Les routes touristiques en France

Chartreuse de Montrieux (-83)

La Chartreuse de Montrieux : aux portes du massif de la Sainte-Baume !

Aux portes du massif de la Sainte-Baume, Méounes-lès-Montrieux est situé dans le Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.à 18 kilomètres de Toulon. À cheval sur les Bouches-du-Rhône et le Var, le massif de la Sainte-Baume culmine à plus de mille mètres. La Sainte-Baume est une terre de spiritualité, chrétienne, mais aussi païenne. Le patrimoine en témoigne. Marie-Madeleine, personnage des Evangiles, serait venue se réfugier dans une grotte en altitude, occupée depuis le Vème siècle par une église et un monastère. La forêt au pied de la Grotte est citée par des auteurs romains.

À Méounes-lès-Montrieux, pas très loin des sources du Gapeau, se sont installés les Chartreux au Moyen Âge. La chartreuse Notre-Dame de Montrieux ou Cartusia Montis Rivi, huitième maison de l’ordre construite au XIIe siècle dans le massif, est toujours dédiée à la vie contemplative. Elle reste bien situé à l'écart du voisinage pour maintenir son isolement.

A environ 2 km au sud du village de Méounes-lès-Montrieux, en direction de Signes, se trouve un lieu privilégié, un havre de paix et de fraîcheur où il fait bon se promener. La Chartreuse de Montrieux, est nichée en pleine nature dans une clairière au milieu d'une forêt domanialeElle se cache au fond d'un petit vallon, non loin des rives étroites du Gapeau au sud de Méounes, propice aux promenades et à la méditation. Accessible uniquement à pied par un chemin privé passant au dessus du Gapeau, la chartreuse, a été restaurée à partir de 1843, à cette époque, il fallait au moins 3 heures pour relier Toulon à Méounes en diligence.

Préparer votre visite touristique à la Chartreuse de Montrieux à Méounes

L'immense domaine de la Chartreuse de Montrieux jouxtait les limites du Revest, de Toulon et des communes voisines : Évenos, les Solliès... C'est l'une des deux chartreuses encore en activité en Provence, l'autre étant située à Reillanne. Elle est habitée par une douzaine de moines. Elle a accueilli quelques personnalités historiques telles que Pétrarque et la dépouille du marquis de Valbelle et son splendide tombeau. L'ermitage a notamment abrité Gherardo Petrarca, le frère du poète italien, venu lui rendre visite par deux fois. Visible après une jolie balade à pied par une randonnée pédestre facile d'accès et courte.

L’édifice a connu une vie mouvementée : plusieurs destructions, deux expulsions des moines à la Révolution française... En 1903, les Chartreux reviennent à Méounes-lès-MontrieuxMalgré quelques interruptions provoquées par les guerres, les pillages, les destructions et autres adversités, le monastère est donc encore en activité aujourd'hui. S'il ne reste rien des bâtiments primitifs, une douzaine de moines y vivent encore. Seuls le local d’accueil et une petite chapelle sont accessibles au public. Le monument n'est donc visible que de l'extérieur mais il fait l'objet d'une belle promenade.

Meounes les montrieux chartreuse de montrieux les routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurBien qu’elle ne se visite pas, la chartreuse de Montrieux mérite cette visite de l’extérieur. On s’aperçoit que la chartreuse est très grande, seule la chapelle Sainte-Roselyne de Villeneuve est ouverte aux laïcs : en effet, les moines vivent encore pleinement la règle rénovée de Saint Bruno qui leur impose l’isolement. Aux alentours, le site de la la Chartreuse de Montrieux est le départ de nombreuses balades, elles feront le bonheur des amoureux de la nature. De l'eau, des sources, des fontaines, des cascades et des ruisseaux, à profusion. A partir de La Chartreuse de Montrieux, suivre la piste forestière qui représente l'essentiel du parcours, Après avoir dépassé la citerne enterrée située sur la droite, il faudra suivre à gauche un petit sentier grimpant menant jusqu'aux aiguilles de Valbelle. Après avoir quitté ce site magnifique, on retrouve la piste.

Méounes-lès-Montrieux mérite également une étape, un village où il fait bon se promener avec des rues qui mènent à des places agrémentées de belles fontaines. Deux grandes allées de platanes, prairies et collines environnantes sont le cadre principal de ce village. L'eau y est présente de partout. Il faut avoir la curiosité de s'enfiler dans les rues adjacentes pour découvrir la présence active de l'eau. Canaux et martellières, fontaines et lavoirs s'offrent un passage entre les maisons.

Il fait bon s'y arrêter pour profiter de cette fraîcheur ou marquer une étape avant de filer plus loin, au sud, vers la côte ou au nord, vers l'intérieur des terres. Vous pouvez admirer la chapelle Saint Michel, construite au XVe siècle, elle a certainement cessé de fonctionner comme église paroissiale au XVIème, abritant alors et jusqu'en 1790 une confrérie de Pénitents. L'église Saint-Eutrope est du XVIe siècle. Le bas-côté ouest, dit de Saint Eutrope, est bâti en 1666 et celui du Rosaire, à l'est, en 1678. Le clocher, surmonté d'un édifice circulaire construit en pierres, se différencie de ceux de la région, habituellement surmontés d'un campanile en fer forgé. Elle abrite une intéressante collection d’œuvres d'art.

La fontaine des quatre saisons doit son nom aux macarons allégoriques qui l'ornent, surmontée d'une corbeille de fruits. La maison des têtes a été construite en 1767, place des anciennes écoles. Cette maison bourgeoise appartenait à l'épouse du sculpteur marseillais Émile Aldebert. Elle présente une façade décorée de quatre médaillons représentant: Bacchus, dieu du vin, Marius, général romain, Cérès, déesse de l'agriculture, et Pomone, divinité des fruits et des jardins. C'est au même artiste que nous devons le buste de Marianne qui surmonte une fontaine de la Grand'rue. Parmi les autres monuments à découvrir dans Méounes-lès-Montrieux : l'Hôtel de Ville, le moulin à huile du XVIIe maintenant transformé en restaurant et les 10 fontaines. Un excellent prétexte pour une très agréable balade, particulièrement appréciée pour sa fraicheur en plein été.

Au fil de l'histoire de la Chartreuse de Montrieux

L'origine exacte du nom de Méounes est discutée. On a vu son origine dans le nom de la déesse romaine Mellona, protectrice des abeilles et des ruches. Il existe également un "mel", slave ou celte, signifiant "argile blanche" ou "craie". Le nom Melno apparaît pour la première fois en 965, dans un cartulaire de l'abbaye de Saint Victor et désignait une dépendance de la "villa" de Fiossac, à la Roquebrussanne. Melno devint Melna, puis Meuno, Meaune, Méounes. L'ajout "lès Montrieux" du latin "montis rivis" : "les monts aux ruisseaux", est très récent.

Meounes les montrieux chartreuse de montrieux routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurLes premières traces d'implantation humaine à Méounes remontent à la préhistoire. En attestent les outils en pierre taillés retrouvés dans les cavernes ou grottes aux alentours du village. Pour la période gallo-romaine, on a découvert des vertiges autour de chapelles Saint Lazare et Saint Michel, dont le plus spectaculaire est une pierre d'autel dédié à Jupiter. L'ancien sanctuaire païen dont il faisait partie a probablement été modifié et christianisé vers le Ve siècle, devenant ainsi la Chapelle Saint Lazare.

Au VIIIe siècle, ce sont les Sarrasins qui mettent à sac la région et y installent des postes fixes le long de la côte, qu’ils tiendront une centaine d’années. Il y a peu de chances que Méounes ait échappé aux dévastations qui accompagnent les conquêtes successives dans cette région. C’est probablement pour cette raison que les méounais se retranchèrent derrière les murs du castrum construit au sommet de la colline de la vierge. La statue que l’on peut y voir de nos jours porte d’ailleurs le nom de Notre Dame du Château. Il est fait mention de ce château dès l’an mil.

Les seigneurs de Méounes n’ont laissé que peu de traces. Le premier cité dans les textes est Stabilis de Melna, en 1035. Ces descendants apparaissent parmi les bienfaiteurs de la Chartreuse de Montrieux au XIIIe siècle. C’est à cette époque que la lignée des seigneurs de Méounes semble s’éteindre et que le domaine revient aux seigneurs de Signes, auxquels elle est apparentée.

La fin du XIème siècle vit apparaître de nouvelles fondations, parmi les quelles la Grande Chartreuse, sur l’initiative de Saint Bruno, poussé par un désir de vie monastique dans la pauvreté et l’austérité. Si Saint Bruno s’est installé dans la vallée de Chartreuse dans le Dauphiné en 1084, c’est sur la demande de l’évêque de Marseille en 1137 que furent envoyés de la Grande Chartreuse 5 moines pour fonder Montrieux. Les chartreux installèrent un ermitage au lieu dit « Mons Rivi » (le mont du ruisseau), sur la commune actuelle de Méounes-les-Montrieux, au cœur d’une importante forêt domaniale. Cette chartreuse sera la Huitième de la maison de l'ordre.

La journée cartusienne des Pères et Frères Chartreux n’a ni commencement, ni fin ! Premier lever à minuit pour l’office de la nuit de 2 heures : veillée composée de chants et de lectures. Le lever du matin a lieu à 6 heures, suivi de la messe conventuelle à 8 heures. La matinée et l’après-midi peuvent être occupés  selon un bon équilibre, en lectures spirituelles,  étude ou  travail manuel : forge, maçonnerie, menuiserie, électricité et aussi potager, vignes et verger pour répondre aux besoins d’une communauté qui vit "pauvrement" sur le plan matériel pour préserver une relative autarcie.

Dans la tradition monastique, l’ordre Cartusien met à l’honneur un temps quotidien de labeur corporel pour progresser vers la charité parfaite par la pratique des vertus. Le repas du midi est pris en commun seulement le dimanche et jours de fêtes. Les autres jours, chaque moine prend son repas seul en son ermitage. A 16 heures, les vêpres réunissent la communauté. Le repas du soir pris en cellule est suivi d’une méditation. Lorsque la rigueur de la discipline et les exercices spirituels deviennent pesants à l'esprit, le moine trouve dans le charme du désert et la beauté des paysages un soulagement et un regain de vigueur.

Compte tenu de ce que nous savons, tant par les archives que par les souvenirs recueillis auprès des descendants des vieilles familles de la région, et ils ont bonne mémoire, on peut très nettement situer les points forts de la présence des Chartreux au Revest jusqu'au XVIIe siècle. C'est aux recherches du Chanoîne Saglietto publiées en 1932-33-34 dans les Archives d'histoire et d'archéologie du diocèse de Fréjus et Toulon que nous devons d'avoir pu cerner avec précision le domaine de la Chartreuse aux abords du Revest.

Au Moyen Âge, un père chartreux partit voyager en Orient, en rapporta des graines et des plants de styrax aliboufier qu'il plante autour du monastère et qui deviendront une grande forêt couvrant des bois et des forêts entières, et de « riantes collines », autrefois, de Saintes-Maries-de-la-Mer à Fréjus, de Solliès, à SignesLa FarlèdeBelgentier et Roquebrune. Connus des pharmaciens, étudiants de Montpellier et botanistes pendant des siècles, il fut redécouvert par Pierre Pena et Mathias de l'Obel revenant d'Italie, puis au XIXe siècle. Ils servaient à faire des chapelets et, incisés, exsudaient une résine blanche parfumée offerte aux amis des chartreux.

Meounes les montrieux la chartreuse de montrieux routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurLes moines obtiennent en février 1212 de Geoffroy et Jauffret, vicomtes de Marseille et seigneurs de Toulon, l'exemption des droits présents et futurs pour le blé, le vin, l'huile et autres marchandises qu'ils feraient passer par le port de Toulon. La première note rencontrée dans un cartulaire de la Chartreuse remonte à l'année 1215. Elle traite d'un échange entre Montrieux et Hugues de Solliers et ses frères, des droits que possèdait Aicard, puis Torna jusqu'à Besson et Le Revest. En 1224, le Chapitre général de l'ordre des Chartreux a enterriné et confirmé, par un acte du 10 des Kalendes de juin (21 mai), les donations faites à Montrieux en 1222.

L'exemption des droits d'octroi et de péage est à nouveau exprimée en novembre 1247 par Rostaing d'Agoult, seigneur de Toulon pour le blé, le vin, l'huile, fromage et laine. qui pourraient être expédiés ou reçus par les moines de Montrieux au port de Toulon. Dans ce vaste territoire de la Chartreuse de Montrieux, les moines avaient aménagé des chemins pour le transport des récoltes et pouvaient aussi surveiller les diverses cultures que leurs fermiers y pratiquaient. Cet important territoire était le fait de 209 donations ou achats. Les moines furent non seulement des agriculteurs, mais ils surent très vite exploiter toutes les activités industrielles qui s'offraient à eux en fonction des richesses du pays. Ils créèrent des moulins à huile et à farine, ils créèrent un paroir à drap, une tannerie.

Ils exploiteront des mines de cuivre et, utilisant le combustible du bois, tireront du minerai, des lingots qui, façonnés, leurs permettaient de fabriquer de nombreux ustensiles dont les habitants des villages voisins furent les premiers à se servir. Ces mines de cuivre étaient situées à Raboeuf, l'Auberte, la Vignasse, Baralet, la Font Martin. Mais c'est dans la fabrication du verre que les chartreux excellaient. Ils furent les premiers à exploiter les carrières de sable des environs.

C’est vers 1342, que Gherardo Petracco, frère du poète Pétrarque, s'installa à Montrieux après la mort de son amour la "Bella Donna". Pétrarque lui rendit visite deux fois. Lors de la grande peste de 1348, Gherardo refusa de quitter la chartreuse et fut le seul survivant. Il se rendit à la Grande Chartreuse où on lui permit de choisir des religieux pour repeupler le monastère. Pétrarque, qui légua à sa mort une somme d’argent au monastère, rapporte la légende suivante sur la fondation de la chartreuse.

Avec les événements de 1578-1579-1580-1581 amenèrent de nombreux Chartreux à fuire leur couvent. Belgentier, Méounes, Montrieux furent le théâtre d'affrontements sévères entre les troupes rivales des guerres de religion. De très nombreux habitants quittèrent leurs maisons, s'en allèrent vers Toulon. Les moines s'éloigneront du couvent.

C'est alors qu'un groupe de gens de Signes, Méounes et Belgentier, parmi lesquels se trouvait la femme Isabelle Florence dite "l'Amour" ou "la Moure", se rendit à la Chartreuse en décembre 1578 et la livra au pillage. Le désastre fut tel et la situation des moines si triste que le chapitre général de 1579 chargea le prieur d'Avignon de s'entendre avec l'évêque de Toulon et les autorités civiles de Hyères pour décider s'il fallait reconstruire la Chartreuse sur son ancien emplacement ou la transférer soit à Toulon soit à Hyères.

En décembre 1581, l'affaire de la translation était si avancée que le R.P. Général donnait pouvoir au Prieur de Montrieux, Dom Étienne de Faye, de s'entendre avec les Dominicains de Toulon pour le choix du lieu de construction de la nouvelle Chartreuse. Mais l'affaire en resta là. Montrieux se releva de ses ruines et les Chartreux qui avaient émigré à Toulon et à la Verne rentreront au couvent.

Abandonnée à la Révolution, les moines s'y établissent à nouveau en 1843 et en sont chassés manu militari une nouvelle fois en 1903 par les lois Combes anticongrégationnistes de la Troisième République et le bâtiment vendu aux enchères à Brignoles. Les religieux, 14 pères et 14 frères lais, se réfugient à la chartreuse de la Cervara en Italie et en 1936, la communauté de la Cervara fusionne avec celle de Montrieux, quitte le monastère de Cervara pour aller dans la chartreuse de MougèresEn 1928, une communauté de Chartreux revient dans les lieux, mais apparemment, à l'époque du voyage de Pierre Auguste, la Charteuse est apparemment inoccupée, mais une visite est probablement organisée pour la Chapelle.

C’est à la Chartreuse de Montrieux que fut inhumé le comte de Valbelle. Son tombeau, un des plus beaux monuments de Provence, composé de quatre figures féminines, deux debout, deux assises, est attribué à Christophe Fossati et fut détruit à la Révolution. Les statues furent vendues. L’Espérance fut placée à la Sainte-Baume, la Force au tribunal de Draguignan, la Provence, après avoir décoré une fontaine à Toulon, se trouve au musée de la ville et enfin sainte Monique a été envoyée à Fréjus. Le buste par Houdon, retrouvé en 1811, est au musée de Draguignan. Deux petits pleureurs sont dans l’église de Méounes-lès-Montrieux.

Aujourd’hui la communauté est composée de 7 pères du Cloître, de 3 frères et d’un moine demeurant chez les Petites Sœurs des Pauvres. Ce qui différencie un père d’un frère est le degré et la façon de vivre la solitude : certains s’épanouiront dans la solitude très stricte de la cellule (les pères) et les autres dans une vie comportant une plus grande part d’activité physique.  Il n'y a pas de noviciat. Les novices ne sont formés que dans les deux autres chartreuses françaises, la Grande Chartreuse et la chartreuse de Portes. Ils furent très proches de la fondation des Petits Frères de Jésus et de leur consolidation dans les années 1950.

Carnet pratique de la Chartreuse de Montrieux à Méounes-lès-Montrieux

Les incontournables de Méounes

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Visites

  • Chartreuse de Montrieux - D202 Lieu dit Montrieux le jeune - 83136   Méounes-lès-Montrieux - Site internet

Activités

Festivités

  • Chaque année et depuis 37 ans et toujours à la même date le 14 juillet y compris le week-end et le 15 août toujours avec son week-end : antiquités et belle brocante avec des professionnels venus de toute la France sous chapiteaux individuels ou en extérieur.

3, 4 voire 5 jours avec un expert mis gracieusement à la disposition de la clientèle par l'association organisatrice de cette manifestation. Renseignements au 06 10 53 93 62.

  • Deux grands vide-greniers exceptionnels avec essentiellement des habitants du village, aucun professionnel, uniquement des particuliers, et toujours à la même date, impossible de se tromper : le 1er dimanche du mois de juillet et le dernier dimanche du mois d'août. Les inscriptions se font à l'avance et sont gratuites pour tous les habitants de Méounes. Renseignements au 06 10 53 93 62.

Plus d'information

  • Hôtel de Ville de Méounes-les-Montrieux - 12 Route de Brignoles - 83136 Méounes-les-Montrieux - 04 94 13 83 20 - mairie@meounes.com - Site internet
  • La provence Verte : site internet
  • Visite Var tourisme - Var Tourisme - 1, Bd de Strasbourg - 83000 Toulon - 04 94 18 59 60 - info@vartourisme.org : site web 
  • Tourisme Varois : site web
  • Tourisme Ouest Var : site web
  • Tourisme 83 : site web
  • Côte d'Azur : site internet
  • Tourisme Provence-Alpes-Côte d'Azur : site web

Consulter nos pages : 

  • A voir dans Méounes
  • A faire dans Méounes
  • Parcours touristique dans Méounes
  • Histoire de Méounes

Marchés à visiter près de Méounes

  • Gareoult : marché Mardi (8km)
  • Cuers : marché Vendredi (10km)
  • Pierrefeu-du-Var : marché Mardi (16km)
  • Brignoles : marché Samedi (16km)
  • Le Beausset : marché Vendredi & Dimanche (16km)
  • La Crau : marché Mercredi (17km)
  • La Garde : marché Mardi, Vendredi & Samedi (18km)
  • Le Pradet : marché Vendredi (20km)
  • Saint-Maximin-la-Sainte-Baume : marché Mercredi (21km)
  • Hyeres : marché Mardi, Mercredi, Vendredi, Samedi &  Vendredi (22km)

Sites touristiques proche de Méounes

  • Jardin d’Elie Alexis : Jardins remarquable (7km)
  • Zoo du Mont Faron : Zoo ou parc animalier (15km)
  • Mont Faron : Sites d'un grand beauté naturel (15km)
  • Jardin de Baudouvin : Jardins remarquable (16km)
  • Domaine d'Orvès : Jardins remarquable (16km)
  • Massif de la Sainte-Baume : Sites d'un grand beauté naturel (18km)
  • Ollioules : Plus beaux détours de France (19km)
  • Parc Saint Bernard : Jardins remarquable (22km)
  • Hyeres : Villes fleurie 4* (22km)
  • Jardin du castel Sainte Claire : Jardins remarquable (22km)
  • OK Corral : Parcs d'Attraction (22km)
  • Parc Olbius Riquier : Jardins remarquable (22km)
  • Sanary-sur-Mer : Villes fleurie 4* (23km)
  • Saint Cyr sur Mer : Plus beaux détours de France (24km)
  • Le Plantier de Costebelle : Jardins remarquable (24km)
  • Cap Sicié : Sites d'un grand beauté naturel (25km)
  • Jardin d’oiseaux tropicaux : Jardins remarquable (27km)
  • Abbaye de Thoronet : Monuments nationaux (31km)
  • Parc du Mugel : Sites d'un grand beauté naturel (32km)
  • Parc municipal du Mugel : Jardins remarquable (32km)
  • Calanque de Figuerolles : Sites d'un grand beauté naturel (33km)
  • Abbaye du Thoronet (Le Thoronet) : Monuments Religieux (33km)
  • Massif des Maures : Sites d'un grand beauté naturel (34km)
  • Bormes-les-Mimosas : Villes fleurie 4* (34km)
  • Cap Canaille (Cassis) : Sites d'un grand beauté naturel (35km)
  • Montagne Sainte-Victoire : Grand Sites de France (39km)
  • Tourtour : Plus beaux villages de France (44km)
  • Domaine du Rayol : Jardins remarquable (44km)
  • Grimaud : Plus beaux détours de France (45km)
  • Calanque : Sites d'un grand beauté naturel (45km)
  • Jardin d'Albertas : Jardins remarquable (49km)
  • Aix-en-Provence : Secteurs sauvegardé (50km)

Pour vous rendre à la Chartreuse de Montrieux

Ciel dégagé

Méounes-lès-Montrieux

21 °C Ciel dégagé

Min: 20 °C | Max: 22 °C | Vent: 11 kmh 354°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et à la vie privée :

  • Veillez à toujours respecter les biens et les personnes lors de votre passage et de ne pas pénétrer sur les terrains privés.
  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots.

Nos coups de coeur dans Méounes-lès-Montrieux

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques du Var

Préparez vos vacances à Méounes-lès-Montrieux avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Méounes-lès-Montrieux avec nos partenaires

Date de dernière mise à jour : 04/03/2023