Les routes touristiques en France

La Cadière d’Azur (Village de caractère-83)

La Cadière d’Azur : Capitale du vignoble AOP Bandol !

La Cadière d'Azur est un village perché typiquement provençal face au Castellet, située dans le département de Var et la région de Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le site exceptionnel de cette cité médiévale dominant les côteaux en fait la capitale géographique du vignoble AOP Bandol. Classé parmi les "Villages de caractère du Var", La Cadière d'Azur fait partiellement partie du nouveau parc naturel régional de la Sainte-Baume. 

En suivant cette balade, vous entrerez dans un petit village perché de la Cadière d'Azur qui a su conserver quelques traces de son passé : des ruelles étroites pavées, les vestiges des remparts du vieux village percés de trois portes fortifiées encore intactes, ses maisons anciennes et des places provençales typiques, mais aussi une église du XVIè siècle et encore une tour de l'horloge avec son campanile finement ouvragé. Dans ce village pittoresque, venez découvrir les produits du terroir et nos nombreux artisans d'art.

La Cadière-d'Azur est accessible par l'autoroute A50 en provenance de Marseille prendre la sortie 12 de Toulon, et de Marseille, prendre la sortie 11. Les départementales D26 ou D559 vous conduiront au vieux village médiéval qui fait partie du réseau des Villages de Caractère. Face au village du Castellet, ancrée sur les flancs de la falaise, la Cadière d’Azur aux ruelles fleuries chargées d’histoire, surplombe les restanques plantées des vignes réputé du vignoble AOC de Bandol et jouit d’une vue grandiose du Massif de la Sainte-Baume jusqu’aux abords de la Méditerranée et la baie de la CiotatLe village est dominé en partie sommitale de sa colline, par une forêt domaniale du Défends, essentiellement constitué de pins d’Alep. Cette situation confère au village de La Cadière d’Azur, l’image d’un écrin de verdure entre la mer Méditerranée et la Sainte-Baume.

Préparer votre visite touristique à La Cadière d’Azur

Le nom du village de La Cadière-d'Azur aurait deux origines : l'un provenant du nom des arbres donnant l'huile de cade (genévrier), l'autre signifiant "chaise" en provençal. La présence des hommes à l’ère préhistorique est attesté avec des silex taillés trouvés dans les quartiers des Luquettes et des Paluns attestent de . De nombreux objets comme de la céramiques, amphores, monnaies... temoignet d’une forte implantation gallo-romaine dans les vallées. La Cadière d’Azur devient le lieu de refuge des populations avoisinantes lors des invasions sarrazines du IXème siècle. La population se regroupe sur la colline, autour du château et de son église protégée par une double enceinte de remparts. A cette époque, la Cadière d’Azur se nomme « Cathedra » qui, peu à peu, se transformera en « Cadéria », puis « Cadiera », et enfin « Cadière ».

La cadiere d azur cite de caractere entree d une ruelle routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurEntouré de forêts de pins et fièrement perché sur sa falaise, les vieilles pierres de La Cadière-d'Azur ont trouvé un refuge parfait dans ce village médiéval pour témoigner des traces du passé. Plusieurs parkings entoure le village, la D66 vous emmène sur l'avenue de la Liberté. Relativement récente : elle a été percée dans son état actuel après 1830. C’est par cette avenue que, le 20 août 1944, une unité de spahis de la Première Armée Française a pénétré dans le village pour le libérer de l’occupation ennemie.

Dirigez-vous vers la Maison du Tourisme, Place Charles de Gaulle, via la Calade Saint-Éloi. Vous trouverez tous les documents nécéssaire pour préparer votre visite de ce village de caractère du Var. Commencez votre balade par la Place de la Dîme, elle est divisée en deux parties par l’Avenue de la Libération. La partie haute est située à l’emplacement de l’ancienne "Aire de Trophe". Elle tient son nom du bureau de perception de la Dîme. Dans l'Église occidentale romaine, la dîme ou plutôt les dîmes, impôt ecclésial dont personne n'est exempté, du moins au départ, deviennent définitivement obligatoires, régies par le droit public et relevant des tribunaux de l'État en 779 par un décret de Charlemagne, roi des Francs et empereur suite à l'assemblée d'Herstal, confirmé en 794 après le synode de Francfort. Ce prélèvement sur la production du sol va durer mille ans et prendra fin pour la France à la Révolution.

A partir de la place des Dîme prendre sur votre droite avenue Vincent Negrel, laisser sur la gauche la rue André FavoryCette rue longe le 4ème réservoir d'eau de La Cadière. Sa construction fut décidée en 1852, d'ajouter trois citernes publiques supplémentaires à l'ouest des précédentes. André Favory, né le 29 mars 1889 à Paris, ville où il est mort le 5 février 1937, est un peintre et illustrateur français. Favory peint dans un style cubiste pendant les premières années de sa carrière.

L'avenue Vincent Negrel vous emmènera à la porte de la Colle, elle présente les mêmes caractéristiques que la porte Saint-Jean, sur sa droite admirer la fontaine. Elle est aussi une des trois portes primitives qui permettaient l’accès dans le village ancien. On peut voir encore la glissière de la herse, mais ses battants de bois ont disparu. Il existait aussi une troisième porte ; la Porte de Cavaillon, en haut de la rue des anciennes écoles disparue lors des modifications successives du village. Franchir la porte de la Colle, laissez la petite rue de la Colle pavée, en provençal, la "Colle" évoque la colline. Cette ruelle permettait autrefois de monter en haut du village, elle part de la porte de la Colle jusqu’à la Traverse Marquand. Elle longe la deuxième enceinte de remparts à l’intérieur

Tournez à droite dans la Rue des Anciennes EcolesEn bas de la rue, sur la gauche en montant se trouve le Foyer Municipal. Toutes les maisons de cette rue, situées à l’est, sont bâties dans la deuxième enceinte de remparts qui entourait le village. Elle tient son nom des anciennes écoles communales qui se trouvaient jusqu’en 1889 aux n°5 et 7. Prendre à gauche, puis le Chemin des Aires de Sainte-Madeleine. Tout en haut du village, à 160 mètres d'altitude, vous découvrirez la table d'orientation décorée par la céramiste cadiérenne Anne-Marie Surlier. Elle a peint sur cette table les éléments représentatifs du terroir cadiéren et des environs permettant de mieux se situer géographiquement face à ce magnifique panorama.

Poursuivre vers la place Sainte-Madeleine, la voie qui la longe au sud était connue en 1791 sous le nom de rue des remparts. Elle donne sur la Chapelle Sainte-Magdeleine en pierres apparentes, construite en 1567 par la congrégation des Pénitents Blancs sur les ruines de l’ancien château féodal édifié par les vicomtes de Marseille au XI° siècle, il dominait la plaine des paluns et le castrum primitif. Les Pénitents Blancs étaient des assemblées de laïcs qui s’occupaient de remplir certains devoirs de dévotion et de charité comme ensevelir les morts et assister les malades. Ils se réunissaient régulièrement dans leur chapelle.

Les premières maisons du village de l'ancien castrum se sont rassemblées vers le XI° siècle, dans la partie située entre le château féodal et l’église paroissiale sur un espace limité. En parcourant les rues les plus anciennes des villes et villages, c’est l’occasion de comprendre l’histoire des lieux. Dans les années 1930, de nombreuses maisons en ruine ont été détruites permettant la création de jolies placettes aérant ainsi le village. Sur la place Saint André, du nom de Saint patron de La Cadière d’Azur, se tenait, disait-on, un marché. On peut encore y admirer devant le foyer : un calvaire de 1827 dont le Christ est en bois, une statue de Saint André. La statue de Saint André fut exécutée en 1863 par Bontoux de Marseille en remplacement de celle du sculpteur Cadiéren Lieutaud, élève et ami de Pierre Puget, détruite lors d'un orage en 1862 et l’ancienne fontaine du village de Melchior Bourgarel qui porte la date 1676.

Engagez-vous dans la rue de l'Hôpital, elle tient son nom du très ancien hôpital Sainte-Marthe qui existait avant la suppression de la Confrérie du Saint Esprit. Il comprenait diverses dépendances composées d’anciennes maisons attenantes (une d’elle servit de prison) un petit cimetière et la traverse qui y conduisait. Sur son emplacement a été construit entre 1978 et 1981 le Foyer logement de Sainte Magdeleine. 

La cadiere d azur cite de caractere porte de la colle routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurTournez sur votre droite dans la rue Paradis, le nom était aussi le nom donné aux lieux de sépulture des premiers chrétiens et jusqu’au XIIe siècle. Son nom pourrait donc évoquer aussi le premier cimetière du castrum. Le nom de "paradis" était aussi donné autrefois à des petits jardins ou vergers bien exposés (pichoun paradis) comme le sont ceux des maisons qui longent cette rue au sud au dessus de l’ancien rempart. A l'extrémité de la rue Paradis a existé une maison sur portique. L'ancien village enserré dans ses remparts et la population à loger étant de plus en plus nombreuse, des maisons sur portique construites au dessus des rues furent une solution pour pallier au manque d’espace. Elles donnent au village son aspect caractéristique de village provençal moyenâgeux. Au cours du XXe siècle des maisons vétustes ont été démolies donnant à la rue son aspect actuel plus aéré.

Au bout de la rue Paradis, prendre à gauche en direction de la rue du Jeu de Paume, déhambulez dans cette rue. Le jeu de paume ancien jeu de balle, ancêtre du tennis était initialement joué à main nue. Il y était pratiqué sous le rempart jusqu’à la fin du XVIII° siècle. Cette rue longe la partie la plus ancienne de la première enceinte de remparts, cachées sous le lierre, on y découvre encore quelques archères. Elle était autrefois surplombée par deux maisons sur portique appuyées contre les remparts. Les premières maisons du village se sont rassemblées vers le XI° siècle, dans la partie située entre le château féodal et l’église paroissiale sur un espace limité au nord par la barre rocheuse et au sud par les remparts primitifs surplombant la rue du Jeu de Paume.

Les maisons sont hautes et étroites, la déserte est assurée par des ruelles irrégulières et de nombreuses petites impasses, sur votre droite vous trouverez la petite ruelle, la rue du Grenadier, et enfin la rue du Grand Four. Elles relient la Rue du Jeu de Paume à la rue de l'horloge. La rue du Grand Four tient son nom du "Grand Four", l’un des trois fours propriété du seigneur mais à l’usage de la population pour cuire le pain. Le grand four se trouvait en réalité plus au sud dans la maison dont l’entrée nord se trouve dans l’actuelle traverse Marquand et l’entrée sud dans la rue Marx Dormoy.

Entre la rue du jeu de baume et la rue de l'eglise, sur la droite la rue de l'OctaveIl ne subsiste plus aujourd’hui de cette étroite et ancienne rue du village, jadis très habitée que sa partie nord. La partie sud a été incorporée à la place nouvelle créée (place des Prud’hommes) en 1933 suite à la démolition des maisons qu’elle desservait de part et d’autre. Poursuivre vers la rue de l'Eglise, en laissant sur votre gauche la rue de la RateA son début, après la placette qui sépare la rue de L’Eglise et la rue du Jeu de Paume, il y avait encore en 1830 une maison élevée sur un portique au dessus de la rue. Ce fut une solution pour pallier au manque d’espace que l’on rencontre ailleurs dans le village. A l’extrémité nord de la rue existait au XVIII° siècle un moulin à huile qui appartenait, en 1791, à François Mourre, maître chirurgien et s’appelait Moulin de la Rate. 

La rue de l'Eglise relie la rue du Jeu de Paume à la Place des Consuls en passant devant l’église Saint-AndréEdifiée entre 1508 et 1522 sur l'emplacement d'une église primitive du XIIe et ensuite plusieurs fois agrandie du XVIIe au XVIIIe siècle, dans le style ogival flamboyant. Cette église abrite un bel autel en marbre polychrome avec ciborium ainsi qu'un tableau de la Flagellation d'après Rubens, ainsi qu'un ciborium dont le chanoine Magloire Giraud a écrit que « à lui seul, (il) est un véritable monument ». Le clocher actuel, qui possède la plus ancienne cloche d’église datée du Var (1456), a été construit en 1864 en remplacement du clocher primitif. L’Église Saint-André abrite également un bel ensemble de vitraux des XVIIe et XVIIIe siècles. Pendant la période révolutionnaire, « Le culte de l’Etre Suprême » y était célébré.

La place des Consuls a été créée vers 1935 sur l’emplacement de vieilles maisons en ruine. La Municipalité de l’époque l’a baptisée ainsi en souvenir des anciens Consuls qui géraient la commune avant la Révolution. Engagez-vous dans la rue Blanquerie, elle part de la  rue de l’Eglise et conduit à la porte Mazarine. Elle était anciennement appelée rue Blancarie, mot qui en provençal signifie blanchisserie ou mégisserie : préparation en blanc des cuirs ou des peaux d’animaux. Il semble que cette activité s’exerçait en bas de la rue.

Traversez la Porte Mazarine, ainsi nommée pour avoir été ouverte en 1657 avec l’autorisation de Mazarin alors seigneur de La Cadière. Elle a été agrandie en 1937. C’est à côté de cette porte que logea, dit-on, le Roi Charles IX lors de son passage à La Cadière les 4 et 5 novembre 1564. Le Roi de France, Charles IX accorde à la commune le droit de tenir deux foires annuelles et un marché tous les samedis. Sur la gauche de la Porte Mazarine se trouve la rue Gabriel PériLes immeubles à gauche, lorsqu’on se dirige vers l’est, s’appuient sur les anciens remparts. On les devine encore par endroits et cela explique l’épaisseur de certaines façades. A l’extrémité de la rue, se trouve le grand immeuble formant depuis 1637 et jusqu’à la Révolution le couvent et la chapelle des Pères Trinitaires pour la rédemption des captifs. Il fut vendu comme bien national en 1791. La rue porte le nom d'un Homme politique (1902-1941), journaliste à l’Humanité, Résistant, il est fusillé par l’occupant avec d’autres otages le 18 décembre 1941.

Revenez sur vos pas, puis prendre à gauche la rue Auguste CharloisDénommée ainsi en hommage à Auguste Charlois astronome célèbre par la découverte de nombreux astéroïdes dont l’un a été nommé Cadiera. Il est né dans la maison située au n° 3 de la rue Marx Dormoy. Au n° 4, en levant la tête, on peut voir quatre sculptures en bas relief représentant des personnages grotesques provenant des tourelles de l’ancien château féodal. Passez sous la porte Saint-Jean, porte le nom symbolique de la première paroisse. Percée dans les remparts, elle était au Moyen Age l’accès principal au village. Et inversement elle était le passage le plus direct pour accéder à l’eau de la Fontaine Saint Jean et aller à la messe à la chapelle Saint-Jean . A l’origine elle était munie d’une herse et l’on peut encore admirer les deux solides vantaux commandés en 1561 par la Municipalité. Ils sont ornés de vieux clous dont certains portent encore des sigles du XIII° siècle. 

La cadiere d azur ruelle du village routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurVous avez devant vous la rue de l'Horloge avec ses maisons médiévales. Elle prolonge la rue de la colle jusqu’à la rue du Greffe. On trouve à son début, une maison sur portique. Au n° 11 se trouve l’accès (privé) à la Tour de l’Horloge à laquelle est contigu l’appartement où se trouvait la salle du Conseil Municipal jusqu’en 1708. La Tour de l’Horloge a été construite en 1551 en dehors de l’enceinte des remparts, elle s’élance sur une vingtaine de mètres. Elle est surmontée d’un joli campanile en fer forgé. La cloche a été fondue par Jehan Ardisson, "fondeur pour le Roi" à Marseille, transportée en 9 jours jusqu'au port des Lecques en bateau. Elle est posée en 1585. 

Sur votre gauche, vous trouverez la Traverse Marquand, malgré son nom, on ne connaît aucun immeuble ancien ayant appartenu à la famille Marquand. Elle relie la rue de la Colle à la rue Marx Dormoy. Elle était appelée à l’origine, traverse du Grand Four. Puis, arrive la rue du Grenadier, au moment de la Révolution, elle portait le nom de rue du Migranier, nom provençal pour grenadier. Il s’agit là de l’arbre fruitier de la famille des Lythracées, cultivé depuis la plus haute Antiquité pour ses fruits comestibles (les grenades) et pour les qualités ornementales de ses grandes fleurs. De fait, on peut écarter l’origine militaire, à savoir les soldats qui se distinguaient par l’utilisation efficace de la grenade. Vous prendrez beaucoup de plaisir à déambuler dans les ruelles fleuries qui grimpent et qui descendent, vous conduisant vers des sites chargés d'histoire. Comme dans la Calade de la Petite RuelleCette appellation lui a été attribuée tardivement, dans le cadastre de 1830, elle portait encore son nom provençal : la Carreirette. Elle relie la rue du Jeu de Paume à la rue Marx Dormoy. 

Tout au long de la découverte du village médiéval de La Cadière d’Azur, vous pourrez admirer des anciennes portes, mais aussi leurs magnifiques heurtoirs et leurs pierres de taille et d'ancadrement. Pour l'encadrement de ces anciennes portes, les villageois utilisaient les pierres trouvées sur place, nous observons donc dans beaucoup de ces pierres la présence de rudistes. Lles rudistes forment un groupe de mollusques marins fossiles du Mésozoïque, appartenant aux bivalves. Dans l'avenue Marx Dormoy au n°22 fonctionnait en 1830 un moulin à huile, au n°3 se trouve la maison natale d’Auguste Charlois (astronome). Dans cette rue on peut également voir, en avant des remparts, l’horloge. avenue Marx Dormoy etait un homme politique, élu socialiste, député puis sénateur, ministre de l’intérieur pendant le Front Populaire, engagé dans la lutte contre le fascisme. Il est assassiné dans la nuit du 25 au 26 juillet 1941. Il est cité à l'ordre de la Nation en 1946 et médaillé de la Résistance française avec rosette en 1947.

Revenez par la rue de la boucherie, puis la rue des mauresDe cette rue, on voit les façades sud des maisons de la rue Marx Dormoy, l’une d’elle au n°17 de l'avenue Marx Dormoy porte un cadran solaire visible de la rue des Maures. La rue des Maures etait anciennement appelée rue des Maugo, nom provençal de la mauve. On la trouve dans le cadastre de 1830 sous le nom rue des Mauves. Les grandes mauves sont nombreuses aujourd’hui encore dans les grands jardins et cours qui la bordent. Elles lui ont très vraisemblablement donné son nom. L’orthographe actuelle rue des Maures tient certainement à une lecture erronée aucun souvenir historique ne justifiant ce nouveau nom. Toutefois, cela souligne l'importance des noms des ruelles et des rues de nos villes et villages : patrimoine historique.

En bas de ce village de caractère se trouvent la chapelle et la fontaine Saint-Jean. Pour cela il faut emprunter une calade piétonne le long du parking Square Athanase Bonifay, en dessous l’Office de Tourisme. A ce même endroit s’élevait une villa gallo-romaine, au moins jusqu’au VIe siècle.  Les premières mentions de la chapelle datent du XI-XIIe siècles, elle fut refondue fin XVIIe après un incendie, elle devient bien communal en 1908 mais elle est entourée de terrains privés. Elle est actuellement assez délabrée. La Fontaine appelée la Bonnefont, inscrite aux Monuments Historiques le 10 juin 1975, comprend un réservoir situé à 4 mètres de profondeur. Son réservoir est alimenté par un aqueduc souterrain qui canalise les eaux de la source du quartier du Défends. Elle fut christianisée sous le nom de Saint Jean Baptiste.

La Cadière-d'Azur se visite pour son riche patrimoine historique, mais aussi pour la variété des artisans installés sur place et qui vous accueillent dans leurs ateliers. Vous pourrez pénétrer dans l'univers artistique d'un atelier de textiles, de bijoux avec perles, de peinture, de cuir et de restauration des costumes provençaux. Les alentours du village sont propices à de superbes balades qui mènent vers des chemins bordés d'oliviers, et sillonnent à travers les vignobles de la célèbre AOC Bandol. Les promenades dans la forêt du Défends permettent de découvrir la flore méditerranéenne et proposent de magnifiques points de vue sur la mer Méditerranée et les collines environnantes. Les amateurs de la petite reine pourront utiliser le circuit cyclo n° 12 qui leur fera traverser plusieurs villages.

Ne manquez pas de visiter la chapelle Saint-Côme-et-Saint-Damien des Ve et XIVe siècles. Des fouilles archéologiques ont permis d’attester que cette chapelle fut le centre d’un puissant prieuré appartenant à l’Abbaye de Saint-Victor et qu’elle fut construite vers les VIe-VIIe siècles sur les vestiges d’une villa gallo-romaine. La chapelle est mentionnée dans la charte de 977 par laquelle l’évêque de Marseille restaure l’Abbaye de St Victor de Marseille et la dote de biens en Provence dont la chapelle Saint Côme Saint Damien et ses territoires. La chapelle actuelle mesure intérieurement 4,2m sur 3m, elle correspond en fait au chœur voûté de l’église primitive, chœur fermé vers 1600 pour former cet édifice. Des travaux de restauration ont commencé en 1979, une nouvelle cloche a été installée en 2000. L’entrée est fermée au public, la visite ne se fait que de l’extérieur.

Carnet pratique de La Cadière d’Azur

Les incontournables de La Cadière d’Azur

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Visites

  • Au cœur du village provençal de La Cadière d’Azur dans le Var, une chapelle du XVIème siècle, récemment restaurée, abrite la Maison du Terroir et du Patrimoine (MTP) de la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume.

Activités

Festivités

  • Foire à la brocante :  deuxième samedi de chaque mois, qui anime les rues du village.
  • Courant novembre, le festival du théâtre tire le rideau pour vous offrir un florilège de pièces déclinées sur tous les tempos.
  • Les domaines Bunan vous invitent de novembre à avril pour les samedis gourmands. En plus de la dégustation des vins, un produit du terroir vous est proposé pour accompagner le rosé.
  • Mi-décembre, le marché de Noël s'installe dans le village. C'est l'occasion de voir les santons provençaux mis en scène dans les crèches.
  • Festival de Musique classique (mars).

Plus d'information

  • Mairie de la Cadière d’Azur, 11 rue Gabriel PERI, 83740 La Cadière d’Azur - Téléphone : 04 94 98 25 25 - Site internet
  • Village de Caractère du Var : site internet
  • Parc Naturel Régional de Sainte-Baume : site internet
  • Net Verdon : site web
  • Lacs gorge du Verdon : site web
  • Visite Var tourisme - Var Tourisme - 1, Bd de Strasbourg - 83000 Toulon - 04 94 18 59 60 - info@vartourisme.org : site web 
  • Tourisme Varois : site web
  • Tourisme Ouest Var : site web
  • Tourisme 83 : site web
  • Côte d'Azur France : site internet
  • Tourisme Provence-Alpes-Côte d'Azur : site web

Consulter nos pages : 

  • A voir dans La Cadière d’Azur
  • A faire dans La Cadière d’Azur
  • Parcours touristique dans La Cadière d’Azur
  • Histoire de La Cadière d’Azur

Marchés à visiter près de La Cadière d’Azur

  • La Cadière d’Azur : tous les jeudis matins ( 0 km)
  • La Cadière d’Azur : Tous les dimanches, le marché provençal s'installe dans les rues de La Cadière-d'Azur. (0 km)
  • Le Beausset : marché Vendredi & Dimanche (4km)
  • Saint Cyr sur Mer : marché Dimanche (5km)
  • Bandol : marché Mardi (7km)
  • La Ciotat : marché Mardi & Dimanche (12km)
  • Carnoux-en-Provence : marché Jeudi & Samedi (17km)
  • Cassis : marché Mercredi & Vendredi (18km)
  • Aubagne : marché Mardi, Jeudi, Vendredi, Samedi & Dimanche (19km)
  • Saint-Mandrier-sur-Mer : marché Samedi (19km)
  • La Garde : marché Mardi, Vendredi & Samedi (22km)
  • Auriol : marché Jeudi & Samedi (22km)

Sites touristiques proche de La Cadière d’Azur

  • Saint Cyr sur Mer : Plus beaux détours de France (4km)
  • Sanary-sur-Mer : Villes fleurie 4* (9km)
  • OK Corral : Parcs d'Attraction (10km)
  • Ollioules : Plus beaux détours de France (10km)
  • Parc municipal du Mugel : Jardins remarquable (13km)
  • Parc du Mugel : Sites d'un grand beauté naturel (13km)
  • Calanque de Figuerolles : Sites d'un grand beauté naturel (14km)
  • Massif de la Sainte-Baume : Sites d'un grand beauté naturel (14km)
  • Zoo du Mont Faron : Zoo ou parc animalier (15km)
  • Mont Faron : Sites d'un grand beauté naturel (16km)
  • Cap Canaille (Cassis) : Sites d'un grand beauté naturel (17km)
  • Cap Sicié : Sites d'un grand beauté naturel (17km)
  • Cap Canaille : Sites d'un grand beauté naturel (18km)
  • Jardin de Baudouvin : Jardins remarquable (19km)
  • Domaine d'Orvès : Jardins remarquable (19km)
  • Jardin d’Elie Alexis : Jardins remarquable (24km)
  • Calanque : Sites d'un grand beauté naturel (27km)
  • Parc du 26e Centenaire : Jardins remarquable (31km)
  • Parc Longchamp : Jardins remarquable (31km)
  • Parc Borély : Jardins remarquable (31km)
  • Jardin de la Magalone : Jardins remarquable (31km)
  • Le Plantier de Costebelle : Jardins remarquable (31km)
  • Hyeres : Villes fleurie 4* (31km)
  • Parc Olbius Riquier : Jardins remarquable (31km)
  • Jardin du castel Sainte Claire : Jardins remarquable (31km)
  • Parc Saint Bernard : Jardins remarquable (31km)
  • Chateau d'If : Monuments nationaux (33km)
  • Marseille : Villes d'art et histoire (33km)
  • Jardin d’oiseaux tropicaux : Jardins remarquable (39km)
  • Montagne Sainte-Victoire : Grand Sites de France (39km)
  • Jardin d'Albertas : Jardins remarquable (40km)
  • Aix-en-Provence : Secteurs sauvegardé (45km)
  • Abbaye du Thoronet (Le Thoronet) : Monuments Religieux (53km)
  • Jardin d'Eguilles : Jardins remarquable (53km)
  • Tourtour : Plus beaux villages de France (62km)

Pour vous rendre à La Cadière d’Azur

Ciel dégagé

Le Castellet

32 °C Ciel dégagé

Min: 29 °C | Max: 32 °C | Vent: 15 kmh 204°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Les lieux les plus enchanteurs sont souvent les plus vulnérables. L'affluence du tourisme pouvant fragiliser encore plus les lieux, veillez à en prendre soin et à ne laisser aucune trace de votre passage. Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter le droit de propriété et à la vie privée, respecter les panneaux signalétiques et consignes. 

  • Veillez à toujours respecter les biens et les personnes lors de votre passage et de ne pas pénétrer sur les terrains privés.
  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue) - La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir. Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne. L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots.

Soyez vigilants et attentifs à tous ces petits gestes pour que nos petits et grands paradis le reste encore de nombreuses années et que les personnes qui passeront derrière nous en profitent tout autant.

Nos coups de cœur dans La Cadière d’Azur

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques du Var

Préparez vos vacances à La Cadière d’Azur avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à La Cadière d’Azur avec nos partenaires

Date de dernière mise à jour : 04/05/2023