Église prieurale Notre-Dame de Cunault - 49

Visite de l'Église prieurale Notre-Dame de Cunault dans le Maine-et-Loire

L'église prieurale Notre-Dame de Cunault est de style roman est situé à Chênehutte-Trèves-Cunault labelissé "Petite cité de caractère" et "Village de charme". Le village fait partie intégrante du Parc Naturel Régional Loire Anjou Touraine et appartient au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

La Prieurale Notre-Dame de Cunault est un des édifices romans majeur de l’Anjou. Il s’agit d’un ancien monastère devenu prieuré au XI-XIIIe siècle. Le premier bâtiment fut un monastère fondé par saint Maxenceul, évangélisateur de la région, dès le IVe siècle. Consacré à la Vierge, c’est un lieu de pèlerinage important.

Des moines de Noirmoutier, chassés par les envahisseurs Normands, migrent à Cunault de 847 à 862. L’abbé de Tours leur donne des terres et un monastère est mentionné dès le IXe siècle.

Le Comte d’Anjou Geoffroy Martel accorde vers 1040-1050 donations et privilèges aux moines avec la moitié des revenus du port et du marché local ainsi que les revenus des terres alluviales et fertiles de la rive nord de la Loire.

Les libéralités accordées par les comtes d’Anjou, Foulque IV le Rechin, Foulque Nerra et les rois permettent la construction de l’église actuelle vers 1100 et de lui donner des dimensions adaptées à sa fonction

Grâce à ces revenus et aux offrandes des pèlerins, une première église est donc édifiée, dont il reste l’imposante tour du clocher. Le chœur, le faux transept et la nef sont du XIIe. Le domaine s’agrandit et on entreprend la reconstruction de la première église, avec les trois dernières travées gothiques (1170–1199).

La façade crénelée avec chemin de ronde dans la partie supérieure ; la flèche et les lanternons du clocher sont du XVe.

A la fin de la guerre de Cent ans, le prieuré décline. Les pillards empêchent les moines d’engranger les récoltes. La situation s’aggrave au XVIe siècle avec les guerres de religion. L’église est pillée. Il ne reste que cinq moines en 1715.

En 1741, après avoir subi les affres des Guerres de religion, le prieuré est supprimé et le chœur est vendu quelques années plus tard.

En 1753 les biens de l’abbaye sont vendus au premier comte de Trèves, Jean de Stapleton, noble irlandais armateur à Nantes.

Préparer votre visite touristique de l'Église prieurale Notre-Dame de Cunault

En 1754, la nef devient la nouvelle église paroissiale de Cunault, en remplacement de l'église paroissiale Saint-Maxenceul, détruite cette année-là par un Eglise prieurale notre dame de cunault routes touristiques de maine et loire guide du tourisme du pays de la loireouragan. Les ruines vestiges de cette église Saint-Maxenceul font l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 9 avril 1946.

En 1789, lors de la Révolution française, les bâtiments sont vendus comme biens nationaux. Les cloches de la cathédrale de Constantine (Algérie) y ont été placées dans son clocher, à la fin de la guerre d'Algérie. L'église Notre-Dame fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1846.

Prosper Mérimée, visitant l’Anjou en 1838, est convaincu de la beauté et de la qualité architecturale de la nef. Prosper Mérimée encourage la restauration du monument commencée par Charles Joly-Leterme, architecte saumurois. L’église est classée Monument Historique dès 1840 et en 1841 la commune en devient propriétaire. Des restaurations sont menées de 1842 à 1866.

Le prieuré actuel fut construit avec la pierre de tuffeau qui est une roche naturelle dans cette région du saumurois. L'église dévoile un intérieur de grandes dimensions. Elle possède un large déambulatoire lumineux. Les dernières travées de la nef sont construites dans le style gothique angevin.

Eglise prieurale notre dame de cunault chasse de saint maxenceul routes touristiques de maine et loire guide du tourisme du pays de la loireSa façade du XIIIe siècle, d'une architecture austère, est percée d'un tympan. Notre-Dame de Cunault est célèbre pour ses 223 chapiteaux sculptés ainsi que ses peintures murales qui en font un véritable trésor artistique. Les chapiteaux à l’intérieur de l’église, dont certains du XIe à motifs végétaux ou historiés, sont remarquables. L'église garde en ses lieux la châsse de saint Maxenceul, le fondateur de l'église abbatiale.

La tour du clocher, considérée comme l’une des plus vieilles d’Anjou, atteste de l’existence de l’église antérieure. Au début du XIIIe siècle, le monument est achevé par les travées occidentales typiques du style Plantagênet et par la façade « écran ». Une galerie crénelée couronne cette façade, rappelant que l’église est fortifiée au XVe siècle. Les bâtiments conventuels ont disparu.

De nos jours, l'édifice prête son cadre grandiose et son acoustique au Mai de l’orgue et au festival des Heures musicales organisés chaque année par l'association des Amis de Notre-Dame de Cunault. Ce lieu est aujourd’hui réputé pour la qualité des concerts qui y sont donnés.

La collégiale Notre-Dame de Cunault est un joyau de l’art roman angevin qui mérite une étape sur la route de vos vacances en Maine-et-Loire.

Carnet pratique de l'Église prieurale Notre-Dame de Cunault

Les incontournables de l'Église prieurale Notre-Dame de Cunault

​Visites

  • Durée : 1h.
  • Visite guidée pour les groupes : sur réservation.
  • Document de visite : français - anglais.

Horaires d'ouverture

  • En été : de 8h à 20h.
  • En hiver : de 9h à 17h.
  • Sauf tenue d'offices religieux.

Tarifs

  • Accès libre et gratuit.

Divers.

  • Animaux non acceptés.
  • Parking gratuit.

​Plus d'information

  • Mairie - 22 rue des Ducs d'Anjou - Chênehutte-Trèves-Cunault - 49350 Gennes-Val-de-Loire - Tél. 02 41 67 90 49 - Fax 02 41 67 91 94 - chenehutte.treves.cunault@wanadoo.fr - Site web
  • Gennes Val de Loire : site web

Consulter nos pages : 

  • A voir à Chênehutte-Trèves-Cunault
  • A faire à Chênehutte-Trèves-Cunault
  • Parcours touristique de Chênehutte-Trèves-Cunault
  • Histoire de Chênehutte-Trèves-Cunault

Pour vous rendre à l'Église prieurale Notre-Dame de Cunault

Cormicy

Peu nuageux 20 °C

Peu nuageux

  • Min: 20 °C
  • Max: 20 °C
  • Vent: 8 kmh 0°

Le saviez-vous ?

Le 21 juin de chaque année, jour du solstice d'été, et pendant quelques jours autour de cette date, il s'y produit un phénomène étonnant.

Une tache lumineuse, au dessus de l'autel et au dessous de la croix est formée par le soleil qui se trouve dans l'axe de l'église à 20h55. Les rayons lumineux pénètrent par une fenêtre située au dessus du porche d'entrée de l'église.

Ce phénomène dure quelques minutes, on voit ensuite la tache lumineuse se décaler vers la droite en montant légèrement. Ensuite la tache disparait totalement car le soleil se couche derrière la colline avec une hauteur autour de 7 degrés.

Il va de soi qu'une telle particularité ne peut pas être fortuite et que la construction de l'abbaye a été réalisée en fonction de ces considérations astronomiques.

L'ensemble du phénomène est intéressant à observer bien avant l'instant.

Nos coups de coeur à Chênehutte-Trèves-Cunault

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques de la Maine-et-Loire

Préparez vos vacances à Chênehutte-Trèves-Cunault avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Chênehutte-Trèves-Cunault avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 10/11/2018