Les routes touristiques en France

Saint-Émilion (33)

Saint-Émilion des vacances au plein cœur du Libournais !

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. la cité médiévale de Saint-Emilion est situé au cœur du pays du Libournais, entre Libourne et Castillon-la-Bataille, dans le département de la GirondeEmergeant d'une mer de vignes, Saint-Émilion dresse fièrement ses trésors architecturaux de ville millénaire, sur le coteau nord de la vallée de la DordogneCar, Saint-Emilion existait avant que ses Grands crus ne fassent sa réputation.

Saint-Émilion est certainement l'un des plus riches en nombre de monuments historiques. Il y a notamment l'église troglodytique Saint-Pierre réalisée du IXe au XIIe siècle, les carrières, les catacombes, la chapelle de la Madeleine, la commanderie, le couvent des Cordeliers et celui des Dominicains. Étape rituelle des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle, ceux-ci honoraient les reliques de saint Émilion dans l'église souterraine.

Aujourd'hui le vignoble de Saint-Émilion est également le premier vignoble inscrit au patrimoine mondial par l'Unesco.  Il constitue l’exemple remarquable d’un paysage viticole historique qui illustre de manière exceptionnelle la culture intensive de la vigne. Son vignoble, ses châteaux, révèlent la magie de ce site mondialement connu. Bâti à partir de la pierre calcaire, omniprésente dans la région, Saint-Émilion regorge de 1001 trésors !

Préparer votre visite touristique à Saint-Émilion

Dès le premier siècle avant Jésus Christ, avec la colonisation romaine et l’effondrement de l’empire, ce sont les ordres monastiques qui développent la vigne. Saint-Émilion a été fondée au VIIIe siècle par un moine breton, Émilian. Plusieurs communautés religieuses se sont installées au fil des siècles dans le village, attirées par le culte d’Émilion comme en témoignent les nombreux monastères, couvents et églises encore visibles. Ainsi, entre le VIIIe et le XVIIIe siècle, Bénédictins, Augustins, Franciscains, Dominicains et sœurs Ursulines cohabitèrent ou se succédèrent au cœur de de Saint-Émilion  et font la prospérité de la cité.

Saint emilion routes touristiques en gironde guide du tourisme nouvelle aquitaineEn 1152, Aliénor d’Aquitaine se remarie avec Henri Plantagenêt qui deviendra le roi Henri II d’Angleterre. La domination anglaise favorise l’essor du vignoble et le commerce du ‘’claret’’. Jean sans Terre fonda véritablement la cité médiévale en 1199 et lui donna une organisation politique sous forme de jurade. Entouré de coteaux calcaires, Saint-Émilion se consacre au vin et commerce avec l'Angleterre pendant la guerre de Cent Ans. La ville de Saint-Emilion obtient son autonomie sous la tutelle de la Jurade.

Saint-Emilion se couvrit de maisons bourgeoises et d'hôtels particuliers, tandis que les riches propriétaires entreposèrent leur vin dans 70 hectares de galeries souterraines. Les privilèges obtenus sont confirmés en 1289 par le Roi d’Angleterre Edouard 1er et les pouvoirs de la Jurade sont étendus aux paroisses voisines qui forment alors avec Saint-Emilion, la Juridiction. La Jurade est dissoute en 1789. Elle renaîtra en 1948 sous la forme d’une confrérie dont le rôle est de promouvoir les vins de Saint-Emilion dans le monde entier. Cette histoire se décline au gré des ruelles tortueuses appelées "tertres" et de placettes ombragées.

Construite en amphithéâtre sur le coteau nord de la vallée de la Dordogne, l'une des plus belles cités d'Aquitaine apparaît au milieu d'une mer verte, brandissant ses monuments de pierre blonde comme autant de signaux dans les cépages. Du IXe au XIXe siècle, cette pierre calcaire est extraite pour édifier l’ensemble architectural de la cité de Saint-Émilion. 200 km de galeries souterraines ont fourni le calcaire nécessaire à la construction de plusieurs bâtiments de la région, notamment à Bordeaux.

Véritable musée à ciel ouvert Saint-Émilion étonne par sa saisissante tradition troglodyte, mais aussi par ses monuments et ses vestiges de la grande époque romane. Retrouvez ces lieux chargés d’histoire et laissez vous guider ou au grès de vos pas, son patrimoine se dévoilera à vous… En arrivant dans Saint-Émilion, vous pouvez laisser votre véhicule dans l'un des parking le long et en contrebas de l'avenue du 8 mai 1945, à l’extérieur des remparts avant l'entrée de l'église collégiale de Saint-Emilion. Les places de parking les plus proches du centre de Saint-Emilion sont payantes. Par contre, derrière la gendarmerie, il y a un parking gratuit pour véhicules. Les places du fond peuvent accueillir des vans, fourgons et camping-cars.

A l’arrivée dans la ville, par la route venant de Libourne, en bordure du village de Saint-Émilion, ne manquez le Palais Cardinal et les Grandes Murailles. Les ruines de la façade du Palais Cardinal encore présente aujourd’hui font penser que cette maison bourgeoise, exagérément appelée palais, a été construite dès le XIIe siècle. En effet, des éléments artistiques romans sont bien présents : arc en plein cintre pour les ouvertures dont les voussures présentent des décors géométriques et végétaux. N’hésitez pas à descendre dans les douves pour y voir de plus près les sorties des latrines… !

La façade du palais cardinal encore visible aujourd’hui constitue, comme de nombreuses habitations médiévales, une partie du mur d’enceinte de la Saint emilion vestiges de l ancienne eglise du couvent des dominicains routes touristiques en gironde guide du tourisme nouvelle aquitainecité, édifié à la même époque. Ces détails nous font dire que le but premier de cet édifice n’était pas tant la défense que l’affichage d’une certaine richesse de la ville aux yeux des marchands et pèlerins en transit à Saint-Emilion. Le Cardinal auquel fait allusion le nom du monument était Gaillard de la Mothe, neveu de l’archevêque de Bordeaux, Bertrand de Goth, devenu le fameux Pape Clément V au début du  XIVème siècle. 

La ‘’Grande Muraille’’ de Saint-Emilion est un pan de mur, modeste vestige d’un immense couvent Dominicain édifié au XIIIe siècle et qui comprenait une église, un cloître, une salle capitulaire et un clocher. Le monastère était proche de l’enceinte fortifiée de la cité, il constituait naturellement un poste d’observation et une ligne de front. Des questions politiques et militaires eurent raison de ce monument religieux, il fut volontairement détruitLes Dominicains trouvèrent alors un meilleur abri intramuros. Cette ruine majestueuseest devenue une image emblématique de cette cité médiévale. 

Les vignes qui l’entourent sont celles du château ‘’Les Grandes Murailles’’. Les vignes du Château Les Grandes Murailles jouxtent les vignes du Château Clos Fourtet, Premier Grand Cru classé Saint-Emilion. Pénétrez dans la ville haute de Saint-Émilion par la rue Guadet, puis prendre sur votre droite la rue Abbé Bergey jusqu'à l'église collégiale et son cloître. Aujourd’hui, la collégiale est l’église paroissiale de la commune, la salle capitulaire a disparu, et le réfectoire est l’actuel Office de Tourisme. 

Bâtie dès le début du XIIe siècle pour la communauté de chanoines de Saint-Augustin, la construction de l'église collégiale a été terminée par le collège de chanoines installée par le pape Clément V en 1306 auquel il avait nommé doyen son neveu, Gaillard de Lamothe. Il est intéressant de voir ses peintures murales d’époques différentes, ainsi que l’orgue remarquable qu’elle abrite. Rendez-vous dans le jardin du cloître afin d’observer le monastère sous toutes ses facettes. 

Saint emilion le cloitre routes touristiques en gironde guide du tourisme nouvelle aquitaineLe cloître de la Collégiale est accessible via un petite porte à gauche lorsque l’on entre dans l’office de TourismeDes notables comme des religieux y étaient enterrés. Remarquez sur les murs Sud et Est, les tombes richement ornées datant des XIIIe et XIVe siècles. Les chanoines de Saint-Emilion, si puissants sur le plan religieux, avaient aussi un rôle à jouer sur le plan politique. Ils levaient certains impôts sur la population. On vous conseille vivement d’y aller car en plus d’être chargé d’histoire, le lieu est parfait pour faire de jolies photos

Face à l’Office de Tourisme, vous arrivez sur la Place du clocherElle surplombe magnifiquement la ville, de là vous apprécierez un panorama de choix sur la cité, sur les vignes et la vallée de la DordogneAprès avoir profiter du splendide point de vue sur la place, allez visiter le clocher de l’église monolithe édifié au XIIe au XVe sièclehaut de 67 mètres. Pour quelques euros vous pourrez monter au sommet du clocher de l’église monolithe et jouir d’une vue à 360 degrés. Gravir ses 196 marches est un défi qui une fois relevé vous offrira un panorama incroyable sur la cité et sa Juridiction.

Poursuivre sur la rue des Écoles où se trouve le logis de Malet, du nom d'une famille noble du XVIIIe siècle, les Malet RoquefortRepérable à son haut pignon dit « à la guise de France », le logis Malet est construit au début du XVIe siècle contre l’enceinte du XIIe siècle, constituée par les façades arrière de plusieurs maisons romanes. Durant la guerre de Cent Ans (1337-1453), puis lors des guerres de Religion (1562-1598), des portions de mâchicoulis sont ajoutées au sommet de la muraille pour en améliorer la défense, comme ici en avant du Logis. La belle façade de pierre blanche côté ville, avec des arcades en ogive, borde le jardin aux massifs fleuris. Le logis de Malet est aujourd'hui une salle d'exposition.

Revenir vers la place du clocher, suivre la rue du clocher et prendre à droite la rue Gaudet pour admirer la porte et maison de la CadèneAppliquée contre la commanderie dont elle faisait peut-être partie autrefois, se trouve une maison romane remaniée au XVe siècle. Cette jolie bâtisse est la seule maison à pan de bois, vestige d'habitat médiéval de la cité de Saint-EmilionQuelques sculptures ornant les parties basses en bois de la maison sont encore visibles pour ceux qui sauront ouvrir l'œil.

La maison est réunie à une autre maison par l'arc de la Cadène (Porte, dite de la Cadène) qui formait autrefois la limite entre la ville basse et la ville haute. Même si cette porte n’a rien de spectaculaire, elle forme un arc qui surplombe la rue de la Cadène, voie particulièrement escarpée. Le nom "Cadène" vient peut-être du gascon "catena" signifiant "chaîne", et pourrait faire référence à la présence d’une chaîne ayant séparé matériellement Saint-Emilion en deux parties. Historiquement le nom de "Cadène" tiendrait plus probablement son origine de l’un des propriétaires de cette maison au XIIIe siècle : Guillaume Renaud de la Cadène.

Saint emilion cloitre des cordeliers route touristique de la gironde guide touristique de l aquitaineDirigez-vous à présent vers le Couvent et le Cloître des Cordeliers situé rue de la Porte Brunet. Ce vestige à l’architecture de l’époque romane, gothique et moderne est chargé d’histoire. Le cloître des Cordeliers hébergea les moines Franciscains jusqu’à la Révolution française. Les Franciscains, connus aussi sous le nom de "Cordeliers" en raison de la corde qui leur servait de ceinture, sont arrivés à Saint-Emilion au XIIIe siècle. C’est un ordre concentré sur la prière, la prédication et la mendicité. L’ordre des Franciscains a été fondé sur l’initiative de Saint François d’Assise.

Après avoir construit un couvent en dehors de la cité médiévale, l’ordre religieux a construit à la fin du XIVe siècle un nouveau couvent intra muros comprenant une Eglise, un cloître, un jardin et même un chai, un cuvier et une cave. Seuls le cloître et la chapelle présentent un intérêt, les autres bâtiments ayant été détruits ou envahis par le lierre. Le Cloître des Cordeliers forme un carré de 21 mètres de côté ; il est recouvert d'une charpente supporté par des corbeaux. L’accès est libre au cloître, jardin et l'église.

Il accueille aujourd’hui des visiteurs pour une balade historique et œnologique, une visite historique guidée du site et des caves est proposéeEntièrement restaurés par les actuels propriétaires, devenant un lieu où l’on peut déguster du vin pétillant ou crémant de Bordeaux et même prendre son déjeuner. En effet, les caves et galeries souterraines à 17 mètres de profondeur abritent la production de Crémant de Bordeaux des Cordeliers.

Poursuivre sur la rue de la Porte Brunet. Depuis la place Cap du Pont, l’ancienne muraille qui ceinturait le clocher de l’église monolithe est bien visible. Entre les contreforts, les anciennes archères indiquent le niveau du sol d’origine de la place qui accueillait alors le cimetière paroissial, progressivement remblayé au fil des siècles. Ce mur de fortification peut être aussi considéré comme un mur d’apparat, de prestige dont le but premier aurait été de montrer la puissance du village de Saint-Émilion plus que de le protéger. Toujours est-il qu’il devait être nécessaire de payer une taxe pour entrer dans le village intra-muros, représentant une nouvelle source de richesse.

Cette muraille était flanquée de six portes et de petites tours défensives, un chemin de ronde liait ces portes entre elles et au XVe siècle un système de mâchicoulis fut sans doute ajouté. La Porte Brunet est la dernière d'entre elles et la mieux conservée, c’est aussi, l’accès qui est le plus bucolique en descendant des vignes. D’une longueur de 9.50 m de long et d’une largeur de 3.90 m, on devine encore entre ses deux arcs un assommoir par lequel les défendeurs jetaient des pierres et de l’eau bouillante sur les assaillants.

Les côtés furent élargis au XVIIème siècle pour que les charrettes puissent s’y croiser. Le passage se fermait à l’aide de portes en bois sur gonds toujours visibles de nos jours. Des fouilles ont mis à jour les fondations d’un châtelet d’entrée en amont de la porte, aujourd’hui représentées par un dallage circulaire au sol, de chaque côté de l’entrée du pont.

Saint emilion l eglise monolithe route touristique de la gironde guide touristique de l aquitaineRevenez sur vos pas, puis prendre sur votre gauche la rue de la Liberté pour vous rendre Place du Marché au Bois. Le long de votre promenade profiter des nombreux points de vues sur les toits de la cité de Saint-Émilion. Au coin de la pittoresque place, la halle du marché abrite aujourd’hui le visiteur de la pluie ou du soleil, mais cache une histoire bien plus ancienne. Toute proche de la place du marché, c'est ici une partie couverte du marché qui servait surtout à l'entrepôt et au commerce du grain. De grandes ouvertures étaient fermées au moyen de planches de bois pour protéger les marchandises. A l'étage, le bâtiment a abrité la mairie du XVIIIe siècle jusqu'en 1902.  Il est dit que la très ancienne petite porte de bois, au pied de l’escalier, faisait office de cachot…

Sur la Place du Marché, trône l'église monolithe de Saint-Émilion avec son magnifique clocher. L’église monolithe rappelle l’activité religieuse de la ville au Moyen-âge et intrigue par sa conception hors du commun. Sous le clocher, entièrement creusée dans la roche, la spectaculaire église monolithe fut édifiée entre la fin du XIe et le début du XIIe siècle. Ses proportions gigantesques font d'elle, l'église monolithe la plus vaste d'Europe. Le portail principal date du XIVe siècle. La façade donnant sur la place du marché correspond au choeur dont l’éclairage est assuré par trois baies datant du XVIe siècle.

La raison de la réalisation de l'église monolithe tient sans doute au développement de la cité autour d’une activité de pèlerinage sur le tombeau du saint patron Saint-Emilion, ermite breton qui se serait installé dans une grotte toute proche au VIIIe siècle. De l’histoire du moine fondateur du village, au creusement de la surprenante église monolithe, la visite vous fera découvrir 4 monuments : les catacombes médiévales ainsi que l’église souterraine, l’ermitage d’Émilion, la Chapelle de la Trinité et ses peintures médiévales.

Située à quelques mètres de l’église monolithe, La chapelle de la Trinité a été construite au-dessus de l'Ermitage de Saint-Emilion au début du XIIIe siècle, mais seul le chevet date de cette époque, l'autre partie ayant été modifiée au XVIIIe siècle. L’intérieur de l’édifice est également décoré de fresques et peintures médiévales particulièrement bien conservées. Remaniée à différentes époques, elle constitue un bel exemple de l’évolution des techniques de construction entre deux styles majeurs : l'art roman et l'art gothique.

L’Ermitage de Saint-Émilion se situe donc sous la chapelle de la Trinité. D’après la tradition, Emilion est venu s’installer dans cet endroit désert, au pied de l’escarpement, dans une grotte formant un abri naturel et exposé au sud. L’entrée par laquelle on y accède maintenant n’existe que depuis le  XVIIIe siècleAu gré de votre promenade dans les ruelles de la ville basse de Saint-Émilion, vous aurez l'occasion de découvrir également deux lavoirs.

Le grand lavoir "Fontaine du Roi" se situe Rue de la Grande Fontaine, au pied de la Tour du Roy. La Fontaine du Roi, le plus grand des deux lavoirs comporte un fronton orné de jolies sculptures et etait le seul couvert à l'époque, il était réservé aux lavandières des quartiers riches, leur assurant ainsi un abri en cas d'intempéries. A quelques mètres de là, dans un renfoncement de la Rue de la Petite Fontaine, découvrez le second lavoir. La Fontaine de la Place, plus petit et sans toit à l'origine, était réservé aux buandières des quartiers populaires, évitant ainsi aux eaux de linge des deux quartiers de se mélanger. Cependant, l’eau alimentant ce lavoir, proviendrait de la même source, que fit jaillir, selon la légende, Emilion au VIIIe siècle dans l’Ermitage. Source à laquelle on attribue des vertus miraculeuses…

Saint emilion la tour du roy route touristique de la gironde guide touristique de l aquitaineAprès cette pause rafraîchissante, vous voici devant la Tour du RoyLe "castel daou rey", signifiant la Tour du Roy, est le seul donjon roman encore visible en Gironde. l est construit sur l’ordre du roi d’Angleterre Henri III, alors duc d’Aquitaine. Sa construction est achevé en 1237. Situé à l’intérieur des remparts de la cité, l’édifice repose sur un massif rocheux isolé de toutes parts et creusé de grottes naturelles et de carrières exploitées depuis le Moyen-Âge. Intialement le donjon était entouré de murs. Aujourd'hui, les jurats se réunissent en haut de la tour pour proclamer le Jugement du Vin Nouveau en juin et le Ban des Vendanges en septembre.

Symbole de féodalité, cette tour Tour du Roy quadrangulaire, haute de 14.50 m, et de 9.50 m de côté est divisée en 3 niveaux, sous le donjon une cavité souterraine permet d’y accéderIl est possible d'y admirer une salle voûtée en berceau brisé au rez-de-chaussée, ainsi qu'un bel escalier à vis menant à l'étage. Il est possible de gravir les 118 marches de cette tour afin d'accéder au toit-panorama qui offre une vue imprenable sur Saint-Emillion et sa juridiction.

Derrière la Tour du Roy, la grande parcelle aujourd’hui plantée de vigne était occupée jusqu’au début du XIXe siècle par le couvent des Ursulines, symbole local de la Contre-Réforme, construit en 1630 pour raviver la foi catholique.  Après la démolition du couvent, une école de gendarmerie s’installe dans le grand bâtiment bordant la bien-nommée rue du Couvent. Continuez votre promenade en direction du Couvent des Ursulines, prendre la rue du château du Roy, puis la rue du Couvent. Depuis ses origines, la ville de Saint-Emilion a connu une présence religieuse importante.

Les sœurs de l’ordre de Sainte-Ursule s’installent quant à elles à Saint-Emilion le 1er juin 1620. Il ne reste aujourd’hui de ce couvent qu’une petite partie de ce qu’il était. Il reprend cependant un peu de vie grâce au souvenir de ces moniales qui nous ont laissé la recette secrète de petits gâteaux ronds. En effet, la légende veut que l’une des sœurs, une certaine Mademoiselle Boutin, vivant dans la pauvreté depuis la Révolution, ait proposé de dévoiler la recette secrète des Sœurs Ursulines en échange d’un abri et d’un repas … recette qui est très vite devenue l’autre spécialité de Saint-Émilion, à savoir un délicieux petit gâteau rond moelleux connu sous le nom de macaron.

Avant de continuer votre balade, profitez du point de vue rue des Douves. Pendant votre déhambulation dans Saint-Emilion avez-vous prit les escalettes :  petit passage piétonnier urbain en pente, aménagé en escalier en totalité ou en partie ? peut-être avez-vous empruntez les tertres ? Un tertre est défini comme étant un monticule de terre, une butte. Il prend tout son sens à Saint-Emilion où le site est naturellement doté de pentes. Le village a en effet su s’adapter en modelant son relief avec des tertres désignant ces ruelles typiques de la cité, pentues et au pavage irrégulier.

Quatre tertres permettent de relier la ville haute à la ville basse : le Tertre de la Cadène, le Tertre de la Tente, le Tertre de la Porte Saint Martin et enfin, les plus audacieux emprunteront le Tertre des Vaillants ! Quant à l’origine des pavés et des galets, il faut se rendre outre-manche pour la connaître. Ces pavés nous viennent donc des Anglais, qui à chacun de leurs voyages en bateaux en lestaient leurs cales et les remplissaient ensuite de barriques abritant un précieux breuvage pourpre : le vin. Les pierres ainsi laissées sur les berges de la Dordogne firent le bonheur des terrassiers.

Pour finir votre escapade, nous vous conseillons de suivre la route des vins de Bordeaux : route du patrimoine.

Carnet pratique de Saint-Emilion

Les incontournables de Saint-Emilion

  • Dégustation des vins
  • Visites des caves
  • Visites des monuments
  • La route des vins

Visites

  • Plusieurs parcours pédestres et à vélo ont été créés : des balades le long de la Dordogne ou dans la vallée ; pour partir à la découverte du vignoble et du patrimoine des communes voisines.
  • L’église monolithe : la visite comprend également la grotte de l’Ermitage et les catacombes. Infos à l’office du tourisme. 
  • La Chapelle de la Trinité : Monument privé, accès uniquement sur visite guidée "Saint Émilion Souterrain" - 7 Rue du Tertre de la Tente, 33330 Saint-Émilion.
  • Cloître des Cordeliers : On commence par quelques explications historiques sur le cloître pour enfin descendre 17 mètres sous terre et découvrir l’histoire et la fabrication de cette boisson, stockée ici par milliers de bouteilles. La visite se termine par une dégustation de deux crémants. Visite et dégustation: 1 heure - Réservations en ligne ou achat des tickets à l’Office de Tourisme ou sur place. Site internet
  • Train des Grands Vignobles : Une excursion inoubliable, ludique et pédagogique au milieu des 1ers Grands Crus Classés de l’appellation Saint-Émilion. 

Activités & Festivités :

  • De mars à octobre : Les Grandes Heures de Saint-Émilion (programme de concerts dans les châteaux).
  • En avril : Les primeurs de Saint-Émilion.
  • Le 1er mai : Portes ouvertes des châteaux.
  • Fin mai : Festival Philosophia.
  • Fin juin : Jurade et Jugement du vin nouveau.
  • En juillet : Saint-Émilion Jazz Festival.
  • En juillet : Jours-Nez des Senteurs.
  • En juillet et août, tous les mardis : Marchés des producteurs de pays.
  • En septembre : Vino Voce.
  • En septembre : Nuit du Patrimoine.
  • En septembre : Ban des vendanges de la Jurade.
  • En septembre : Marché des Artisans d'art.
  • Début octobre : Salon d'automne : exposition de peintures et sculptures, salle des Dominicains.
  • Mi-octobre : Marché du goût.
  • Mi-octobre : Les Montgolfiades de Saint-Émilion.
  • En octobre : Marché du Goût.
  • En décembre : Marché de la truffe.

Consulter nos pages :

Marchés à visiter près de Saint-Emilion

  • Saint-Émilion : marché dimanches matin (km 0)
  • Branne : marché Jeudi & Samedi (8km)
  • Castillon-la-Bataille : marché Lundi (10km)
  • Coutras : marché Mercredi & Samedi (16km)
  • Creon : marché Mercredi (20km)
  • Ambares-et-Lagrave : marché Vendredi (27km)
  • Carbon-Blanc : marché Jeudi (28km)
  • Montpon-Menesterol : marché Mercredi (28km)
  • Bassens : marché Dimanche (28km)
  • Cavignac : marché Jeudi (29km)
  • Cenon : marché Mercredi (30km)

Sites touristiques près de Saint-Emilion

  • Collégiale et chapelle de la Trinité (Saint-Emilion) : monument religieux
  • Eglise de Saint Pierre (Petit-Palais-et-Cornemps) : monument religieux (12 km)
  • Jardins du château de Vayres : jardin remarquable (12 km)
  • Jardin du Fond de l’or : jardin remarquable (16 km)
  • Montcaret site archéologique : monument national (18 km)
  • Abbaye de La Sauve  : monument national (19 km)
  • La Sauve  abbaye (chemins de pèlerinage) : site du patrimoine (19 km)
  • La Sauve église St Pierre (chemins de pèlerinage) : site du patrimoine (19 km)
  • Jardins du Sardy : jardin remarquable (21 km)
  • Jardins du château de Mongenan : jardin remarquable (31 km)
  • Cadillac Chateau : monument national (32 km)
  • Grotte Pair-non-Pair : monument national (32 km)

Plus d'information

  • Mairie - 6 place Pioceau - 33330 Saint-Emilion - Tél : 05 57 24 72 09 - accueil@ville-stemilion.fr - site internet 
  • Office de Tourisme du Grand Saint-Emilionnais - Bureau de Saint-Emilion - Le Doyenné - Place des Créneaux - Tél. +33 (0)5 57 55 28 28 - Site internet
  • Visiter Saint Emilion : site internet
  • Saint-Émilion Unesco : site internet
  • Communauté de communes du Grand Saint Emilionnais - Mairie de Vignonet - 33330 Vignonet - Tél. : 05 57 55 21 60 - Grand Saint-Emilionnais : site internet
  • Syndicat viticole de Saint-Emilion - Rue Guadet - BP 15 - 33 330 Saint-Emilion - Tél. : 33 (0)5 57 55 50 50 - info@vins-saint-emilion.cominfo@vins-saint-emilion.com - Site internet
  • Maison du vin Saint-Emilion : site internet
  • Guide Bordeaux Gironde  : site internet
  • Gironde Tourisme : site internet
  • Aquitaine On Line : site internet
  •  Nouvelle Aquitaine Tourisme : site internet

Les vins

Route touristique en France vous conseil cette propriété : Le château Haut-Nivelle, Une maison, une histoire... La mémoire d’une famille venue d’ailleurs ! Venez de notre part, vous ne serrez pas deçu...

Vignobles Le Pottier - S.C.E.A Les Ducs d'Aquitaine - 33660 St-Sauveur de Puynormand, Gironde France -  Tél : 33+(5)57.69.69.69 Fax : 33+(5)57.69.62.84 - contact@chateau-hautnivelle.com Plus d'information : Vignobles Le Pottier

Pour vous rendre à Saint-Émilion

Couvert

Saint-Émilion

22 °C Couvert

Min: 20 °C | Max: 22 °C | Vent: 8 kmh 289°

Le saviez-vous ?

La Jurade fut instaurée en 1199 par Jean Sans Terre, roi d’Angleterre. Ce dernier délégua ses pouvoirs économique, politique et judiciaire, à des notables et des magistrats afin de gérer l’administration générale de la cité.

En échange de ces privilèges accordés, l’Angleterre put jouir du « privilège des Vins de Saint-Émilion ». Ainsi la superficie du vignoble augmenta avec la notoriété des vins. Leur qualité était soumise au contrôle de la Jurade (par le sceau du vinettier) avant transport vers l’Angleterre depuis le port de Pierrefitte sur la Dordogne.

En 1948, les viticulteurs réunis au sein du syndicat viticole ressuscitèrent la Jurade sous la forme d’une confrérie, qui devint alors l’ambassadrice des vins de Saint-Émilion à travers le monde, avec pour ambition de garantir l’authenticité et la qualité de ses vins.

Nos coups de coeur à Saint-Émilion

Hébergement :

Aux environs : Libourne, et son centre ville typique, Saint-Emilion à visiter absolument, Castillon la Bataille et son spectacle médiéval annuel... Serge et Nathalie vous accueillent dans une maison du 17 ème siècle. Deux jolie chambre de style campagnard et moderne de 2 à 4 personnes.

Serge et Nathalie AUDUBERT - Chambre d'hôtes et Chateau Laborde à Saint-Médard-de-Guizières 33230 - Gironde -  Tél. : 05 57 69 80 65 - Port. : 06 73 53 67 31

Plus d'information : Château Laborde

Restauration :

Accordez-vous une parenthèse gourmande lors de votre séjour au cœur du vignoble bordelais... Dans une ancienne ferme viticole, sur le Domaine du Pressoir****, l'Auberge près de Saint-Emilion vous propose les spécialités girondines, différente menus, en été une 'carte à emporter' une formule spéciale tapas-vin.

Le Domaine  du Pressoir****,  Camping - Caravaning - Restaurant Camping  - Queyrai - 33570 Petit Palais - France - Tél : +33 (0)5 57 69 73 25 - Fax : +33 (0)5 57 69 77 36

+ d'information : le Domaine  du Pressoir

Découvrez les sites et lieux touristiques de la Gironde

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Saint-Émilion avec nos partenaires

Date de dernière mise à jour : 16/02/2022