Les routes touristiques en France

Route des Châteaux Livradois-Forez (Puy-de-Dôme)

Le Circuit "Livradois-Forez" de la Route historique des Châteaux de l'Auvergne dans le Puy-de-Dôme

Cette itinéraire touristique situé à l’est de l’Auvergne, dans le Livradois-Forez, vous emmenera dans de magnifiques centres historiques qui méritent votre visite  et plus largement de la vallée de la Dore avec Thiers et Ambert. Il comblera les amoureux de nature que vous êtes : lacs, volcans, vallées, forêts, étangs, faune et flore exceptionnelles... 

Votre escapade de vacances vous emmenera visiter des demeures de type forteresse à celles de style renaissance ou du siècle des Lumières, les sites et édifices historiques sont éclectiques pour le bonheur du visiteur sur cette route touristique en Puy-de-Dôme. Ces châteaux, répartis sur le départements permet de mieux connaître l'histoire du Puy-de-Dôme.

En empruntant les routes de ce circuit de très beaux paysages s’offrent à vous. La vallée de la Dore, les monts du Forez et les monts du Livradois en premier plan. La Chaînes des Puys, le Sancy et les Alpes en arrière-plan. Bonne route des Châteaux d'Auvergne, vers des sites enchanteurs comme le château de Busséol, rare exemple de l'architecture d'époque romane, château-fort construit en 1170 dominant la Limagne, fief des comtes d'Auvergne et domaine royal le plus historique de la province.

Ces monuments historiques sur la Route historique des Châteaux d'Auvergne ont su s'adapter au fil du temps en améliorant sans cesse la qualité et l'organisation de leurs visite. Leur visite vous permettra de mieux connaître le patrimoine et l'histoire du Puy-de-Dôme...

Votre itinéraire et visites sur le Circuit "Livradois-Forez" de la Route historique des Châteaux de l'Auvergne dans le Puy-de-Dôme

Chateau de busseol route historique des chateau d auvergne guide du tourisme du haute loireChâteau de Busséol (63270)

Le château de Busséol est un exemple d’architecture romane, fondé sur les restes d’un édifice romain, au nord de Vic-le-Comte, à 20kms à l'est de Clermont-Ferrand. Le château de Busséol est mentionné dès le XIIe siècle. Il fut en effet construit en 1170 sur les restes encore visibles d'un castrum gallo-romain du IIe siècle, sur un dyke volcanique dominant la Limagne, à 700 m d'altitude.

Dès la préhistoire, Busséol est un lieu de vie dont on a retrouvé des traces au pied du Saint-André ; déjà coulait l'eau de la source aujourd'hui connue sous le nom de Sainte-Marguerite. Les Romains construisent un temple en haut du mont qui portera leur nom, le Saint-Romain. On retrouve un écho du bois d'éole : bois soumis au vent tourbillonnant d'ouest, nord-ouest dans les grimoires de l'église d'Auvergne.

Rare exemple de l'architecture d'époque romane, le château de Busséol a conservé ce caractère militaire qui lui permit de résister au siège de Philippe-Auguste en 1215, aux assauts des soldats du Prince noir pendant la guerre de Cent Ans, ainsi qu'à l'attaque du duc de La Rochefoucauld, chef des Ligueurs en 1595.

Ce Château-fort de Busséol appartint successivement, dès l'origine, à des personnages illustres : les Comtes d'Auvergne, le Pape Alexandre III, Jean Stuart Prince d'Ecosse, Blanche de Clermont petite-fille de Saint-Louis... et releva du domaine royal par Catherine de Médicis, reine de France, Comtesse d'Auvergne qui y séjourna avec son fils Charles IX en 1566 lors de leur voyage en Auvergne. Henri III, la reine Margot, Charles d'Angoulême, fils de Charles IX, Louis XIII (héritier de la reine Margot), Louis XIV qui cède le château à Gilbert Simon de Frédeville. Il est ainsi considéré comme le plus historique de la Province.

Puis en 1789, le château de Busséol devient propriété de Jean-Baptiste de Mascon. Épargné par Richelieu, il fut habité jusqu'à la Révolution. Le château redevient habité dans le courant du XIXe siècle, avec la famille du marquis de Vichy. En 1880, Ludovic Le Groing de la Romagère (époux de la nièce du marquis de Vichy) La forteresse de Busséol comporte notamment un logis et une chapelle castrale qu'encadrent deux tours cylindriques.

D’allure militaire avec son donjon et ses murs épais, le château de Busséol cache à l’intérieur de véritables trésors. Une pendule fait clic-clac dans le salon, elle est remontée tous les jours depuis le séjour de Catherine de Médicis, la propriétaire des lieux en 1566. La cheminée est unique au monde : elle est de forme arrondie et l’âtre est haut. Le bois y était disposé à la verticale, en forme de bûcher pour plus de chaleur. La chambre royale est feutrée, et permet un voyage dans le temps très réaliste.

Le point fort de la visite du château de Busséol lors de votre escapade sur ce circuit "de Limagne" de la Route des châteaux d' Auvergne : du chemin de ronde on découvre un vaste panorama des Monts du Sancy au Livradois-Forez. Il faut monter, sur les toits, pour accéder au chemin de ronde et découvrir le jardin suspendu dit "des Croisades" où poussent  plantes, fleurs et arbustes cultivés au Moyen Âge.

Un lieu insolite pour un jardin qui permettait aux gentes dames de prendre l’air même en temps de guerre, sans sortir du château. On y hume les plantes, mais on y admire aussi le fantastique panorama sur les vallons auvergnats. Décoration intérieure évoquant le Moyen Âge. Présentation d'une magnifique cheminée romane à foyer cylindrique, unique dans un château en France.

Abandonnée durant la Révolution Française, cette solide forteresse, envahie par la végétation, fut sauvée en 1966, par ses propriétaires actuels. Meublée et habitée, elle est ainsi redevenue une demeure accueillante ouverte aux visiteurs. Non loin de Busséol se trouve le village de Laps qui aurait été construit autour d'un château fort dont il ne reste qu'un mur et l'entrée des souterrains.

Château de La Barge (63120)

Situé dans la commune de Courpière, elle est adhérente du parc naturel régional Livradois-Forez. Le centre ville est situé à environ 4 km de Néronde-sur-Dore, et à 10 km de Thiers. Cet ensemble du Château de La Barge, témoin d'une organisation de vie en autarcie, aboutie au XVIIIème et préservée depuis, se décline en plusieurs temps.

L'histoire du Château de La Barge est évoquée de 1190 jusqu'en 1711 avec la présence de la Famille de La Barge, puis jusqu'au XVIIIème siècle avec les Montmorin et leurs efforts de joindre l'utile à l'agréable jusqu'à une bonne autonomie du Domaine dans l'environnement d'un parc dessiné. Les archives attestent d’un seigneur de la Barge dès 1190.

Chateau de la barge route historique des chateau d auvergne guide du tourisme du haute loireConstruit à proximité d’un gué sur la rivière de Dore desservant un ancien cheminement (voie romaine), le château de la Barge porte le nom de son affectation première. Les voyageurs ou les riverains trouvaient à cet endroit des «barges» ou barques qui leur permettaient de passer l’eau, l’endroit étant surveillé et gardé par le château. C'est donc à cet endroit que l'on faisait passer la Dore aux voyageurs de la via Agrippa.

La forteresse de la Barge d'origine a été construite aux XIIe et XIIIe siècles, puis transformée au XVIe siècle en belle demeure à laquelle sont ajoutés des jardins en terrasses, dessinés par Le Nôtre, et une chapelle au XVIIIe siècle, dont les vitraux ont été récemment restaurés. Possession des de La Barge, le château passe en 1652 aux Cordeboeuf de Beauverger-Montgon.

Le château de la Barge est une construction rectangulaire entourée de douves et flanquée de quatre tours d’angle. Plusieurs autres tours reliées entre elles par les murs d’une enceinte, ainsi qu’un pont-levis servirent à sa protection. A une quarantaine de mètres au Sud, dans la direction de Courpière, trois tours accolées formaient un passage étroit protégeant l’accès au pont-levis. L’une d’elles, plus tard transformée en colombier, subsiste.

A la veille de la Révolution, c'est le père de Pauline de Montmorin, égérie de Châteaubriant, qui en était propriétaire. Les quatre tours ont gardé leur toit d'origine. La colonnade soutenant le balcon orné de balustres date de la Renaissance. Les douves emplies d'eau sont toujours visibles

Classé aux Monuments historiques, ce château de la Barge est placé au coeur d'un décor champêtre proche d'une voie romaine et d'un gué sur la Dore. Il a conservé une partie de ses douves d'origine et ses terrasses datant de la Renaissance l'habillent sur trois côtés à hauteur du premier étage et conduisent à une chapelle éclairée par une suite de vitraux remarquables.

A visiter lors de votre passage sur cette Route historique des châteaux d'Auvergne : le site entouré de plusieurs jardins agrémentés de ci de là, accrochés sur les végétaux plus de 80 messages variés sur les jardins. Atelier du Jardinier. Chapelle et ses vitraux du XVIème. L'intérieur du château ne se visite pas.

Plus d'information : Château de La Barge - 63120 Courpière -  04 73 53 14 51 -  montmorinlabarge@sfr.fr

Château Les Martinanches

Niché au cœur du Parc naturel du Livradois-Forezau fond d’un vallon dans un parc entouré de douves, ce château, du XIe siècle, apporte une douceur qui surprend et séduit. Le château fut construit en 1070 par une grande famille d'origine aveyronnaise, la famille des Comptours d'Apachon. Il fut édifié sur l'ancienne voie romaine qui allait du Puy à Clermont-Ferrand. Pendant l'occupation romaine, le site abritait une station d'octroi. Le guerrier romain chargé de faire payer cet octroi s'appelait Martinus, d'où le nom de "Martinanches" par la suite. Le château du XIème siècle était un véritable château-fort : en effet, il servait de dépôt pour les fiefs de Boissonnelle, Montboissier et Mauzun. 

Le château Les Martinanches fut surtout remanié à la fin du XVème siècle lorsque la famille Comptours d'Apchon s'installa en Auvergne , il prit alors son rôle de "Demeure Seigneuriale".  Entièrement meublé Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI et Empire. Les pièces de réception se composent d'un salon voûté avec une cheminée monumentale et d'une salle à manger. Plafonds à la française, porcelaines de la Compagnie des Indes, faïences des Tuileries, multiples pièces de mobilier, souvenir d'Alexandre de Riberolles, Président de la Cour des Comptes, Grand Chancelier de la légion d'honneur.

Le château peut aussi vous accueillir en chambre d'hôte, pour une nuit ou plus. Les chambres ont su garder leur authenticité, leur côté romantique et mystérieux qui séduit. Leurs Logis abbatial de thiers le moutier route historique des chateau d auvergne guide du tourisme du haute loirechambres décorées avec raffinement sont dédiées à la Comtesse de Ségur et offrent un grand confort, du calme, du repos, dans un écrin d'authenticité et de romantisme.

Plus d'information : Le Château des Martinanches - 63520 Saint Dier d'Auvergne Tel/Fax : +33 (0)4 73 70 81 98 -  info@chateau-des-martinanches.com - Site internet

Logis abbatial de Thiers le Moutier (63300)

L’abbaye du Moutier est une ancienne abbaye bénédictine, située à Thiers. Elle fut fondée au XIe siècle, sur la rive de la Durolle, au pied d'un éperon rocheux sur lequel fut fondée la cité médiévale de Thiers. Elle fut inscrite aux Monuments Historiques en 2006. Autrefois, l'abbaye était rattachée à l'église Saint-Symphorien située à quelques mètres.

L'abbaye etait un édifice important au XIIe siècle, réduit aujourd'hui aux travées de la nef et des bas-côtés, le reste étant en ruine par suite de la chute d'un clocher qui occupait la croisée et d'inondations en 1701 de la capricieuse Durolle. En 1011, l'abbaye passe sous le contrôle de l'Abbaye de Cluny.

Au XIXe siècle, la construction d'un choeur à l'emplacement de cette croisée laisse de côté le reste. La nef se terminait par une abside circulaire et deux absidioles. Au sud du choeur se trouve une chapelle du XIVe siècle. Les piliers ouest de la croisée ont été refaits au XVIe siècle. La façade ouest conserve une tour dont les deux étages ont été refaits, l'un au XIIIe, l'autre au XIXe siècle.

De son passé prestigieux il ne reste que l'église romane de Saint Symphorien et fortifiée Logis Abbatial avec ses dépendances, restaurée à la fin du XVIIIème siècle. Le Logis dispose d'une élégante décoration intérieure Louis XVI. Beau décor et mobilier du XVIII ème siècle. Jardin clos classique. Membre de la fédération des sites clunisiens et de la route historique des châteaux d'Auvergne.

Située dans un écrin de verdure, l’Orangerie, Centre d’Initiation et de Sensibilisation à l’Environnement, véritable oasis de tranquillité, nous invite à une promenade éducative dans une grande serre paysagère. Au fil de la déambulation, le visiteur pourra découvrir les plantes exotiques qui occupent un espace important : bacs en bois, murs végétaux, bassin : véritable écosystème en miniature avec ses plantes aquatiques, poissons rouges et autres tortues d’eau.

La visite pourra se prolonger dans le parc d’inspiration romantique, où différentes essences côtoient des massifs fleuris. Des expositions temporaires complètent ce voyage au centre de la nature.

Plus d'information : Logis abbatial de Thiers le Moutier (63300) - Rue du Moutier 63300 Thiers - 04 73 80 27 31 - abbayedumoutier@hotmail.fr

Château de Mons (63220)

Situé entre les communes de Ambert et La Chaise-Dieu, le château de Mons surplombe la commune d'Arlanc. Cette bâtisse de style italien a été construite au XVIIIe siècle sur les bases d'un fort daté de 1300. En ouvrant le site au public en 2008, Philippe Hugot a décidé d'exposer une partie de sa collection d'estampes et de lier à la visite à la fois pédagogie autour de la gravure, de l'architecture, de l'histoire de France et des jardins.

La galerie des Perspectives, unique en France, propose notamment une collection de 140 vues d'optique visibles avec un zograscope, drôle d'appareil, certes, mais néanmoins très pratique. Le château de Mons fait partie des réseaux de la Demeure Historique, de la route des Châteaux d'Auvergne, de la route des Métiers et des jardins du Massif Central.

Chateau de montmorin route historique des chateau d auvergne guide du tourisme du haute loirePartez lors de votre parcours sur cette route historique à la découverte de ce lieux historique d'Arlanc : le Château de Mons. Culminant sur les hauteurs de la ville, le propriétaire vous entraînera dans sa demeure et vous en livrera tous ses secrets : ses étapes de construction, sa collection d'estampes. La visite du château de Mons, XIe-XVIIe-XIXe, assurée par le propriétaire vous entraîne dans un voyage à travers l’Histoire de France : évolution architecturale, personnages importants, époque 19-45, celle des jardins et de l’histoire locale.

La vaste collection d’images imprimées du XVe au XXe siècle est aussi l’occasion de découvrir le monde des estampes :art, caricatures, bandes dessinées. Fabrique d’estampes possibles durant la visite sur papier Richard de Bas, sur demande ou lors de la programmation "Bulle de Mômes" du Pays d'Arlanc ou des "Rendez-vous du Patrimoine de Pays" du pays d'Ambert.

Visualisation de vues d’optique avec un zograscope et une boite d'optique, pré-cinéma. Pour tous âges. Et surtout, le propriétaire du château de Mons vous présente sa collection d’estampes sous une forme pédagogique, simple et enrichissante : vous découvrirez sur cinq siècles cet extraordinaire et unique moyen de diffusion de la culture, de la connaissance et de l’esthétique au profit de toutes les couches de la société.

Plus d'information : Château de mons - 63220 Arlanc - Téléphone : 04-73-95-78-55 - hugotphilippe@orange.fr - Site internet

Château de Montmorin (63160)

Les vestiges du château de Montmorin sont situés sur la commune de Montmorin, à 3 kilomètres au sud-est de Billom. Sa position lui permet d'offrir, à partir du chemin de ronde, un vaste panorama s'étendant des monts Dôme à l'ouest aux monts du Forez à l'est. Le château de Montmorin est un ancien château fort du XIIe siècle remanié par la suite. L'ensemble des ruines fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques par arrêté du 31 décembre 1985.

Le château est le berceau de la famille de Montmorin, une des plus puissantes familles de la noblesse auvergnate. Campé sur une butte au sud est de Billom. Important ensemble défensif des XIIème et XIIlème siècles dont la première enceinte a été restaurée. Plusieurs salles ont été aménagées en musée et présentent une collection d'armes, d'outils de vieux métiers et d’objets de la vie domestique, vestige des arts et traditions populaires d'Auvergne.

La porte fortifiée encadrée de ses deux tours et surmontée de mâchicoulis est particulièrement intéressante lors de votre visite. Dans la tour de gauche, on remarque le poste de veille avec sa cheminée. Le corps de garde adossé à la courtine est ouvert à la visite. Il présente dans quatre salles, de riches collections d'armes et mobilier du Xlllème au XVIIIème siècles.

La salle commune est le reflet de la vie auvergnate. Sont présentés également les résultats des fouilles archéologiques effectuées sur le site. Le corps de garde adossé à la courtine est ouvert à la visite. Il présente dans quatre salles, de riches collections d'armes et mobilier du Xlllème au XVIIIème siècle. Du chemin de ronde l'on peut admirer l'exceptionnel panorama qui s'étend de la Chaîne des Puys jusqu'aux monts du Forez.

Le château de Montmorin vous accueille pour des visites qui vous feront voyager à travers son histoire du XIIIe siècle à nos jours. Au travers du musée Henri Delaire, les collections vous feront découvrir la vie dans un château médiéval, mais aussi les outils des artisans ou encore les objets paysans du XIXe siècle. Vous pourrez aussi suivre les travaux actuels de restauration menés par l'association des Amis du château de Montmorin. Mise en valeur des enceintes extérieures regroupant l'église.

Plus d'information : Château de Montmorin - 63160 Montmorin - Téléphone : 04 73 68 30 94 - 07.67.67.51.77 / 06.59.12.27.27 - guide@chateau-de-montmorin.fr - Site internet

Château de Ravel (63190)

La commune de Ravel, dont le centre bourg est situé au pied d'une colline qui accueille le château médiéval de Ravel trouve à l'ouest la riche plaine de la Limagne et se situe sur le territoire du parc naturel régional Livradois-Forez, qui s'étend à l'est. La commune se trouve à 5 km au sud de Lezoux et à 8 km au nord-nord-est de Billom.

Chateau de ravel route historique des chateau d auvergne guide du tourisme du haute loireLe village de Ravel était surtout connu il y a encore quelques années pour ses mines de pierre et son célèbre carrelage de Ravel. On y trouve deux châteaux, le château de Ravel et, sur l'autre versant, le château de Codignat situé sur la commune voisine de Bort-l'Étang, qui était à l'origine une tour de guet du château de Ravel.

À quelques kilomètres de Thiers se cache ce bel édifice auvergnat. Ancienne forteresse royale du XIIe siècle, réaménagé sans destruction au XVIIIe siècle, au jardin dessiné par André Le Nôtre, il a été l'hôte du tournage du film Les Choristes, l'été 2003. En juin 2016 il est la proie des flammes dans un incendie qui détruit 400 m2 du château. Selon les propriétaires du lieu, dans l'incendie "aucun des décors fondamentaux n'a disparu".

Le château de Ravel comporte une partie médiévale, le donjon du XIIIe siècle, cinq tours anciennes, dont une octogonale, et, à l'intérieur, la Salle des États, d'architecture gothique, ornée de 49 emblèmes héraldiques qui remontent au XIIIe siècle est l'une des plus anciennes frises héraldiques de France. La chapelle est elle aussi gothique; les écuries datent du XVIIe siècle.

La transformation en demeure seigneuriale classique au XVIIIe siècle a respecté l'ossature gothique et la grande façade sur cour s'appuie sur les tours médiévales. La galerie d'entrée, l'escalier et la salle à manger au rez-de-chaussée, la grande galerie et le salon de musique au premier étage sont des pièces d'ordonnance classique.

Le château, la chapelle, les terrasses avec leur mur de soutènement et le petit parc ont été classés MH le 20 mai 1958. L'imposante terrasse dessinée par Le Nôtre, domine la plaine de la Limagne et le panorama permet de découvrir la chaîne des Dômes et des monts Dore. Les jardins ont été inscrits au Pré-inventaire des Jardins remarquables : ils comportent la terrasse en terre-plein, l'escalier indépendant, le petit parc avec son allée et son bassin, et le jardin potager.

Plus d'information : Château de Ravel - 63190 Ravel (près de Thiers) - Tél/fax: 04 73 62 95 15 - achkar.charriere@gmail.com - Site internet

Château de Vollore (63120)

Chateau de vollore route historique des chateau d auvergne guide du tourisme du haute loireLe château de Vollore est situé à Vollore-Ville, le château se trouve à l'extrémité occidentale du bourg de Vollore-Ville ; il en est séparé par son parc. La partie la plus ancienne en est un donjon construit au XIIe siècle ; l'édifice actuel a pour l'essentiel été construit par la famille de Montmorin au XVIIe siècle.

En l'an 35 av. J.-C., la voie romaine traversant l'Auvergne-Rhône-Alpes passait par Vollore, point stratégique entre Arvernes et Ségusiaves (vestiges de la voie romaine, borne milliaire). À l'époque mérovingienne, Vollore fut une place importante. Son château était réputé imprenable et ne dut sa reddition qu'au traître Procule. Vollore est connu dans l'Histoire d'Auvergne depuis le VIe siècle lorsque Thierry, le fils de Clovis, vint assiéger la place en 532.

La seigneurie de Vollore, branche de "la maison de Thiers", est rattachée au comté de Forez où elle reste jusqu'au XVIe siècle. Elle se composait des terres seigneuriales, du bourg, de la forteresse de Montguerlhe, des fiefs de Bonnevie, La Barge, Pognat et Vaux. Du XVe au XVIe l'histoire de Vollore connaît une période sombre. La peste fait de nombreuses victimes, les habitants se placent sous la protection de saint Roch.

En 1535 ils érigent la croix gothique puis rénovent l'église Saint-Maurice dans le style gothique. Dans la même famille depuis plus de 2 siècles, Vollore est aujourd'hui la demeure vivante en Auvergne des descendants du Général de La Fayette, où le respect du passé sait s'accommoder du confort et des exigences de la vie moderne.

Dans un site exceptionnel, jouissant d’un panorama remarquable sur les Monts d’Auvergne, la Limagne et la Dore, il est entouré d’un parc en terrasses. Panorama et Site remarquable - Joli parc en terrasses - Vastes appartements à la décoration raffinée - Rares collections de souvenirs de la famille de La Fayette et de la Guerre d'Indépendance Américaine. Le chateaux dispose de chambre d'hôte.

Plus d'information : Château de Vollore - Rue du Château, 63120 Vollore-Ville - 04 73 53 71 06 - Site internet

Découvrez les autres circuits de la Route historique des châteaux d'Auvergne

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Pour vous rendre sur le Circuit "Livradois-Forez" de la Route historique des Châteaux de l'Auvergne dans le Puy-de-Dôme

Ciel dégagé

Busséol

7 °C Ciel dégagé

Min: 7 °C | Max: 7 °C | Vent: 8 kmh 0°

Nos coups de coeur sur la Route historique des Châteaux de l'Auvergne dans le Puy-de-Dôme

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique du Puy-de-Dôme

Préparez vos vacances sur la Route historique des Châteaux de l'Auvergne dans le Puy-de-Dôme avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans le Puy-de-Dôme avec nos partenaires

Date de dernière mise à jour : 06/11/2021