Château de la Combourg - 35

Le Château de la Combourg dans l'Ille et Vilaine

Le château est situé à Combourg, petite cité de caractère à mi-chemin de Rennes (39 km) et de Saint-Malo (36 km) dans le département d'Ille-et-Vilaine.

La construction de la forteresse commence au XIIe siècle afin de défendre la cathédrale de Dol et l’indépendance de la Bretagne. Le château de Combourg a été construit sur l’éperon rocheux ayant accueilli au XI° siècle le donjon du premier seigneur de Combourg, Rivallon.

La seigneurie de Combourg était un démembrement de la seigneurie des archevêques de Dol et relevait sans doute, à l'origine, des archevêques. Elle parvint à s'affranchir de cette suzeraineté ecclésiastique et à relever presque uniquement du Duc. Le château de Combourg fut construit vers 1025 par l'archevêque Guinguené qui le donna à son frère bâtard Rivallon.

Reconstruite aux XII° et XIII° siècles, la forteresse comprenait alors la « Tour du Maure » reliée au XIV° siècle aux deux « Tours face au Midi » : la Tour Sybil et la Tour du Chat.

Au XV° siècle, la construction s’achève avec la « Tour du Croisé » et la façade nord, au milieu de laquelle on voit toujours les taillades d’où sortaient jadis les bras et les chaînes du pont-levis. Les quatre tours rondes, d’époques et de tailles différentes, forment un ensemble homogène qui permit à Chateaubriand d’écrire que « le château entier avait la figure d’un char à quatre roues ».

Acheté en 1761 par René-Auguste de Chateaubriand, père de l’écrivain, le château a été restauré à partir de 1876 par son arrière-petit-fils Geoffroy, avec le concours de Trihle, élève du célèbre architecte Violet-le-Duc ; ce dernier influença en particulier la construction du monumental escalier intérieur en chêne de Hongrie.

Restauré en 1866 et en 1878, le château de Combourg se compose de quatre vastes et puissants bâtiments en granit appareillé, munis de créneaux et mâchicoulis enfermant une cour rectangulaire.

Lieu de mémoire et de pèlerinage pour les admirateurs du célèbre écrivain, le château - qui appartient toujours aux descendants de René-Auguste de Chateaubriand, par le frère ainé de l’écrivain qui, lui, n’a pas eu d’enfants - renferme des tableaux et du mobilier intéressants ainsi que des objets ayant appartenu au célèbre auteur des « Mémoires d’Outre-Tombe ».

Préparer votre visite touristique au Château de la Combourg

Le château de Combourg a été construit sur une butte, au bord du Lac Tranquille. La forteresse est d’une beauté sévère, avec ses hautes murailles de granit et ses solides tours en poivrière, tours de granit qui se dessinent sur le ciel de Combourg.

Combourg le chateau et le lac tranquille petite cite de caractere routes touristiques dans l ille et vilaine guide du tourisme en bretagneEdifié aux XIe siècle et XVe siècle et remanié au XIXe siècle, François-René de Chateaubriand y passa une partie de son enfance. Le château de Combourg a été inscrit par arrêté du 15 décembre 1926 et certaines parties ont été classées par arrêté du 2 août 1966 ; le site est classé par arrêté du 27 juin 1945. 

Par contrat du 3 mai 1761, la duchesse de Duras et son mari le vendent à René-Auguste de Chateaubriand (1718-1786) de Saint-Malo, engagé comme mousse dans la marine marchande, puis capitaine, enfin armateur enrichi par le commerce des Iles et "la course", époux de Apolline de Bedée dont il eut dix enfants (six vécurent), le cadet étant le futur écrivain François-René de Chateaubriand ; sa famille s'y installant en mai 1777 et lui y passant douze années d'une jeunesse assez morne, il immortalisera le lieu dans ses mémoires.

Cette massive forteresse est flanquée, aux quatre angles, de tours rondes à créneaux et mâchicoulis, à toitures coniques. Les mâchicoulis de la courtine nord et ceux de la tour nord-ouest présentent sur leurs trois faces des encorbellements à quatre ressauts ; ceux de la tour nord-est sont à trois ressauts seulement ; ils supportent des linteaux ornés de trilobes simulés inscrits dans des arcatures brisées.

L'intérieur du château de Combourg a été également entièrement restauré. Au cours de la restauration du château les ouvriers découvrirent le cadavre desséché d'un chat, emmuré derrière une poutre maîtresse datant du xvie siècle.

Combourg le chateau de combourg petite cite de caractere routes touristiques dans l ille et vilaine guide du tourisme en bretagneCette découverte fut immédiatement reliée à "la légende du chat fantôme"; il semble qu'il existait jadis une tradition consistant à emmurer vivant un chat noir dans les fondations d'un bâtiment pour conjurer le mauvais sort. L'animal momifié est exposé sous vitrine dans la chambre occupée par Chateaubriand enfant.

L’intérieur n’est donc pas celui que connut l’écrivain. Pourtant, on ne peut s’empêcher de l’imaginer ici ou là, lui ou les membres de sa famille : la chapelle, où allaient prier sa mère et sa soeur ; le grand salon où flotte le souvenir de son père, figure pâle et autoritaire : la salle des archives, aujourd’hui occupée par le mobilier de son dernier lieu de vie, rue du Bac à Paris.

On peut y voir sa table de travail, son fauteuil et le lit où il mourut en 1848, ainsi qu’un chat sculpté que lui offrit son amie, Juliette Récamier. La chapelle se voit encore à l'entrée du vestibule d'honneur. La grande salle des Gardes forme aujourd'hui deux salons. Le parc actuel remplace d'anciens mails.

La comtesse Sonia de la Tour du Pin-Verclause, propriétaire, et guide, du château de Combourg, prévient tout de suite : « Ce n'est pas qu'un bâtiment ou un écrivain ». L'écrivain en question, François-René de Chateaubriand, est un sujet incontournable de la visite guidée. Mais la promenade permet aussi de saisir la froideur du monument, et la gloire de la famille, célébrée dans ses décorations murales.

Carnet pratique du Château de la Combourg

Parc du château de Combourg - 23, rue des Princes - 35270 - Combourg - Tél. : 02 99 73 22 95 - info@chateau-combourg.com - Site web

Propriétaire(s) : Mme Sonia de la Tour du Pin

Visites individuelles

Du 1er Avril au 31 octobre : du dimanche après-midi au vendredi soir (et samedis si jours fériés et ponts).

Juillet - Août / vacances scolaires : tous les jours. Parc : de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.

Visites de groupes

Groupes sur rdv.

Pour vous rendre au Château de la Combourg

Combourg

Nuageux 4 °C

Nuageux

  • Min: 3 °C
  • Max: 4 °C
  • Vent: 33 kmh 260°

Le saviez-vous ?

La tour du Chat doit son nom à la coutume qui voulait qu’autrefois on enterre vivant un chat noir dans une pièce d’un château pour en éloigner le démon. Celui de Combourg se serait vengé en venant hanter la tour. Or, il se trouve que lors de travaux effectués au XIXe siècle, après la mort de Chateaubriand, les ouvriers découvrirent une momie de chat : elle est exposée dans la chambre du jeune François.

Ce chat n’est pas le seul fantôme du château de Combourg. Certaines nuits, il serait accompagné d’un homme à la jambe de bois, dont Chateaubriand décrit le bruit claquant sur le sol : il s’agirait d’un précédent propriétaire, Malo de Coëtquen, qui perdit sa jambe dans une bataille en 1709. Enfin la chambre rouge, autrefois celle du père de Chateaubriand, serait quelquefois visitée par une étrange présence féminine.

Affabulation ou réalité ? Les actuels occupants du château, descendants du frère aîné de l’écrivain, soutiennent qu’ils leur arrivent souvent de sentir une « présence » à Combourg. Au point que, quand ils retrouvent les lieux, après un séjour à l’extérieur, ils ne peuvent s’empêcher de dire «Bonjour» aux hôtes invisibles des lieux…

Nos coups de coeur au Château de la Combourg

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques de l'Îlle-et-Vilaine

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Combourg avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 22/03/2018