Villes, cités et villages

Les Vosges étirent ainsi leurs magnifiques forêts, des chaumes sommitales, un véritable gazon, jusqu'à la plaine, Neufchâteau, Vittel et Charmes. La ligne bleue n'est pas un mythe. Elle existe bien, trait sombre posé en équilibre entre relief et terre, comme pour en souligner l'harmonieuse communion.

De nombreux villages et villes permettent de découvrir une architecture civile remarquable : des fermes agricoles en plaine aux fermes auberges de montagne, des villages témoins de l'époque renaissance comme à Châtillon-sur-Saône aux quartiers urbains préservés : rue des Arcades à Remiremont, place des Vosges à Epinal...

A Bains-les-Bains, qui s'épanouit entre plaine et montagne, l'eau jaillit de onze sources recommandées dans le traitement des maladies cardio-artérielles et des rhumatismes. Contrexéville : capitale de la minceur, l’eau y est encore meilleure qu’en bouteille. On doit à Stanislas Leszczynski la découverte des bienfaits des sources, le premier établissement de cure y fût construit en 1174. Le 19ème siècle verra la renommée de la cité attirer les curistes très illustres comme le shah de Perse.

Plombières-les-Bains : la température de l’eau chaude, pouvant dépasser 80°C, fait la spécificité de la station à l’architecture remarquable. L’eau y est encore captée et transportée sur la base des techniques jadis mises au point par les Romains. Vittel a eu la chance de voir la vertu de ses eaux reconnue dès l’Antiquité par le général romain Vitellius qui lui a donné son nom. Elle eut notamment pour fameux curiste l’architecte de l’opéra de Paris, Charles Garnier.

De nombreux forts et châteaux, ouverts à la visite, comme le fort d'Uxegney ou la forteresse de Châtel, témoignent également de l'histoire militaire du département des Vosges.