Entre bastides et pigeonniers (Haute-Garonne)

La Route touristique "des bastides et pigeonniers" dans la Haute-Garonne

Cette route touristique des "bastides et pigeonniers" traverse une campagne parsemées d’anciennes bastides, de fermes à colombages typiques, d’anciens pigeonniers et de vieux moulins à vent, témoignent d’un passé intimement lié à la culture de la terre.

De même, les nombreux monuments construits dans les anciens villages et bastides fondées à l’initiative du Comte de Toulouse racontent l’histoire du mythique pays d’Oc. Leur construction débute au XIIIème siècle et s’achève vers le milieu du XIVème siècle.

En 150 ans, plus de 300 bastides ont vu le jour dans le Sud-Ouest de la France, le Lauragais en compte une vingtaine. Bastides et castels abondent en Haute-Garonne. Leur point commun réside dans l’utilisation de la brique par les bâtisseurs de l’époque qui, à leur manière, ont écrit les principes d’une architecture qui a traversé le temps.

La route serpente et livre les silhouettes charmantes de ces villages, tous marqués par cette architecture caractéristique qui fait le bonheur des visiteurs. Fait de passages couverts, de maisons à tourelles et colombage, d’une halle centrale et de place, démontre bien la richesse qui était la leur à l’époque.

De cette époque faste, perdurent de nombreux héritages à Montgeard, comme les imposantes maisons pastelières et l’église, financée en partie par de riches marchands pasteliers.

La Haute-Garonne compte aussi un grand nombre ainsi qu’une grande variété de pigeonniers et de colombiers. L’architecture varie : tours carrées, rectangulaires, rondes, toitures à deux, quatre pentes pyramidales et plus, avec toits superposés en marche d’escalier agrémentés de couronnements, ornements symboliques ou girouettes.

La Route touristique "des bastides et pigeonniers" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Installée au confluent de la Save et de la Garonne par les moines cisterciens de Grandselve, Grenade, Bastide royale, fondée en 1290, s’est solidement implantée dans cette large vallée. La belle bastide de Grenade (km 0) sera le point de départ de cette route touristique dans la Haute-Garonne.

Tel un véritable livre d'histoire mis à la disposition des regards, les vieilles pierres de Grenade vous conteront, au détour des rues et ruelles bordées de monuments remarquables. Après vos visites dans la bastide de Grenade, partez pour Merville, via les D17 et D65 (6,5 km). Depuis la route, vous pourrez observer le pigeonnier de la Dupine, surmonté d’un lanternon carré avec ses grilles d’envol.

Prenez le temps pour découvrir, le Château de Merville, il existe de nombreux pigeonniers à Merville, dont celui du Château de Fourclens avec une toiture typiquement toulousaine dite "en pied de mulet ". et surtout, le pigeonnier du château de Beillard est un des plus emblématiques de la région (visible de l’extérieur, propriété privée). 

Colomiers le pigeonnier du perget routes touristiques de hautes garonnes guide du tourisme midi pyreneesPoursuivre vers Colomiers via la D65 (21,2 km), La ville présente aujourd'hui un intéressant patrimoine culturel et architectural riche et plein d'intérêt qui témoigne de la grande ancienneté de la cité. Dans le centre ancien de Colomiers, les visiteurs peuvent apprécier de belles maisons du XIXe siècle en briques et galets, ainsi que de petites rues pleines de charme.

Continuer vers Toulouseville d'Art et d'Histoire via la N124 (33 km). Toulouse mérite son nom de ville rose à juste titre. La couleur rosée de la brique de ses édifices et de ses demeures procure à l'ensemble un charme indéniable. Plusieurs pigeonniers ornent Toulouse, une mention spéciale pour le pigeonnier du château de la Cépière dont la tour accolée permettait d’accéder aux nids. 

La prochaine étape sera la bastide de Revel via la D18 et D622 (52,5 km), située au coeur du Pays de CocagneRevel est fondée en 1342 par le roi Philippe VI de Valois sur la Via Tolosane sous le nom de La Bastide de Lavaur, sur les forêts de Vauré et Dreuilhe. La bastide médiévale typique de Revel fait partie du réseau des "Plus Beaux Détours de France" et labelisé "Ville et Métiers d’Art".

Fin de cette première étape de cette Route touristique "des bastides et pigeonniers" dans la Haute-Garonne.

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 1 de la route touristique "des bastides et pigeonniers".

Prendre la direction de Nailloux via la D622 (143,5 km), situé dans l'unité géographique et historique du Lauragais, dont les racines remontent au Moyen Âge. En 1317, le roi Philippe V décide de construire la bastide de Montgeard dans le Lauragais, berceau du catharisme. Ce même roi est à l’origine de la bastide de Nailloux qui cohabite avec un castrum plus ancien.

Prendre la D19 jusqu'à Montgeard (145,7 km), bastide royale du XIIIème et XIVème siècleL’ensemble du château et de ses dépendances, de l’église avec sa tour carrée, de la ceinture des douves remplies d’eau a longtemps donné à Montgeard l’allure d’une Bastide forte. Passez par l'ancienne bastide de Calmont via la D11 (153,5 km). 

Poursuivre vers Cintegabelle via la D35 (160 km) situé à la confluence de l’Hers et de l’AriègeL'histoire de cette petite cité attrayante se lit à chaque coin de rue, au détour de chaque ruelle, ce qui lui donne un charme et une noblesse particulière. Ce périple touristique passera par Auterive via la D35 (172,5 km), traversée par la rivière Ariège situé à proximité des coteaux du Lauragais et de la chaîne des Pyrénées.

Passez par la bastide de Saint-Sulpice-sur-Lèze, via la D622 (186,2 km), situé au creux d’une étroite vallée verdoyante qui entame les coteaux molassiques du Volvestre. Ancienne bastide du XIIIe siècle qui doit son origine à Alphonse de Poitiers frère de Saint Louis et sa prospérité à la commanderie de l'Ordre des chevaliers de l'Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem fondée au XIVe siècle.

Fin de cette deuxième étape de cette Route touristique "des bastides et pigeonniers" dans la Haute-Garonne.

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 2 de la Route touristique "des bastides et pigeonniers".

Continuer votre circuit touristique "des bastides et pigeonniers" dans la Haute-Garonne vers Beaumont-sur-Lèze via les D4 et la D74 (193,4 km). Très vite, la stratégie militaire fixa un fort sur la hauteur de Beaumont. Un document tardif du XVII° siècle confirme par quelques maigres indications la présence du fort. Sur le plan cadastral du début du XIX° siècle, on voit se dessiner très nettement les limites de l’ancien fort.

Beaumont sur leze le chateau de vignolles routes touristiques de hautes garonnes guide du tourisme midi pyreneesSuivre la direction de Muret via la D4 et D12 (206,5 km). La ville de Muret s'est particulièrement illustrée dans l'histoire pour un évènement particulier. Le 12 septembre 1213, elle fut le théâtre d'une bataille capitale qui fit basculer l'avenir de l'Occitanie. Le roi Pierre II d'Aragon perdit la vie lors de cet évènement tragique, ce qui provoqua l'annexion du Languedoc par le royaume de France et la défaite totale du catharisme.

L'étape suivante sera Carbonne via A64 (230 km). Comme de nombreux villages du Sud-Ouest de la France à cette époque, le village d’origine a été saccagé par les troupes de Simon de Montfort en 1244 pendant la croisade contre les cathares. Une dizaine d’années plus tard, le peuple retourne à Carbonne, et construit l’une des premières bastides.

Prendre la direction de Montesquieu-Volvestre via la D627 (242,7 km), implantée dans la vallée de l’Arize. Le Volveste était un lieu d’échange et de passage entre les trois comtés. Poursuivre votre itinéraire touristique vers Cazères par la D40 (257,6 km). Situé entre Volvestre et Comminges, Cazères est une ancienne bastide bâtie en 1282 par Eustache de Beaumarchais pour le compte du roi.

Continuer vers Martres-Tolosane via la D10 (264,2 km), ancienne bastide et capitale de la faïence d'art en Haute-Garonne, situé à l’orée du piémont pyrénéen, au coeur du Comminges, dans la plaine de la Garonne. Votre périple touristique vous emmènera à Alan via la D10 (273,3 km). La bastide d'Alan fut fondée en paréage par l'évêque du Comminges, Bertrand de Miremont et le roi Philippe III le Hardi en 1270.

Suivre la D635 en direction de Boulogne-sur-Gesse (301,5 km), ancienne bastide située sur la Gesse au coeur de la Gascogne, voisine du Gers et des Hautes Pyrénées, entre Gascogne et Comminges fondée en 1286 par Eustache de Beaumarchais, sénéchal de Toulouse, pour le compte du roi de France, en paréage avec les moines cisterciens de l'Abbaye de Nizors.

Dernière étape de ce parcours des bastides et pigeonniers, la bastide de Montréjeau via les D633 et D34 (333,9 km). Située dans le couloir Neste-Garonne, Montréjeau, se dresse dans un paysage très diversifié de montagnes, de plaines, de collines et de vallées, dans la partie de ce que l’on appelle le Pays de Rivière.

Fin de cette troisième étape de cette Route touristique "des bastides et pigeonniers" dans la Haute-Garonne.

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 3 de la Route touristique "des bastides et pigeonniers".

Carnet pratique de la route touristique "des bastides et pigeonniers"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villages et des villes.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques

Activités et Festivités

  • Grenade
  1. L’Office de Tourisme propose des visites guidées de la Bastide de Grenade pour groupes ou individuels. 05 61 82 93 85 - contact@tourisme-grenade.fr
  • Merville
  1. Le Château de Merville : Labyrinthe du château : Il offre un parcours ludique et interactif dans le grand et le plus majestueux labyrinthe historique d'Europe. Site internet
  2. Le Ramier de Bigorre : Le Ramier de Bigorre est un site protégé situé dans un méandre de la Garonne qui abrite des arbres majestueux tel le peuplier noir ou l’orme lisse.
  • Colomiers
  1. Musée des Ailes anciennes présente une centaine de machines comme des Mirages III, des 1380, ou encore des Caravelle Super 10 au public.
  • Toulouse
  1. Le musée des Augustins : A deux pas de la place Saint-Georges et de la cathédrale Saint-Etienne se trouve le véritable musée des Beaux-Arts de Toulouse. 
  2. La fondation Bemberg : A quelques centaines de mètres des Augustins, en allant vers la Garonne, l'hôtel d'Assézat, chef-d'oeuvre de la Renaissance. On peut admirer des œuvres de Cézanne, Signac, Picasso.
  3. Les Abattoirs - musée d'art moderne et contemporain.
  4. Le musée des Antiques Saint-Raymond : Tél. : 05 61 22 31 44.
  5. Le musée Paul Dupuy - Arts graphiques et Arts décoratifs.
  6. Le musée Georges-Labit.
  7. Le musée du Vieux-Toulouse : Renseignements : Tél. : 05 62 27 11 50.
  • Revel
  1. Le musée du bois et de la marqueterie.
  2. Le musée de l'aviation légère.
  3. Sorèze, Revel et Saint-Ferréol : aux sources du canal du Midi… Dans ce pays classé « Grand site Occitanie », des hommes ont témoigné de leur génie : Dom Robert à l’abbaye-école de Sorèze ou Pierre-Paul Riquet, concepteur du célèbre Canal et prouesse technique du XVIIe siècle. Aux sources du Canal du Midi : site internet
  • Nailloux
  1. Le Moulin à Six Ailes, situé au sommet d'une colline balayée par les vents... Découvrez absolument l'unique moulin à six ailes du Lauragais.
  • Montgeard
  1. Le « château » de Montgeard est en réalité un hôtel particulier de la Renaissance édifié par Guillaume Durand, riche marchand pastellier. Les visites se font tous les jours sur rendez-vous.
  • Calmont
  1. Visite guidée combinée de Calmont et Montesquieu-Lauragais.
  • Cintegabelle
  1. Consacrez un moment aux pièces archéologiques exposées à la mairie.
  2. La maquette de l'église : Ornant une maison de la rue de la République.
  3. À chaque point de vue, scannez le QR-code pour découvrir des activités à proposer aux enfants au fil de la visite.
  • Auterive 
  1. Le musée Métiers et traditions compte parmi ses points d'intérêt majeurs, évoquant la vie quotidienne des artisans d'autrefois. Gratuit, ouverture sur demande, pour tout public - Prévenir quelques jours à l'avance par téléphone : Marcel Afflard : 06 36 44 26 68 (Président) - Jean-Pierre Mons : 07 06 85 08 10 46 - ou par mail à musee.auterive31@gmail.com
  2. Musée Fondation René Pous : Ouvert gratuitement à tous les visiteurs (sur RV), ce musée propose des expositions temporaires en parallèle de sa collection permanente de toiles et de sculptures. Site internet

  • Muret
  1. La Maison de Vincent Auriol date du XXème siècle abrite aujourd’hui le musée « Clément Ader et les grands hommes ».
  • Carbonne
  1. Des visites guidées de Carbonne et des balades sont proposées par l’Office de Tourisme pour découvrir l’histoire et le patrimoine architectural de la ville
  2. Musée André Abbal : Tél. : 05 61 90 14 46. Courriel : museeabbal@free.fr - Site Internet
  3. Domaine de La Terrasse : Les visites se font toute l’année sur rendez-vous.
  4. Lors de votre déambulation, vous plongerez dans l'Histoire de ce lieu avec les Vestiges découverts lors de travaux réalisés sur le Domaine et vous pourrez musarder jusqu'au Barrage EDF en bords de Garonne le long des remparts.
  • Montesquieu
  1. Parcours accompagné et commenté d'environ 1h à 1h30 qui vous permettra de découvrir l'histoire de cette Bastide.
  • Martres-Tolosane
  1. Les faïences d'art : Découvrez le savoir-faire faïencier de Martres-Tolosane, la diversité de ses cinq ateliers: faïencerie Cabaré, Atelier Stéphanie Joffre, Faïencerie Jodra, La Renaissance Artisanale, le Vieux Martres.
  2. La villa gallo romaine de Chiragan : Selon certains archéologues, elle constituait la villa la plus importante d'Europe.
  3. Le Grand Presbytère, salle d'exposition dédiée à l'Artisanat d'Art et à l'Art Contemporain. Entrée libre. Renseignement au 05 61 87 64 93.
  • Boulogne-sur-Gesse
  1. L'église Notre Dame de l'Assomption, abrite encore des vestiges de cette bastide. L'église est ouverte au public. Vous y trouverez un guide de découverte.

Plus d'information :

Pour vous rendre sur la route touristique "des bastides et pigeonniers"

Grenade

Nuageux 27 °C

Nuageux

  • Min: 25 °C
  • Max: 28 °C
  • Vent: 18 kmh 100°

Le saviez-vous ?

Ce terme "Bastide" vient du Sud Ouest, et signifie peuplement nouveau. Leurs motivations sont économiques et politiques. Les bastides sont souvent baptisées de noms de villes étrangères (Fleurance, Cologne, Grenade…), en raison de leur rayonnement culturel et de leur prospérité. Construites sur un plan carré, les rues d’une largeur de 8 m se déployaient autour d’une place centrale où l’on implantait une halle, "centre commercial" de la cité et souvent siège du pouvoir municipal.

Connaissez-vous les Greeters ?

 Ils sont peut-être vos voisins, amis, ou encore un oncle ou tante… Ce sont les ambassadeurs bénévoles de Save et Garonne, animés d’une volonté toute simple : vous faire partager leur amour et leur connaissance de leur commune ou de petits trésors cachés par ici…

Ils se proposent de vous accompagner pour une balade – gratuite – d’une heure ou deux de leur village ou d’un thème spécial …

Nos coups de coeur sur la route touristique "des bastides et pigeonniers"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Haute-Garonne

Préparez vos vacances sur la route touristique "des bastides et pigeonniers" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "des bastides et pigeonniers" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 27/02/2020