs du lieu ont donné leur nom : Beaujeu - Beaujolais. Stratégiquement située à la frontière du Beaujolais des vignes et du Beaujolais des sapins. Beaujeu a gardé de son passé de très beaux vestiges, surtout dans le quartier central qui entoure l’église Saint-Nicolas, consacrée en 1132 par le pape Innocent II en personne, témoigne de cette histoire. 

Prendre la direction de Villefranche-sur-Saône, via la D337 et la D306 (28 km). Au cœur du vignoble, Villefranche-sur-Saône capitale du Beaujolais et labellisé Ville et Pays d'Art et d'Histoire, étonne par la diversité de son patrimoine et de ses paysages. Elle symbolise incontestablement un écrin pour toutes les richesses culturelles du territoire. Parmi ces perles, le circuit des trésors cachés de la vieille ville vous révèle des cours et maisons Renaissance pour la plupart classées. En effet, les ruelles du village révèlent de nombreuses demeures gothiques et Renaissance, qui révèlent parfois des cours intérieures dissimulées derrière des façades étroites. Les traboules lyonnaises ne sont pas loin. 

Continuez sur les hauteurs des vignes du Beaujolais, pour visiter Oingt, via la D96 (46 km). Le village médiéval d'Oingt est l’un des joyaux du Pays des Pierres Dorées, classé parmi les plus beaux de France, le seul du département à avoir obtenu cette distinction. Le village offre une vue panoramique sur les monts lyonnais et du Beaujolais. Cette étape à Oingt offre une balade dans le temps au travers de ses ruelles médiévales pavées aux noms rabelaisiens comme la rue Trayne-Cul, la rue Tyre-Laine, la rue Coupe-Jarret… , avec les façades ocre roux de ses vieilles demeures, animées par les échoppes des artisans d’art qui y perpétuent le charme des traditions. 

Pour compléter votre balade, faites un tour dans les petits villages alentour comme le village du Bois-d'Oingt classé "village de roses", le musée John McGrew est situé sur la charmante petite place de l'ancienne église ou Saint-Laurent-d'Oingt, la chapelle, au milieu des vignes, domine le village. Val d'Oingt est une " nouvelle commune " réunissant Oingt, Le Bois-d'Oingt et Saint-Laurent-d'Oingt. Les monuments historiques, les petites ruelles où l’on aime se perdre, les maisons de pierres dorées du Beaujolais, les fleurs, en font tout leurs charmes.

Poursuivre vers Saint-Romain-au-Mont-d’Or, via la D51 (77 km). À l'époque romaine, une villa semble avoir existé sur les pentes du Mont Thou. Par ailleurs, l'aqueduc des monts d'Or contourne la combe et coupe la route du mont Thoux à la cote 300. La source du vallon de l'Arche contribuait à son alimentation. Jusqu'au XVIIe siècle, on parle de « Saint-Romain de Couzon » car le village, tout en étant possession des archevêques de Lyon, dépend du château de CouzonSaint-Romain-au-Mont-d’Or est un charmant petit village situé au bord de la Saône, entièrement bâti de pierres dorées extraites sur place. 

Il est temps de filer en direction de Taluyers, via l'A450 (111 km). Lors de votre passage à Taluyers, vous pourrez découvrir son intéressant patrimoine culturel et architectural. Taluyers se trouve sur les hauteurs offrant quelques coteaux aux vins du Lyonnais qui s'épanouissent sur ce joli terroir. Commencez vos visites par la belle église romane Notre-Dame du XIIe siècle avec son clocher clunisien octogonal, le même que celui de la basilique Saint-Martin d'Ainay à Lyon, et ses vitraux, ainsi qu'un ancien prieuré restauré.

Fin de cette première étape de cette Route touristique "des Villages de charmes du Rhône".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 1 de la route touristique "des Villages de charmes du Rhône".

Taluyers eglise sainte marie route touristique du rhone guide du tourisme de rhone alpesAprès cette visite à Taluyers (km 0) suivre la direction de Montagny, via la D105 et la route du Bâtard (3 km). Le bourg médiéval garde les traces de sa puissance d’antan avec son château aux hautes murailles, bordé de profonds fossés. Quant à sa chapelle romane du XIIe siècle, elles conservent les armoiries des Seigneurs de Montagny présentes sur les vitraux et les fresques intérieures.

Le circuit touristique "des Villages de charmes du Rhône" passera par Mornant. Suivre la route de Chassagny, la route de Varennes, puis sur la gauche la D342 et la D63 qui vous mènera à Mornant (11 km). Située au sud des monts du Lyonnais, sur les contreforts orientaux du Massif central, la commune se caractérise par un relief complexe assez accidenté où se mêlent les éléments. Comme en témoignent certains vestiges, la région de Mornant devait être habitée dès l’époque gauloise et même, peut être, avant puisqu’il faut signaler un ensemble mégalithique situé au milieu d’un champ au hameau de Luet.

Niché au pied des montagnes du Pilat, Longes classé "village remarquable" sera la prochaine étape de ce parcours, via les D342 et D502 (32 km). L'implantation d'un prieuré bénédictin serait à l'origine de la création de Longes. Ce village pittoresque de Longes est composé de maisons en schiste et notamment des fermes de la région, typiques du Jarez. Le schiste est une roche qui a pour particularité d'avoir un aspect feuilleté, et de se débiter en plaques fines ou « feuillet rocheux ». Ces maisons de schiste rendent le village particulièrement pittoresque et harmonieux.

Revenez sur vos pas, puis prendre la direction de Riverie, via la D502 (54 km). Située sur une arête rocheuse, Riverie est le plus petit village du département du Rhône. Il permet d'admirer la vue dégagée sur la vallée du Rhône et le massif du Pilat. Riverie n’est pas surnommée «le balcon du Lyonnais» pour rien. Le village s'est développé au début du second millénaire, siège d'un fief appartenant aux seigneurs de Roussillon. Sa position dominante sur un éperon en fait un point stratégique pour surveiller la plaine. 

Prendre la direction de Saint-André-la-Côte, via les D113 (58 km). Point culminant des Monts du Lyonnais côté Rhône (934m), le Signal de Saint-André-la-Côte vous offre un panorama exceptionnel du haut de la passerelle aménagée par la Copamo et équipée d'une table d'orientation. Par temps clair, la vue est ouverte sur les Alpes, le Massif du Pilat et les Monts du Lyonnais. La mise en valeur de ce site naturel vous permet de mieux connaître les paysages qui l'entourent et de situer toutes les montagnes qui se dessinent à l'horizon, mais aussi de découvrir les travaux du géographe Cassini.

Saint symphorien sur coise eglise collegiale route touristique du rhone guide du tourisme de rhone alpesAprès cette pause bucolique, continuez vers Saint-Symphorien-sur-Croise, via la D113 et D311 (74 km). Installée sur un piton rocheux, le village fortifié de Saint-Symphorien-sur-Croise classé parmi les "Plus Beaux Détours de France", a conservé tout son charme d’antan. On peut encore admirer des vestiges de l'ensemble de trois lignes de remparts autour de la ville. On peut ainsi découvrir la tour du rempart datant du XIIIe siècle, la porte de la Riverie, du XIVe siècle, ou encore des habitations privées datant du XIVe siècle. Ces dernières se situent non loin de l'église, contre le premier rempart de la cité médiévale.

Poursuivre votre périple touristique vers Montrottier, via la D4 (102 km). Montrottier possède un patrimoine historique que la commune a la volonté de conserver, d'entretenir et de faire vivre à travers des saynettes, des visites guidées ou des brochures disponibles en mairie.  Le bourg, qui se situe à 700 mètres d'altitude, offre un panorama très vaste sur la campagne environnante et la chaîne des Alpes au loin, par temps clair.

Continuez vers Saint-Julien-sur-Bibost, via la D24 et la D33 (111 km), petit village au pied du mont Arjoux. La première mention de Saint Julien-sur-Bibost apparaît dans le cartulaire de l’Abbaye de Savigny au Xème siècle bien que l’on fasse remonter son existence depuis l’époque romaine. Saint-Julien-sur-Bibost offre quelques balades pittoresques autour de son église du XVIIe siècle, de son moulin à eau toujours en activité, et de son église dans laquelle 247 pièces d’or furent découvertes en 1891.

Retour sur Beaujeu, via la D385.

Fin de cette deuxième étape de cette Route touristique "des Villages de charmes du Rhône".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 2 de la route touristique "des villages de charmes du Rhône".

Carnet pratique de la route touristique "Villages de charmes du Rhône"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Activités et Festivités

  • Villefranche-sur-Saône
  1. Circuit des Trésors cachés :Le parcours en 24 étapes invite le visiteur à découvrir librement les hôtels particuliers datant du XVe au XVIIIe siècle dissimulés de part et d'autre de la rue Nationale.
  2. Il est conseillé de passer à l'Office de Tourisme pour se munir du plan du circuit et acheter le livret complet de la visite.
  3. Musée Paul Dini : le musée municipal, propose dans ses deux espaces Cornil et Grenette, un déploiement chronologique de ses collections depuis l'influence de l'Ecole de Barbizon, en passant par les courants novateurs du début XXe siècle et pour aborder les visions de la nouvelle figuration lyonnaise de l'après-guerre à aujourd'hui. 
  4. Maison du Patrimoine : Logée au cœur de la nef caladoise, la Maison du Patrimoine invite à la découverte des richesses historiques et patrimoniales de Villefranche-sur-Saône.
  5. Musée des Conscrits® : L'origine et l'évolution de l'exceptionnel patrimoine immatériel que représente la fête des Conscrits® de Villefranche sont exposées pour mieux comprendre l'attachement des Caladois à cette tradition.
  6. Musée du souvenir : Il est consacré à la mémoire des guerres de 14-18 et 39-45, de la libération de Villefranche, des guerres d'Indochine et d'Algérie. Il évoque notamment la participation caladoise au cours de ces conflits.
  • Oingt
  1. La tour, son musée et la vue à 360°.
  2. Le musée de la musique mécanique : Espace de Musiques Mécaniques pour découvrir une remarquable collection de pianos mécaniques, orgues de barbarie, phonographes et boîtes à musique.
  3. Les atelier d'artistes et artisans d'art, ouverts au public.
  • Saint-Romain-au-Mont-d’Or
  1. Demeure du Chaos, temple de l’anarchie créative, qu’on vous conseille fortement de visiter (ouvert uniquement le we de 14h à 17h – entrée gratuite).
  • Mornant
  1. Parcours de santé familial, 10 agrès. Situation : à 1,5km du centre de Mornant, par le hameau de la Plaine. Du parking, très jolie vue sur le lac et le massif du Pilat.
  2. Découvrez l'arborétum : 16 tables de lecture illustrées et enrichies d’anecdotes vous permettent de différencier les arbres qui bordent le lac de la Madone à Mornant et de mieux comprendre le rôle des haies et des murets.
  • Saint-Julien-sur-Bibost
  1. Ferme Reverdy : Dans un état de conservation exceptionnel, cette ferme évoque l'habitat rural et la vie en monts du Lyonnais au XIXe siècle : cour fermée, logis avec galerie, peintures murales, four à pain, pressoir, dépendances, meubles d'époque, outillages, costumes. Site internet
  • Riverie
  1. Des visites guidées du village sont proposées toute l'année. Inscription et renseignements au 04 78 19 91 65. A ce même numéro, des cartes et des renseignements sont disponibles pour des randonnées comprenant les localités voisines et incluant le sud de Riverie, où des croix de chemin sont encore visibles.
  2. Un site dédié à l'escalade peut faire le bonheur des spécialistes. Attention cependant : des éléments de roche se décrochant ponctuellement, il convient par sécurité de contacter au préalable la mairie au 04 78 81 82 42 et le club local au 06 77 86 21 43.
  3. Visite audio-guidée du centre-bourg ou visites guidées sur demande auprès de l’Office de Tourisme des Monts du Lyonnais,
  4. Expositions à la micro-galerie d’art local « Patatr’art », place du Marché, chaque week-end de mars à décembre.
  • Saint-Symphorien-sur-Coise
  1. Toutes ces spécialités artisanales vous seront expliquées à la Maison des Métiers : espace vivant où des bénévoles passionnés reproduisent devant vous les gestes des chapeliers, des forgerons, des sabotiers, des passementiers...
  2. Pour découvrir le patrimoine de la commune, vous pouvez télécharger le "Circuit du Patrimoine" ainsi que le dépliant de la Collégiale sur le site internet de la commune.

Plus d'information :

Pour vous rendre sur la route touristique "des Villages de charmes du Rhône"

Partiellement nuageux

Beaujeu

32 °C Partiellement nuageux

Min: 31 °C | Max: 33 °C | Vent: 11 kmh 139°

Le saviez-vous ?

Montrottier : Le Suel du Dîme.

Le "Suel" était un lieu où l'on battait le grain au fléau, et plus tard à la batteuse. Quant au mot "Dîme", il qualifie un impôt correspondant au dixième des récoltes et des troupeaux, donné au profit de l'Eglise. A Montrottier, elle était donnée au seigneur prieur.

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la Route touristique des Villages de charmes du Rhône

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique du Rhône

Préparez vos vacances sur la route touristique "des Villages de charmes du Rhône" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "des Villages de charmes du Rhône" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 07/10/2021