Les routes touristiques en France

Palais des Ducs de Bourgogne (Dijon-21)

Le Palais des Ducs de Bourgogne à Dijon : une visite Royale !

Ancienne capitale des ducs de Bourgogne, forte d'un exceptionnel patrimoine architectural allant du gothique à l'Art déco, labellisée "Ville d'Art et d'Histoire", Dijon fut aux XIVe et XVe siècles le siège de l'une des cours les plus brillantes d'Europe : celle des ducs de Bourgogne. Dijon est aujourd’hui dotée d’un patrimoine historique important grâce à son célèbre Palais des Ducs et son musée des Beaux-Arts.

Le palais des Ducs et des Etats de Bourgogne est aujourd’hui le bâtiment incontournable qu’il faut visiter à Dijon. Derrière la belle ordonnance classique de sa façade, le palais des ducs et des États de Bourgogne révèle plusieurs siècles d'histoire. Il regroupe l’ancien logis ducal du Moyen-Âge et le palais des États de Bourgogne du XVIIe siècle. L’ensemble architectural a été unifié par Mansart, architecte de Louis XIV, qui a donné au bâtiment et à la place de la Libération son style classique. Le but était de mettre en avant le pouvoir du roi : le pari est réussi !

Pour vous rendre au palais des Ducs et des Etats de Bourgogne, vous passerez sans aucun doute par la place de la libération, place centrale de Dijon faisant face au palais. Anciennement appelée place royale, cette place est le symbole de la puissance du roi de par sa forme d’hémicycle. Il y avait là, jusqu'en 1681, une simple placette, la place saint-Christophe, d'où convergeaient de petites ruelles. Les bâtiments furent démolis entre 1686 et 1692, et à leur emplacement l'architecte Jules Hardouin-Mansart secondé par de Noinville conçoit l'hémicycle de la place royale en 1685. La place avait été entreprise comme un écrin architectural, pour mettre en valeur une statue équestre en bronze de Louis XIV.

Préparer votre visite touristique au Palais des Ducs de Bourgogne

Au départ simple forteresse, le palais des Ducs et des Etats de Bourgogne est reconstruit en 1366 par le premier Duc de Valois, Philippe le Hardi. À la suite de la mort de Charles le Téméraire, le Palais des ducs devint Logis du Roi, avec l'annexion de la partie française de l'État bourguignon au domaine royal par le roi Louis XI entérinée par le traité d'Arras, le 23 décembre 1482. Le palais servit de résidence aux gouverneurs de la province, et la plupart des rois de France y séjournèrent lors de leur passage en Bourgogne. Il reçut à partir de 1679 les états de Bourgogne.

Dijon palais des ducs de bourgogne routes touristiques de la cote d or guide touristique de bourgogneAu XVIIe et XVIIIe siècles, l'hôtel des ducs et le palais des états font l'objet d'une importante restructuration classique tout en conservant les bases gothique d'origine par le premier architecte de Louis XIVJules Hardouin-Mansart. Il intervient à Dijon à partir de 1685 et restructure le palais, devant lequel il crée une place Royale comportant un hémicycle d'arcades qui servait d'écrin à la statue de Louis XIV installée en 1725 et détruite à la Révolution françaiseÀ la fin du XIXe siècle, Henri-Léopold Lévy peint une grande toile, Étude pour les gloires de la Bourgogne qui orne un panneau de la salle des états.

Au fur et à mesure, les bâtiments du palais connurent différentes fonctions : résidence des ducs de Bourgogne, école de dessin, ou encore siège du gouverneur de l’assemblée représentative sous l’Ancien Régime. Le palais des Ducs et des Etats de Bourgogne accueille aujourd’hui l’hôtel de ville, le musée des beaux-arts, les archives municipales et l’office de tourisme de Dijon. Le Palais est organisé autour de trois cours : la cour d’Honneur au centre qui s’ouvre sur la place de la Libération, puis respectivement à gauche et à droite des deux ailes la cour de Flore (1773-1780) et la cour de Bar (1365-1370).

La cour de Flore est située dans la partie classique du bâtiment. Sous le porche d'entrée de cette cour, vous découvrez le magnifique escalier Gabriel (1731-1738) qui conduit à la salle des États. En 1730, les États décident de faire construire un grand escalier pour une entrée cérémonielle dans leur salle et dans un même temps un lieu d'archivage. Celui-ci fut réalisé par le premier architecte du RoiJacques Gabriel, en 1737. Sa structure comprend deux volées de larges marches encadrées par des galeries qui sont en fait, les salles des Archives municipales de Dijon. Les rampes portent la devise de Louis XIV : Nec pluribus impar. La salle des États est une pièce à la gloire de la Bourgogne qui abritait les réunions des États de Bourgogne.

Dans la même cour de Flore, siège également la salle de Flore (1786) qui accueille les conseils municipaux. Initialement, il s'agissait de la salle des festins au palais des États, succédant ainsi à l'actuelle "salle des tombeaux". Cette salle, dont le décor évoque les batailles des princes de Condé, servait alors de salle des fêtes. Elle accueille ensuite l’école des beaux-arts qui s’installera plus tard en 1784 dans l’aile gauche du palais des ducs. Elle est proclamée salle de Flore depuis 1786. En 1809, la partie du palais affectée à la sixième cohorte est cédée à la ville de Dijon, par décret impérial, qui acquit le reste des bâtiments en 1831 pour y installer la mairie, la salle de Flore appartient donc aujourd'hui à l'hôtel de ville. Située dans la partie ouest du palais, elle sert de salle de conseil, de salle de concert ou de réception et à bien d'autres événements.

Dijon palais des ducs de bourgogne la salle des etats routes touristiques de la cote d or guide touristique de bourgogneC’est par l’office du tourisme qu’il faut passer pour voir la Chapelle des Élus (1738-1743) et la Salle des ÉtatsLa chapelle fut construite dans le style Rocaille entre 1738 et 1739 sous le règne de Louis XV. Il s'agit de l'œuvre de Jacques Gabriel, l'architecte du roi, qui modifia la chapelle initiale conçue par Pierre le Mousseux. Elle fut achevée en 1943. Attention, ces différentes parties du palais ne sont pas toujours accessibles.

Pour aller voir la troisième cour, à savoir la cour de Bar, passez par l'arrière du Palais. Dans cette cour, découvrez les cuisines ducales reconstruites à la demande de Philippe le Bon au XVe siècle avec six grands foyers de cheminée. Les cuisines ducales (1430-1435) est une grande salle carrée de 12 m de côté, dont les 3 faces sont d'immenses cheminées doubles, portées par huit colonnes. Les fumées sont évacuées les murs en ogive donnant sur une clef de voûte à jour. Le quatrième mur est ouvert par de larges fenêtres. Elle était prolongée par un autre bâtiment regroupant les réserves, la paneterie, la pâtisserie et une cour avec un puits, toujours en place. Cette partie a été détruite en 1853, mais donne une idée de l'importance centrale des cuisines dans la volonté des ducs d'organiser d'immenses festins, et des fêtes majestueuses au palais

C'est ici aussi que se situe l'entrée du musée des Beaux-ArtsLe musée des beaux-arts de Dijon est aujourd’hui l’un des plus importants musées de France de part la richesse de ses collections. Ses collections sont si importantes que vous trouverez forcément de quoi vous plaire. Il abrite notamment les tombeaux des ducs de Bourgogne, installation des deux tombeaux dans la salle des Gardes, en 1827. Mais on y retrouve également des collections de l’Antiquité à l’art contemporain, avec de nombreuses tapisseries, sculptures et autres peintures. Le musée propose de nombreuses activités et visites à thème. Cerise sur le gâteau, il est gratuit !

L'aile orientale du Palais des Ducs de Bourgogne était constituée par la chapelle particulière des princes de Bourgogne, la Sainte-Chapelleelle devient par la décision de Philippe le Bon à Rethel en janvier 1432 le "lieu, chapitre et collège"» de l'ordre de la Toison d'orElle fut nommée Sainte-Chapelle lorsque Philippe le Bon y déposa en 1454, l'hostie miraculeuse représentant l'image ensanglantée du Christ, présent du pape Eugène IVLa Sainte-Chapelle fut détruite en 1802, pour construire le théâtre.

Dijon palais des ducs de bourgogne salle des gardes avec le tombeaux des ducs routes touristiques de la cote d or guide touristique de bourgognePhilippe le Hardi entreprit la rénovation du palais des ducs capétiens dès son arrivée à Dijon, et fit construire la tour Neuve (1365). Cette tour résidentielle de trois étages est pourvue de vastes salles équipées de grandes cheminées. Le rez-de-chaussée aux clefs de voûte sculptées, servait de salle capitulaire pour la Sainte-Chapelle. Elle servit de prison au roi René d'Anjou, duc de Bar et de Lorraine. Le roi René fut fait prisonnier par Antoine de Toulongeon à la bataille de Bulgnéville, le 21 juillet 1431. Il fut retenu par Philippe le Bon jusqu'au 1er mai 1432. Ayant laissé ses deux jeunes fils comme otages à Dijon pendant son élargissement, il se constitua prisonnier en 1435, et, devenu duc d'Anjou, comte de Provence, roi de Naples et de Sicile, demeura jusqu'au 8 novembre 1436 au second étage de cette tour, qui prit ensuite le nom de tour de Bar.

Enfin, pour les plus courageux, la tour Philippe Le Bon (1450-1455) vous offre une vue exceptionnelle sur la ville de Dijon du haut de ses 46 mètres et 316 marches. Originellement appelée la tour de la terrasse, la tour Philippe le Bon a la forme d'un trapèze légèrement courbe dans sa façade Nord. Ces derniers étages, ont des encorbellements et des fenêtres et sont aménagées en appartement. Le dernier étage en particulier est très soigné, avec une cheminée monumentale, et de belles fenêtres. L'escalier est richement décoré de motifs en branche de vigne, feuilles d'acanthe, escargots et des emblèmes du duc, le briquet et le silex. L'ensemble se termine par une colonne hélicoïdale ornée de très fines nervures, dans une voûte à ogives. Cette tour domine l’ensemble du palais afin d’illustrer le pouvoir des ducs de Bourgogne, elle témoigne de l’origine médiévale du palais. La tour domine la cour d'honneur du Palais qui s'ouvre sur la place de la Libération.

Après cette visite, dirigez-vous vers le Square des Ducs de Bourgogne. Arrivés au niveau du Square des Ducs de Bourgogne, admirez la façade médiévale puis une fois votre visite terminée, n'hésitez pas à vous attabler à la Brasserie des Beaux-Arts. Envie de connaître de petites anecdotes étonnantes ? L'office de tourisme et le musée des Beaux-Arts de Dijon vous proposent de parcourir la beauté de ce lieu : cuisines ducales, salle des gardes, salles du palais des États, chapelle des Elus ou encore montée à la tour Philippe Le Bon...

Carnet pratique de Dijon

Les incontournables de Dijon

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Visites :

  • Parcours de la Chouette, un circuit piéton en 22 étapes à suivre à votre rythme, vous fera découvrir les incontournables du centre historique.
  • Cité de la Gastronomie Dijon : 1750m² d'exposition pour décrire les milles facettes du « bien manger » et du « bien boire » à la française. Texte, vidéo, photos, théâtre, animations interactives, décors géants... une large palette de dispositifs est mobilisée à travers trois espaces complémentaires - site internet
  • Musée d'Art Sacré et le Musée de la Vie de Bourgogne (les deux dans le couvent des Bernardines, vers le sud de Dijon),
  • Musée d'Archéologie attaché à la cathédrale de Saint-Bénigne,
  • Musée des Beaux-Arts (dans le Palais des Ducs) et bien connu pour sa collection importante d'art flamand médiéval
  • Musée Magnin - une grande collection privée d'œuvres d'art du 16ème à 18ème siècle désormais ouvert au public dans une maison de ville charmante sur la rue des Bons Enfants (proche de la Place de la Libération).
  • Jardin des Sciences est un complexe de musées, jardin botanique et un Planétarium qui organise régulièrement des événements liés à la science, juste à côté de l'avenue Albert 1er.

Activités & Festivités :

Plus d'information

  • Mairie de Dijon - Place de la Libération - CS73310 - 21033 Dijon Cedex - 03 80 74 51 51 - contact@ville-dijon.fr - Site internet
  • Office de Tourisme de Dijon Métropole - 11 rue des Forges - 21000 Dijon - Tél. +33 (0)3 80 44 11 44 - Site interrnet
  • Côte d'Or : site internet
  • Bourgogne médiévale : site internet
  • Destination Bourgogne : site internet
  • Bourgogne Franche-Comté : site internet

Sites touristiques à visiter près de Dijon

  • Quetigny : ville fleurie 4* (6 km)
  • Château d'Arcelot : jardin remarquable (13 km)
  • Parc et jardin du château de Barbirey sur Ouche : jardin remarquable (23 km)
  • Abbaye de la Bussière  jardin remarquable (27 km)
  • Jardin du château du Talmay : jardin remarquable (30 km)
  • Chateauneuf-en-Auxois : plus beaux village de France (33 km)
  • Beaune  ville fleurie 4* (37 km)
  • Dole : secteur sauvegardé (43 km)
  • Jardin à la Faulx  jardin remarquable (43 km)
  • Flavigny : plus beaux village de France (44 km)
  • Parc de l'Etang : jardin remarquable (46 km)

Marchés à visiter proche de Dijon

  • Dijon : marché Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi & Samedi (0km)
  • Chenove : marché Mercredi & Dimanche (4km)
  • Longvic : marché Dimanche (5km)
  • Nuits-Saint-Georges : marché Vendredi (22km)
  • Pontailler-sur-Saone : marché Samedi (28km)
  • Auxonne : marché Vendredi (30km)
  • Beaune : marché Mercredi & Samedi (36km)
  • Bligny-sur-Ouche : marché Mercredi (37km)
  • Dole : marché Mardi, Jeudi & Samedi (43km)
  • Epinac : marché Mercredi & Dimanche (54km)

Consulter nos pages

  • A voir dans Dijon
  • A faire dans Dijon
  • Parcours touristique dans Dijon
  • Histoire de Dijon

Pour vous rendre à Dijon

Ciel dégagé

Larrey

4 °C Ciel dégagé

Min: 4 °C | Max: 7 °C | Vent: 11 kmh 150°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et à la vie privée :

  • Veillez à toujours respecter les biens et les personnes lors de votre passage et de ne pas pénétrer sur les terrains privés.
  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots.

Nos coups de coeur à Dijon

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques de la Côte-d'Or

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Dijon avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 18/12/2022