A voir à Metz (57)

Metz ville d art et d histoire la gare routes touristiques de la moselle guide du tourisme de lorraineMetz est un important centre régional avec un nombre considérable de monuments et sites historiques. Une visite à Metz commence par la Cathédrale de Saint-Etienne, une belle église de style gothique. Construction de la cathédrale a débuté autour de 1250 autour d'une église préromane existante: le projet a été achevé en 1522, et la façade a été reconstruite en 1903.

Pour sortir à Metz si par hasard aucun concert n'est programmé aux Trinitaires, à l'Horloge ou encore à l'Arsenal, deux salles de concert messines remarquables, on pourra se retrouver pour un verre dans l'un des nombreux pubs de la ville (irish pub, vivian's pub fairy...) avant d'aller danser au Day Off, ou à l'Adress deux discothèques en centre-ville.

Capitale du royaume d’Austrasie et berceau de la dynastie carolingienne, Metz témoigne par la richesse de son patrimoine d’une histoire commencée il y a trois mille ans. De culture latine, la ville conserve un héritage de l’annexion allemande, dont le quartier impérial est, sur le plan architectural, particulièrement emblématique.

La ville de Metz compte 41 monuments classés et 58 monuments inscrits ainsi que 3 sites inscrits et 3 sites classés au titre des Monuments Historiques. De l'antiquité à l'époque contemporaine, le patrimoine messin est riche et préservé malgré les aléas de l'Histoire.

Ce patrimoine bâti compte nombre d'édifices religieux, civils et militaires mais aussi des édifices plus modestes qui donnent à la ville un visage original.

A voir à Metz lors de vos escapades de vacances !

Afin de mieux comprendre et d'appréhender la richesse et la spécificité de son patrimoine, il convient de présenter certains édifices de manière plus détaillée, selon une approche thématique. Cette présentation se fonde sur un inventaire exhaustif des richesses architecturales de Metz réalisé du mois d'avril 2009 au mois de juin 2011 par le Service patrimoine culturel.

Il prend en compte l'ensemble du patrimoine messin des édifices les plus anciens aux plus récents, des ensembles paysagers à la statuaire. Il indique le type de protection dont bénéficie le patrimoine, son propriétaire ainsi que s'il dispose d'une signalétique historique. Ces informations ne sont en rien figées et ne manqueront pas d'évoluer en fonction des nouvelles constructions, des futures protections et de l'évolution des connaissances sur le patrimoine messin.

Patrimoine civil de Metz

  • les thermes romains, datant de l’époque gallo-romaine ;
  • l’amphithéâtre, Ier siècle, détruit ;
  • l’hôtel Saint-Livier, XIIe et XIIIe siècles ;
  • l’hôtel de la Bulette, XIVe siècle ;
  • l’hôtel de Heu, XIVe et XVe siècles ;
  • l’hôtel de Gargan, XVe siècle ;
  • l’hôtel de Burtaigne, XVIe siècle ;
  • l’hôtel de Gournay, XVIe siècle ;
  • l'hôtel d'Arros, XVIIe siècle ;
  • la maison de Rabelais, XIIe siècle (détruite dans les années 1960 pour laisser place à un square) avec sa chapelle Saint-Genest, XIIIe siècle ;
  • la maison des Têtes, construite en 1529 ;
  • la grange Chèvremont, XIIIe et XVIe siècles ;
  • la grange des Antonistes, XIVe siècle ;
  • l’opéra-théâtre, XVIIIe siècle (plus ancien théâtre de France encore en activité) ;
  • le marché couvert, palais épiscopal inachevé à la Révolution et transformé par Jaunez ;
  • le monument aux morts de style Art déco de Metz, inauguré en 1935. Cette œuvre monumentale de Paul Niclausse représente une mère assise, grave, les yeux fermés et portant sur ses genoux son fils nu : il s’agit là de l’interprétation laïque d’une pietà. Elle a été très remaniée au cours des guerres et annexions diverses.

Places de Metz

  • la place Saint-Jacques, XIe siècle et XVIe siècle supposée occuper l'emplacement du forum gallo-romain ;
  • Metz ville d art et d histoire le palais du gouverneur routes touristiques de la moselle guide du tourisme de lorrainela place de Chambre, XIIe siècle remaniée côté cathédrale au XVIIIe siècle ; plus ancienne place de la ville à avoir gardé en majorité sa morphologie d'origine ;
  • la place Saint-Louis, XIVe siècle ; de forme triangulaire, avec ses maisons à arcades qui, adossées au rempart médiéval, ont conservé leur mur gouttereau typique de l’architecture messine, et parfois aussi leurs créneaux à la façon des palais lombards ;
  • la place des Charrons, XVe siècle ; elle présente une des rares façades de style et d’époque Renaissance à Metz ;
  • la place Mazelle, XVIIe siècle, très fortement remaniée aux XXe et XXIe siècle ; ancien "marché" (macellum) situé entre les fortifications, l'ancien lit de la Seille (rues Haute-Seille et des Tanneurs) et le quartier Outre-Seille, donnait autrefois son nom à une porte de la ville et un pont (sur la Seille, vers la rue d'Asfeld) adjacents
  • la place d’Armes, la place Jean-Paul II (anc. place de la Cathédrale) et la place Saint-Étienne forment une composition de places articulées autour de la cathédrale, due au projet de l’architecte Jacques-François Blondel en 1764186 ;
  • la place de la Préfecture, XVIIIe siècle.
  • la place de la Comédie fut pavée en 1732 par la ville qui décida d’y construire le théâtre dont les travaux durèrent de 1738 à 1752. C’était l’un des premiers théâtres construits en France et il demeure le plus ancien encore en activité. Composant une place ouverte sur le quai du bras de la Moselle et au-delà la cathédrale.
  • la place de la République, XIXe siècle, 1802, ancienne place royale ;
  • la place Saint-Simplice, XIXe siècle ; ouverte en 1809 par la destruction de l'église éponyme pour permettre une liaison de la place Saint-Louis à la rue Mazelle par le nouveau pont d'Iéna (sur la Seille) ;
  • la place du Roi-George XIXe siècle place née de la construction de l'ancienne gare de Metz, devant la porte Serpenoise ;
  • la place Raymond-Mondon XXe siècle créées selon les perspectives pittoresques du plan d’urbanisme de la Nouvelle-Ville ;
  • la place Jeanne-d’Arc, XXe siècle, aménagée en raison de l'érection de la nouvelle façade de l'église Sainte-Ségolène, pour en faciliter et en dégager l'accès;
  • la place de Maud’huy, XXe siècle ;
  • la place Coislin, XXe siècle dans son état actuel. Cette grande place carrée était jadis délimitée par des maisons à arcades, similaires à la place Saint-Metz ville d art et d histoire la gare routes touristiques de la moselle guide du tourisme de lorraineLouis voisine. Avec l’arrivée de nouvelles troupes françaises, la Caserne Coislin y fut construite entre 1726 et 1730187. La place fut progressivement déstructurée des années 1930, avec la destruction de la caserne, aux années 1960, avec l'aménagement de la gare routière et la construction de buildings188.
  • la place du Général-de-Gaulle (anc. place de la Gare) XXe siècle a été réaménagée sur un projet initial de Bernard Huet dans un aspect théâtral, lors de la création d’une voie de circulation et d’un parc de stationnement souterrain[réf. nécessaire]. Depuis 2013, la place est aplanie dans le cadre de la création du Mettis et de ses voies dédiées, afin de faciliter l'inter-modalité entre les différents modes de transport.

Patrimoine administratif

  • palais de justice (ancien palais du Gouverneur), la préfecture (ancien hôtel de l’intendant du roi), l’hôtel de ville, de style classique XVIIIe siècle ;
  • ancienne gare, construite en 1878 ;
  • palais du Gouverneur, construit de 1902 à 1905 dans un style néo-renaissance rhénan, par les Allemands.
  • hôtel de la Chambre de commerce et d’industrie de Metz, style néo-renaissance prussienne.
  • gare, de style néoroman rhénan, œuvre de Jürgen Kröger, construite de 1905 à 1908, point de confluence en limite du quartier impérial de la Nouvelle Ville ;
  • Hôtel des Postes de Metz, de style néoroman rhénan, construit sous l’Empire allemand en 1911 ;
  • centre de secours, caserne des sapeurs-pompiers de Metz (1953-1960) construite par l’architecte Georges-Henri Pingusson192, anciennement caserne Féraudy détruite en 1953.
  • l'Hôtel de Région de style classique.
  • l'ancienne maison des corporations, en grès rose d'architecture néo-renaissance

L’histoire particulière de Metz et ses périodes d’annexion successives ont contribué à faire de la ville un marqueur des styles pratiqués par les urbanistes de chacune de ces époques. L’avenue Foch symbolise particulièrement cette opposition de styles. Pour répondre aux immeubles de style Renaissance rhénane ou de style baroque construits sous l’empire Allemand, les propriétaires français ont opposé par la suite des immeubles de style Louis XV ou Louis XVI.

Ce brassage donne à la ville une identité éclectique, mais cohérente, où la transition est assurée entre chaque quartier. Un nombre important d’édifices sont protégés classés ou inscrits aux monuments historiques ou bien répertoriés dans la base Mérimée.

Metz ville d art et d histoire cathedrale saint etienne routes touristiques de la moselle guide du tourisme de lorrainePrincipaux édifices construits sous le Saint-Empire romain germanique :

  • style roman (jusqu’au XIIIe siècle) : les églises Saint-Maximin et Saint-Pierre-aux-Nonnains, la chapelle des Templiers, le grand pont et moyen pont des Morts ;
  • style gothique à l’influence italienne (XIIIe à XIVe siècle) : les façades de la place Saint-Louis, l’hôtel Saint-Livier, certaines maisons place Sainte-Croix ;
  • style gothique (XIIIe à XVe siècle) : l’abbaye Saint-Vincent, la cathédrale Saint-Étienne, l’hôtel de Gargan, l’hôtel de la Bulette ; le grenier de Chèvremont; la porte des Allemands;
  • style Renaissance (XVIe siècle) : la façade de l’église du couvent des Trinitaires.

Principaux édifices construits sous l’Ancien Régime:

  • style Renaissance (XVIe à XVIIIe siècle) : l’hôtel de Burtaigne, la maison des Têtes ;
  • style baroque (XVIIe à XIXe siècle) : l’église des Petits-Carmes, l’église Notre-Dame-de-l’Assomption, l’église Saint-Simon-Saint-Jude ;
  • style classique (XVIIIe siècle) : le portail de l’abbaye Saint-Vincent, l’hôtel de ville, l’opéra-théâtre, le palais de justice, le marché couvert ;
  • style rococo (XVIIIe siècle) : l’abbaye Sainte-Glossinde.

Principaux édifices construits sous l’Empire allemand :

  • style néogothique (XIXe siècle) : le portail de la cathédrale, l’église Sainte-Ségolène, le temple de Garnison ;
  • Metz ville d art et d histoire la porte des allemands routes touristiques de la moselle guide du tourisme de lorrainestyle néoroman rhénan (XIXe   XXe siècle) : la poste centrale, le temple Neuf, la gare ferroviaire ;
  • style néorenaissance flamande (XIXe   XXe siècle) : le palais du Gouverneur, l’hôtel des Arts et Métiers ;
  • style néobaroque (XXe siècle) : l’actuel École supérieure de jeunes filles de Metz, actuel lycée Georges-de-La-Tour ;
  • style art nouveau ou Jugendstil (XXe siècle) : la « maison bleue » place Saint-Jacques, certains immeubles d’habitation dans le quartier du Sablon ;
  • style néoclassique (XIXe   XXe siècle) : l’ancienne gare, certains immeubles avenue Foch, l’École pratique supérieure de Metz, actuel lycée Louis-Vincent.

Principaux édifices construits sous le Second Empire et la République française :

  • style néoclassique (XIXe siècle) : l’arsenal ;
  • style néoroman (XIXe siècle) : la synagogue consistoriale ;
  • style mouvement moderne (XXe siècle) : l’église Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus ;
  • style contemporain (XXIe siècle) : nouveau quartier de l’Amphithéâtre (centre Pompidou-Metz, halle Michelin).

Nos coups de coeur à Metz

Hébergement :

Restauration :

Les dernières news touristiques

  • La cathédrale Saint-Etienne, en pierre jaune de Jaumont, remarquable édifice gothique dont certaines verrières ont été dessinées par Marc Chagall.
  • L'ancien couvent des Récollets et son beau cloître du 15e siècle, siège de l'Institut européen d'écologie. L'église Notre-Dame de l'Assomption et ses confessionnaux rococo.
  • La curieuse place Saint-Louis qui suit l'ancien rempart.
  • L'église Saint Maximin et ses vitraux dessinés par Jean Cocteau.

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour en Moselle avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Lorraine tourisme Moselle visites Moselle à voir

Ajouter un commentaire