Les routes touristiques en France

Art et artisanats en Alsace

Soufflenheim atelier de poterie sur la route des potiers dans le bas rhin routes touristiques en alsaceL’Alsace a une vraie identité forte qui la rend passionnante. Mais que faire et que visiter en Alsace pendant votre week-end ou vos prochaines vacances ? Voilà forcément la question que vous vous posez si vous souhaitez visiter l’Alsace. Route touristique en France une bonne nouvelle pour vous : il y a vraiment plein de choses à voir, à faire et à goûter en Alsace !

Autrefois, chaque habitant avait un rôle précis dans les villages. Les artisans devaient répondre à l’ensemble des besoins de la communauté : leurs métiers étaient indispensables. Dans ce contexte rural, la concurrence n’était pas encore de mise. Il était courant qu’un artisan pratique plusieurs métiers à la fois, pour différentes raisons.

Aujourd'hui, derrière chacune de leurs créations, les artisans alsaciens vous racontent leur histoire, leur savoir-faire et des traditions auxquelles ils restent profondément attachés.

Découvrez à travers les produits typiques alsaciens, un art et une tradition locale qui vous donneront envie de décorer votre habitat ou d'offrir un cadeau original à vos proches. Des créations uniques et d'exceptions en souvenir du meilleur de l'Alsace ! 

L'Alsace regorge de personnes talentueuses, dotées d'un certain savoir-faire en matière de création originale ou d'offre de services. Verre soufflé, poteries de différents styles, peintures mais aussi chocolats, bonbons... à découvrir sans plus attendre !

Ces métiers et savoir-faire anciens composent le patrimoine culturel immatériel. Ils sont à préserver, protéger et mettre en valeur au même titre que les bâtiments et les objets. En Alsace, plusieurs de ces vieux métiers vous sont présentés, dans un bâtiment qui leur est dédié : poussez les portes et découvrez...

Les poteries en Alsace

Une tradition néolithique, aurait-on presque tendance à dire. En effet, en Alsace, depuis les temps les plus reculés, la vaisselle traditionnelle est faite sur place par les potiers.

Du pichet au moule à kougelhopf en passant par la terrine à baeckeofe ou la carafe, de nombreux éléments de vaisselles traditionnelles sont confectionnés dans deux villages du nord de la région : Betschdorf et Soufflenheim, deux capitales presque jumelles de la poterie alsacienne.

Betschdorf : le règne du bleu.

Riquewihr dolder et fontaine de la sinne routes touristiques du haut rhin guide du tourisme alsaceLes pièces sont composées de différentes argiles façonnées au tour puis séchées et décorées. Elles sont en premier lieu gravées au stylet puis on peint sur les pièces sèches à l'aide d'un enduit principalement composé de bleu de cobalt.

Le tout est cuit à plus de 1 200 °C et l'aspect vernissé des poteries est obtenu grâce à une réaction chimique qui résulte de la projection de gros sel durant la cuisson. Le résultat, ce sont ces poteries de grès d'Alsace grises et bleues à l'aspect brillant, rehaussées de motifs floraux ou d'animaux d'une grande finesse. Site Internet

Soufflenheim : une tradition ocre.

S'il est vrai que les poteries de Soufflenheim sont de différentes couleurs, leur teinte traditionnelle est l'ocre. Elles sont fabriquées à partir d'une argile provenant de la forêt de Haguenau - une tradition datant du XIIe siècle. Si le début de leur processus de fabrication est similaire à celui des poteries de Betschdorf.

Il faut cependant signaler qu'une pellicule d'argile colorée est appliquée sur la poterie séchée qui est ensuite décorée à l'aide d'un barolet, un récipient muni à son extrémité d'une plume d'oie d'où s'écoule l'engode colorée. Puis elle est émaillée par aspersion ou trempage : le vernis est ainsi appliqué avant la cuisson, avant d'être cuite à 1 020 °C.

Ce processus de fabrication confère à cette poterie souvent un aspect lisse et satiné. Pour plus de renseignements, allez voir le site de la confrérie des artisans potiers de Soufflenheim. Site Internet

Nous vous conseillons de parcourir la route des potiers en Alsace.

Les poêles en faïence

Au centre de la Stube, la pièce principale du logis, on trouve le foyer, qui en Alsace prend la forme traditionnellement d'un poêle en faïence - nom commun donné à des poêles en terre vernissée - dénommé en dialecte Kachelofe, prononcez [karelof]. Ce mode de chauffage remonte au XVe siècle ; on en a trouvé de nombreux exemples dans les châteaux forts des sommets vosgiens.

Il existe toutes sortes de formes et de tailles de kachelofe - les plus grands incluent du reste des banquettes dans leur structure. L'avantage de ce système est évident : la chaleur se répand harmonieusement et régulièrement et perdure grâce à un phénomène d'accumulation et de rayonnement même si le foyer est déjà éteint. Notons que nombre de ces poêles anciens sont de véritables oeuvres d'art.

Les Étoiles terrestres - 3 sites exceptionnels dans les Vosges du Nord

Il y a cinq siècles, quelques verriers nomades construisaient un four de fortune dans une vallée sauvage des Vosges du Nord. Ces pionniers allaient écrire les premières pages d'une aventure industrielle et artistique hors du commum qui perdure aujourd'hui.

Nichées dans des vallées mitoyennes, ces 3 sites ont pris le parti de valoriser leurs épopées respectives sur les terres qui les ont vu naitre : le musée du Cristal à Saint-Louis-les-Bitche, le musée Lalique à Wingen-sur-Moder et le site verrier de Meisenthal. Une occasion unique de découvrir un savoir-faire ancestral et un patrimoine culturel préservé par la passion des hommes. Musée Lalique : site internet

Eguisheim ancienne cour domaniale d unterlinden route touristique du haur rhin guide du tourisme en alsaceDes visites contées (pour les 3-5 ans) et des ateliers (7-12 ans) sont proposés aux enfants pendant les vacances scolaires. Jetez un coup d'oeil à la rubrique Actualités du site Internet pour connaître les thématiques abordées. En 2h, les enfants auront un aperçu du musée et découvriront un aspect de la création Lalique par la pratique (réservation conseillée).

La cerise en cristal sur le gâteau, c'est la possibilité d'organiser la fête de son anniversaire au Musée Lalique, c'est sur réservation, et si l'on veut en partenariat avec le Crista'lion, le restaurant du musée, qui s'occupe du gâteau et des bougies ! Le musée propose aussi aux adultes des visites thématiques suivies d'ateliers pratiques.

Bon à savoir : une première visite de l'un des 3 sites permet de bénéficier d'une réduction tarifaire pour la visite des autres sites.

Les étoffes

On a pu voir dans la partie Histoire toute l'importance de l'impression sur étoffes en Alsace, dans le Haut-Rhin en particulier puisqu'à Mulhouse, un musée entier y est consacré. Dans Le Rouge et le Noir, Madame de Rénal ne porte-t-elle pas des robes faites de tissus de Mulhouse ? Cet art alsacien est encore vivace aujourd'hui, et la nappe alsacienne en est l'un des éléments les plus marquants.

Qu'elle soit imprimée de motifs floraux, ornée de dessins conçus par Hansi ou encore simplement en kelsch, elle est un des éléments importants du patrimoine régional. On étudiera également le cas particulier du quilt amish. Wesserling située dans la Vallée de la Thur, après Thann, a été pendant plus de 200 ans le fleuron de l'industrie textile !

En 1762 débute la fabrication des premières Indiennes, des tissus imprimés, dans le château de Wesserling. Au début du XIXe siècle, la première entreprise textile d'Alsace se trouve à Wesserling. Les activités consistent en la filature, au tissage et à l'impression. Les tissus sont distribués sous la marque "Gros-Roman et Cie". Durant l'entre-deux-guerres, le secteur est racheté par Marcel Boussac. Un musée est dédié à ces années textiles et à ce lieu empreint d'histoire.

Un tissu traditionnel : le kelsch.

Le kelsch est sans doute le tissu le plus représentatif de l'Alsace, fabriqué essentiellement dans la région du Grand Ried, l'un des derniers artisans tisserands est à Muttersholtz. Tricolore - bleu, blanc et rouge -, rayée ou faite de carreaux, les pigments qui colorent l'étoffe sont d'origine végétale : le pastel à l'origine puis l'indigo pour le bleu et la garance pour le rouge.

Sur des tissus de lin ou de chanvre, les lignes et les carreaux s'entrecroisent et composent d'infinies variétés de motifs géométriques : carreaux bleus et lignes blanches, carreaux rouges et lignes blanches, carreaux blancs et lignes bleues, etc. Ce tissu, dont les pièces anciennes sont les plus recherchées, se décline en nappes, serviettes, linge de literie très apprécié par la ménagère alsacienne en raison de leur solidité et de leur caractère esthétique indéniable.

Le quilt amish ou patchwork.

À la fin du XVIIe siècle, quelques familles d'anabaptistes suisses - membre d'un des courants de la Réforme radicale -, persécutées dans leur pays Le chateau du girsberg route des carpes frites guide du tourisme du haut rhin alsaceviennent s'établir dans la vallée de Sainte-Marie-aux-Mines. Jacob Amann, appelé le Patriarche s'offusque du mode de vie et de la discipline de la communauté anabaptiste alsacienne.

Une nouvelle communauté, plus radicale dans ses croyances et ses applications pratiques, naîtra en 1693 : les Amish. La pratique religieuse des Amish repose sur une intense discipline et tend à une vie simple. Cette foi fondée sur une stricte observance de la vie de Jésus est régie par des préceptes comme le renoncement et l'espérance de l'au-delà.

C'est pour ne pas être soumis aux influences jugées dangereuses et néfastes du monde qu'ils ont très tôt décidé de vivre en communauté, séparés du reste des hommes. Ils ont su donner ses lettres de noblesses au quilt, un art fondé sur la récupération des étoffes jugées inutiles et ordinairement jetées - le lien avec cette communauté religieuse est alors évident : récupérer, ne pas jeter constitue un acte de foi.

Le nom de cet assemblage de tissus provient du terme anglo-saxon signifiant "piquer" - mettant ainsi en exergue le travail des femmes qui les fabriquent : il consiste en un assemblage de tissus piqués ou surpiqués.

À l'origine purement utilitaire, cette pratique est devenue un véritable art au fil du temps. Il est utilisé comme couverture ou dessus de lit, et se caractérise par des tissus provenant des vêtements aux teintes austères des Amish - les autres tissus imprimés et colorés étant jugés frivoles.

Ces assemblages géométriques de figures, carrés ou losanges, sont d'une grande beauté, et l'on peut admirer de très belles pièces chaque année au Carrefour européen du Patchwork de Sainte-Marie-aux-Mines.

Nos coups de coeur en Alsace

Hébergement :

Restauration :

Les dernières news touristiques

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour an Alsace avec nos partenaires

  • Séjour Randonnées en raquette en Alsace

    Pour partir à la découverte des coins les plus secrets des paysages d'Alsace de ses forêts, pour les amateurs de sports d’hiver et de petites stations familiales, le massif des Vosges vous attend. La raquette à neige en Alsace est une des activités hivernales de pleine nature par excellence. Juchez sur ces supports et munis de bâtons, vous voilà partis en balade à l’assaut des sommets enneigés du massif des Vosges pour ce séjour proposer à partir de :

    0,00€ TTC

Alsace tourisme Haut-Rhin visites Bas-Rhin visites