Ardennes

Parcourir la terre d’Ardenne, c’est oser s’aventurer sur la Route des légendes, à la rencontre de paysages imprégnés de mystères. Car les vallées les plus secrètes, les forêts les plus profondes, les rivières les plus sauvages ont enfanté des histoires, issues de la mémoire orale, qui se ravivent dès que l’on arpente leurs chemins.

Dans la vallée de la Semois, les filandres de brume dansent et réveillent l’imaginaire des fées virevoltant autour du village des Hayons, près de Bouillon. Dans le Val de Lesse, les sentiers mènent vers un paradis naturel, jalousement gardé par les Nutons. Dans a grande forêt ardennaise, résonne l’écho des pas du cheval Bayard qui emporte les Quatre Fils Aymon fuyant Charlemagne, dans une chevauchée intemporelle et infinie.

Et ces légendes ne sont pas que profanes… Celle de Saint- Hubert, chasseur impénitent converti à la religion après l’apparition du Christ entre les bois d’un cerf, est bien connue des chasseurs. Et ne manquez pas de passer saluer les Dames de Meuse près de Monthermé, ces trois femmes infidèles métamorphosées en énormes rochers par un doigt divin…

La Route des Légendes parcourt les courbes harmonieuses des collines et des rivières d’Ardenne. Et ces paysages envoûtants se chuchotent au gré des étapes…

Vous pouvez aussi prendre la "Route bucolique", cet itinéraire propose une promenade enchanteresse parmi forêts, lacs, prairies et étangs que les moines ont aimés avec ferveur. La Chartreuse du Mont-Dieu, l’empreinte des Cisterciens à Élan ou à Chatel-Chéhéry, l’abbatiale gothique de Mouzon construite au 13e siècle par les Bénédictins, sont autant d’occasions de découvrir l’univers monastique ardennais. La forêt de Belval rappelle le cadre mythique où les abbayes se sont implantées. La plupart des grands monastères ardennais ont été fondés au 12e siècle et reconstruits aux 17e et 18e siècles, avant que la Révolution n’en chasse les moines.