Les routes touristiques en France

Chapelle de Sainte-Roseline (Les Arcs-sur-Argens-83)

La Chapelle de Sainte-Roseline aux Arcs-sur-Argens

Installée à une dizaine de kilomètres de Draguignandans le département du Var, en Provence-Alpes-Côte d'Azur, la commune des Arcs, également appelée Arcs-sur-Argens, est un site touristique très apprécié du sud de la France. Ce village aux anciens noms d'Archos puis de Castrum de Arcubus, possède un riche passé moyenâgeux, comme en témoigne le quartier du Parage. De passage aux Arcs, n'oubliez pas de visiter la chapelle Sainte Roseline qui se trouve à 4 km à l'écart du village. On peut notamment y découvrir un maître-autel baroque, une mosaïque de Marc Chagall, ou encore un très beau bas-relief attribué à Diego Giacometti. À noter que le site accueille la dépouille de sainte Roseline.

Située légèrement à l'écart de la cité des Arcs-sur-Argens, aux abords de la route départementale 91, au pied d'une colline et au milieu des vignes se trouve la chapelle Sainte-Roseline construit au du XIe siècle où elle jouxte un cloître. L'ensemble des bâtiments formait à l'époque l'ancien monastère de la Celle-RoubaudLa chapelle Sainte-Roseline est un site incontournable des Arcs. La Chapelle Sainte-Rosaline abrite le reliquaire de la très pieuse fille du seigneur Arland de Villeneuve, faiseuse de miracles. Cinq ans après sa mort, sa dépouille, toujours intacte et avec un éclat surnaturel dans les yeux, fut exhumée et placée dans une châsse en verre et on peut la voir encore aujourd'hui. 

Préparer votre visite touristique à la Chapelle de Sainte-Roseline

Cet endroit magnifique et mystique etait donc l'endroit où se trouvait par le passé l'abbaye de la Celle-RoubaudEn 558, Childebert, le fils de Clovis offre à l’évêque de Paris plusieurs terres agricoles dont la localité des "La Celle". Très appréciés par l’Eglise, ces domaines permettaient notamment de produire l’huile nécessaire aux lampes liturgiques. Toutefois, il faudra attendre 1039 pour qu’une communauté religieuse s’installe et qu’un monastère, nommé alors "Celle-Roubaud", soit bâti. De cet édifice, il ne reste rien, toutefois, voici son histoire : Le site a été successivement occupé par un ermite, une communauté bénédictine issue de ses disciples, les Templiers, et enfin un prieuré des bénédictines de Sourribes.

Les arcs sur argens la chapelle sainte roseline routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurL’origine de son nom, la Celle-Roubaud, provient du patronyme d’un ermite venu s’établir en cet endroit. Un écrit daté de 1038, concernant une donation au monastère Saint Victor de Marseille, atteste déjà de l’existence sur le site du couvent de Salam-Robaldo. En 1200, lorsque les Templiers se rendent maîtres des lieux, ce dernier prend le nom de monastère de la Celle-Roubaud. Le lieu est placé sous le patronage de Sainte-Catherine du Mont Sion, puis Indie, abbesse du monastère de Sourribes, avec l'approbation d'Othonévêque de Gap, le donne aux moniales Bénédictines en 1260. A partir de 1260, plusieurs ordres se succèdent : les bénédictines de Sourribes d’abord, puis par une communauté religieuse de la chartreuse de Bertaud, qui sera dirigée dans le premier tiers du XIVe siècle par Roseline de Villeneuve. Le monastère est alors dédié à Notre Dame. En 1320, le monastère doit sa restauration à Helion de Villeneuve, grand-maître des chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem, et frère de sainte Roseline de Villeneuve, la seconde prieureEn 1323, le pape Jean XXII décrète l'adjonction, à cette maison, des revenus du prieuré de Saint-Martin. La fin du XIVe siècle et la première moitié du XVe siècle voient le relâchement progressif de la discipline. Après la mort de Roseline en 1329, le monastère tombe en décadence et les entorses à la règle se multiplient.

En 1420, le chapitre général abandonne la maison et ses biens sont donnés, en 1448, à la chartreuse de Durbon. Après des essais de survie, les moniales sont sécularisées en 1499En 1504, ce sont les Franciscains de la Stricte Observance qui occupent les lieux. Il devient alors le monastère de Sainte-Catherine d’Alexandrie. Son nom actuel de Chapelle de Sainte Roseline  n’apparaîtra qu’au XIXe siècle. C’est en 1504 que le Baron des Arcs obtient l’installation d’une communauté de Franciscains de la Stricte observance. Les bâtiments : le cloitre et l'église sont reconstruits, ne conservant de l’édifice du XIIIe siècle qu’un pan de mur nord. Le lieu est alors dédié à Ste Catherine. En 1504, la famille de Villeneuve y installe un couvent de franciscains, qui l’occupent jusqu’à la RévolutionEn 1504, le monastère est occupé par des Franciscains de la stricte Observance et devient le monastère de Sainte-Catherine d’Alexandrie. Le nom de chapelle Sainte-Roseline n'apparaissant qu'au XIXe siècle. L’ensemble conventuel est mis en vente à la Révolution, le couvent devient une bâtisse viticole tandis que l’église est rachetée, par souscription, par les Arcois.

La Chapelle de Sainte-Roseline se compose d’une nef à cinq travées et chœur à chevet plat, sans transept. Elle est couverte d’une voûte en berceau brisé, qui semble avoir remplacé le plafond en bois d’origine. Le chœur est couvert d’une voûte d’arrêtes sur croisée d’ogives. Des chapelles se développent de part et d’autre de la nef : la chapelle Saint-Antoine au Nord et 3 chapelles au Sud.Ces chapelles ont sans doute été construites plus tardivement. Elles sont adossées au cloître de l’ancienne abbaye. La chapelle Sainte Roseline présente aujourd'hui un intérieur d'exception, elle vous offre un accès privilégié aux trésors saints et aux œuvres anciennes et contemporaines

Les arcs sur argens la chapelle sainte roseline decoration de chagall routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurLa chapelle présente la dépouille de Roseline de Villeneuve (Sainte Roseline), fille du seigneur des Arcs,  elle devint chartreuse à 25 ans puis prieure. Elle mourut en 1329 à 66 ans. On lui attribue de nombreux miracles. La dépouille de sainte Roseline est exposée dans une châsse en cristal. Le reliquaire a subi de nombreux aménagements au cours des siècles. Allongée sur le dos, la sainte est présentée habillée dans sa tenue de cartusaine, blanche à coiffe noire. Son visage, ses mains et ses pieds sont visibles et ont l'apparence d'une peau desséchée et noircie. Six siècles après sa mort, le corps ne sera pas embaumé comme il est mentionné dans le livret de la chapelle, mais bien restauré. Pietro Neri reconstituera et recouvrira le corps de cire d’abeille, afin de lui donner une forme desséchée de couleur noire, celle d’une momie.

Une radiographie du corps révèle également la présence d'une structure métallique de maintien du squelette. Un reliquaire du XIXe siècle posé dans une niche de l'édifice conserve les yeux de sainte Roseline, miraculeusement préservés d'après la tradition. L'un d'eux aurait été cependant détérioré par le médecin personnel de Louis XIV, venu examiner les restes de la sainte et qui l'aurait crevé pour démontrer que les yeux n'étaient pas constitués de verre.  Le cadre contenant les yeux date du XVIIe siècle alors que le reliquaire date lui de 1883. Découvrez pendant votre visite, exposés sur les murs, des ex-voto et des photos, et la relique de la sainte est constamment fleurie. La châsse de Sainte Roseline fait l'objet de pèlerinages pour la guérison d'enfants qui ont lieu cinq fois par an.

À l'intérieur de la Chapelle de Sainte-Roseline, on peut également admirer plusieurs éléments notables dont un retable de 1541 montrant une Nativité attribuable à l'école de Nice des frères Brea, probablement à François Bréa, les stalles et le jubé de 1635, un maître-autel baroque entouré d'un retable sculpté qui encadre une Descente de croix du début du XVIe siècle. La prédelle en bois peint du XVème siècle représentant le Christ au tombeau entouré de la Vierge, saint Jean et plusieurs saints. A noter aussi l’autel et le tableau Saint Antoine de Padoue du XVIIe siècle.

La Chapelle de Sainte-Roseline est aussi un écrin de choix pour plusieurs œuvres d’art contemporain : un lutrin et un bas-relief de Giacometti ainsi qu’une mosaïque de Chagall qui représente le “repas des anges”. En 1968, pour remercier sainte-Roseline, Mme Marguerite Mæght, décide de restaurer la chapelle et demande à quatre artistes contemporains de compléter sa décoration : Marc Chagall réalise la grande mosaïque du repas des anges. Les vantaux en bronze martelé de la niche du reliquaire sont l’œuvre de Diego Giacometti (1975) de même que le lutrin en bronze. Jean Bazaine et Raoul Ubac s’associèrent pour composer les vitraux. A l’occasion des travaux de réfection de la chapelle, une suite de 7 médaillons peints a été découverte ainsi qu’une frise ornée de motifs géométriques à décors floraux et végétaux et un décor d’architecture. En 1984 Adrien Maeght restaura le toit en tuiles romaines.

De nos jours, l'abbaye même est devenue le Château de Sainte Roseline, un domaine viticole qui produit des vins de haute qualité. En effet, la commune des Arcs compte une dizaine de domaines de prestige. Vous les retrouverez tous à la Maison des Vins Côtes de Provence le long de la RN7.

Un peu d’histoire et de légende

Le livret et la plaquette proposés à l’entrée de la Chapelle de Sainte-Roseline des Arcs racontent aux touristes l’histoire de Roseline de Villeneuve, telle que la rapportent ses différentes hagiographies. Voici donc ce que les visiteurs de la chapelle venant voir ces reliques apprennent au sujet de sainte Roseline. Née en 1263 au château des Arcs, Roseline, Rossolina en provençal, était la fille de Giraud II de Villeneuve, seigneur des Arcs, Trans, La Motte et Esclans et de Dame Aigline de Sabran d’Uzès. Alors qu’elle était enceinte, celle-ci aurait entendu une voix lui prédire : « Tu enfanteras une rose sans épine, une rose dont le parfum embaumera toute la contrée ». Dès lors, un doux parfum de rose se serait répandu autour d’elle. De cet évènement, il reste aujourd'hui le lieu où il se serait produit : la porte du miracle à côté du donjon.

Les arcs sur argens la chapelle sainte roseline chasse en cristal routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurRoseline était l’aînée de sept enfants, mais par deux fois, lors de sa naissance et au moment de sa première communion, une auréole était apparue au dessus de sa tête, marquant sa destinée merveilleuse. Roseline faisait preuve d’une grande générosité et distribuait de la nourriture aux pauvres qui s’amassaient aux portes du château. Son père lui interdisait pourtant tant de largesses mais Roseline ne pouvait s’empêcher de lui désobéir. À 12 ans, le tablier de sa robe empli de pain, elle se fit surprendre par son père. Mais, lorsque elle déplia les pans de son vêtement, seule une brassée de roses s’en échappa. Cet épisode connu sous le nom du « miracle des roses » eut lieu en plein mois de janvier et convainquit Giraud II de la bénédiction divine de sa fille.

En 1278, Roseline intégra la chartreuse de Bertaud puis le couvent de Saint André de Ramières, au pied du mont Ventoux, pour y faire son noviciat et sa profession. Alors qu’un soir, elle était chargée de préparer le dîner, elle sentit le Seigneur près d’elle et s’entretint avec lui « dans le doux secret de son cœur ». Ce furent alors des anges qui préparèrent et mirent en place la nourriture. Roseline entra au monastère de la Celle-Roubaud, près des Arcs-sur-Argens en 1285. Elle en devint Prieure en 1300, continuant à répandre autour d’elle sa générosité. Elle était profondément aimée par son entourage et sa mort le 17 janvier 1329 fut vécue comme une tragédie. De nombreux pèlerins affluèrent à son chevet et « Des miracles se produisirent dans la cellule. Des malades furent délivrés de leurs maux, des paralytiques retrouvèrent la liberté de leurs mouvements, des aveugles recouvrèrent la vue ».

Enseveli dans le cimetière du cloître, le corps de Roseline fut exhumé cinq années plus tard, une forte odeur de rose se dégageant de sa tombe. Miraculeusement, il apparut intact, les yeux de la défunte ayant même gardé tout leur éclat. Ceux-ci furent alors énucléés et placés dans un reliquaire exposé à la vénération des fidèles, tandis que le corps de la sainte reposait dans une châsse en bois. La relique disparut ensuite pendant 280 années, peut être mise à l’abri dans un caveau ou un souterrain, pour la préserver durant des temps troublés. Elle fut longtemps cachée et aurait pu être perdue si un aveugle ne l’avait finalement retrouvée : la sainte lui révéla sa position dans un rêve et lui redonna miraculeusement la vue. En 1614, le corps de sainte Roseline était à nouveau exposé, toujours prodigieusement intact. En 1660, de passage dans la région et entendant parler de ce miracle, le roi Louis XIV envoya son médecin Antoine Vallot constater par lui-même le phénomène. Le Dr Vallot fasciné par les yeux de Roseline perça d’une aiguille le globe gauche. Le corps vitré s’échappa et la prunelle se ternit instantanément.

La dépouille de sainte Roseline subit de nombreuses déplacements au cours des siècles, notamment pour restaurer ou changer la châsse, vérifier l’état de conservation du corps ou prélever des reliques. Aujourd’hui, le reliquaire des yeux et la châsse où repose le corps sont toujours exposés aux fidèles et aux touristes, dans l’ancienne chapelle du monastère de la Celle-Roubaud, devenue Chapelle sainte Roseline. Le corps, qui commençait à se détériorer a finalement été embaumé en 1894 par un médecin italien. Cette légende suscite évidemment de nombreuses questions.

Carnet pratique des Arcs-sur-Argens

Les incontournables des Arcs-sur-Argens

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Visites

  • Chapelle de Sainte-Roseline : la Chapelle est ouverte de début février à mi décembre.
  • Tous les mois, des visites guidées sont organisées par le service tourisme, culture et patrimoine de la ville. Vous découvrirez la ville, ses rues, ses personnages historiques, ses légendes, etc. sous de nouveaux angles. Différentes thématiques sont proposées en fonction des saisons.
  • Maison de l'histoire des Ars : La Maison de l’histoire est un lieu de mémoire mettant en scène plusieurs événements marquants de l’histoire des Arcs, en privilégiant deux époques : le moyen-âge et la la Révolution française. De nombreux objets, saynetes en costumes d’époques et panneaux retracent l’histoire du village. Maison de l'histoire des Ars - Place du Baron - 83460 Les Arcs - Tél: 04 94 58 24 02

Activités

  • Base des Arcs : Les Arcs-sur-Argens. DN7 – Rond-Point des 4 Chemins. Canoë – Kayak – VTT. La Base des Arcs - rond-point des 4 Chemins - 83460 - Les Arcs-sur-Argens - 06 64 59 39 16
  • Parcours nautique : De la Base des Arcs au Muy, en aval.

Festivités

  • Salon du modélisme des Arcs : chaque mois de mars. La ville propose des expositions de maquettes et autres figurines, des démonstrations de vol ou de navigation, ainsi qu'un spectacle pyrotechnique.
  • Le mois de mai est le théâtre de la fête des plantes et de la rose, avec la présence de plusieurs professionnels du jardinage, ainsi que d'artistes venus défendre leur art.
  • Tous les deux ans, au mois de juillet, les Arcs organise ses fameuses Médiévales. L'occasion de découvrir des spectacles son et lumière, des marchés médiévaux, des pièces de théâtre de rue, des démonstrations de tirs d'engins de guerre, des conférences, ou encore des parades costumées.
  • Au mois d'octobre, place à la fameuse fête du miel des Arcs-sur-Argens, avec de nombreuses animations autour de ce divin nectar, ainsi que des dégustations. A noter également que durant le week-end, un concours original d'allumage d'enfumoirs est organisé.
  • Lors de la veillée de Noël ainsi que pour la Saint Sébastien (le 20 janvier), patron des Arcs, la pastorale se met en scène et en costumes d’époque pour vous conter les légendes jadis racontées au coin du feu dans les chaumières.

Consulter nos pages : 

  • A voir dans Les Arcs-sur-Argens
  • A faire dans Les Arcs-sur-Argens
  • Parcours touristique dans Les Arcs-sur-Argens
  • Histoire des Arcs-sur-Argens

Marchés à visiter près des Arcs-sur-Argens

  • Les Arcs : marché Jeudi (0km)
  • Le Muy : marché Jeudi & Dimanche (7km)
  • Draguignan : marché Mercredi & Samedi (8km)
  • Lorgues : marché Mardi (10km)
  • Roquebrune-sur-Argens : marché Vendredi (13km)
  • Le Luc : marché Vendredi (16km)
  • Frejus : marché Mardi, Mercredi, Samedi & Dimanche (21km)
  • Gonfaron : marché Jeudi (22km)
  • Saint-Raphael : marché Lundi & Mardi (24km)
  • Cogolin : marché Mercredi & Samedi (24km)

Sites touristiques proche des Arcs-sur-Argens

  • Abbaye du Thoronet (Le Thoronet) : monument religieux (14 km)
  • Tourtour : plus beaux village de France (20 km)
  • Parc zoologique de Fréjus : parc animalier ou zoo (21 km)
  • Cathédrale Saint Léonce (Frejus) : monument religieux (21 km)
  • Grimaud : plus beau détour de France (21 km)
  • Frejus : ville d'art et histoire (21 km)
  • Cloitres de la Cathédrale de Frejus : monument national (21 km)
  • Massif des Maures : site de grand beauté naturel (22 km)
  • Seillans : plus beaux village de France (23 km)
  • Eglise de St Raphaël (Saint-Raphael) : monument religieux (24 km)
  • Jardin Germaine l’Hardy-Denonain : jardin remarquable (27 km)

Plus d'information

  • Mairie des Arcs-sur-Argens - Place Général De-Gaulle - 83 460 Arcs-sur-Argens - Tél. 04 94 47 56 70 - mairie@lesarcssurargens.fr - Site internet
  • Tourisme Dracenie : site internet
  • Visite Var tourisme - Var Tourisme - 1, Bd de Strasbourg - 83000 Toulon - 04 94 18 59 60 - info@vartourisme.org : site web 
  • Tourisme Varois : site web
  • Tourisme Ouest Var : site web
  • Tourisme 83 : site web
  • Côte d'Azur : site internet
  • Tourisme Provence-Alpes-Côte d'Azur : site web

Pour vous rendre aux Arcs-sur-Argens

Ciel dégagé

Les Laurons

36 °C Ciel dégagé

Min: 31 °C | Max: 37 °C | Vent: 11 kmh 208°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et à la vie privée :

  • Veillez à toujours respecter les biens et les personnes lors de votre passage et de ne pas pénétrer sur les terrains privés.
  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots.

Nos coups de cœur dans Les Arcs-sur-Argens

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques du Var

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour aux Arcs-sur-Argens avec nos partenaires

Date de dernière mise à jour : 31/03/2023