Les routes touristiques en France

Chapelle Notre-Dame de Bethléem (Bras-83)

La Chapelle Notre-Dame de Bethléem à Bras : chapelle templière !

Arrosé par les eaux de l'Argens et de la rivière Cauron, Bras est un charmant petit village typique, niché entre vallons et collines boisées de l'arrière-pays varois appelé "La Provence Verte". Situé entre Brignoles et Saint-Maximin-la-Sainte-BaumeBras prend place au coeur de paysages remarquables. La beauté de cette contrée provient aussi de son sublime cadre méridional composé de vignobles à perte de vue, champs d'oliviers, plantations de fruits et de lavandes.

Traversé par le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, Bras est régulièrement visité par les adeptes des grottes et les passionnés de la spéléologie. De nombreux sentiers vous mènent à la forêt environnante, à des prairies, petits étangs et ruisseaux. Cerné par la végétation méditerranéenne,  le village a su garder des vestiges de son passé et notamment du XIIe siècle durant lequel les Templiers s’installèrent : ruines de château-fort et de ses remparts, chapelle romane Notre-Dame de Bethléem… Chapelle templière, foyer pour lépreux, monument historique : Notre-Dame de Bethléem à Bras est l’illustration même de l’art roman provençal.

Préparer votre visite touristique à la Chapelle Notre-Dame de Bethléem de Bras

Le village de Bras se trouve à l'est de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume. Dans le quartier de l'hôpital installé sur la route de Saint-Maximin (D28), à cent mètres de la cave coopérative, vous trouverez cette charmante chapelle romane. Vers le XII° siècle, l'ordre des Templiers, puis les Hospitaliers, après la dissolution de l'ordre en 1307, fonda l'une des plus importantes commanderies de Provence. La chapelle des Templiers de Bras est un magnifique exemple de cette époque. La date de l'établissement des templiers à Bras ne peut être fixée de façon certaine, toutefois plusieurs documents permettent d'établir une période.

Bras chapelle des templiers routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurUn premier élément pourait donner une indication sur la date de l'installation des Templiers à Bras, il se trouve dans le cartulaire de Richerenches, qui indique qu'un certain  Foulques de Bras, frère de l’Ordre, est cité comme commandeur de Richerenches entre 1173 et 1179. Il a sans doute fait don d'une terre ou d'un domaine lors de son admission dans l'Ordre du Temple. On retrouve ce même Foulques de Bras en tant que commandeur de Bayle en 1170. Cette dernière date semblerait alors indiquer que la création de la Commanderie de Bras serait donc bien antérieure à l'année 1170, étant peu probable que Foulques soit devenu commandeur dès son admission dans l'Ordre. Il semblerait que ces premières donations se soient faites à l’Est du village, vers Le Val.

Un second document, daté du 21 mars 1221, nous indique qu'un certain G. Fouques confirme une vente de terres, de prés et de vignes à Frère Bernard, commandeur de la maison du Temple de Bras. En 1232, Bertrand d'Auriac et sa femme abandonnent aux Frères de Bras, les droits qu'ils ont sur un domaine situé au hameau "del Rodels de Auriaco", situé entre Bras et Auriac.

Le autre document connu concernant l'existence de la commanderie à Bras est daté du mois d'août 1220. Ce document est un arbitrage effectué par l'évêque de frejus entre le précepteur de Bras, Frère Bernard et le prieur de la paroisse, concernant la construction par l'Ordre d'une chapelle à côté de la commanderie pour remplacer l'oratoire existant. La sentence, rendue par l'évêque de Fréjus, stipulait que les offrandes faites à l'oratoire et à la future chapelle seraient partagées entre le commandeur et le prieur, que l'oratoire et la chapelle ne comporteraient qu'un seul autel et ne disposeraient que de deux cloches, qui devraient sonner les offices après celles de la paroisse; qu'il n'y serait célébré aucune cérémonie publique telle que mariage, relevailles, procession des rameaux ou baisement de croix; et qu'enfin nul paroissien de Bras ne pourrait s'y faire ensevelir, sauf demande expresse formulée hors de toute contrainte, le tiers des legs consentis éventuellement au Temple revenant en ce cas au prieur. 

Ce document nous donne seulement l'indication qu'à cette date, les Templiers étaient déjà bien implantés à Bras et qu'ils voulaient augmenter leur influence en construisant cette chapelle. Le 31 janvier 1235, c'est Pierre de Pontevès, seigneur de Bras, qui vend une grande partie de sa seigneurie aux Templiers, c'est à dire des terres, les droits de juridiction, trois moulins, un four,... Avec cet achat le commandeur de Bras, obtient également le titre de co-seigneur de la région.

L'Ordre n'aura de cesse d'agrandir son domaine de Bras, par de nouveaux dons, de nouvelles acquisitions ou des échanges. Il aura des propriétés à Saint-Maximin, dans la ville même et dans de nombreux hameaux aux alentours, et même des domaine à La Roquebrussane. La commanderies de l’ordre du temple à Bras fût l'une des plus importantes commanderies de la région. Celle-ci était en fait une exploitation agricole qui permettait, via le port de Marseille, l’approvisionnement en vivres et en fournitures des établissements templiers d’Orient.

En 1312, l’Ordre des Templiers fut supprimé. Ses biens passent alors à de l’Ordre des Hospitaliers, de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, qui prirent donc le titre de la Coseigneurie de Bras. C’est de là que la commanderie devient le quartier de l’Hôpital. L’Ordre des Hospitaliers se consacrera aux indigents et aux lépreux. La mémoire de ce passé restera gravée dans de nombreux noms de lieux-dits : Quartier de l’Hôpital, le Temple, le Cros de l’Hôpital. De cette époque médiéval subsistent des bâtiments remaniés et la chapelle Notre-Dame-de-Bethléem où chaque 21 juin on peut observer la lumière du soleil traversant l’abside par une petite ouverture pour venir éclairer l’autel. Egalement à noter un domaine templier remarquablement rénové en maison d’hôtes - le Peyrurier .

L'architecture de la chapelle Notre-Dame-de-Bethléem est très sobre : une nef en berceau et un chœur en cul-de-four. Cette chapelle répond à la fois aux normes des Templiers et à l’école du roman provençal. Cependant, sa construction est plus élaborée qu’il n’y parait… La voûte de la nef repose sur des arcs de décharge situés dans les murs gouttereaux. Proportionnée à la règle d’or, elle est composée d’une simple nef rythmée par deux arcs-doubleaux en plein cintre. Les murs gouttereaux sont percés au Nord d’une belle porte en contre-bas, et sur le mur Sud d’une seule ouverture en œil de bœuf. Ces murs intègrent des arcs de décharge, un par travée. L’abside est en cul-de-four non nervuré. Le mur côté Nord est muni de corbeaux, qui évoquent la présence en ce lieu d’un auvent aujourd’hui disparu.

Bras chapelle des templiers chapelle notre dame de bethleem routes touristiques du var guide touristique de la provence alpes cote d azurSon clocher-mur est dit en « peigne », car il n’est pas situé sur la façade occidentale mais au-dessus de l’arc triomphal ; une disposition rare pour être soulignée. Le clocher, qui est un simple prolongement du pignon Est, rappelle les clochers-peigne du Sud-ouest. Il est percé de deux logements, pour abriter deux cloches. En effet, le clocher qui domine Notre-Dame de Bethléem ne comprend que deux cloches, disposées dans des ouvertures en cintre. Leur nombre et l’heure des sonneries étaient règlementés, ceci pour ne pas causer du tort aux églises officielles de la région. La discrétion était recommandée aux Templiers. 

La couverture en lauze qui a été restituée sur le chevet et sur le plan sud du toit de la nef a été retrouvée presque intacte en place. L’entrée est située sur le côté nord, est une modeste porte de bois sombre, encadré par un arc aux voussoirs élaborés. On distingue au-dessus un arc doté d’un bandeau dentelé dont la précision tranche avec la pierre brute du reste de l’édifice. Ici, la finesse se situe dans les détails.

Entrez dans la chapelle Notre-Dame-de-Bethléem. L’endroit est discret et dépouillé ; une modestie apparente règne. La chapelle est orientée à l'est, la nef est simple, composée de deux travées. Au fond à l'est, une petite abside en quart de cercle se dévoile, minuscule, en cul-de-fourre, couverte d'un demi-dôme et légèrement en retrait sur le plan d'étage. Un autel en pierre blanche, presque isolé, se dresse devant vous. Sur le mur ouest se trouve une ouverture aujourd'hui murée qui desservait autrefois une galerie réservée au commandeurIl semble que rien ne peut rompre le calme des lieux. 

Ce décor spartiate change de couleur en fonction des heures. La lumière qui pénètre en traversant l’oculus du mur sud, et l’ouverture réalisée sur le mur de l’abside, laissent filtrer les rayons du soleil. Cette clarté change d’orientation au fil des heures, et inonde de lumière certaines parties de l’intérieur de la petite nef. Le 21 juin, pour le premier jour de l’été, le spectacle est féérique. Les rayons du soleil s’invitent dans le sanctuaire pour se croiser très distinctement sur l’autel. On comprend mieux l’absence de faste et de dorure ; le spectacle est assuré par la nature de Provence qui se charge de faire valoir la beauté de la petite chapelle des Templiers de Bras. Vous pouvez également découvrir, réparties sur les parois intérieures de l’édifice, les croix de Malte, gravées par les Templiers,,témoins du passé de la chapelle.

Ordre du Temple

L’Ordre du Temple était un "Ordre religieux et militaire" issu de la chevalerie chrétienne du Moyen Âge, créé en 1129, lors du Concile de Troyes. A l’origine, ses membres constituaient une milice nommée les "Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon". L’ordre eut pour mission, au cours des 12ème et 13ème siècles, d’accompagner et de protéger les pèlerins qui se rendaient en Terre Sainte, à Jérusalem, dans le contexte de la Guerre Sainte et des Croisades. Les soldats du Christ seront présents dans de nombreuses batailles lors des Croisades en Terre Sainte, ainsi que dans la péninsule ibérique lors de la « Reconquista ».

Pour accomplir et financer ses missions, l’Ordre va pouvoir, grâce à des dons fonciers, essaimer et construire à travers l’Europe tout un réseau de commanderies, puis s’étendre dans tout l’Occident chrétien. Cette montée en puissance va lui donner un rôle privilégié parmi les souverains de l’époque. Les Pauvres chevaliers du Christ vont devenir des partenaires financiers de premier choix auprès des monarques occidentaux. Ils effectueront même, avec certains rois, des transactions à caractère non lucratif, jusqu’à devenir les gardiens des trésors royaux.

Le 28 mai 1291, après la chute de Saint-Jean-d’Acre et le retrait définitif des armées croisées de la Terre Sainte, l’Ordre va tomber en disgrâce. Devenus trop puissants aux yeux du roi de France Philippe le Bel, les chevaliers du Temple seront condamnés en procès pour hérésie. Le 14 septembre 1307, le roi dépêche des messagers à tous ses sénéchaux et baillis, leur ordonnant de saisir tous les biens mobiliers et immobiliers des chevaliers du Temple. Le 13 octobre 1307, sur ordre du roi, l’on procède en France à l’arrestation de la totalité des Templiers au cours d’une même journée. Le 13 mars 1312, l’Ordre est dissout par le pape Clément V. Le 18 mars 1314, le dernier Grand Maître des Templiers, Jacques de Molay, est brûlé sur un bûcher dressé sur l’île aux Juifs, à Paris.

Carnet pratique de Bras

Les incontournables de Bras

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Visites

  • Le Cellier des Templiers, caves viticoles : Le bâtiment de la coopérative vinicole est classé au Patrimoine d'ouvrages techniques du XXe siècle. Ses Coteaux Varois AOC méritent une dégustation.
  • La chapelle templière : Ouverture : Toute l'année sur RDV, fermé le dimanche. Fermetures exceptionnelles les jours fériés. Demander la clé auprès de la mairie aux horaires d'ouverture en échange de documents d'identité ou caution..

Activités

  • De nombreuses activités sportives sont possibles : randonnées pédestres, tennis, golf, escalade ou encore équitation. 
  • Le chemin vers le Signal : Il présente de nombreux éléments géographiques et historiques : essences très variées, garagaïes et vestiges de voie romaine, de bories et de charbonnières.
  • Jeux et attractions "Le Cabanon Enchanté" de Pourrières : quads, mini-motos, voitures électriques, mini golf, poneys, structure gonflable, petit train.
  • Equitation à Nans-les-Pins.
  • Balade à dos d'âne à Plan-d'Aups.
  • Parcours aventure dans les arbres à Flassans.

Festivités

  • Nouvel an Chinois en février.
  • Carnaval en mars.
  • Course VTT enduro en mars.
  • Commémoration du 8 mai.
  • Fête du Tombereau en mai.
  • Fête du Printemps et des Arts.
  • Fête de la chèvre.
  • Week-end Sportif en juin.
  • Fête de la musique le 21 juin.
  • Fête Nationale le 13 juillet.
  • Fête de la Saint Etienne le 1er week-end d'août.
  • Commémoration de la libération de Bras.
  • Les Esgourdes festival en août
  • Forum des associations le 1er dimanche de septembre.
  • La BD en fête fin septembre.
  • Vide-grenier en septembre.
  • Halloween en octobre.
  • Commémoration du 11 novembre.
  • Téléthon.
  • Marché de Noël.
  • Lotos des Associations : de décembre à février.
  • Réveillon de la Saint Sylvestre.

Plus d'information

  • Mairie de Bras - Route de Brignoles - 83149 Bras - +33 4 94 37 23 40 - Site internet
  • Office de Tourisme Coeur du Var - DN7 - Boulevard Charles Gaudin - 83 340 Le Luc en Provence - Tel : +33 (0)4 89 26 03 80 - Site internet
  • Office de Tourisme Intercommunal - 60, bld du front de mer, 83250 La Londe-les-Maures T : +33 (0)4 94 01 53 10 bienvenue@mpmtourisme.com - Site internet
  • Office de Tourisme de Gémenos : Cours Pasteur, 13420 Gémenos. Téléphone : 04 42 32 18 44
  • Office de tourisme de la Provence Verte - Antenne du Plan d’Aups la Sainte Baume - Avenue de la Libération - 83640 Plan d’Aups Sainte Baume - Email : plandaups@provenceverte.fr - Tél. : +33 (0)4 42 62 57 57 - Site internet
  • Villes sanctuaires : site internet
  • Visite Var tourisme - Var Tourisme - 1, Bd de Strasbourg - 83000 Toulon - 04 94 18 59 60 - info@vartourisme.org : site web 
  • Tourisme Varois : site web
  • Tourisme Ouest Var : site web
  • Tourisme 83 : site web
  • Côte d'Azur France : site internet
  • Tourisme Provence-Alpes-Côte d'Azur : site web

Marchés à visiter près de Bras

  • Saint-Maximin-la-Sainte-Baume : marché Mercredi (8km)
  • Brignoles : marché Samedi (12km)
  • Cotignac : marché Mardi (17km)
  • Gareoult : marché Mardi (18km)
  • Carces : marché Samedi (18km)
  • Cuers : marché Vendredi (27km)
  • Aups : marché Mercredi & Samedi (28km)
  • Auriol : marché Jeudi & Samedi (28km)
  • Le Luc : marché Vendredi (30km)
  • Gonfaron : marché Jeudi (32km)

Sites touristiques proche de Bras

  • Jardin d’Elie Alexis : Jardins remarquables (14km)
  • Massif de la Sainte-Baume : Sites d'un grand beauté naturel (23km)
  • Montagne Sainte-Victoire : Grand Sites de France (26km)
  • Lac de Quinson : Sites d'un grand beauté naturel (26km)
  • Abbaye du Thoronet (Le Thoronet) : Monuments Religieux (28km)
  • Lac d'Esparron : Sites d'un grand beauté naturel (29km)
  • OK Corral : Parcs d'Attraction (30km)
  • Barrage de Gréoux : Sites d'un grand beauté naturel (31km)
  • Tourtour : Plus beaux villages de France (31km)
  • Verdon (rivière) : Sites d'un grand beauté naturel (32km)
  • Embouchure - Verdon : Sites d'un grand beauté naturel (32km)
  • Zoo du Mont Faron : Zoo ou parc animalier (35km)
  • Mont Faron : Sites d'un grand beauté naturel (36km)
  • Domaine d'Orvès : Jardins remarquables (37km)
  • Lac de Sainte-Croix : Sites d'un grand beauté naturel (37km)
  • Jardin de Baudouvin : Jardins remarquables (37km)
  • Saint Cyr sur Mer : Plus beaux détours de France (38km)
  • Ollioules : Plus beaux détours de France (39km)
  • Parcs naturel régional du Verdon (40km)
  • Clos de Villeneuve : Jardins remarquables (41km)
  • Massif des Maures : Sites d'un grand beauté naturel (41km)
  • Parc Olbius Riquier : Jardins remarquables (41km)
  • Sanary-sur-Mer : Villes fleurie 4* (41km)
  • Jardin du castel Sainte Claire : Jardins remarquables (41km)
  • Hyeres : Villes fleurie 4* (41km)
  • Parc Saint Bernard : Jardins remarquables (41km)
  • Aix-en-Provence : Secteurs sauvegardé (42km)
  • Jardin d’oiseaux tropicaux : Jardins remarquables (43km)
  • Le Plantier de Costebelle : Jardins remarquables (44km)
  • Cap Canaille : Sites d'un grand beauté naturel (44km)
  • Jardin d'Albertas : Jardins remarquables (44km)
  • Parc du Mugel : Sites d'un grand beauté naturel (44km)
  • Jardin du château de Val Joanis : Jardins remarquables (44km)
  • Gorges du Verdon : Grand Sites de France (44km)
  • Parc municipal du Mugel : Jardins remarquables (44km)
  • Calanque de Figuerolles : Sites d'un grand beauté naturel (45km)
  • Cap Sicié : Sites d'un grand beauté naturel (45km)
  • Cap Canaille (Cassis) : Sites d'un grand beauté naturel (45km)
  • Moustiers : Plus beaux villages de France (47km)
  • Bormes-les-Mimosas : Villes fleurie 4* (47km)
  • Ansouis : Plus beaux villages de France (50km)
  • Calanque : Sites d'un grand beauté naturel (52km)
  • Jardin à la française du Pavillon de Galon : Jardins remarquables (54km)
  • Domaine du Rayol : Jardins remarquables (55km)
  • Parcs naturel régional du Luberon (57km)

Consulter nos pages : 

  • A voir dans Bras
  • A faire dans Bras
  • Parcours touristique dans Bras
  • Histoire de Bras

Pour vous rendre à la Chapelle Notre-Dame de Bethléem de Bras

Couvert

Bras

9 °C Couvert

Min: 7 °C | Max: 11 °C | Vent: 15 kmh 294°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et à la vie privée :

  • Veillez à toujours respecter les biens et les personnes lors de votre passage et de ne pas pénétrer sur les terrains privés.
  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots.

Nos coups de cœur dans Bras

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques du Var

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Bras avec nos partenaires

Date de dernière mise à jour : 15/03/2023