Route des Forêts, Lacs et Abbayes (Ardennes)

La Route touristique des Forêts, Lacs et Abbayes dans les Ardennes

Ce circuit propose une promenade enchanteresse parmi les forêts, lacs, prairies et étangs que les moines ont aimés avec ferveur. Route touristique bucolique pour vos prochaines vacances dans les Ardennes.

Pays de frontières, pays de forêts, l’Ardenne a longtemps été pour les monastères, une terre d’insécurité où ils étaient les cibles de choix des pillards et des bandes armées.

A l’époque féodale, les premiers moines s’installent dans les clairières et forment très vite des centres d’animation religieux, culturels et économiques. Cette poussée monacale au Moyen Âge est essentiellement le fait des Bénédictins.

Mais, Cisterciens, Chartreux et Augustins concurrencent la poussée bénédictine et jusqu’au XIIIe siècle, les fondations se multiplient rapidement sur le sol ardennais.

La Guerre de Cent Ans marquera un coup d’arrêt dans ce mouvement d’extension et il faudra attendre la fin du XVIe siècle pour qu’on assiste à une nouvelle expansion religieuse et à la construction des châteaux abbatiaux qu’on rencontre encore tout au long de la Route des Forêts, Lacs et Abbayes.

La chartreuse du Mont Dieu, l'empreinte des Cisterciens à Elan ou à Chatel-Chéhéry, l'abbatiale gothique de Mouzon construite au 13ème siècle par les Bénédictins, sont autant d'occasions de découvrir à chaque étape l'univers monastique ardennais.

A côté des ordres plus contemplatifs, apparaissent de nouvelles implantations, comme celle des Cordeliers à La Cassine.

La forêt de Belval rappelle le cadre mythique où les abbayes se sont implantées. La plupart des grands monastères ardennais ont été fondés au 12ème siècle et reconstruits aux 17 et 18èmes siècles, avant que la Révolution n'en chasse les moines.

Votre escapade vous emmènera dans la forêt d'Argonne, parsemée d’étangs et de vastes forêts, l’Argonne constitue une véritable forteresse naturelle propice à une faune et une flore préservées, regorgeant de villages pittoresques aux maisons à pan de bois et torchis.

Pays de bois, d'eau, de collines verdoyantes, la beauté des paysages et l'intérêt de son patrimoine vous surprendront, le long de votre parcours touristique. 

Vous pourrez aussi découvrir sa richesse architecturale et historique, ses activités sportives et de loisirs, la convivialité de ses habitants, ses fêtes et animations, et sans oublier les saveurs de son terroir.

La Route touristique des Forêts, Lacs et Abbayes en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Votre escapade partira de la ville de Givonne (km 0) à la lisière du massif ardennaisC’est sur le pré des Rules qu’était construit l’ancien château de Givonne qui, pendant la Révolution française, servit de « maison commune » et d’hôtellerie, pour les troupes de passage, ou la milice bourgeoise. 

Sortir de Givonne pour prendre la direction de Sedan via la D977 (6 km). Labellisée Ville d'Art et d'Histoire, partez à la découverte de Sedan, le Service du Patrimoine vous propose de découvrir la ville à travers deux circuits-découvertes.

Noyers pont maugis eglise saint hilaire de noyers routes touristiques dans les ardennes guide du tourisme grand estPrendre la direction de Bazeilles via la D8043 (11 km). Sur la commune de Bazeilles se trouve le Château de Bazeilles est parfois appelé "Château d'Orival" ou "Château Dorival", du nom de l'un de ses propriétaires. Le Château de Montvillers fut le point de départ de l'empire industriel fondé par Eugène Schneider, avec l'aide financière du Baron Seilleire. Le Château de Lamécourt

Continuer sur la D764, puis la D8043 vers Douzy (16 km). Comme Attigny, Douzy fut un séjour apprécié de Charlemagne qui y disposait d'un "palais". Plusieurs conciles s'y tinrent à l'époque carolingienne. Des fouilles ont mis au jour des objets de la culture de Michelsberg et sont visibles au musée de l'Ardenne à Charleville-Mézières.

Poursuivre en direction de Remilly-Aillicourt via la D4 (21 km). Le château de Remilly-Aillicourt est un hôtel particulier construit par un manufacturier sedanais au XVIIIe siècle. Avant de quitter Remilly-Aillicourt, visiter l'église Saint-Rémi. Suivre la direction de Noyers-Pont-Maugis par la D6 (26 km). L'église Saint-Hilaire à Noyers date du XIXe siècle. L’église originelle remonte au XIIIe siècle, et était fortifiée, avec mâchicoulis. 

Bulson via la D229 (32 km), vous trouverez une église fortifiée, édifiée sur l'emplacement d'un ancien château, comme en témoigne le pré. Puis, Cheveuges via la D29 (37 km), dominée par les collines de la Marfée, où s'est déroulée la bataille de la Marfée. Son histoire est celle d'un village frontalier.

Traverser le village d'Hannogne-Saint-Martin via la D124 (45 km) pour arriver à Elan (51 km). Admirer l'église Notre-Dame d'Élan, elle est située au sein d'un ensemble comprenant le logis ou château abbatial, l'aile des convers datant du XVIe siècle et d'autres vestiges de l'abbaye d'Élan.

Prendre la direction de Poix-Terron via la D33 et D27 (63 km). Visiter l’église romane Saint-Martin de Poix-Terron, bâtie de pierre blanche, de style roman tardif, pour la façade occidentale, et de style premier gothique pour d'autres parties. Un épisode sanglant des guerres de religion s'est déroulé en ce lieu.

Poix terron eglise saint martin routes touristiques dans les ardennes guide du tourisme grand estRevenir sur vos pas, puis prendre la D28 vers La Horgne (67 km). Le combat de La Horgne est livré le , pendant la bataille de France, entre les forces allemandes et françaises. Au cours de ce combat, la 3e brigade de spahis affronte dans le village de La Horgne un bataillon d’infanterie motorisée renforcé de chars, appartenant à la 1re Panzerdivision allemande, l’une des meilleures unités du général Guderian.

La prochaine étape de cette route touristique des forêts, lacs et Abbayes en Ardennes sera Omont en pousuivant sur la D28 et la D33 (75 km). Prendre la direction de Vendresse via la D333 (80 km) dans le pays des crêtes préardennaises, traversée par la Bar et le canal des Ardennes.

Poursuivre le circuit vers La Cassine via la D12 (84 km). A voir : La Cassine est érigée en commune en 1790 aux dépens de la commune de Vendresse. les Ruines du Château de Louis de Gonzague et d'Henriette de Clèves : le château de la Cassine. L'église Saint-François d'Assise de la Cassine.

Prendre ensuite la direction de Malmy par la D12 et D27 (89 km). Petit village-rue de la vallée de la Bar, Malmy côtoie le canal des Ardennes. Continuer vers Chémery-sur-Bar via la D24 (91 km), a voir ses maisons de caractère ardennais du XVIe siècle et  XVIIIe siècle. Sa halle du XIXe siècle servant de marché couvert et l'église Saint-Sulpice de Chémery-sur-Bar.

Votre escapade vous emmène vers Chéhery via la D977 ( 97 km), a voir l'église dédiée à saint Christophe, le château de Rocan et l'abbaye de Chéhéry , entièrement reconstruite au milieu du XVIIIe siècle. Il ne subsiste aujourd'hui du monastère qu'une partie de l'ancien cloître, construit au xviiie siècle et transformé au xixe siècle en résidence, et des communs.

Revenez vers Chémery-sur-Bar pour l''étape suivante du parcours touristique. Le Mont-Dieu (107 km), la plus ancienne chartreuse de France ! Entre vertes prairies et foret profonde, se dresse, la chartreuse du Mont-Dieu

Après votre visite, suivre la direction de Tannay (112 km). L'église Saint-Martin de Tannay est une église fortifiée à l'architecture atypique. La précédente église a été détruite durant la guerre de Cent Ans. L’église actuelle est construite au XVIe siècle et a bénéficié de différentes restaurations, voire, après la Seconde Guerre mondiale, de reconstruction à l’identique suite aux dégâts importants sur l’édifice.

En continuant sur la D977, vous arriverez à Le Chesnes (117 km). Durant le Moyen Âge, le Chesne est une étape dans le pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle, ce qui permet le développement commercial et religieux de la ville par la construction d'une église.

Montgon par la D25 (121 km) à la limite de l'Argonne ardennaise, de la Champagne, et des Crêtes préardennaises sera la prochaine étape. La vallée de Mongon est appellée aussi "vallée des écluses", avec 26 écluses sur le canal des Ardennes.

Fin de cette première étape du circuit touristique de la Route touristique des Forêts, Lacs et Abbayes.

Retrouvez tous les détails de ce parcours touristique sur notre page : Itinéraire de Givonnel à Montgon (121 km).

Quitter Montgon et poursuivre sur la D25 et D28 en direction de Day (125 km). Day compte un ancien château qui présente un remarquable donjon : le Donjon de Day. C'est un exemple intéressant de donjon sur motte. Souterrain, trésors, demoiselles emprisonnées, etc..., plusieurs légendes sont attachées au château dont ce donjon est le vestige pittoresque.

Grand pre la porte de la justice routes touristiques dans les ardennes guide du tourisme grand estTraverser Semuy. Puis, Voncq via la D14 (133 km). Voncq domine la rive droite de l'Aisne et le canal de Vouziers. L'éperon de Voncq permet donc de disposer d'un panorama sur cette vallée de l'Aisne et sur les Ardennes champenoises. Poursuivre votre chemin vers Vouziers par la D23 et D983 (144 km). La commune est située aux portes de l'Argonne ardennaise, en bordure des Crêtes ardennaises, et de la Champagne.

Continuez en direction de Falaise via la D946 et D41 (149 km) situé en haut d'une falaise de gaize, sur le versant est de la vallée de l'Aisne. Longtemps cet emplacement privilégié a fait de Falaise un endroit stratégique. Votre périple touristique passera par Grand-Pré par la D41 et D946 (161 km). Le lieu a été longtemps stratégique situé sur le versant nord de la vallée de l'Aire, contrôlant un des rares passages coupant la forêt d'Argonne.

Poursuivre vers Autry via la D6 et D21 (174 km). Au milieu du village, autour de l'église, on distingue les traces d'un système fortifié médiéval. Suivre la direction de Châtel-Chehery par la D4 (184 km). La guerre de Cent Ans n'épargne pas le territoire. Continuer vers Cornay en restant sur la D4 (187 km), aux frontières de la Champagne et de la Lorraine. Le village, l'église fortifiée et le château sont adossé au massif de la forêt d'Argonne, s'étendant du nord au sud sur 70 kms, et dominant la vallée de l'Aire qui longe ce massif à l'est.

Prendre la D946 en direction de Saint-Juvin (194 km)L'église Saint-Juvin est une église fortifiée du XVIIe siècle. Le parcours touristique passera par Champigneulle-en-Argonne via la D42 (197 km), à voir : l'église Saint-Sulpice avec un Christ aux liens en bois. Puis, Buzancy par la D42 et D6 (207 km),  située dans une belle vallée verdoyante arrosée par plusieurs ruisseaux.

Cornay le chateau routes touristiques dans les ardennes guide du tourisme grand estProchaine étape de la route touristique des Forêts, Lacs et Abbayes, la ville de Beaumont-en-Argonne via la D6 et D19 (225 km). Sur la route profitez de la vue aux monts du Dieulet. Beaumont-en-Argonne est riche d'un passé historique. Poursuivre en direction de Mouzon petite cité de caractère par la D19 (234 km) aux portes de la Lorraine, de la Belgique et du Luxembourg. 

Rester sur la D19 en direction Carignan (242 km). En flanant dans la ville, vous pourrez découvrir les vestiges des fortifications dont l'escalier et le corps de garde de la porte de Bourgogne. Prendre la direction de Blagny via la D8043 (245 km) situé au pied d'une colline de 293 m, le Mont Tilleul.

Nous vous conseillons un petit crochet pour visiter le Fort de Villy-la-Ferté via la D52 (250 km). L'ouvrage de La Ferté est un ouvrage fortifié de la ligne Maginot situé sur les communes de Villy et de La Ferté-sur-Chiers. Après cette visite, poursuivre votre circuit touristique vers Margut en suivant la D52 et D44 (254 km). 

Monter vers le Mont Saint-Walfroy, fondé par Walfroy le Stylite au VIe siècle. C'est un haut lieu de pèlerinage pour les catholiques. On y accède par un chemin de croix de quatorze stations. De tous côtés, le panorama sur les Ardennes et la Meuse s'offre aux regards.

Votre parcours touristique, vous emmène à Sapogne-sur-marche via la D44 (259 km) où se trouve le château de Tassigny, daté des XVIe et XVIIe siècles. Il possède encore ses tours dont l'une abrite une chapelle à voûtes ogivales. 

Pour finir votre escapade sur la route touristique des Forêts, lacs et Abbayes prendre la direction de l'abbaye Notre-Dame d'Orval ou abbaye d'Orval via la D44 et la N840 (265 km). Monastère cistercien-trappiste situé en Belgique à Villers-devant-Orval dans la province de Luxembourg. 

Fin de cette deuxième étape du circuit touristique de la Route touristique des Forêts, Lacs et Abbayes.

Retrouvez tous les détails de ce parcours touristique sur notre page : Itinéraire de Montgon à Orval (144 km).

Carnet pratique de la Route touristique des Forêts, Lacs et Abbayes

Les incontournables de cette route touristique

Visites

Sedan

  • Le Service du Patrimoine vous propose de découvrir la ville à travers deux circuits-découvertes : laissez-vous conter Sedan et  Laissez vous conter Turenne.
  • Visitez le plus grand château fort d'Europe, avec ses 35 000 m² de superficie et ses 7 niveaux.
  • Le Musée de la dernière cartouche est consacré aux combats qui opposèrent les soldats des Troupes de marine au 1er corps d'armée bavarois à Bazeilles en 1870.

Il est installé dans l'ancienne "Auberge Bourgerie". Tél. : 03 24 27 15 86 - Site web

Vendresse

  • Le spectacle de la Cassine a lieu les samedis de juillet-août. C'est un spectacle unique en Europe car les spectateurs sont assis dans une tribune de 1700 places, mobiles sur 300 mètres et cheminent, au fur et à mesure du spectacle, pour finir devant les ruines du château et assister à un feu d'artifice. Site web
  • Le festival de la Cassine et un événement qui a lieu le dernier week-end de mai. 
  • Domaine de Vendresse, à la fois parc de loisirs pour enfants et monument historique propose aux visiteurs des aires de jeux, une galerie d'aquariums d'eau douce, un son et lumière sur le haut-fourneau et de nombreuses animations estivales.

Deux expositions permanentes :

« Le Feu », pièce où se déroule un son et lumière retraçant l'histoire du Haut-fourneau qui coulait au XIXe siècle de la fonte et faisait la fierté de la commune.

« L'Eau », se déroule dans la mezzanine, où était stocké le charbon du Haut-fourneau, avec de nombreuses animations ludiques pour comprendre le système de l'eau. Au rez-de-chaussée, 14 aquariums d'eau douce présentent 33 espèces de poissons présents dans les Crêtes Préardennaises.

Semuy

  • Musée de la bataille aménagé dans un ancien moulin le long du canal et de la route menant à Neuville-Day.

Ce musée est consacré à la bataille des Ardennes, en mai et juin 1940. Ce lieu regroupe plus de 30 ans de collection d'un particulier exposé dans la maison familiale de celui-ci (Moulin à eau du xviiie siècle).

Falaise

  • Ferme de Sisale-près-de-Bagot, un élevage d'émeus et d'autruches, le seul dans les Ardennes.

Cornay

  • Le château de Cornay est une propriété privée, les propriétaires acceptant généralement les demandes de visites, en extérieur, durant l'été.

Buzancy

  • La maison du cheval ardennais, installée dans les bouveries des communs du château d'Augeard, expose des objets anciens et des maquettes d'attelages retraçant l'histoire de la race du cheval ardennais.
  • Promenades en calèche. source de la Hideuse, petit sous-affluent de l'Agron. Bois, étang. Base nautique.

Mouzon

• Visites guidées de l’église abbatiale, de la cité et de ses fortifications, sur réservation auprès de l’Office de Tourisme
• Visites guidées du Musée-atelier du Feutre d’avril à octobre. Ateliers et expositions toute l’année
 Tél. : 03 24 26 19 9

Plus d'information

Pour vous rendre sur la Route des Forêts, Lacs et Abbayes

Sedan

Couvert 3 °C

Couvert

  • Min: 3 °C
  • Max: 3 °C
  • Vent: 33 kmh 194°

Le saviez-vous ?

Day

Outre le trésor et le passage souterrain, deux autres légendes sont liées à ce donjon.

  • Selon la première, Fodebert, seigneur du lieu, y emprisonna sa nièce Régina, dans un cachot sous la petite tour, tandis que son fiancé, Ingebrand, était en croisade. Le fourbe Fodebert proposa à Régina d'épouser son fils, sans succès.

À son retour de Terre sainte, Ingebrand provoqua en combat le cruel Fodebert, qui fut battu, libéra Régina sa bien-aimée, et fit périr son adversaire dans d'horribles supplices. L'âme de Fodebert, depuis, errerait la nuit au sommet de la tourelle.

  • La seconde légende raconte que Bucelin, seigneur de Day, fou de jalousie, construisit le donjon pour y enfermer son épouse. Il la soupçonnait en effet d'aimer un seigneur voisin. Elle y mourut sept ans après, selon les uns, trente ans après, selon les autres.

Cette légende semble en fait s'inspirer d'un fait divers du pays : en 1579, François de Wignacourt, seigneur de Montgon, avait assassiné sa femme Nicole de Villers par jalousie. Une plaque dans l'église de Montgon en témoigne encore. La seigneurie de Montgon, comme celle de Neuville-Day, appartenait aux Bohan.

Nos coups de coeur sur la Route des Forêts, Lacs et Abbayes

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique des Ardennes

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans les Ardennes avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 12/06/2018