Route Au fil de l'art et de l'histoire (22)

La Route touristique "Au fil de l'art et de l'histoire" dans les Côtes d'Armor

Remonter le temps de l’époque contemporaine à la Préhistoire, en passant par l'époque gallo-romaine et le moyen age. Cette route touristique au fil de l'art et de l'histoire dans les Côtes d'Armor regorge de merveilles architecturales et de trésors insolites.

Sur ce circuit, l’histoire se lit à travers les mégalithes, les églises, les chapelles, les châteaux, les manoirs dispersés sur le territoire qui invite à un voyage original dans le temps.

Replongez-vous dans l'ambiance du Moyen-Âge en parcourant les ruelles de Dinan, glissez-vous donc dans la peau d’un pèlerin ou d’un prêtre gallo-romain à Corseul et revivez le quotidien du sanctuaire !

Le sanctuaire du Haut-Bécherel, classé au titre des Monuments Historiques depuis 1840, est aujourd’hui le complexe religieux gallo-romain le plus important du Grand Ouest de la France. Le site vous est aujourd’hui dévoilé par le biais d’un parcours d’interprétation didactique et ludique. Accessible aux personnes en situation de handicap. 

Un parcours touristique d'une distance de 130 km, vous donnant la possibilité de marcher sur les traces des premiers hommes, de pousser les portes d’édifices protégés étonnants, de côtoyer la vie de château et de découvrir le savoir-faire populaire.

Vous aimerez  sur ce circuit flâner dans les peties cités de caractère, les villes d'Art et d'histoire, les villes historiques et rêver devant les monuments historiques.

Mais les chemins sont aussi propices aux marcheurs et aux cyclistes. Ils s’aventureront dans les vallons, rejoignerront des manoirs. Ici, les randonnées occupent logiquement une place privilégiée. Tous les amateurs de grand air et de nature y trouvent leur bonheur.

Située au cœur des Côtes d'Armor, empreinte d’histoire et de tradition, cette route touristique vous ouvrira les portes de ses musées. Passionnés de patrimoine, écouté les vieilles pierres vous conter leurs histoires. Profitez du plaisir qu’offre ce parcours passion et découverte dans les Côtes d'Armor

Comment ne pas tomber sous le charme de cette route touristique au fil de l'art et de l'histoire ?.

La Route touristique "Au fil de l'art et de l'histoire" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Dinan maison a colombage ville d art et d histoire chevet de l eglise routes touristiques dans la nievre guide du tourisme en bourgogneDinan (km 0), ville d'art et d'histoire sera le point de départ de cette route touristique, mais avant de prendre la route, découvrez cette ville ceinturée de près de trois kilomètres de remparts. L’histoire de Dinan est connue à partir du XIe siècle, mais que de célébrités à Dinan !

Enfant du pays, Bertrand Du Guesclin s'illustre, pendant la guerre de Cent Ans en libérant tour à tour la Normandie et la Bretagne. Son cœur repose dans la basilique Saint-Sauveur. Mais une autre personnalité rendit la ville célèbre. C'est Anne de Bretagne qui choisit, au 15e siècle, de s'y retirer après la mort de son mari le roi Charles VIII.

En 1357, lors de la guerre de succession du duché de Bretagne, Bertrand Du Guesclin et son frère Olivier défendent avec succès la ville assiégée par les troupes anglaises et les Bretons fidèles à Jean de Montfort. Il affronte Thomas de Cantorbery en combat singulier et en sort vainqueur.

En 1364, après plusieurs tentatives infructueuses, le duc Jean IV parvient à reprendre le contrôle de la ville et y fait construire le donjon dit « de la duchesse Anne ».

En flanant dans les rue de Dinan, les maisons à encorbellement complètent la visite de cette ville au cachet médiéval. Les maisons à pans de bois et à pignons pointus témoignent de la richesse passée de la ville. Du 14e au 18e siècle, elle grouillait de tisserands, de tanneurs... Sur place des Cordeliers et des Merciers, les maisons à pans de bois typiquement dinanaises des 15e, 16e et 17e siècles se côtoient.

Monter à la Tour de l'Horloge, rue de l'Horloge, un beffroi de 45 mètres de haut, datant du XVe siècle, outre la visite, vous bénéficierez d'un magnifique panorama sur la ville et sa région.  En contrebas de la ville, le petit port de plaisance constitue le point de départ de belles balades le long de l'estuaire.

Après l'exploration de la ville d'art et d'histoire de Dinan, prenez la direction de Corseul via la D794 (11 km). Après une épopé dans le moyen age, vous voilà dans un ancien village gallo-romain. Corseul capitale gallo-romaine des Coriosolites, qui couvrait plus de 110 hectares à l'époque gallo-romaine, possède de nombreux sites à découvrir.

Pour vous plonger dans l'atmosphère de Corseul, nous vous proposons de commencer votre visite par Coriosolis, le Centre d'Interprétation du Patrimoine de la Communauté de Communes. Situé dans l’ancienne école publique de la commune dans la rue César Mulon, un bâtiment remarquable du XIXe siècle.

Coriosolis est un espace muséographique ludique qui fait remonter le temps de l’époque contemporaine à la Préhistoire. Il a pour missions la médiation, la pédagogie, la conservation, la mise en valeur, la production culturelle et la diffusion des richesses historiques, culturelles, industrielles et naturelles du territoire de la Communauté de Communes, mais aussi des territoires voisins.

Pousuivez votre voyage dans le passé au quartier commercial de Monterfil, appelé aussi le jardin des Antiques. Occupé dès la fondation de la cité au 1er siècle av. J.-C, le quartier commercial de Monterfil témoigne de l’intense activité animant Corseul à cette époque.

Corseul sanctuaire des coriosolites dit temple de mars les routes touristiques dans les cotes d armor guide du tourisme en bretaAujourd’hui le site de Monterfil dévoile l’aspect du quartier au 3ème siècle ap. J.-C : période de son apogée. Des panneaux et illustrations placés sur le site vous permettront de discerner les ateliers d’artisans, les boutiques et les luxueuses résidences coriosolites à travers leurs vestiges. Puis, le sanctuaire des Coriosolites dit « temple de Mars », au Haut-Bécherel. C'est le vestige gallo-romain le plus haut de Bretagne.

Visitez l'église Saint-Pierre, reconstruite en 1836 au centre du bourg de Corseul, et consacrée en 1839. Sur un pilier de l'église, on peut voir également la stèle funéraire de Silicia, mère d'un officier romain, morte à Corseul. 

Vous pouvez aussi vister le Château de Montafilan du XIIe siècle. Ce château médiéval, construit par les vicomtes de Dinan, est en partie détruit. Cependant, une partie reste visitable librement.  Admirez le Château de Monterfil : cette bâtisse fut construite à partir d'un temple gallo-romain par la famille du Breil de Pontbriand en 1864.

Continuez vers Plancoet en suivant la D794 (18 km). Plancoët se situe à l´endroit où la voie romaine venant de Corseul franchit l´Arguenon. Au XIème siècle un château est construit par les seigneurs de Dinan. On trouve des traces de son emplacement rue de l´Abreuvoir.

Du XIème au XIVème siècle, Plancoët est un point stratégique au coeur du conflit opposant le comte de Penthièvre et le Duc de Bretagne. La plupart des maisons sont brûlées en 1252. Au XIIIème siècle, par ordre du Duc de Bretagne en 1389 le château et les fortifications sont en grande partie détruits. On peut cependant en observer quelques vestiges le long de l´Arguenon, près du parc du Pré Rolland.

Visiter l'église Notre-Dame-de-Nazareth du XVIII et XIXe siècle et le patrimoine bâti de Plancoët. Continuez ensuite vers Lanballe via la D768 (43 km). Cité d’art et ville historique de Bretagne, au cœur d’un pays d’élevage, Lanballe doit aussi sa renommée au Haras national s’étendant dans le centre.

Plancoet les routes touristiques dans les cotes d armor guide du tourisme en bretaCapitale du Duché de Penthièvre depuis le Xème siècle, Lamballe fut une cité fortifiée comptant parmi les plus importantes places fortes de Bretagne. La guerre de succession de Bretagne puis des mesures de rétorsion du Cardinal de Richelieu eurent raison du château : de la demeure des Comtes de Penthièvre, subsiste l’imposante Collégiale Notre-Dame, qui en était la chapelle.

Les destructions successives des murailles et tours d’accès à la ville ont effacé l’ancienne séparation entre ville fortifiée et faubourgs. Lamballe compte encore deux églises classées, l’église Saint-Jean et l’église Saint-Martin.

Des plaques surmontées par la caricature de Frédéric II de Prusse guideront vos pas dans Lamballe. Ce personnage, qui était utilisé en élément de faîtage, vous présente aujourd’hui des tranches d’histoire et vous entraîne jusqu’au jardin médiéval de l’Eglise Saint-Jean. De nombreuses demeures historiques se trouvent ainsi transformées en lieux d’expositions et en ateliers d’artisans.

Ville d’artistes et d’artisanat, la poterie et le modelage y détiennent une place particulière, perpétuant une tradition qui a profité du sous-sol argileux des landes voisines. La découverte de ces savoir-faire agrémentera votre parcours jusqu’au haras. Témoignant de la riche activité marchande de la ville, plus de 30 maisons à colombages occupent le centre historique, rejointes par des hôtels particuliers au 18e siècle. 

De l’imposante collégiale Notre-Dame, votre balade descendra vers la place du Martray, bordée de maisons à pans à bois. Une grande variété de styles s’exprime dans leurs façades. Parmi elles, la maison du Bourreau, du 15e siècle, se démarque par sa beauté. Ses colombages “sang de bœuf” attirent le regard. Ils abritent aujourd’hui le Musée Mathurin Méheut.

Moncontour les remparts cite de caractere et plus beaux village de france routes touristiques dans les cotes d armor guide du tourisme en bretagneVous voici arrivé à Moncontour toujours par la D768 (58 km), cette jolie cité médiévale des Côtes-d'Armor est à la fois classée parmi les Plus beaux villages de France et fait partie du réseau des Petites cités de caractère.

Moncontour a joué un important rôle militaire dès le 12e siècle. Elle est alors une des places fortifiées du Duché de Penthièvre. Après avoir subi sièges et assauts, la ville se tourne vers le commerce de toiles qu'elle exporte vers l'Espagne et les Indes.

Baladez-vous dans les ruelles de Moncontour et prenez le temps d'admirer les hôtels particuliers et les maisons léguées par ces riches négociants. L'hôtel Clézieux et l'hôtel de Kerjégu, devenu aujourd'hui la mairie, en sont de très beaux exemples. Découvrir son histoire marquée par chouans, rappelant que la chouannerie fut très active dans la région, un musée d'été vous en apprendra plus sur ces insurgés royalistes.

Prenez la direction de Collinée dans le Pays du Mené via la D6 (71 km), la source de la Rance se trouve à l’ouest du bourg. D’après les légendes populaires, Gargantua pleura tant lors de son veuvage, que son flot de larmes donna, ici naissance au cours d’eau La Rance. A voir à proximité, le Chaos de Quémelin à Langourla où la Rance a tracé sa voie dans la terre de granite.

Passer Saint Jacut du Mené (76 km), arrêtez-vous pour admirer le château du Parc  et l'église de Saint-Jacut. Puis Caulnes via D76 et D46 (106 km).

Lehon petite cite de caractere routes touristiques dans les cotes d armor guide du tourisme en bretagneEn chemin, vous trouverez le village de Le Hinglé via la D766 (120 km). Au XIX et au xxe siècle, le développement de la commune a été lié à celui de l'exploitation du granit de son sous-sol ce qui a justifié que la commune s'appela temporairement Le Hinglé-les-Granits.

Ainsi, entre 1846 et 1848, la carrière de la Pyrie ou Pillerie a compté parmi la dizaine de carrières qui ont approvisionné la construction du viaduc de Dinan. Outre le viaduc de Dinan, le granit du Hinglé a été mis en œuvre pour des ouvrages communs : immeubles, canal d'Ille-et-Rance, canal du Nord, plusieurs ports, arsenal de Rennes, casernes de Dinan et Caen, etc...

Pour finir cette route touristique "Au fil de l'art et de l'histoire", direction la petite cité de caractère de Lehon via la D12 (129 km), située à 1 km de Dinan dans la pittoresque vallée de la Rance, la cité conserve un patrimoine historique et religieux dont les vestiges rappellent la place importante tenue par cette bourgade à l'époque médiévale.

L'abbaye bénédictine fondée au IXe siècle par le roi de Bretagne Nominoë, le château édifié au XIIe siècle sur le promontoire dominant le pont, et les maisons du bourg de Lehon séduisent les visiteurs. Les seigneurs de Dinan établissent leur forteresse sur l'éperon rocheux pour assurer la protection des biens de l'abbaye et la défense du passage sur la Rance.

Retour sur Dinan (130 km).

Carnet pratique de la Route touristique "Au fil de l'art et de l'histoire"

Les incontournables de cette route touristique

Le Musée château de Dinan, rue du château, histoire du pays de Dinan, antiquités grecques et romaines, arts décoratifs, art religieux, beaux-arts, atelier de tisserand reconstitué, coiffes, etc.

Le Musée du rail, histoire du chemin de fer régional, maquettes, affiches, matériels, costumes et une immense maquette au 1/43e avec de nombreux trains dans un décor inspiré de la région de Dinan (20 ans de travail pour sa réalisation).

Le Maison d'artiste de la Grande Vigne ou Musée Yvonne Jean-Haffen, 103 rue du Quai. Œuvres de l'artiste, devant l'importance des collections de tableaux et de dessins, une rotation est effectuée tous les ans.

Plus d'information

  • Coriosolis : site web
  • Office de tourisme de Lamballe : site web
  • Tourisme à Caulnes : site web
  • Ville de Plancoët : site web
  • Office de tourisme de Moncontour : site web
  • Moncontour médiévale : site web
  • Office de Tourisme Dinan - Vallée de la Rance - Tel : 02 96 87 40 40 - Site web
  • Mairie de Léhon - Tel : 02 96 87 40 40 - Site web

Pour vous rendre sur La Route "Au fil de l'art et de l'histoire"

Léhon

Brume 18 °C

Brume

  • Min: 17 °C
  • Max: 18 °C
  • Vent: 8 kmh 330°

Le saviez-vous

La Fête des remparts de Dinan

Le temps d'un week-end, une fois tous les deux ans, la ville revit à l'heure médiévale. Tournois, tavernes, animations... Déguisez-vous ! L'accès est gratuit pour les personnes costumées

Corseul : Mentionnés par Jules César dans ses commentaires sur la guerre des Gaules (57 av J.C), les Coriosolites sont amenés à construire, sous la pression de l'empereur Auguste, leur " civitas : Fanum Martis (Temple de Mars)".

Nos coups de coeur sur la Route "Au fil de l'art et de l'histoire"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique des Côtes d'Armor

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans les Côtes d'Armor avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 24/02/2018