Les routes touristiques en France

Le patrimoine du Limousin

Les pratiques cultuelles liées à l'eau sont une des particularités du Limousin. La nature des sols étant propice au jaillissement des sources, celles-ci ont été l'objet de cultes et dotées de vertus curatives. On dénombre plusieurs centaines de ces bonnes fontaines (las bonas en occitan) dans la région. Les pratiques et coutumes populaires Lac de vassiviere routes touristiques de la haute vienne guide du tourisme du limousinattachées à ces sources remontent aux croyances gauloises, ayant été christianisées par la suite en raison de la persistance de la dévotion.

Selon la légende, chaque bonne fontaine à ses propres pouvoirs : ceux de guérir des maux du corps et de l'âme (estomac, rhumatismes, convulsions nerveuses, coliques, goutte...), de faire des miracles (mettre fin à la paralysie), de déclencher des phénomènes météorologiques (faire venir ou cesser la pluie) de protéger le bétail...ou encore plus spécifiquement de faire disparaître les maux de dents ou de s'occuper des choses de l'amour (mariage et fertilité). Selon la tradition, chaque d'entre elles a ses rites.

Dédiée à saint particulier, la fontaine est couverte ou entourée d'objets qui ne sont pas des offrandes mais destinés à renforcer l'action de la fontaine en créant un lien entre la personne et la source : pièce de monnaie jetée dans la source ou glissée dans une fente de la pierre, fleurs, cierges déposés, rubans ou tissus noués. Bien que l'on dise ces croyances révolues, ces bonnes fontaines restent bien ornées et sont l'objet de visites de la part des touristes, des curieux mais aussi des locaux.

Parmi ces bonnes fontaines, celles de Cussac sont parmi les plus connues de la région. Parfois abandonnées, livrées à la végétation et à l'usure du temps, ou découvertes par hasard au détour d'un champ ou de la forêt, certaines d'entre elles font aujourd'hui l'objet de restaurations de la part d'associations locales.

Patrimoine, monuments et sites touristiques du Limousin

Architecture militaire du Limousin

Les châteaux du Limousin portent la marque des nombreuses transformations qui se sont succédé depuis le Moyen Âge.

Château de Boussac  –  Creuse (23) : Le château de Boussac est célèbre pour avoir hébergé George Sand. Le château présente une riche collection de meubles anciens et accueille des expositions temporaires. Plus d’infos : Boussac

Château de Montbrun – Haute Vienne (87) : Ce château de Montbrun reconstruit au XVe siècle a conservé le majestueux donjon carré du XIIe siècle, unique témoin de la forteresse qui se dressait ici. A découvrir : le donjon, les écuries, les salles d’exposition. Plus d’infos : Tourisme Haute Vienne

Château de Bonneval – Haute Vienne (87) : Ce magnifique château de Bonneval du XIVe siècle présente une façade rectangulaire dont les 4 coins sont renforcés par d’imposantes tours rondes. A découvrir : la galerie des pages, les chambres du Pacha  et du roi Henri IV. Plus d’infos : site internet

Château de Rochechouart – Haute-Vienne (87) : Le château de Rochechouart présente une grande diversité architecturale qui, pourtant, ne nuit aucunement à l’harmonie de l’ensemble. Restauré à plusieurs reprises à partir du XIXe siècle, il abrite aujourd’hui le Musée départemental d’Art contemporain. A découvrir : la cour centrale, le musée et les expositions temporaires. Plus d’infos : site internet 

Château de Villemonteix – Creuse (23) : Le château de Villemonteix abrite une collection de tapisseries anciennes, des meubles d’époque ainsi que quelques pièces rares, telles que l'étonnant piano double. A découvrir : la collection de tapisseries, les aménagements extérieurs, le mobilier. Plus d’infos : site internet

Architecture religieuse du Limousin

Terre de passage, le Limousin est sillonné depuis la nuit des temps par les voyageurs, les marchands ou les pèlerins. Papes et rois s'y arrêtent, et les premiers troubadours y déclament. L'architecture est influencée par les lieux géologiques, si différents.

Depuis les abris-sous-roche, où s'abritaient les hommes préhistoriques en allant vers les habitations gauloises, les monuments romains jusqu'à des constructions plus contemporaines, les pierres qui parsèment l'ensemble de la région sont les témoins de constructions laissant des témoignages sur l'évolution d'un mode d'habitat, toutes Turenne plus beaux villages vue du village routes touristique de correze guide touristique du limousinconditions sociales confondues.

En altitude, les masses des églises trapues, les toitures de lauzes, la sculpture austère taillée dans un granit dur s'harmonisent avec un environnement couvert de forêts.

Dans le bas Limousin, qui bénéficie d'un climat plus tempéré, l'architecture est moins rude, moins fruste. Les échauguettes et les tourelles en poivrières des gentilhommières se marient avec bonheur au cœur d'une végétation harmonieuse.

L'évangélisation, dès les premiers siècles de notre ère, est effectuée par un nombre très important d'ermites, de saints et d'anachorètes qui bien souvent ont laissé leur nom là où ils ont vécu. Dans ces contrées, des bâtiments religieux sont construits et s'entourent petit à petit de villes. Saint-Yrieix fonde le monastère de Vigeois, Saint-Rodolphe de Turenne l'abbaye de Beaulieu, Meymac se bâtit sur l'ermitage de Saint-Mammacus.

Malheureusement, il ne reste rien de ces premières architectures. Des abbayes sont construites pourtant au cours des siècles suivants sur les ruines romaines. Le seul vestige de l'époque mérovingienne est le chapiteau de marbre qui ornait la basilique Saint-Martin de Brive. Seule la crypte d'Uzerche témoigne de la construction archaïque, avec son déambulatoire qui tourne autour du pilier central.

L'époque romane.

La grande époque de l'architecture limousine est l'époque romane. Le pape Urbain II vient en Limousin en 1095, prêcher la première croisade. Dès la fin du XIe siècle, les constructeurs s'inspirent du pays et non des régions limitrophes. Ils utilisent alors la pierre du pays : le granit. Des villes murées naissent. Les abbayes bénédictines sont très grandes, pour accueillir les très nombreux moines à loger.

On peut notamment citer l'abbatiale de Chambon-sur-Voueize, en Creuse, qui est l'un des plus vastes édifices de l'art roman avec ses 87 mètres de longueur. Les églises mineures ont différentes caractéristiques. Les chevets peuvent être implantés sur trois absides parallèles souvent communiquant entre elles par d'étroits passages  ; le chevet peut ne comprendre qu'une seule abside, les absides peuvent être tracées sur plan polygonal.

A la limite du massif gréseux de Brive, les églises peuvent être colorées. L'insécurité de l'époque est à l'origine de constructions fortifiées (avec fossés, tours...) et offrent des édifices de premier plan à l'image de l'église de Glénic.

Moutier d ahun ancienne abbaye romane xiv xveme routes touristiques de la creuse guide du tourisme du limousinL'ornement limousin est très sobre  : les moulurations cylindriques épousent le tracé des voussures des porches et des fenêtres, pour retomber sur des colonnettes dont les chapiteaux sont sans tailloir. La sculpture présente des monstres, des animaux fantastiques, des entrelacs végétaux et des scènes sacrées. L'art hispanique trouve quelques expressions dans ce pays placé sur les routes de pèlerinage. Il est à souligner que les clochers-murs sont une spécificité de la région.

Les nombreux trésors des églises sont riches en pièces d'orfèvrerie. Les pièces d'émaux sont incontestablement dues à l'œuvre des ateliers de Limoges. On note aussi les fresques magnifiques dans l'église de Sous-Parsat.

D'autres bâtisses ont un style totalement différent à l'image de la gare des Bénédictins à Limoges. Celle-ci témoigne de la présence du mouvement Art déco et symbolise l'influence des savoir-faire traditionnels de la région tels que la porcelaine ou l'émail. L'art contemporain trouve sa place en Limousin avec un centre sur l'île de Vassivière ainsi qu'à Meymac mais aussi des créations exposées comme cette nouveauté : le Nuage Rouge à La Souterraine en Creuse.

Le Limousin et la Creuse particulièrement, sont très reconnus pour leur technique de taille de pierre et le savoir-faire de leurs maçons, créant même une technique portant le nom de limousinage. Les maçons ont été très actifs à Paris jusqu'au XXe siècle œuvrant grandement à l'édification de monuments historiques français mondialement célèbres comme le Panthéon.

Martin Nadaud, député et ouvrier creusois a ainsi lancé cette fameuse phrase : " A Paris, quand le bâtiment va, tout va ". Les sculpteurs et autres tailleurs de pierre creusois ont participé à façonner le paysage de certains villages comme celui de Masgot avec ses 35 sculptures représentant animaux ou personnages célèbres et attirant chaque année de nombreux visiteurs.

Des édifices métalliques de choix arborent enfin la campagne limousine avec quelques viaducs dont ceux de la Tardes ou de Busseau-sur-Creuse. Ils attirent chaque année de nombreux visiteurs.

Les croix.

Le Limousin est un pays de croix, témoignage ancestral d'une forte dévotion chrétienne sur cette terre de tradition laïque depuis le XIXeme siècle. Croix de procession, croix de carrefour, croix de village, croix de mission, croix de chemin, croix de fontaines... elles sont généralement en granit, taillées et sculptées ; quelques-unes ont été volées ou cassés.

Aujourd'hui, des associations les entretiennent bénévolement pour conserver ce qu'elles considèrent comme un petit patrimoine local. On les croise parfois par hasard sur le chemin d'un sentier de randonnées ou au détour des ruelles d'un village. Parmi elles, citons la croix "fleurdelisée" du bourg de Chaumeil, située en bordure de la petite rue qui descend à la Maison de Pays des Monédières.

Nos coups de coeur dans le Limousin

Hébergement :

Restauration :

Les dernières news touristiques

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes :

  • Feux interdits (pas de barbecue)
  • Camping interdit
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. 

​Pensez boite à mégots !

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans les Pyrénées-Orientales avec nos partenaires

  • Clair Canigou Vernet-les-Bains (Pyrénées-Orientales-66)

    Au coeur du département des Pyrénées-Orientales, au pied du Canigou, Vernet-les-Bains constitue le point de départ idéal pour des circuits touristiques. Région riche en art roman, vous découvrirez avec plaisir l'abbaye de Saint Martin du Canigou et l'église Romane de Corneilla de Conflent. Entre les dédales des ruelles pavées du vieux village de Vernet-les-Bains et la cité de Villefranche de Conflent, vous profiterez de la quiétude de la vie au soleil de la Catalogne. Et pour les plus jeunes, le parc animalier de Casteil et les Grottes des Canalettes vous attendent !

    322,00€ TTC

Limousin Patrimoine Limousin tourisme