Sur les routes cathares (Ariège)

La Route touristique "des Cathares" dans l'Ariège

Entre Méditerranée et Pyrénées, revivez sur cette route touristique l'épopée cathare, l'histoire des bonhommes et l'ambiance du moyen-âge... L'histoire et la nature se sont conjuguées pour créer des sites grandioses et des lieux évocateurs des siècles passés.

La religion cathare s’étendra sur une grande partie du Languedoc historique, et au début du 13° siècle l’Eglise catholique, pour ramener dans le droit chemin ceux qu’elle appelle « hérétiques », n’a pas d’autre solution que de recourir à la force

La répression religieuse appuyée par le pouvoir politique : arsenal judiciaire pontifical, croisade (1209-1229), rattachement du Languedoc à la couronne de France (1229-1271) et enfin Inquisition (à partir de 1233), en un temps de mutation historique, parvient à éliminer la religion cathare avant la fin du Moyen Âge.

On a longtemps prêté au catharisme un caractère mystérieux, oriental, externe au monde chrétien. Religieux et religieuses cathares, dont les communautés s'organisent en Eglises autour d'évêques sur le modèle ancien, prétendent constituer la vraie Eglise du Christ.

Montségur abrita une communauté cathare importante. Le château accueillera  les chevaliers faydits dépossédés de leurs terres par le traité de Meaux de 1229. Au nombre de ces derniers figure Pierre-Roger de Mirepoix, le maître militaire de Montségur et cousin de Raymond.de Péreille.

Dans le sang et les larmes, s’est joué, aux XIIe et XIIIe siècles, le sort de l’hérésie cathare et le rattachement à la couronne de France. Des lieux incontournable bastide et surprenants sont indispensable de visiter pour découvrir et comprendre l’histoire de ses bonshommes.

La Route touristique "des Cathares" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Ce parcours partira de Foix (Km 0), la ville retient l’attention du visiteur par l’image des trois tours de son château dressé sur son roc majestueux et par son site superbe et tourmenté. Devenue place forte militaire, Foix est l'une des capitales de Gaston Fébus au XIVe qui tente de préserver une certaine autonomie au Béarn et à Foix entre Français et Anglais.

Chateau de foix vu de l espinet routes touristiques de ariege guide du tourisme midi pyreneesLe château veillent encore sur la vieille cité où il fait bon se perdre d’une ruelle à l’autre, pour en découvrir l’âme médiévale à jamais inscrite dans la pierre. En contrebas, la vieille ville médiévale de Foix invite tout particulièrement à la flânerie, avec ses ruelles étroites avec des maisons à colombages préservées et ses jolies places.

Après la visite de la cité médiévale de Foix, prendre la direction de Pamiers via la N20 (21,7 km), situé au cœur de la plaine de Basse-Ariège. Connue dès l'époque romaine, Pamiers a connu un essor important au cours du Moyen Âge, entre le XIIe et le XIIIe siècle, notamment grâce aux religions.

Au XIIe siècle, la cité ariégeoise se développe fortement, malgré la crise du catharisme. Pamiers est alors un fief de l’orthodoxie. Une conséquence de la Croisade contre les Albigeois : l’installation dans ces murs des ordres monastiques chargés de lutter contre l’hérésie. En 1207, au château de Pamiers, aujourd'hui rasé, se déroule le Colloque de Pamiers, dernière rencontre entre les cathares et l'Église catholique avant la Croisade des Albigeois.

Poursuivre en direction de Mirepoix par la D119 (44,9 km) située dans le Pays des Pyrénées Cathare, labellisé Pays d'Art et d'Histoire. Dépendante du comté de Foix, la ville fut gagnée par le catharisme à la fin du XIIe siècle. Lieu de rencontre entre Razès, Pays de Sault et Comté de Foix, Mirepoix va servir à plusieurs reprises de lieu de concile pour les prédicateurs cathares, notamment en 1206 ou environ 600 d’entre eux furent réunis.

De nombreuses "maisons communes" leur étaient ouvertes et, un diacre, Raymond Mercier, vivait en permanence à Mirepoix. Lors du déclenchement de la croisade contre les Albigeois en 1209,, l’armée croisée se déplace de Fanjeaux vers Pamiers et prend Mirepoix. 

Continuer cette route touristique des Cathares vers le Château de Lagarde, situé sur la commune du même nom via la D625 et D7 (53,3 km). Lagarde, ancienne bastide fondée au début du XIVe siècle situé sur un plateau, qui domine la riante vallée de l'Hers. Le Château de Lagarde, était surnommé à l’apogée de sa splendeur "Le petit Versailles du Languedoc" dont les ruines majestueuses laissent deviner un passé glorieux.

Poursuivre la D625 jusqu'au Château de Roquefixade (80,5 km), sur le massif du Plantaurel, dans la vallée de Lesponne. Château cathare situé sur la commune de Roquefixade son nom vient de la voûte qui enjambe une faille sur le versant nord. Juché au sommet d'une impressionnante falaise, la forteresse de Roquefixade, depuis le XIème siècle, fait face à celle de Montségur.

Sur le chemin des ruines du château de Roquefixade dont l'existence est attestée depuis 1034 est visible une stèle. Se substituant à Roquefixade, La Bastide-de-Montfort, nommée ainsi un temps en l’honneur de Simon de Montfort, auteur de la destruction du village et du château entre 1209 et 1212, était une bastide royale sans paréage.

Revenir sur vos pas, puis suivre la D9 en direction de Montségur (96,7 km), haut-lieu de l'histoire du catharisme, classé Grand Site d'Occitanie en Midi-Montsegur le chateau routes touristiques de ariege guide du tourisme midi pyreneesPyrénées. De tous les châteaux cathares, Montségur n’est pas le plus spectaculaire. Mais certainement, le plus émouvant. Dressé à 1207m d'altitude, sur la plus haute partie d'un éperon rocheux appelé "pog", le château de Montségur est cité dans les textes dès la fin du 12ème siècle.

A partir de 1232, Montségur devient le siège et capitale de l’Eglise cathare. Le castrum se densifie, se peuplant de 500 à 600 âmes, où se côtoient religieux, civils et hommes d’armes. Au nord-est du château les vestiges d’habitations encore visibles aujourd’hui représentent les derniers témoins de ce peuplement.

Après votre promenade dans ces lieux chargés d'histoire, suivre la direction du Château de Montaillou via la D9 et D613 (137 km). Cette étape, vous emmènera découvrir les ruines de son célèbre château et ses alentours. Au coeur du Pays de Sault, dans cette enclave rattachée au département de l’Ariège, appelé Pays d’Alion du nom d’une riche famille seigneuriale, le Château de Montaillou possède une histoire tourmentée.

L'histoire de Montaillou est largement liée au catharisme. Entièrement cathare au début du XIVe siècle, cette communauté hérétique est parfaitement connue grâce aux interrogatoires des inquisiteurs Geoffroy d’Ablis et Jacques Fournier.

Fin de cette première étape de cette Route touristique "des Cathares" dans l'Ariège.

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 1 de la Route touristique "des Cathares" dans l'Ariège.

Chateau d usson routes touristiques de l ariege guide du tourisme du midi pyreneesVotre escapade touristique sur la route des Cathares se poursuit vers le Château d'Usson. Revenir sur vos pas via la D9 et D613, puis prendre sur la droite par la D107, D20 et D118 (174 km). Dans le territoire historique du Sabarthès, le Château d'Usson est situé sur un promontoire rocheux limitrophe du département de l'Aude

Le château d'Usson est un château cathare, à la frontière de la vicomté de Sault. Il est mentionné pour la première fois au début du XIe siècleLes anciennes écuries datant du XVIIIe siècle de ce site remarquable abrite dans son enceinte la maison du patrimoine du Donezan qui présente notamment l'habitat traditionnel et des objets trouvés lors de fouilles au château.

La prochaine étape sera le château de Miglos située dans la vallée du Vicdessos. La commune de Miglos fait partie du parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises. Deux possibilitées pour vous y rendre : revenir vers le château de Montaillou, prendre ensuite la direction de Luzenac via les D20 et D613 (232 km), pour arriver au château de Miglos par la N20 et D8 (255 km).

Soit prendre des petites départementales en suivant la direction du village Rouze par la D16, puis Mijanes par la D25, traversé Ascou-Pailhères, Goulours, Ascou, prendre la D163 jusqu'à Ax-les-Thermes, pour ensuite arriver au château de Miglos par la N20 et D8 (206 km).

Chateau de miglos routes touristiques de l ariege guide du tourisme du midi pyreneesLe château de Miglos fut un lieu de passage et de résidence pour de nombreux parfaits et croyants. D'une manière générale, la noblesse du comté de Foix fut très impliquée dans le catharisme. On retrouve encore de nombreux hérétiques au début du XIVème siècle. Le registre d'Inquisition de Pamiers est particulièrement riche en la matière.

Poursuivre se périple vers Tarascon-sur-Ariège, passer le village de Niaux via la D156 (209,3 km). Célèbre pour sa grotte éponymesite préhistorique orné du Magdalénien.

Le village de Niaux est doté d’une église romane dédiée à Saint-Vincent-l’Espagnol, saint très en vogue en haute Ariège au Moyen Âge, le village était encadré au XIIIe siècle par 3 grottes fortifiées, châteaux-casernes des comtes de Foix : celle de Niaux, celle sous Calamas en rive gauche et celle d’Alliat. Ces grottes servaient à la surveillance de la route du fond de vallée, elles sont aujourd’hui presque détruites.

Continuer sur Tarascon-sur-Ariège via la D8 et N20 (214,2 km)  située au carrefour des vallées de l’Ariège et de Vicdessos, Tarascon-sur-Ariège s’est construit au fil des siècles : de la préhistoire au Moyen Âge jusqu’à nos jours. 

Au Moyen-Age, Tarascon-sur-Ariège était l’une des quatre principales villes du comté de Foix. Les rares éléments qui subsistent de son château donne une idée de la puissance de la ville médiévale de cette époque. Le château appartenant aux puissants comtes de Foix. L'un d'eux, Roger Bernard III y mourut au début du XIVe siècle et reçut probablement le consolament cathare.

Tarascon sur ariege la tour du castella routes touristiques de l ariege guide du tourisme du midi pyreneesA peu de distance de Tarascon-sur-Ariège à l'entrée de la vallée du Vicdessos, s'élève l'église de Sabart, bâtie par Charlemagne, belle église romane restaurée au XIXe siècle qui conserve d'anciens vitraux médiévaux. Quitter Tarascon-sur-Ariège, pour poursuivre le parcours jusqu'au Château de Mirabat via la D618 (268,5 km) situé sur la commune d'Ustou en passant par Seix.

La vallée d’Ustou a été maintes fois pillée et envahie jusqu'au XVIIIe siècle. Le rôle de la vallée, passage vers l'Espagne, s'est confirmé au cours des siècles et la route vers le port de Marterat a été à la fois celle des échanges et des invasions. Aussi plusieurs châteaux et tours à feux plus ou moins élaborés ont été édifiés pour la surveiller et transmettre des signes d'alerte à la cité de Saint-Lizier, à l'époque capitale du Couserans.

À signaler notamment les belles et anciennes ruines des châteaux de La Garde, aux remparts et au donjon bien conservés, et le Château de Mirabat, dit "château de Charlemagne", l'un des plus hauts des Pyrénées françaises. De nombreuses chapelles et oratoires témoignent de la foi des habitants de la vallée. La vallée d’Ustou était surtout connue au xixe siècle pour ses montreurs d’ours ainsi que ses colporteurs.

Reprendre la route vers Seix, via le chemin de Bincarech (273 km). C'est un paréage entre les seigneurs du lieu et le roi Philippe le Hardi qui, peu avant 1280 organisa le bourg de Seix dont le territoire constitua dès lors une anomalie historico-géographique puisque devenant une enclave du Languedoc royal au plus profond du comté de Comminges.

Salau conflens 20l c3 a9glise 20notre dame 20de 20salau 20routes 20touristique 20d ari c3 a8ge 20guide 20du 20tourisme 20midi pyr c3 a9n c3 a9esJusqu'à la Révolution française, Seix sert de porte d'entrée pour le royaume de France, le comté de Foix ou encore le royaume d'Aragon. Aujourd'hui, Seixlabellisé Station verte, prend place au cœur du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises. 

En vous promenant dans Seix vous pourrez aussi remarquer ses maisons, le chateau du Roy demeure datant du XVème siècle, ainsi que la chapelle de style roman de Seix qui font partie des nombreuses richesses architecturales à explorer pendant cette étape.

Sortir de Seix direction Saint-Girons, capitale du Couserans par la D3 et la D618 (291 km). À l'ombre des remparts gallo-romains de l'antique cité épiscopale de Saint-Lizier, Saint-Girons étire ses rues pittoresques de part et d'autre de deux torrents tumultueux venus du plus haut des montagnes, le Salat et le Lez, qui se rejoignent en son centre.

Prendre la direction de la Bastide de Sérou via la D117 (317,8 km) située dans le massif du Plantaurel entre Saint-Girons et Foix. Au Moyen Âge, le village est chef-lieu de l'une des seize châtellenies du comté de Foix En plein cœur du Pays Séronais, la Bastide de Sérou est un joli village qui vous invite à la flanerie. 

Chargée de souvenirs, la Bastide de Sérou et ses alentours vous charmeront pour cette dernière étape de la route touristique "des Cathares" dans l'Ariège. Suivre la D117 pour le retour vers Foix (335 km).

Fin de cette deuxième étape de cette Route touristique "des Cathares" dans l'Ariège.

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 2 de la Route touristique "des Cathares" dans l'Ariège.

Carnet pratique de la route touristique "des Cathares" en Ariège

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villages et des villes.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Activités

  • Foix
  1. Visite du château qui surplombe la cité depuis son promontoire. Doté de murailles et de trois tours, il conjugue les qualités d'une place-forte et d'une résidence.
  2. Il abrite désormais le musée départemental de l'Ariège qui retrace l'histoire du lieu, celle de l'architecture médiévale et celle des comtes de Foix. Des expositions thématiques temporaires jalonnent l'année. Renseignements au 05 34 09 83 83.
  3. Des visites guidées du cœur de la cité sont proposées. Renseignements au 05 61 65 12 12.
  4. Sur les traces des cathares : Le Chemin des Bonshommes sur le GR 107
  • Pamier. 
  1. A visiter par le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle qui vous guidera vers les nombreux sites et monuments historiques
  • Mirepoix
  1. Visites guidées organisées toute l'année sur réservation pour les groupes et en saison pour les individuels (+ visites nocturnes le mercredi en juillet et août).
  2. Le palais épiscopal, abrite de nos jours le Musée Patrimoine et traditions.
  • Château de Lagarde
  1. L'association Comité de Défense du Château de Lagarde a mis en place un jardin potager médiéval et ouvert le site aux visites. Le Château - 09500 Lagarde - Tél. : 06.82.31.41.28 - Site internet
  • Roquefixade
  1. Le sentier cathare - GR367 est un chemin de randonnée qui se rend de Port-la-Nouvelle dans l'Aude à Foix en Ariège. Cette randonnée pédestre en 12 étapes permet de découvrir plusieurs châteaux du pays cathare.
  • Sorgeat
  1. Château d'Usson : la maison du patrimoine est attachée au château d'Usson, sur 700m², vous trouverez un habitat traditionnel de montagne reconstitué, des objets archéologique issues des fouilles du château toujours en cours nous témoignant d'une vie seigneurial du 13e au 18e Siècle ainsi que la "Dame d'Usson".
  2. Château d’Usson 09460 Rouze Tél. : 04 68 20 43 92 - Tél. : Office de tourisme : 04 68 20 41 37 - ot@donezan.com - Site internet.

  • Montaillou
  1. Traversé par le Chemin des Bonshommes (GR 107)
  • Seix
  1. La forêt de Fonta permet d'effectuer plusieurs randonnées à pied ou en VTT. D'autres sentiers balisés sont proposés dans et autour du village de Seix.
  2. Promenade historique du village disponible gratuitement dans les Offices de Tourisme du Haut-Couserans.
  • Saint-Girons
  1. Installé dans l'ancienne gare SNCF, la maison du Chemin de la Liberté est un musée retraçant l'histoire de ceux qui, refusant l'oppression nazie à la Seconde Guerre mondiale, fuirent vers l'Espagne. De nombreux témoignages et autres objets rendent hommages à ces passeurs.
  2. Office de Tourisme communautaire Saint-Girons Saint-Lizier : Bureau de St-Girons : Tél. : 05 61 96 26 60.

Plus d'information

Pour vous rendre sur la route touristique "des Cathares"

Bonifacio

Ciel dégagé 18 °C

Ciel dégagé

  • Min: 18 °C
  • Max: 18 °C
  • Vent: 29 kmh 250°

Le saviez-vous ?

Montségur

Montségur est supposé avoir abrité le riche trésor de l'église cathare. De ce supposé trésor nous ne savons que peu de choses. Deux faits alimentent les suppositions autour de ce trésor.

Le premier, est la fuite à cheval du parfait Mathieu et du diacre Bonnet aux environs de Noël 1243 emportant avec eux « de l'or et de l'argent et une grande quantité de monnaie ». On pense que ce trésor est parvenu en Italie à Crémone, lieu d'Italie où une autre communauté cathare importante a vécu. Cette supposition est renforcée par les correspondances épistolaires avérées entre les deux communautés.

Un deuxième trésor aurait été sauvé durant la trêve de mars 1244 puisqu'il est fait état de quatre individus s'enfuyant de Montségur avec un chargement. Les historiens conjecturent que ce trésor réunissait les nombreux textes hérétiques conservés par les Parfaits dans la forteresse.

L'Ahnenerbe, groupe de recherches mystique et ésotérique nazi, créé par Himmler, chercha dans le château cathare de Montségur la trace du Saint-Graal qui aurait été prétendument dissimulé ici par les Cathares avant leur disparition.

Nos coups de coeur sur la route touristique "des Cathares"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de l'Ariège

Préparez vos vacances sur la route touristique "des Cathares" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "des Cathares" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 28/01/2020