Les routes touristiques en France

Route sur les traces de Jeanne d'Arc captive (60-02-80-62)

La Route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive"

Voyager est un art pluriel. Chacun le conçoit avec ses propres images, ses propres rêves, ses propres attentes. On connaît le destin de Jeanne d'Arc, cette jeune femme qui chassa en partie les Anglais hors de France et qui permit à Charles VII, souverain contesté d'un royaume divisé, de se faire sacrer à Reims en 1429. Abandonnée par le roi, oubliée un temps par l'Histoire, Jeanne d'Arc renaît de ses cendres au XIXe siècle avec la publication de son procès, le renouveau de l'historiographie et surtout la plume de Jules Michelet, qui fait d'elle le ciment de l'unité française dans le roman national. Dès lors, Jeanne devient un mythe !

Jeanne d’Arc, cette héroïne fulgurante a contribué à changer le cours de notre histoire, au XVème, pendant la guerre de Cent Ans. Son personnage, ancré dans l’inconscient collectif, a été repris pour illustrer les causes les plus diverses. Voyageons, d’étape en étape, sur les chemins de sa captivité pour mieux connaître la plus célèbre Femme de l’hexagone, Rarement un personnage historique n'a autant véhiculé de rumeurs. 

En découvrant son destin, on s’aperçoit qu’elle n’est jamais vraiment celle que la légende a sculptée. Elle garde sa part de mystère et nous échappe en partie. Elle souligne aussi un moment clé de l’histoire de France, pendant l’époque complexe de la guerre de Cent Ans.

On l'imagine sur ce parcours, chevauchant de ville en ville, de château en château, avec cette fermeté sereine qui ne doit pas l'abandonner, et saluant dévotement les églises qu'elle rencontre sur son chemin en invoquant les patrons de chaque région.

Dans le patriotique pèlerinage que nous entreprenons, nous n'aurons évidemment pour guide que les vraisemblances, et nous ne trouverons qu'à Rouen la certitude historique, avec les documents du Procès. Mais nous nous efforcerons, de n'avancer qu'avec la prudence que comporte un pareil sujet, et en ayant soin de nous appuyer sur les appréciations les plus autorisées.

Quand elle meurt tragiquement sur un bûcher le 30 mai 1431, Jeanne d’Arc n’a pas vingt ans. Ses années de gloire se déroulent sur deux ans à peine. Et pourtant, cette comète de l’histoire de France est durablement ancrée dans la mémoire des Français et même à l’étranger. Avant d’aborder les derniers mois de la vie de Jeanne d’Arc, il est peut-être nécessaire de rappeler brièvement le contexte historique et l’épopée fabuleuse de la jeune femme.

Nous sommes alors en pleine guerre de Cent Ans. Le royaume de France est coupé en deux… Le royaume a alors deux rois. D’un côté, le roi d’Angleterre Henry VI dont les armées, alliées aux Bourguignons, occupent la moitié nord de la France. De l’autre, Charles VII, qui tient avec difficulté les provinces au sud de la Loire.

La capture de Jeanne d'Arc par les Bourguignons a lieu durant le siège de Compiègne à Margny-lès-Compiègne le 23 mai 1430Elle ne sera pas non plus condamnée par des Anglais, mais bien par des Français : sur la centaine d'experts et de juristes qui travaillent sur le procès, seuls sept sont Anglais, la plupart sont Normands ou Parisiens. Et le tribunal est dirigé par l'évêque Pierre Cauchon, un Français qui a pris le parti des Bourguignons et des Anglais.

Les Bourguignons installent leur camp à Margny-lès-CompiègneJeanne d'Arc, à la tête d'une petite troupe de 300 hommes au plus, quitte Crépy-en-Valois où elle s'était retirée, traverse la forêt en pleine nuit et arrive au matin du 23 mai dans la ville. "Je yrai voir mes bons amis de Compiègne" avait-elle promis. En milieu de journée, elle tente une sortie téméraire afin de déloger l'ennemi du village de Margny, sur la rive droite de l'Oise. 

Vers 20 heures en ce 23 mai 1430, Jeanne d'Arc sort de Compiègne à la tête de ce groupe d'hommes et attaque le camp bourguignon. Mais les Anglais réussissent à esquiver son attaque. Très vite, les Français voient le danger et se replient sur Compiègne. Au moment de rentrer dans la ville, le pont-levis est levé. Trahison ou imprudence ? Auprès de Jeanne d'Arc, il ne reste plus que quelques hommes fidèlesMais Jeanne avait confiance, elle se sentait sûre d'elle : n'avait-elle pas déjà délivré Orléans un an auparavant ? N'avait-elle pas réussi à faire couronner le roi Charles VII à Reims en juillet 1429 ?

Le tabard rouge, manteau porté sur l'armure que porte Jeanne d'Arc représente un point de repère pour l'ennemi. Jeanne d'Arc combat tant qu'elle peut, c'est une cible facile, mais les Anglais désiraient la capturer vivante, un archer demeuré anonyme parvient à l'agripper et à la faire choir de son cheval. .

Philippe le Bonduc de Bourgogne, vient visiter la prisonnière avant de décider de la confier à Jean de LuxembourgJean de Luxembourg tient ses quartiers à Margny, village très proche de Compiègne, sur la rive droite de l'OiseElle sera finalement vendue aux Anglais le 21 novembre 1430. Elle est ensuite transférée au château de Beaulieu, puis au château de Beaurevoir, Son chemin la mènera à ArrasDrugy-lès-Saint-RiquierLe CrotoySaint-Valery-sur-SommeEuDieppe et enfin Rouen où elle est étroitement enfermée dans une tour du château construit sur la colline de Bouvreuil.

Le roi Charles VII n'a rien fait pour sauver Jeanne, ni soldats ni argent. Henri VI remet la jeune fille aux mains de la juridiction ecclésiastique. L'évêque Pierre Cauchon entend la juger lui-même pour hérésie, prétextant qu'elle fut capturée sur son diocèse. 

Ce point de départ nous paraissant établi, nous allons essayer de suivre l'escorte anglaise qui accompagna Jeanne d'Arc sur la terre normande. Nous évoquerons, chemin faisant, le souvenir des preux chevaliers, fidèles à la cause de Charles VII, dont elle a vu les castels aujourd'hui disparus ou en ruines ; nous saluerons, au passage, les églises ou monuments qui nous parlent encore d'elle à travers les villages du littoral et du pays de Caux.

La Route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Entre Oise et forêt, Compiègne, ville royale puis impériale, fut le théâtre d'événements majeurs de l'histoire de France. Compiègne (km 0) est surtout connue aujourd’hui pour son immense palais royal et impérial. Jeanne d’Arc n’est qu’un lointain souvenir. Elle apparaît tout de même en statue sur la façade de l’hôtel de ville. La prophétesse a prié, le matin de sa capture, à l'église Saint-Jacques, édifiée au XIIIe. Le monument est toujours debout mais son décor intérieur date du XVIIe.

Un douloureux avenir était réservé à Jeanne d'Arc à dater de la fatale sortie de Compiégne. Prendre la D932 et la rue de Noyon vers Margny-lès-Compiègne (1,5 km) où les Bourguignons installerent leur camp. Nous vous invitons à commencer par visiter l'église Sainte-Jeanne-d’ArcL’église Beaulieu les fontaines cachot de jeanne d arc routes touristiques de l oise guide du tourisme de picardieprécédente, qui remontait partiellement au Moyen Age, a disparu au début des années 1920 au profit de l’actuelle. C’est près de cette église qu’aurait été livré le dernier combat de Jeanne d’Arc. Dans la commune de Margny-les-Compiègne, une plaque rappele où Jeanne d’Arc a été retenu prisonnière juste après avoir été capturée au abord de Compiègne. Coordonnées GPS : {49.42772976886269,2.8154699159774665}.

Dirigez-vous vers Beaulieu-les-Fontaines, le village du cachot de Jeanne d’Arc, via la D1032 (39 km). La commune de Beaulieu-les-Fontaines propose un parcours touristique sur Jeanne d’Arc, qui fut emprisonnée au village durant un mois, en 1430, après sa capture à Compiègne. Il est possible de visiter le cachot et le sanctuaire de Jeanne d’Arc sur rendez-vous.

Du château de Beaulieu cité en 1185, devenu forteresse au XVe  siècle, il ne reste plus grand-chose actuellement : juste une tour et un corps de logis reconstruits au cours du XVIIe siècle. Cependant l’importance des douves encore actuellement visibles témoigne des dimensions imposantes de cet ancien château-fort. On transforma l'ancienne salle militaire située dans la tour en chapelle. Dans cette chapelle, entièrement dédiée à Sainte Jeanne d’Arc, on peut y admirer une magnifique statue de Jeanne enchaînée, œuvre de Jules Déchin, un autel de style gothique, des reliquaires  et de très jolis vitraux.  

Prendre la D15 jusqu'à Beaurevoir (96 km) où se trouve les vestiges du château de Beaurevoir, au sud-ouest du bourg. Le château est cité dans la seconde moitié du XIIe siècle. Construit au début du XIVe siècle, le château fut la possession de la famille des comtes de Luxembourg-LignyPropriétés du marquis de Nesle au XVIIIe siècle, le donjon où Jeanne d'Arc avait été retenue captive ainsi qu'une partie des remparts restés debout passent à un particulier après la Révolution, lequel fait démanteler ce qui reste du château.

L'église Sainte-Jeanne-d'Arc de Beaurevoir, est construite sur l'emplacement de la chapelle du château. A environ 500m de l'ancienne forteresse, une tour de garde pour surveiller les abords du château, est encore visible aujourd’hui au milieu des champs. Cette tour est devenue depuis longtemps un moulin à vent. Le nom de Moulin de pierres qui lui est donné est devenu un lieu-dit. On l’appelle aussi parfois, improprement, la Tour Jeanne d’Arc mais Jeanne est emprisonnée dans le donjon du château, jamais dans cette tour.

Fin de cette première étape de cette Route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 1 de la route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive".

Jeanne d'Arc, resta prisonnière au château de Beaurevoir du 10 juillet au 9 novembre 1430. Elle fut transférée ensuite à Arras (165 km). Suivez son parcours, via A26 (le plus rapide). Après avoir gardé captive Jeanne d'Arc durant quelque temps, Arras fut le théâtre en 1435 du traité de paix de la guerre de Cent Ans. 

Vérité ou légende Jeanne d’Arc «engeôlée» au collège Saint-JosephDans les sous-sols du collège, où plus exactement dans les fondations du bâtiment, au deuxième niveau, à l’angle de la place de la Madeleine et de la rue de la Gouvernance, quelques privilégiés ont pu descendre pour voir la geôle où l’on suppose que fut enfermée Jeanne d’Arc prisonnière, lors de son passage à Arras. Il demeure plus plausible, pour la majorité d’historiens que Jeanne d'Arc fut incarcérée au château carré de Bellmotte en terres immercuriennes. Ce serait à Arras qu’elle aurait refusé pour la première fois de vêtir les habits de femme qu’on lui tendait.

L'histoire d'Arras vous transportera au fil de vos visites vers une réalité historique qui est fortement présente. Aujourd'hui, Arras est une ville touristique Statue de jeanne d arc ecole saint joseph routes touristiques du pas de calais guide du tourisme du nord pas de calaisappréciée des visiteurs en raison de son très riche patrimoine architectural. Classée Ville d'Art et d'Histoire, elle fait également partie du Réseau des sites majeurs de Vauban. Arras est célèbre pour ses deux magnifiques places pavées. Autre édifice qui mérite votre attention, l'ancienne abbaye bénédictine Saint-Vaast dont les origines remontent au VIIe siècle. 

D'Arras, on mena Jeanne d'Arc à Drugy dans le département de la Somme, en passant par Avesnes-le-Comte, via les D59 et D68, Lucheux, via les D75 et D5 (198 km). La cité médiévale de Lucheux demeure la seule commune en Picardie conservant les 3 monuments symbolisant le patrimoine Français : le château fort construit entre le XIIe et le XIVe siècle, l'église romane présentant des chapiteaux historiés et le beffroi-porche du XIVe siècle, reconnu par l'UNESCO en 2005.

Le Beffroi de Lucheux est riche en légende: en 1430, Jeanne d'Arc y aurait été enfermée une nuit, lors de sa détention par Jean de Luxembourg, alors seigneur de Lucheux, avant d'être emmenée à Rouen. En réalité, si elle a pu être auditionnée au sein du beffroi, elle a du être enfermée au château, le beffroi n'ayant jamais contenu de cachot. Au pied du beffroi, une plaque, apposée en 1930, commémore le passage de Jeanne d'Arc à Lucheux. En revanche, Louis XI a bien visité le beffroi et c'est dans la salle de l'échevinage qui'il a signé l'Ordonnance instituant la Poste Royale le 19 juin 1464.

Le château fort de Lucheux du XIe - XVIe siècle à été bâtie par les Comtes de Saint Pol, cette importante place fortifiée protégea la frontière Picarde pendant près de V siècles. L'église Saint-Léger du XIIe siècle, est l’une des rares églises de la Somme à conserver un chœur roman orné de chapiteaux sculptés et historiés. On y remarque également les toutes premières croisées d'ogives de Picardie.

La D925, vous emmenera au château de Drugy (238 km). Jeanne d'Arc, lors de son chemin de croix, s'arrêta dans plusieurs communes de Picardie, dont Drugy. En septembre 1430, Jeanne d'Arc fut enfermée dans le château. La salle où elle fut détenue est toujours visiblePendant qu'elle était au château de Drugy, les dames de Saint-Riquier allèrent la visiter dans sa prison.

Prendre la direction d'Abbevillevia la D925 (247 km). Continuer votre périple "sur les traces de Jeanne d'Arc captive" en direction du Crotoy, via les D40 et D940 (270 km) où Jeanne d'Arc fut conduite et incarcérée dans la forteresse du Crotoy du 21 novembre jusqu’au 20 décembre 1430.

Appréciée pour son patrimoine architectural et historique, Le Crotoy attire de nombreux visiteurs séduits par les charmes naturels de la cité et son architecture unique. L’histoire du Crotoy est particulièrement riche, et marquée par la guerre de Cent Ans, débutée en 1337, durant laquelle la commune fut alternativement sous domination anglaise et française. En vous baladant dans la commune du Crotoyvous pourrez admirer les vestiges des anciens remparts de la forteresse du XIIe siècle. 

Fin de cette deuxième étape de cette Route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 2 de la route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive".

Il est temps de filer vers Saint-Valery-sur-Somme, via la D940 (286 km). A Saint-Valery après avoir traversé la baie de Somme, Jeanne d’Arc et les anglais passèrent par la porte médiévale nommée "porte du Haut" et désormais "porte Jeanne d’Arc". Ces deux tours rondes et massives encadrant la Saint valery sur somme les tours guillaume et la porte du haut routes touristique de la somme guide du tourisme de picardieporte sont datées du XIe siècle. L’ensemble comporte désormais une plaque indiquant le passage de Jeanne d’Arc à Saint-Valery-sur-Somme.

Station balnéaire de la baie de Somme, Saint-Valery-sur-Somme est également une charmante cité médiévale. La ville haute et son patrimoine ancien qui surplombe la baie, les ruelles fleuries, le port de plaisance et de pêche et la jolie digue-promenade bordée de villas en font une étape riche en découverte. Du haut des remparts profitez du panorama imprenable sur la baie de Somme... 

Poursuivre en direction d'Eu, via la D940 (309 km). Entre Baie de Somme et Côte d’Albâtre, la ville d’Eu, située au cœur de la Vallée de la Bresle, mérite plus qu’un simple détour. Site archéologique et monuments historiques, la cité royale surprend par son patrimoine. Forte de cette son histoire, Eu offre un patrimoine exceptionnel la plaçant juste après Rouen et Le Havre dans la diversité et la richesse de ses monuments. 

Ne quittons pas cette ville d'Eu, sans jeter un dernier coup d'œil sur la cité du moyen âge et sur les souvenirs du temps qu'elle offre encore à votre curiosité. De son ancienne splendeur, il ne reste plus que la magnifique collégiale de Saint-Laurent, avec sa crypte funèbre, véritable église souterraine du XIIe siècle. En dehors de cette ancienne collégiale, aujourd'hui église paroissiale, on ne retrouve que bien peu de vestiges de monuments contemporains de Jeanne d'Arc.

Fin de cette troisième étape de cette Route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 3 de la route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive".

La prochaine étape de votre parcours sera donc Dieppe, via la D925 (343 km) . La ville de Dieppe, qui était si florissante encore au temps de Charles VI, et dont les marins s'étaient illustrés sur toutes les mers, était tombée dans un état presque misérable sous la domination anglaise. Ses habitants avaient été ruinés à force de tailles et d'impôts.

Chateau d arques la bataille routes touristiques de la seine maritime guide du tourisme de haute normandieLe patrimoine architectural de Dieppe, "ville d'art et d'histoire" permet d'en apprendre un peu plus sur l'histoire de cette cité pleine de charme. Pour avoir une première vue d'ensemble de la beauté des lieux, rendez-vous au château fort du XIVe siècle situé sur les hauteurs. Depuis l'esplanade, très beau point de vue panoramique sur les toits de la Dieppe et la plage de galets. En plein cœur de Dieppe, la pittoresque place du Puits Salé marque le lieu où l'eau de mer venait autrefois se mélanger à l'eau douce du puits lors de la marée montante.

Quittez Dieppe, pour le château d'Arques, via la D154E (351 km). Situé sur un éperon rocheux qui domine Arques-la-Bataille, le château fut vraisemblablement construit entre 1040 et 1045 à partir des arches d’un vieux pont datant du VIIe siècle, par Guillaume d’Arques, l’oncle de Guillaume le Conquérant. Jeanne d'Arc séjourna en 1431 dans le château d'Arques, la citadelle fut définitivement reprise par le roi de France Charles VII en 1449

Pour finir cette escapade, direction Rouen, via la D154 et A28 (414 km). Comme nous le savons, Jeanne d’Arc, surnommée "la pucelle d’Orléans", sera jugée à Rouen pour hérésie et sera brûlée le 30 mai 1431. Visitez donc ces derniers vestiges de la ville du moyen âge, ces vieux murs qui ont vu passer Jeanne d'Arc, et essayons de suivre maintenant la glorieuse captive dans les dernières stations de son douloureux calvaire. 

Plusieurs bâtiments de Rouen permettent de retracer l'histoire de Jeanne, depuis la tour Jeanne d'Arc, ancien donjon du château où s'est déroulé son procès, jusqu'à la place du Vieux Marché où elle fut brûlée vive en 1431. Une grande croix indique d'ailleurs l'emplacement du bûcher. Au centre de cette place, l'église Sainte-Jeanne-d'Arc abrite de remarquables vitraux du XVIe siècle provenant de l'ancienne église Saint-Vincent. Pour revivre toute son histoire, l'Historial Jeanne d'Arc, installé dans le palais archiépiscopal, propose un parcours scénographique très intéressant.

Montez jusqu'au panorama de la côte Sainte-Catherine, vous pourrez admirer la ville blottie autour de son fleuve, enserrée dans un écrin de collines verdoyantes.

Fin de cette quatrième étape de cette Route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 4 de la route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive".

Carnet pratique de la route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Activités et Festivités

  • Compiègne
  1. Château de Compiègne : Bâti par Louis XV et Louis XVI, réaménagé sous Napoléon Ier puis Napoléon III, le château de Compiègne fut un haut-lieu de la vie de cour et de l'exercice du pouvoir. Site internet
  2. Musée du cloître Saint-Corneille : Situé dans le cloître de l'ancienne abbaye Saint-Corneille, cet espace présente un ensemble de sculptures religieuses d'époques médiévale et Renaissance issues des collections du Musée Antoine Vivenel. Site internet
  3. Visite du musée de la figurine (Hôtel de Ville)
  4. Visite du musée de la voiture (Palais de Compiègne)
  5. Visite du Mémorial de l'internement et de la déportation (Camp de Royallieu)
  • Beaulieu-les-Fontaines
  1. Une association est née pour défendre le patrimoine de la commune où Jeanne d’arc aurait été emprisonnée. 
  2. Un partenariat entre l’Office de l’Agglomération de la région de Compiègne et la commune de Beaulieu-les-Fontaines a été noué afin de proposer un nouveau parcours touristique sur Jeanne d’Arc, qui fut emprisonnée au village durant un mois, en 1430, après sa capture à Compiègne. Tél. 03 44 40 03 76 pour le parcours touristique ; 06 11 99 44 51 pour les visites simples.
  3. On peut  visiter le sanctuaire de Sainte Jeanne d’Arc et son cachot de préférence sur Rendez-vous. S'adresser au café "Le Beau-Lieu", au 6 Grand'Place à Beaulieu-les-Fontaines ou en téléphonant au : 06 11 99 44 51, au 06 64 50 58 54 ou au 03 44 43 42 97
  • Eu
  1. Le château-musée Louis-Philippe. Site internet
  2. La chapelle du Collège et ses expositions temporaires.
  3. Le musée Traditions Verrières : l'histoire du verre.
  4. Le site archéologique du bois l'Abbé.
  5. Visite d'une ferme : élevage et présentation d'animaux d'ornement.
  • Dieppe
  1. La Cité de la Mer : Espace muséographique, scientifique et technique autour de la mer, de la pêche, de la technologie embarquée, aquariums.
  2. Château-musée de Dieppe : La forteresse de grés et silex reconstruite sur la falaise Ouest au XVème siècle abrite les collections du musée : marines, ivoires sculptées par les artisans dieppois depuis le XVIème siècle, peintures de Boudin, Lebourg, Pissaro, estampes de Braque.
  • Rouen
  1. L'historial Jeanne d'Arc : Si Rouen garde dans ses pierres et sa toponymie le souvenir de Jeanne d'Arc, il lui manquait un lieu pour retracer son histoire et être à la hauteur de l'héroïne et de sa légende : ouvert en 2015, l'Historial Jeanne d'Arc comble cette absence et offre aux visiteurs une rencontre saisissante et originale avec cette figure emblématique de l'histoire de France. Visites guidées thématiques, ateliers pour les enfants, expositions, contes, concerts et autres conférences sont ainsi proposés tout au long de l’année. Accès et contact : Historial Jeanne d’Arc -7 rue Saint-Romain – 76000 Rouen- 02 35 52 48 00 - Site internet
  2. L’Office de Tourisme propose désormais à ses visiteurs une balade audio-guidée dans les rues de Rouen retraçant le martyre de Jeanne d’Arc. Depuis l’Office de Tourisme jusqu’à la Place du Vieux Marché, la visite présente l’ensemble des places et des monuments de la capitale de Normandie autour de ce personnage historique emblématique.

Pour allez plus loin à lire : 

  • Jeanne d'Arc, vérités et légendes, par Colette Beaune, éd Tempus-Perrin.
  • "Jeanne d’Arc, histoire et dictionnaire" Par Philippe Contamine, Olivier Bouzy et Xavier Hélary - Collection Bouquins, Robert Laffont. Pour connaître la vie de Jeanne d’Arc par la biographie et les entrées nominales d’un dictionnaire entièrement consacré à sa vie et aux thématiques qu’elle symbolise.
  • "Jeanne d’Arc" - Joseph Delteil - Editions Grasset - Ce livre nous donne à voir Jeanne en toute humanité. Joseph Delteil, profondément chrétien, ne montre pas l’héroïne comme une sainte mais comme un femme au destin unique, à la fois forte et fragile. Texte magnifique. Prix Fémina en 1925.

Plus d'information :

Pour vous rendre sur la route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive"

Peu nuageux

Compiègne

9 °C Peu nuageux

Min: 7 °C | Max: 11 °C | Vent: 11 kmh 156°

Le saviez-vous ?

Une pauvre bergère. Rien de plus faux : Jeanne est issue de la paysannerie aisée, son père est laboureur, il a été doyen du village (le maire), il possède des terres, une charrue, des animaux, une maison en pierre de quatre pièces et Jeanne dispose de son propre lit, une exception pour l'époque. Il lui est peut-être arrivé de garder le troupeau du village, mais avant ses 7 ans et avec les enfants du bourg, comme le voulait la coutume.

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de l'Oise

Préparez vos vacances sur la route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "sur les traces de Jeanne d'Arc captive" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 13/08/2021