Les routes touristiques en France

Abbaye Saint- André de Lavaudieu (43)

Visiter l'Abbaye Saint-André de Lavaudieu en Haute-Loire

Détour obligatoire pour les amateurs d’histoire, Lavaudieu classé parmi "Les Plus Beaux Villages de France" et "Pays d’Art et d’Histoire", est situé au sud-est de Brioude dans le département de la Haute-Loire en AuvergneTraversé par la Sénouire, "La Vau Diu" en occitan, vient du latin "Vallis Dei" qui veut dire la "Vallée de Dieu". Plein de charme et propice à la flânerie, ce magnifique village est réputé pour son abbaye bénédictine Saint-André.

C’est saint Robert, fondateur de la Chaise-Dieu, qui crée en 1057 cette abbaye, dans la vallée de la Senouire. Destinée à une communauté bénédictine, l’abbaye accueille des religieuses jusqu’à la Révolution française. Niché dans un vallon où la Senouire s'étire avant de rejoindre l'Allier, le village de Lavaudieu naît véritablement au début du XIe siècle avec la fondation de l'abbaye Saint-André, joyau du patrimoine religieux auvergnatA la beauté sombre et virile du plateau de La Chaise-Dieu répond la douceur toute féminine de Lavaudieu, la vallée de Dieu.

Entre ruelles pavées, maisons vigneronnes et outils agricoles d’antan, Lavaudieu plonge ses visiteurs dans une autre époque. Cet ancien village rural n'a rien perdu de ses traditions et dévoile encore aujourd'hui le mode de vie d'autrefois, notamment à travers son musée des arts et traditions populaires.  Aux alentours, les nombreuses collines boisées et la rivière Senouire offrent un paysage magnifique pour ce village préservé au charme indéniable.

Préparer votre visite touristique de l'Abbaye Saint- André de Lavaudieu

A proximité de la route nationale 102, après avoir serpenté entre les champs fraîchement moissonnés, la tour de l’abbaye de Lavaudieu surgit, au creux d’un vallon. Bercé par la Senouire, l’un des plus beaux villages de France est une promesse de beauté et de fraîcheur. Petit écart de Brioude, Lavaudieu apparut pour la première fois dans les cartulaires au début du Xe siècle, sous le nom de Comps (Cumis), mais fut promue à un grand destin grâce à Robert de Turlande (saint Robert)En 1043, après avoir entrepris un pèlerinage à Notre-Dame du Puy-en-Velay, Robert de Turlande décida de se retirer sur le plateau du Livradois avec deux compagnons et de s’installer près d’une petite chapelle dédiée à Saint Vital et à Saint Agricola. Les trois ermites entreprirent de restaurer l’édifice abandonné, s’abîmant dans la prière et la dévotion.

Lavaudieu vieux pont sur la senouire plus beaux villages de france routes touristiques de haute loire guide touristique auvergneAprès avoir fondé dans les solitudes forestières du haut Livradois, l’abbaye de La Chaise-Dieu, saint Robert décida, en 1057, d’établir un monastère de bénédictines à Comps, sur une terre donnée aux casadéens par Raoul de Lugeac, abbé de Brioude, à une trentaine de kilomètres de La Chaise-DieuIl s’agissait d’offrir à des femmes des conditions de vie moins rudes, dans une contrée plus riante que le Livradois ; or la basse vallée de la Senouire alliait à la fois la douceur du climat et le lien direct avec l’abbaye-mère par la rivière. Le lieu est connu jusqu'au XVe siècle sous le nom de Saint-André-de-Comps, avant de prendre celui de Vallus Dei (Vallée de Dieu) dont Lavaudieu est la forme simplifiée.

En 1070, Judith, la fille du comte d’Auvergne Robert II, du Velay et du Gévaudan s’y retira, assurant la notoriété de l’endroit. Le prieuré connaît son apogée au XIIe siècle où de nombreuses donations permettent l'érection de l'ensemble des bâtiments monastiques. L’église prieurale, le cloître et plusieurs bâtiments furent bâtis et en 1176, une bulle du pape Alexandre III en assura protection et privilèges, et en confirma les nombreuses propriétés. Au développement de la communauté religieuse s’ensuivit le peuplement du hameau de Comps qui accueillit ainsi de nombreux villageois sur les berges de la Sénouire. Au XIIIe siècle, des chapelles furent construites du côté nord de l’église puis, au siècle suivant, la nef fut décorée de nombreuses scènes bibliques dont la Crucifixion et la Passion du Christ.

Sous François Ier, l’abbaye passa en commende du roi tandis que les chanoinesses abandonnaient la vie communautaire chère à saint Benoît pour s’installer dans des maisons individuelles bâties le long de la rivière et connaître ainsi une vie plus confortable. À partir du concordat de Bologne, en 1516, le roi de France se réserve le droit de nommer les abbés commendataires, qui peuvent être des laïcs. Ces abbés perçoivent les revenus de leurs abbayes et délèguent le pouvoir spirituel aux prieurs. Le monastère abandonne alors la règle bénédictine pour adopter celle des chanoinesses. Le recrutement s'effectue alors parmi la noblesse auvergnate.

Les chanoinesses abandonnent le dortoir situé au-dessus du cloître et décident de vivre dans des maisons individuelles construites à l'arrière du monastère. Elles continuent à prononcer les trois vœux monastiques et pratiquent les exercices religieux en commun mais leur application s'assouplit. À partir de 1718, les trois dernières prieures portent le titre d'abbesse. Au XVIIIe siècle les appartements pour l'abbesse sont situé au-dessus de la galerie ouest du cloître. C'est dans ce lieu retiré que le cardinal de Rohan, exilé à la Chaise-Dieu, finit par trouver refuge, après la scandaleuse affaire du collier de la reine en 1786. Les chanoinesses doivent quitter le monastère en 1791 pendant la révolution.

En 1792 l'abbaye est vendue comme bien national. Elle est alors décomposée en plusieurs lots vendus à des agriculteurs qui transforment le cloître en bâtiment de ferme. Le côté ouest du cloître est modifié par permettre la stabulation des vaches et le passage des charrettes. Le clocher est tronqué en 1793 à la demande des Révolutionnaires pour supprimer tout ce qui n'est pas égalitaire. En 1896, découverte de fragments d'une peinture datant du XIIe siècle sur le mur est de la salle située côté sud du cloître représentant le Christ en majesté au-dessus de la Vierge entourée des apôtres. Cette salle a servi de réfectoire à un moment de l'histoire du prieuré, mais la qualité de cette peinture pourrait faire penser qu'elle a été faite pour une chapelle. Enfin classé dès la deuxième moitié du XIXe siècle, cet héritage auvergnat unique bénéficia de nombreuses restaurations tout au long du XXe siècle. L'héritage culturel d’exception de Lavaudieu, le sauva de la ruine.

Calme, sérénité et recueillement, lAbbaye Saint- André de Lavaudieuchefs-d'oeuvre de l'art roman auvergnat, constitue un patrimoine architectural exceptionnel. Construit sur le rocher qui forme sa base, l'endroit bénéficie d'un climat doux et d'une position d'abri qui renforce cette impression de quiétude. A l'entrée de Lavaudieu bordé par la vallée de la Senouire, on a presque envie de chuchoter et de marcher sur la pointe des pieds de peur de rompre le silence. 

Lavaudieu le cloitre plus beaux villages de france routes touristiques de haute loire guide touristique auvergneL’ancienne église abbatiale Saint-André de Lavaudieu date du XIe et XIIe siècles. Dédiée à l’apôtre André, elle recèle un remarquable ensemble de peintures murales allant du XIIe au XVIIIe siècle, qui parfois se superposent et dont on peut voir les vestiges dans presque toutes les parties de l’édifice. C’est principalement durant le XIVe siècle que l’église bénéficie d’une campagne de décoration, beaucoup sont de l’école italienne. Sur les deux murs gouttereaux de la nef se succèdent deux longues frises parfois complétées de draperies. Au niveau d’anciennes tribunes, le mur nord offre le récit de la Passion en cinq scènes monumentales, encadrées par deux évangélistes. Le mur sud possède deux scènes plus originales, le Ravissement de sainte Madeleine et la célèbre Mort Noire, allégorie personnifiant la peste. Le milieu du XIVe siècle est en effet très marqué par l’épidémie de peste noire qui décima la population de tout l’Occident.  À remarquer également lors de votre visite la flèche du clocher tronquée à la Révolution et surmontée d’une pique et d’un bonnet phrygien. 

Le monastère s’ordonne autour du cloître d’époque romane unique en Auvergne. De dimension modeste, mais complet mesurant environ 10 sur 16 mètres, celui-ci présente une série d’arcades en plein cintre reposant sur une grande variété de colonnettes. La même diversité se retrouve dans la sculpture des chapiteaux. Si la plupart ont un décor à feuillages, certains traitent de thèmes répandus en Brivadois comme les sirènes, les lions, les aigles. Les galeries du cloître offrent la particularité de ne pas être voûtées mais d’être couvertes en charpente. L’étage supérieur donne accès au logement de l’abbesse. Au sud, une vaste salle abrite une fresque du XIIe siècle représentant une Vierge en Majesté couronnée et entourée des apôtres. Les galeries ne sont pas voûtées mais couvertes de charpentes. Ce magnifique cloître, ouvert à la visite, inspire toujours la paix et la sérénité.

Située au sud du cloître, une grande salle voûtée servait sans doute de réfectoire aux moniales. Cette salle de grandes dimensions, voûtée en berceau semble dater de la 2ème moitié du XIIe siècle. Sur le mur oriental a été dégagée une fresque de la même époque, composée d’une double scène : un Christ bénissant, d’influence byzantine, encadré par les symboles des quatre évangélistes, domine une rare Vierge en majesté entourée des douze Apôtres. Une œuvre rare et précieuse. Dans cette salle, l’Association des Amis de Lavaudieu a rassemblé un mobilier intéressant, dont un Christ roman d’une étonnante beauté.

Après votre visite de l'abbaye bénédictine du Moyen Âge, poursuivez votre balade dans le village de Lavaudieu, il conserve ses maisons son architecture traditionnelle, avec ses pierres claires, ses tuiles rondes, son vieux pont à plusieurs arches. Au milieu des petites ruelles typiques et préservées, les bâtisses anciennes et les jardins organisés viennent apporter un charme supplémentaire. Le passé religieux du village reste très présent, on y découvre encore des balcons suspendus qui servaient de séchoir, des encadrements traditionnels en bois, de belles ferronneries… Une architecture rurale joliment restaurée.

Carnet pratique de Lavaudieu

Les incontournables de Lavaudieu

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Visites

  • Les Amis de Lavaudieu organises des visites et des animations culturelles de Mars à septembre. Information : 04 -71-76-08-90 ou 04 -71-76 - 46 -00 - contact@abbayedelavaudieu.fr - Site internet

Activités & Festivités :

  • En juillet, la fête de la barrique date de la Révolution française et propose aujourd'hui différentes animations comme un tournoi de pétanque, un "casser de biches" avec une barrique de vin, un feu d'artifice, ou encore des spectacles musicaux.
  • En septembre, la commune propose un festival de musique rock.

Plus d'information

Marchés à visiter près de Lavaudieu

  • Brioude : marché Samedi (6km)
  • Paulhaguet : marché Lundi (8km)
  • Champagnac-le-Vieux : marché Vendredi (11km)
  • Langeac : marché Mardi & Jeudi & (19km)
  • Brassac-les-Mines : marché Dimanche (19km)
  • Sainte-Florine : marché Dimanche (19km)
  • La Chaise-Dieu : marché Jeudi & Dimanche (20km)
  • Massiac : marché Mardi (20km)
  • Allegre : marché Mercredi (21km)
  • Arlanc : marché Lundi (27km)

Sites touristiques près de Lavaudieu

  • Basilique de Saint Julien (Brioude) : monument religieux (6 km)
  • Abbaye Saint-Andre (Lavaudieu) : monument religieux (7 km)
  • Massiac : village d'etape (20 km)
  • Eglise de Notre Dame de Mailhat (Lamontgie) : monument religieux (22 km)
  • Blesle : plus beaux village (23 km)
  • Abbaye Saint Pierre (Blesle) : monument religieux (23 km)
  • Eglise de Saint Georges (Saint-Paulien) : monument religieux (30 km)
  • Usson : plus beaux village (31 km)
  • Villeneuve-Lembron Chateau : monument national (32 km)
  • Mont Mouchet : site de grand beauté naturel (33 km)
  • Bois Noirs : site de grand beauté naturel (33 km)
  • Livradois-Forez : parc regionale naturel (35 km)

Consulter nos pages :

  • A voir dans Lavaudieu
  • A faire dans Lavaudieu
  • Parcours touristique dans Lavaudieu
  • Histoire de Lavaudieu

Pour vous rendre à l'Abbaye de Lavaudieu

Couvert

Lavaudieu

26 °C Couvert

Min: 26 °C | Max: 26 °C | Vent: 18 kmh 297°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur à Lavaudieu

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques de Haute-Loire

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Lavaudieu avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 03/03/2022