A faire à Metz (57)

La ville de Metz est située au nord-est de la France. Elle est la préfecture du département de la Moselle. Riche d'une centaine d'édifices et de monuments protégés, La cité de Metz attire chaque année de nombreux touristes venus découvrir un patrimoine exceptionnel. Située sur un nœud routier et ferroviaire, Metz ville d art et d histoire avenue foch routes touristiques de la moselle guide du tourisme de lorrainela capitale de la Lorraine est un point de chute idéal pour effectuer une visite de la région.

Sports en plein air, sports à sensations : tout est possible ! Il y'en a pour tous les goûts. Pour se mettre au vert, de nombreux sentiers de randonnées sillonnent le département : à pieds ou à VTT, ils feront le bonheur des amateurs de sports en plein air.

Vous n'aurez que l'embarras du choix ! Sur Metz, les randonneurs se donnent rendez-vous au Mont St-Quentin où une marche annuelle, la Quentinoise, est organisée au printemps. Partout dans le département, des sentiers balisés par le Club Vosgiens, attirent les randonneurs.

Parfois, ces randonnées mêlent découvertes historiques, naturelles et sport. Petits et grands apprécieront de fouler les quelques centaines de kilomètres de chemins arpentant le département.

Les nombreux parcours accro-branches raviront toute la famille. Dans les airs, des baptêmes sont possibles en montgolfières, ou encore en parachute. Sur l'eau, les passionnées de jet-ski ou de kayak investiront la Moselle ou d'autres étendues d'eau.

Enfin, côté mécanique, le département accueille l'un des plus beaux terrains de cross. Difficile de s'ennuyer en Moselle pendant vos escapade sur les routes touristiques de la Moselle.

Patrimoine, monuments et sites touristiques de Metz

Ville d'eau, Metz est traversée par la Seille et la Moselle. « Ville-jardin », la nature y est présente jusqu’au cœur de la cité : avec plus de 470 hectares d’espaces verts, environ 37 m2 de verdure par habitant, Metz se place parmi les premières villes vertes de France. Des actions d’aménagement menées par la municipalité depuis trente ans ont permis de préserver, de compléter et d’embellir ces espaces.

En remportant en 1994, le Grand prix européen du fleurissement, Metz se positionne comme une ville où il fait bon vivre et se promener. On peut citer notamment :

  • l’Esplanade, 1816 ;
  • le jardin Boufflers ;
  • le square Giraud, sur le site de l'ancienne citadelle ;
  • le square Gallieni, derrière la porte Serpenoise ;
  • le jardin botanique, 1866, à Montigny-lès-Metz ;
  • le plan d’eau Saint-Symphorien et sa promenade, 5,4 ha, (1974 ; Longeville-lès-Metz) ;
  • le jardin des Régates avec le lac aux Cygnes ;
  • la Moselle et ses bras (cours principal, Moselle canalisée du centre-ville et bras mort de Longeville)
  • le canal de la Moselle et canal de Jouy ;
  • le circuit des remparts le long de la Seille
  • les promenades du fort de Bellecroix
  • le jardin des Tanneurs sur le flanc de la colline Sainte-Croix ;
  • le jardin des cinq sens du Grand Séminaire, proche du quartier Impérial ;
  • le square du Luxembourg proche du temple de Garnison;
  • le parc de la Seille, 31 mai 2002, aménagé par les paysagistes Jacques Coulon et Laure Planchais ;
  • les promenades de la Seille au Sablon et à Queuleu
  • le parc du Pas-du-Loup, au nord de Magny, abritant une réserve ornithologique ;
  • le parc de la Cheneau à Borny-Belletanche, se prolongeant jusqu'au lac Symphonie par la promenade "sauvage" de la Cheneau ;
  • le lac Ariane et sa promenade ainsi que le parc de la La Grange-aux-Bois ;
  • le lac Symphonie et sa promenade ;
  • le parc de la rue du Coupillon au Technopôle ;
  • le parcours de santé du fort de Queuleu ;
  • les promenades et parcours sportifs du mont Saint-Quentin.

Les Quartiers

Metz-Centre

Le centre-ville aménagé en plateau piétonnier de 52 000 mètres carrés fait de Metz l’une des premières villes piétonnes de France, animée par l’accueil et les services de quelque deux mille commerces et restaurants. La colline Sainte-Croix (183 m), point culminant du centre est le berceau de la ville de Metz à la confluence de la Seille et de la Moselle.

Metz ville d art et d histoire avenue foch routes touristiques de la moselle guide du tourisme de lorraineLe quartier de l'Esplanade était semblable aux autres quartiers messins avant 1552. Il comportait des maisons, des églises et des monastères. Mais l’annexion de Metz à la France, cette même année, le transforma complètement. Il fait aujourd’hui, partie intégrante du centre ville.

Palais de Justice

Le « Nouvel Amphithéâtre », est essentiellement constitué du quai Paul-Vautrin, de la rue Sainte-Marie et de la rue du Faisan. Les maisons, situées à l’endroit des murs romains à chaînages de briques — toujours visibles dans les caves des immeubles, l’une d’elle servant parfois de salle d’exposition, fortifications romaines, suivent une forme de plan semi-elliptique, qui atteste vraisemblablement d’un théâtre construit au IIe siècle puis remanié en théâtre-amphithéâtre à la fin du IIIe siècle, après la destruction du grand amphithéâtre de 25 000 places, près de la gare centrale.

Au pied de la Cathédrale Saint-Étienne de Metz, se situe le quartier de la place de Chambre, où était jadis un hôpital, le « Petit Saint-Jean en chambre ». Il fut fondé au XIIe siècle siècle par les chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem sur le quai Vautrin. Six mètres au-dessus, il est surplombé par la terrasse de la place Saint-Étienne datant des années 1760. Sous la terrasse, des entrepôts contenaient le fourrage destiné aux chevaux des diligences. Enfin La fontaine adossée à cette terrasse, représente un vase antique orné de guirlandes de fleurs et date de 1764.

Le quartier des Piques

Le quartier des Piques était jadis traversée par une rue de la Fleur-de-Lys. Le tympan de la porte de la maison no 5 porte encore le nom sur une inscription gravée. Cette hôtellerie existait déjà en 1565. La façade présente des fenêtres à tympan de style gothique flamboyant (XVe siècle) et des arcades Renaissance. En 1793, la rue prit le nom de rue des Piques parce qu’il existait un entrepôt de ces armes, dans la grange Saint-Antoine.

Le vaste bâtiment crénelé, à quatre étages, est l’ancienne Grange des Antonistes. La charpente et les tympans de fenêtres trilobées permettent de dater ce bâtiment du XIIIe siècle. C’était un grenier à blé, comme le Grenier de Chèvremont qui, lui, date du XVe siècle. Depuis la cour, à côté du grenier, une belle vue laisse entrevoir le chevet de la cathédrale.

On trouve aussi une maison qui possède une belle salle voûtée gothique. Maurice Barrès y séjourna en 1907 et y médita son ouvrage Colette Baudoche (une plaque rappelle son passage. En face, une maison duXVIIIe siècle (no 16) possède un beau balcon en fer forgé, soutenu par des consoles moulurées.

Le quartier des Roches

Le quartier des Roches, en face du théâtre, doit son nom au rempart romain qui longeait la Moselle, du Moyen Pont des Morts au pont des Grilles. Les Metz ville d art et d histoire le palais du gouverneur routes touristiques de la moselle guide du tourisme de lorrainefondations du rempart étaient dures comme des rochers. Les derniers vestiges furent démolis en 1622. Au Moyen Âge jusqu’au milieu du XXe siècle siècle, des bains publics étaient installés dans ce quartier. Les maisons qui bordent la Moselle étaient habitées essentiellement par des bateliers et des pêcheurs. Une partie de ces maisons a été reconstruite dans les années 1970.

Les Îles

Le cloître Sainte-Constance

Le nom « quartier des Îles » est un néologisme regroupant les quartiers nord de la vieille ville de Metz, baignés par la Moselle : le quartier des Roches et la place de la Comédie, le quartier Saint-Marcel, le quartier Saint-Vincent, celui du Pontiffroy, le quartier Fort-Moselle et les îles du Petit et du Grand Saulcy ainsi que les îles Saint-Symphorien et de Chambière.

Ancienne vile de Metz

Il est formé de deux quartier médiévaux de la ville, le quartier Sainte-Croix, s'élevant sur la colline éponyme, et le quartier Outre-Seille, son nom est lié au fait qu’il se trouvait au-delà d’un bras de la Seille, lequel coulait à l’emplacement des rues Haute-Seille et des Tanneurs.

Le Sablon

Le quartier du Sablon correspond à une ancienne commune rattachée à Metz le 1er avril 1914 et qui comptait plus de 10 000 habitants, en outre il est aujourd'hui le second quartier le plus peuplé de la ville. Son territoire est scindé entre deux reliefs différents, à l'ouest se trouve une colline sur laquelle se situe le cœur historique du village, et à l'est la vallée de la Seille.

Depuis le début du XXIe siècle, la moitié est du quartier est sujette à de nombreux travaux d'urbanisation et d'aménagement du territoire, dont le parc de la Seille et le quartier de l'Amphithéâtre, incluent notamment le centre Pompidou-Metz. Par ailleurs, on remarque les limites du Sablon coïncident quasi-exactement avec les voies ferrées à l’ouest, et avec le tracé de la Seille.

Plantières Queuleu

Le quartier de Plantières Queuleu dont le fort emblématique fut construit entre 1868 et 1870, est à l'origine une commune indépendante rattachée en 1906 à la ville. Ce quartier périphérique de la ville est situé en hauteur, entre le Technopôle, le parc de la Seille et la voie rapide-est de Metz. On y trouve Metz ville d art et d histoire la porte des allemands routes touristiques de la moselle guide du tourisme de lorrainenotamment le cimetière de l’Est et les équipements sportifs de l’Metz Handball.

Bellecroix

Le quartier de Bellecroix, à l’emplacement de la colline éponyme, est séparé du centre par la Seille et d’imposantes fortifications bastionnées d’après le plan de Vauban. Il était autrefois coupé en deux zones, la moitié ouest appartenait à la ville de Metz, la moitié est, était partie intégrante de la commune de Plantières-Queuleu. Sur son territoire est également bâti un fort, le Fort Bellecroix, construit entre 1734 et 1740, dont le belvédère permet d’avoir une superbe vue sur la vieille ville de Metz.

Borny

Jusqu'en 1961, Borny était une commune voisine de la ville, reprenant l'ensemble du canton de Metz-Ville-4, qui comprend l'ensemble de ses quartiers est. Aujourd'hui, il est le quartier le plus peuplé de la ville.

Entre 1964 et 1973, le quartier fait l'objet de la création d’une zone à urbaniser en priorité, la réalisation du projet a été confiée à l’architecte Jean Dubuisson, Grand prix de Rome. Un projet de réaménagement mené par Bernard Reichen et Philippe Robert et programmé de 2001 à 2010 est en cours de réalisation.

Devant-les-Ponts.

Devant-les-Ponts est situé à l'ouest de Metz, sur la rive gauche de la Moselle. Le quartier a été incorporé à la ville de Metz en 1907, Devant-les-Ponts étant jusqu'alors une ville indépendante, qui incluait jusqu'alors le quartier de la Patrotte Metz-Nord.

Le musée de la Cour d’Or. En réalité, il ne s'agit pas d'un musée mais de plusieurs, réunis sous une seule appellation. Le musée d’architecture, le musée archéologique, le musée des Beaux-arts et le musée militaire ont tous été créés en 1839, mais désignés « La Cour d’Or » seulement à partir de 1988.

Informations pratiques : Afin de connaître les différents horaires de visites ainsi que les dates des expositions temporaires, il est préférable de se connecter sur le site : http://musee.metzmetropole.fr/site/infos_coordonnees.php

Nos coups de coeur à Metz

Hébergement :

Restauration :

Les dernières news touristiques

La mairie de Metz a déposée fin 2012 sa candidature au ministère de la Culture dans le but d’obtenir le classement de son centre-ville au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le dossier s’appuie notamment sur la métamorphose de la ville entre 1852 et 1940, et la confrontation de styles liés à ses différentes périodes de développement urbanistique. 

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour en Moselle avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Lorraine tourisme Moselle visites

Ajouter un commentaire