Hospices de Beaune - 21

Les Hospices de Beaune en Côte-d'Or

Les Hospices de Beaune ou Hôtel-Dieu de Beaune est un ancien établissement hospitalier du XVe siècle, devenu aujourd'hui musée, situé à Beaune en Côte-d'Or dans la Bourgogne.

Au beau milieu des Côtes de Beaune, ce lieu mythique constitue une étape pleine de promesses pendant vos étapes sur les routes touristiques, les Hospices renferment un musée à la richesse insoupçonnée.

Symbole éloquent du style gothique flamboyant du XVème siècle, les Hospices ou Hôtel-Dieu concentrent toutes les traditions spirituelles, artistiques et vinicoles de la Bourgogne.

Sa fondation par le chancelier des ducs de Bourgogne Nicolas Rolin et son épouse Guigone de Salins remonte à 1443, est achevée en 1457.

Les Hospices de Beaune avec sa toiture en tuile vernissée de Bourgogne, est célèbre, tant par son architecture traditionnelle bourguignonne que par son prestigieux vignoble bourguignon dont la production est vendue aux enchères pour financer son fonctionnement, sous le nom de vente des hospices de Beaune.

En effet, les Hospices de Beaune sont propriétaires d'un domaine viticole bourguignon grâce à des dons et des héritages de riches seigneurs bourguignons du Moyen Âge depuis 1471 et à cinq siècles de gestion du patrimoine.

Il comporte actuellement près de 60 hectares situés notamment dans les côte de Beaune et dans les côte de Nuits dont la plupart des parcelles sont situées dans des zones d'appellation premiers crus et grands crus d'exceptions.

Les quarante-et-une cuvées de prestige obtenues sont vendues depuis 1794 sous forme d'enchères traditionnelles de charité « à la bougie », le troisième dimanche de novembre sous le nom de vente des hospices de Beaune.

Le résultat des ventes, qui se situe entre 1,8 et 5,2 millions d'euros pour les meilleures années ainsi que les dons, est, depuis cinq siècles, consacré entièrement aux fonctionnements charitable et religieux des anciens hospices et des nouvelles institutions hospitalières civiles et laïques.

À cette occasion, les élèves du lycée hôtelier Savoie Léman de Thonon les bains, se chargent du service de plus de 500 convives, depuis 1955.

Préparer votre visite touristique aux Hospices de Beaune

Hospices de beaune la cour de l hotel dieu routes touristiques en cote d or guide du tourisme en bourgogneActif jusque dans les années 1960, classé aux monuments historiques depuis 1862, il est à ce jour un musée de la médecine et expose entre autres le polyptyque Le Jugement dernier de Rogier van der Weyden. il sera sans aucun doute le point d'orgue de votre visite.

La façade extérieure, relativement austère, contraste avec la richesse de la décoration de la cour centrale avec ses toits en tuile vernissée de Bourgogne et celle de l'intérieur de l'édifice.

A votre arrivée, la cour de forme rectangulaire comporte un puits en ferronnerie gothique. Elle donne vue sur les différents bâtiments aux toits en tuiles vernissées (en fait, en terre cuite émaillée), technique probablement originaire d'Europe centrale, mais qui est devenue caractéristique des monuments bourguignons (la grande salle est couverte de simples ardoises).

Ces tuiles ont quatre couleurs (rouge, brun, jaune et vert) formant des motifs d'entrelacs géométriques. Les parties Nord, Est et Ouest comprennent deux étages à galerie, avec colonnettes de pierre au rez-de-chaussée et de bois au premier, permettant le passage à l'abri des sœurs soignantes. De nombreuses lucarnes arborent des décorations sculptées en bois et en ferronnerie.

Parcourez la "salle des pôvres", dite la Grande salle "des Pôvres"» avec ses deux rangées de lits à colonnes et rideaux, les cuisines, la pharmacie et les autres salles abritant les collections de coffres, tapisseries, ... La succession des salles permet de comprendre comment s'ordonnait la vie hospitalière.

De dimensions imposantes, elle est couverte d'une charpente monumentale apparente et peinte, en forme de carène de bateau (inversée). Les poutres traversières sortent de la gueule de dragons multicolores qui évoquent les monstres de l'enfer. De petites têtes sculptées, représentant des caricatures des bourgeois beaunois dont les visages sont accompagnés de tête d'animaux qui symbolisent leurs défauts respectifs, rythment les travées.

Hospices de beaune la toiture routes touristiques en cote d or guide du tourisme en bourgogneLe carrelage comprend le monogramme de Rolin et sa devise : « Seulle * ». Le mot "Seulle" accompagné de l'étoile signifie que sa femme, Guigone de Salins est la seule dame de ses pensées.

La salle est occupée par deux rangées de lits à rideaux bordant les murs Sud et Nord, la place centrale étant réservée aux tables et aux bancs pour les repas. Le mobilier a été reconstitué en 1875 par le gendre de l'architecte Eugène Viollet-le-Duc. Deux patients pouvaient se coucher sur chaque lit. Derrière chaque lit un coffre permettait de ranger les vêtements des malades.

Pousuiver votre visite par la chapelle, elle fait partie intégrante de la salle des « pôvres » et était décorée, à l'origine du polyptyque attribué au peintre flamand Rogier Van der Weyden. Les restes de Guigone de Salins y reposent. Puis continuez vers la salle Sainte-Anne, située à l'ouest, au contact de la salle des «pôvres». Elle ne comprenait que quatre lits.

Suivra la salle Saint-Hugues, voisine de la dernière, elle a été créée en 1645 et comprend quelques lits destinés à des malades plus aisés. Elle est remarquable par ses peintures murales d'Isaac Moillon représentant différents miracles du Christ ainsi que saint Hughes, en évêque et chartreux. Il est aussi représenté sur le retable de l'autel, ressuscitant des enfants morts de la peste. Cette salle de malades a été réaménagée dans son décor du XVIIe siècle.

La salle Saint-Nicolas située au nord-ouest de la cour, elle était destinée aux malades les plus graves et contenait 12 lits. Elle sert actuellement de salle d'exposition sur l'histoire des hospices et de son vignoble. Un pavage de verre permet de voir couler la Bouzaise qui servait à l'évacuation des eaux usées.

Hospices de beaune la cuisine routes touristiques en cote d or guide du tourisme en bourgogneContempler la cuisine dotée d'une vaste cheminée à deux foyers, elle est meublée de différents éléments dont un tourne-broche automatisé datant de 1698, animé par un petit automate en costume traditionnel appelé « Messire Bertrand » qui semble tourner la manivelle en veillant aux activités de la cuisine. La cuisine est aujourd'hui présentée comme elle était au début du XIXe siècle avec son grand fourneau muni de deux robinets d'eau chaude appelés "cols de cygne".

Flaner dans l'apothicairie (pharmacie), elle comprend deux petites pièces avec ses étagères de flacons et de fioles. La première salle présente un mortier en bronze doté d'un arc accroché au pilon permettant d'alléger son poids et ainsi de faciliter le travail des apothicaires lors de la préparation des remèdes. Dans la deuxième salle, les étagères présentent une collection de 130 pots de faïence datés de 1782 dans lesquels étaient conservés les onguents, huiles, pilules et sirops.

La salle Saint-Louis erme la cour à l'est et a été construite en 1661 à l'emplacement d'une grange. Cette pièce contient aussi de beaux coffres gothiques, une fontaine et deux séries de tapisseries du XVIe siècle, dont l'une tissée à Tournai raconte en sept épisodes la parabole du Fils Prodigue et l'autre provenant de Bruxelles évoque l'histoire de Jacob.

Le Polyptyque du Jugement Dernier

Les Hospices de Beaune abritent une œuvre remarquable, peinte au XVe siècle, le polyptyque du Jugement dernier du peintre flamand Rogier Van der Weyden, polyptyque à volets mobiles rectangulaires, composé à l'origine de neuf panneaux de chêne à fil vertical peints, dont six sur les deux faces. Probablement réalisé entre 1446 et 1452, ce retable a d'abord été attribué à Jan van Eyck en 1836 avant d'être attribué à van der Weyden en 1843.

Carnet pratique des Hospices de Beaune

Plus d'information :

Hospices de Beaune - Rue de l'Hôtel-Dieu - 21200, Beaune - Côte d'or, Bourgogne - site web

Dates d'ouverture

  • Le Musée de l'Hôtel-Dieu est ouvert tous les jours de l'année.

Horaires d'ouverture

  • De mars à novembre : de 9h à 18h30 - De novembre à mars : de 9h à 11h30 et de 14h à 17h30 - Le musée reste ouvert une heure encore après la fermeture des portes d’entrée.

Tarifs

  • Tarif : 7,50 €
  • Gratuit pour les moins de 10 ans
  • Gratuit pour les personnes handicapées

Les incontournables de Beaune

  • Découvertes des grands crus
  • Dégustation des produits régionaux
  • Randonnée
  • Découverte de la ville
  • Visites des Monuments et du patrimoine

Beaune office de tourisme : site web

Sites touristiques à visiter près de Beaune

  • Hospices de Beaune (Beaune) : monument religieux
  • Cirque du Bout du Monde : site de grand beauté naturel (15km)
  • Abbaye de la Bussière : jardin remarquable (23km)
  • Chateauneuf-en-Auxois : plus beaux village de France (26km)
  • Parc et jardin du château de Barbirey sur Ouche : jardin remarquable (26km)
  • Chalon-sur-Saone : secteur sauvegardé (26km)
  • Parc et jardins du château de Sully : jardin remarquable (28km)
  • Dijon : secteur sauvegardé (36km)
  • Quetigny : ville fleurie 4* (38km)
  • Château d'Arcelot : jardin remarquable (48km)

 

Consulter nos pages

Pour vous rendre à Beaune

Beaune

Nuageux 16 °C

Nuageux

  • Min: 15 °C
  • Max: 16 °C
  • Vent: 15 kmh 140°

Le saviez-vous ?

Les Hospices de Beaune, devenus aujourd'hui musée, ont été modernisés avec les Hospices civils de Beaune qui emploient à ce jour 700 salariés et financent :

  • Le centre hospitalier Philippe Le Bon de court séjour de Beaune, ouvert en 1971
  • Le Centre Nicolas Rolin de long et moyen séjour
  • Deux structures d'hébergement pour personnes âgées dépendantes : l'Hôtel-Dieu et la Charité

Nos coups de coeur à Beaune

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques de la Côte-d'Or

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Beaune avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 02/01/2018