Les routes touristiques en France

Sanctuaire Notre-Dame de Grâces (Cotignac-83)

Sanctuaire Notre-Dame de Grâces de Cotignac : ancré dans l’histoire de France !

Cotignac est située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ce petit village typiquement provençal, labellisé "Village de Caractère du Var" et "Plus beaux villages de France" fut marqué par les apparitions de la Vierge Marie et de l’enfant Jésus d’une part et de saint Joseph d’autre part. Cela fait de ce petit village, le seul au monde où l’ensemble de la Sainte Famille soit apparu.  C'est un lieu d’importants pèlerinages, dont celui du 8 septembre, qui commémore la nativité de la Vierge MarieUn village unique, membre de l’association "Villes Sanctuaires en France".

La fondation de Cotignac est très ancienne. Le nom Cotinacco est attesté dès 1030 ; d'après Albert Dauzat, le nom viendrait du nom d'homme gallo-romain Cottinius, du gaulois cottius, avec suffixe -acum.  C'est au XIe siècle que Cotignac apparaît pour la première fois dans les textes. Le village s'installe au pied d’une impressionnante falaise de tuf et se développe en parallèle d'un premier habitat situé sur le plateau qui sera ensuite définitivement abandonné. Une ancienne chute d’eau de La Cassole, aujourd’hui détournée, est à l’origine de ses cavités et cascades pétrifiées.  Aujourd’hui, les terres de Cotignac s’étendent sur ce qui représentait, au début du XVIIème siècle, la propriété du monastère des pénitents blancs.

Ancré dans l’histoire de France

Cotignac est marqué par les apparitions au XVIème siècle sur le mont Verdaille de la Vierge Marie et de l’enfant Jésus d’une part et de saint Joseph d’autre part. A l’emplacement de l'actuel du sanctuaire Notre-Dame-de-Grâces, édifié pour commémorer ces apparitionsCes apparitions faisait de Cotignac le seul endroit au monde où la Sainte Famille soit apparue. Le village de Cotignac est devenu au fil des siècles un haut lieu de pèlerinage pour les couples en espérance d’enfants.

Cotignac plus beaux villages cite de caractere escalier louis xiv routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurLe sanctuaire est également un lieu chargé d’histoire. En effet, en 1660, Louis XIV y est venu en pèlerinage en compagnie de sa mère, Anne d’Autriche, pour y rendre grâce de sa naissance miraculeuse. Le roi fit poser un ex-voto de marbre noir toujours visible à l’intérieur de la chapelle du sanctuaire. Haut lieu de pélerinage, le sanctuaire Notre-Dame-de-Grâces est aujourd’hui membre du réseau des Villes Sanctuaires en France. Aujourd'hui, ce sanctuaire accueille 140 000 pèlerins par an, ce qui en fait le premier site visité dans le département du Var.

Revenons au début de l'histoire. Le mot "histoire" vient du grec ancien historia, signifiant « enquête », « connaissance acquise par l'enquête ». L’histoire est à la fois l'étude et l'écriture des faits et des événements passés quelles que soient leur variété et leurs complexités. Voici ce qu’en disent partiellement les anciens récits sur le Sanctuaire Notre-Dame de Grâces de Cotignac :

« Le 10 août de l’an de grâce 1519, un bûcheron de Cotignac, Jean de la Baume, gravit le mont Verdaille. Il commença sa journée par une prière, avant de se mettre au travail ; à peine s’était-il relevé qu’une nuée lui apparut, découvrant la Vierge Marie avec l’Enfant Jésus dans les bras, qu’entouraient Saint Bernard de Clairvaux et l’Archange Saint Michel. Elle s’adressa à Jean en ces termes : Je suis la Vierge Marie. Allez dire au clergé et aux consuls de Cotignac de me bâtir ici même une église, sous le vocable de Notre-Dame de Grâces ; et qu’on y vienne en procession, pour recevoir les dons que je veux y répandre. »

Et la vision disparut. Jean de la Baume garda pour lui le message, ce qui lui valut la même vision et la même demande, le lendemain 11 août, au même endroit où il était revenu pour achever sa coupe de bois. Cette deuxième vision le décida à descendre au village sans attendre, pour transmettre la demande de la Vierge Marie. Tout de suite, la population comme les édiles, jouissant d’une foi catholique très vive, accordèrent crédit au message céleste transmis par le pieux et sérieux bûcheron. Une grande procession de toute la paroisse, clergé et syndics en tête eut lieu. Puis, ils décidèrent d’élever une petite chapelle à l’endroit des apparitions.

Les travaux de construction commencèrent et, le 14 septembre 1519, jour de la fête de l’Exaltation de la Sainte Croix. Les bâtisseurs, « commençant les fondations de cette église, trouvèrent en terre grande quantité d’ossements, des clous, des ferrailles, des boîtes d’ivoire et une boule de beau cristal, ce qui leur fit croire qu’il y avait là des martyrs enterrés ». C'était plausible car dans l'Empire Romain nombre de chrétiens payèrent de leur vie leur attachement de foi à Jésus Christ. La Provence fut christianisée dès le 1er siècle, et les persécutions ne cessèrent en Occident qu'en 311

L’approbation ecclésiastique ne se fit pas attendre : dès le 17 mars 1521, le pape Léon X, par un décret aujourd’hui perdu, accordait une série de privilèges à ce nouveau sanctuaire marial provençal. En 1692, une note d'un pèlerin indiquait que le sanctuaire regorgeait de "monuments particuliers" (de toute évidence des ex-voto) pour les « maladies guéries, les morts et naufrages évités … et une infinité d’autres bienfaits obtenus. ». Parmi cette multitude de grâces, la plus retentissante fut accordée au roi Louis XIII et à la reine Anne d’Autriche et, en leurs personnes, à toute la France : ce fut la naissance d’un héritier pour la Couronne de France. Le roi et la reine, qui s’étaient mariés en 1615, n’avaient toujours pas d’enfant en 1637 ; alors intervint directement Notre-Dame de Grâces.

Cotignac plus beaux villages cite de caractere sanctuaire notre dame de graces le choeur routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurLe 27 octobre 1637, tandis qu’il était en prière, le Frère Fiacre, augustin déchaussé de Paris, eu une vision :  « N'ayez pas peur, je suis la Mère de Dieu, et l'enfant que vous voyez est le Dauphin que Dieu veut donner à la France. Pour marquer que je veux qu'on avertisse la reine de faire trois neuvaines en mon honneur, voilà la même image qui est à Notre-Dame de Grâces, en Provence et la façon de l'église »Six jours plus tard, le 3 novembre 1637 à deux heures du matin, le Frère Fiacre, dans sa cellule, fut tiré de sa prière par des cris d’enfant, et se retrouva en face de la Vierge Marie qui lui montra dans ses bras un enfant vagissant, en lui disant : « N’ayez pas peur, je suis la Mère de Dieu et l’enfant que vous voyez est le Dauphin que Dieu veut donner à la France. » Et la vision disparut, puis se manifesta à nouveau un court moment, en silence. Deux heures plus tard, Notre Dame apparut seule et dit : « Ne doutez plus, mon enfant, de ce que vous avez déclaré à votre confesseur. Pour marquer que je veux que l’on avertisse la reine de faire trois neuvaines en mon honneur, voilà la même image qui est à Notre-Dame de Grâces de Provence, et la façon de l’église. »

Et Frère Fiacre vit avec précision le tableau ainsi que le chœur de l’église du sanctuaire ; il en informa immédiatement ses supérieurs qui, comme lui, ne s’étaient jamais rendu à Cotignac. On consulta des amis qui avaient fait le pèlerinage : les descriptions concordaient parfaitement. Le Frère Fiacre eut une soudaine révélation intérieure : la reine devait demander publiquement qu’on fît en son nom trois neuvaines de prières à la Sainte Vierge, et un fils lui serait donné : la première neuvaine en l’honneur de Notre-Dame de Grâces en Provence, la seconde de Notre Dame de Paris, la cathédrale, et la troisième de Notre Dame des Victoires, l’église de son couvent. Mais les supérieurs du Frère furent sceptiques et lui interdirent d’en parler, à moins d’apporter une preuve irréfutable.

Informée très rapidement, la reine se mit à croire en la réalisation de ces promesses du Ciel transmises par le Frère Fiacre qui commença les trois neuvaines le 8 novembre 1637, et les acheva le 5 décembre 1637, soit neuf mois exactement avant la naissance du futur Louis XIV, que ses parents prénommèrent « Louis Dieudonné » (donné par Dieu), et qui vint au monde le 5 septembre 1638. Louis XIII lui-même reconnut la puissante intercession de la Reine des Cieux dans la naissance de son fils, et n’hésita pas à écrire, dans sa lettre aux ambassadeurs annonçant l’heureux événement : « Tout ce qui a précédé la délivrance de la reine, le peu de durée de son travail et toutes les circonstances de la naissance du Dauphin font voir que ce fils lui est donné de Dieu par la puissante intercession de la Sainte Vierge. »

Cette grâce insigne accordée au couple royal est l’une des causes du "voeu de Louis XIII", signé par le roi le 10 février 1638 puis enregistré comme loi, et qui consacrait la France à la Sainte Vierge. C’est ce vœu qui est renouvelé chaque année le 15 août, en la fête de l’Assomption. Vœu de Louis XIII. « Nous avons déclaré et déclarons que, prenant le très sainte et glorieuse Vierge pour protectrice spéciale de notre royaume, nous lui consacrons particulièrement notre Personne, notre Etat, notre Couronne et nos sujets, la suppliant de nous vouloir inspirer une si sainte conduite, et défendre avec tant de soin ce royaume contre l'effort de tous ses ennemis, que soit qu'il souffre le fléau de la guerre, ou jouisse de la douceur de la paix que nous demandons à Dieu de tout notre cœur, il ne sorte point des voies de la grâce qui conduisent à celle de la gloire »

Louis XIV et sa mère Anne d’Autriche vinrent en personne en pèlerinage d’action de grâces à Cotignac le 21 février 1660.  Avant Cotignac, le roi Louis XIV serait passé à la Sainte Baume et à Belgentier, outre sa mère, il était accompagné par sa nièce la Grande Demoiselle, fille aînée de Gaston, duc d'Orléans, son frère Philippe, duc d'Anjou ; le cardinal Mazarin ainsi que des mousquetaires. Le roi offrit au Sanctuaire Notre-Dame de Grâces de Cotignac sa bague en or et un long cordon de moire bleue céleste que portaient les membres du prestigieux ordre de chevalerie du Saint Esprit dont le roi était le Grand Maître. « Anne d’Autriche voulant, de son côté, laisser aux pères de l’Oratoire, qui desservaient la sainte chapelle, un souvenir de sa visite, fonda sur sa cassette particulière six messes pour être célébrées à perpétuité. Avant de s’éloigner de Notre Dame de Grâces, le roi accepta la collation que les consuls avaient fait préparer. Ce repas, qui fut servi par des jeunes filles, et où les confitures jouèrent un grand rôle, ne coûta que 36 livres »En 1667, un an après la mort d’Anne d’Autriche, Louis XIV fit apposer une plaque dans l’église du sanctuaire de Cotignac, en mémoire de sa mère, rappelant qu’il fut « donné à son peuple par les vœux qu’Anne d’Autriche, reine de France, sa mère, fit dans Cotignac plus beaux villages cite de caractere sanctuaire notre dame de graces tableau miraculeux routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurcette église ». Cette plaque se trouve encore actuellement dans le sanctuaire Notre-Dame de Grâces.

L’affluence des pèlerins Sanctuaire Notre-Dame de Grâces de Cotignac fut tout de suite importante, et ne se démentit pas durant deux siècles et demi, jusqu’à la révolution de 1789. Les grâces obtenues des mains de Marie par les pèlerins furent extrêmement nombreuses, et le village de Cotignac lui-même fut constamment préservé de la peste, même en la terrible année 1720 où cette maladie fit de terribles ravages en Provence. En 1793, les pères de l'Oratoire qui gèrent le sanctuaire sont expulsés. Les révolutionnaires détruisent le tableau offert au sanctuaire par la reine Anne d'Autriche, mais le tableau décorant le maître autel, et que le frère Fiacre avait vu en songe avant sa première venue, est sauvé par le maire du village, Jean-François Templier, qui avant la venue des révolutionnaires, découpe la toile du tableau avant de la cacher.

L'église du Sanctuaire Notre-Dame de Grâces de Cotignac est transformée en une prison par les révolutionnaires, où des « suspects » sont enfermés avant d'être déportés sur Toulon pour y être exécutés. Lorsque le 9 thermidor (le 26 juillet 1794), toutes les prisons sont vidées, le sanctuaire et son domaine sont mis en vente par les révolutionnaires. En 1796, les bâtiments sont détruits pour récupérer tous les matériaux de construction pouvant être revendus, et la forêt est entièrement rasée. 

En 1810, l'église du Sanctuaire est reconstruite. La reconstruction se fait sur le même plan que l'église primitive, par les habitants du village de Cotignac, chacun finançant suivant ses moyens, et certains habitant offrant gracieusement des journées de travail, à défaut d'argent, pour la reconstruction. La nouvelle église est inaugurée le 8 septembre 1810. Dans la nouvelle église sont replacés la statue de la Vierge, ainsi que le tableau de la Vierge et la pierre gravée offerte par le roi Louis XIV.

En 1938, la statue de Notre-Dame des Grâces, est couronnée canoniquement

Le lieu de pèlerinage est prise en charge par la congrégation des Oblats de Marie-Immaculée. Ceux-ci font réaliser des travaux d'aménagement dans le sanctuaire. En 1981, les Oblats de Marie-Immaculée transmettent la gestion du sanctuaire et l'animation des pèlerinages aux frères de la Communauté Saint-Jean.

A quelques kilomètres de Cotignac, le 7 juin 1660, c’est saint Joseph qui apparaît à un berger. Voyant ce dernier assoiffé, il fait jaillir une source pour le laisser s’y abreuver. Rapidement, un nouveau sanctuaire est construit en l’honneur de saint Joseph, à l’endroit même où celui-ci avait fait sortir la source de terre. À Cotignac, le chemin menant de Notre-Dame de Grâces au monastère la Font Saint-Joseph du Bessillon, tracé dans la forêt varoise, invite au pèlerinage.

Préparer votre visite touristique au Sanctuaire Notre-Dame de Grâces de Cotignac

A partir de Cotignac, rejoingnez Sanctuaire Notre-Dame de Grâces en voiture. A votre arrivée sur l’esplanade, où se trouvent de nombreux ex-voto, profitez de la vue panoramique sur la grande plaine d'oliviers et de cyprès. Un coup d’œil aux ex-voto visibles sur les murs du parvis atteste du renouveau du pèlerinage. On vient là afin de demander des grâces pour la famille, en particulier les couples en attente d’enfant. Certains ex-voto porte le prénom d'un enfant, « pour remercier la Vierge de sa naissance ».

Cotignac plus beaux villages cite de caractere sanctuaire notre dame de graces routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurLe Sanctuaire propose tout au long de l’année des retraites fondamentales, des temps de formation, une multitude de pèlerinages variés et un accueil personnalisé destiné à tous ses visiteurs, familles, pèlerins solitaires, touristes en ballades… Ce beau site culturel et touristique offre un véritable havre de paix à ses visiteurs. Les escaliers face au sanctuaire, sont appelés "Escaliers Louis XIV" ; le Roi Soleil les a gravis à cheval lors de sa venue. La chapelle Notre-Dame de Grâces située sur le mont Verdaille est construite sur le lieu des apparitions.

L'église du sanctuaire Notre-Dame de Grâces est construite en briques et en pierres, avec une seule nef, et une abside en demi-cercle. L'église actuelle a été entièrement reconstruite en 1810 sur les fondations de l'église originale. Un tableau de la Vierge, du XVIe siècle, est accroché derrière l'autel. La pierre de marbre noir gravée, offerte par Louis XIV est exposée sur un mur de l'église. Très baux vitraux relatant les apparitions et la visite de Louis XIVBas-relief de sainte Marie-Madeleine, sainte patronne de la Provence.

Le sanctuaire dispose d'une vingtaine de petits hébergements disjoints, appelés "hermitages", permettant d'accueillir et de loger les pèlerins pour quelques jours. Une piscine et deux terrains de tennis sont utilisés par les groupes d'enfants ou lors des rassemblements de familles. Un petit couvent abrite les frères de Saint Jean qui ont en charge le sanctuaire.

Un chemin de pèlerinage relie ce sanctuaire à celui de Saint-Joseph du Bessillon, distant de 3 km environ. Ce chemin est orné de six oratoires représentant les grandes scènes de la vie de saint Joseph, d'après le Nouveau Testament.

Carnet pratique de Cotignac

Les incontournables de Cotignac

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Visites

  • Sanctuaire Notre-Dame de Grâces de Cotignac : 
  1. Accueil 04 94 69 64 90 – sanctuaire@nd-de-graces.com 
  2. Boutique du pèlerin 04 94 69 64 92 – magasin@nd-de-graces.com
  3. Foyer de la Sainte Famille réception ouverte de 9h30 à 17h : 07 75 21 84 49 – foyer@nd-de-graces.com
  4. Visite libre avec remise d’un document (français, anglais, allemand).
  5. Visite guidée sur réservation (français, anglais, allemand).
  6.  Accueil groupe sur rendez-vous.
  7. Jeu de piste "Le Sanctuaire à travers les âges" disponible gratuitement sur l'application mobile "Baludik". Durée : env. 1h15.
  8. Possibilités de restauration et d'hébergement au Foyer de la Sainte Famille, en chambres ou sur l'aire de bivouac.

Sanctuaire Notre-Dame de Grâces - Mont Verdaille Quartier Notre Dame - 83570 Cotignac - Site internet

  • Coopérative viticole de Cotignac, cave et boutique : 1 rue Arnoux Borghino 83570 Cotignac - Téléphone : 04 94 04 60 04 - Les vignerons de Cotignac : site internet
  • Centre d'Art la Falaise - 5, cours Gambetta - 83570 Cotignac - Tél 04 94 59 28 76 - contact@centredartlafalaise.com - site internet

Activités

  • En été, ce petit village est particulièrement animé avec un marché artisanal 2 fois par semaine, brocante tous les dimanches, marché potier...
  • Le Festival Les Toiles du Sud, cinéma en plein air, le Festival du Théâtre sous les Etoiles et autres concerts permettront à chacun de trouver son bonheur.

Festivités

  • Le 8 mai, une journée du Partage au sanctuaire Notre-Dame-de-Grâces est organisée.
  • Chaque année, le premier jeudi du mois d'août, Cotignac accueille un marché de potiers dévoilant des objets d'artisanat et proposant des initiations au modelage et au tour.
  • Fin août, place à la fête locale et à ses nombreuses animations.
  • Tous les ans au mois d'octobre se déroule la fête du coing.
  • Un marché de Noël provençal a lieu en décembre.

Plus d'information

  • Mairie de Cotignac - Place de la mairie - 83570 cotignac - Tél : 04 94 72 60 20 - contact@mairiecotignac.fr - Site internet
  • Office de Tourisme de Cotignac - Pont de la Cassole - 83570 Cotignac - 04 94 04 61 87
  • Village de Caractère du Var : site internet
  • Les Plus Beaux Villages de France : site internet
  • Villes Sanctuaires : site internet
  • Net Verdon : site web
  • Lacs gorge du Verdon : site web
  • Visite Var tourisme - Var Tourisme - 1, Bd de Strasbourg - 83000 Toulon - 04 94 18 59 60 - info@vartourisme.org : site web 
  • Tourisme Varois : site web
  • Tourisme Ouest Var : site web
  • Tourisme 83 : site web
  • Côte d'Azur France : site internet
  • Tourisme Provence-Alpes-Côte d'Azur : site web

Marchés à visiter près de Cotignac

  • Cotignac : marché Mardi (0km)
  • Carces : marché Samedi (6km)
  • Aups : marché Mercredi & Samedi (13km)
  • Brignoles : marché Samedi (15km)
  • Lorgues : marché Mardi (17km)
  • Le Luc : marché Vendredi (19km)
  • Gareoult : marché Mardi (23km)
  • Saint-Maximin-la-Sainte-Baume : marché Mercredi (25km)
  • Gonfaron : marché Jeudi (25km)
  • Draguignan : marché Mercredi & Samedi (25km)

Sites touristiques proche de Cotignac

  • Tourtour : Plus beaux villages de France (14km)
  • Abbaye du Thoronet (Le Thoronet) : Monuments Religieux (15km)
  • Lac de Quinson : Sites d'un grand beauté naturel (21km)
  • Jardin d’Elie Alexis : Jardins remarquables (25km)
  • Lac de Sainte-Croix : Sites d'un grand beauté naturel (27km)
  • Lac d'Esparron : Sites d'un grand beauté naturel (28km)
  • Gorges du Verdon : Grand Sites de France (29km)
  • Parcs naturel régional du Verdon (29km)
  • Barrage de Gréoux : Sites d'un grand beauté naturel (31km)
  • Massif des Maures : Sites d'un grand beauté naturel (33km)
  • Moustiers : Plus beaux villages de France (36km)
  • Clos de Villeneuve : Jardins remarquables (38km)
  • Embouchure - Verdon : Sites d'un grand beauté naturel (39km)
  • Verdon (rivière) : Sites d'un grand beauté naturel (39km)
  • Massif de la Sainte-Baume : Sites d'un grand beauté naturel (39km)
  • Grimaud : Plus beaux détours de France (41km)
  • Montagne Sainte-Victoire : Grand Sites de France (41km)
  • Seillans : Plus beaux villages de France (42km)
  • Jardin d’oiseaux tropicaux : Jardins remarquables (43km)
  • Bormes-les-Mimosas : Villes fleurie 4* (44km)
  • Zoo du Mont Faron : Zoo ou parc animalier (44km)
  • Jardin du castel Sainte Claire : Jardins remarquables (45km)
  • Mont Faron : Sites d'un grand beauté naturel (45km)
  • Parc Olbius Riquier : Jardins remarquables (45km)
  • Parc Saint Bernard : Jardins remarquables (45km)
  • Jardin de Baudouvin : Jardins remarquables (45km)
  • Hyeres : Villes fleurie 4* (45km)
  • Domaine d'Orvès : Jardins remarquables (45km)
  • OK Corral : Parcs d'Attraction (46km)
  • Barrage de Chaudanne : Sites d'un grand beauté naturel (48km)
  • Jardin Germaine l’Hardy-Denonain : Jardins remarquables (48km)
  • Gassin : Plus beaux villages de France (48km)
  • Domaine du Rayol : Jardins remarquables (49km)
  • Barrage de Castillon : Sites d'un grand beauté naturel (50km)
  • Ollioules : Plus beaux détours de France (50km)
  • Lac de Castillon : Sites d'un grand beauté naturel (50km)
  • Saint Cyr sur Mer : Plus beaux détours de France (52km)
  • Sanary-sur-Mer : Villes fleurie 4* (53km)
  • Parc du Mugel : Sites d'un grand beauté naturel (59km)
  • Parc municipal du Mugel : Jardins remarquables (59km)
  • Calanque de Figuerolles : Sites d'un grand beauté naturel (60km)

Consulter nos pages : 

  • A voir dans Cotignac
  • A faire dans Cotignac
  • Parcours touristique dans Cotignac
  • Histoire de Cotignac

Pour vous rendre au Sanctuaire Notre-Dame de Grâces de Cotignac

Nuageux

Cotignac

17 °C Nuageux

Min: 16 °C | Max: 17 °C | Vent: 11 kmh 315°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et à la vie privée :

  • Veillez à toujours respecter les biens et les personnes lors de votre passage et de ne pas pénétrer sur les terrains privés.
  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots.

Nos coups de cœur dans Cotignac

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques du Var

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Cotignac avec nos partenaires

Date de dernière mise à jour : 19/03/2023