Parcours touristique du Parc naturel régional des Ardennes (08)

Le Parc naturel régional des Ardennes occupe la zone septentrionale du département de même nom. Destination de paysages majestueux mais aussi insolites. Au Nord des Ardennes, frontaliers avec la Belgique, règnent des paysages aussi inattendus qu’insolites…

Parc naturel regional des ardennes roches ardoisieres routes touristiques dans les ardennes guide du tourisme grand estTerritoire verdoyant, où se succèdent forêts, bocages, pelouses sèches, tourbières, escarpements rocheux et cours d'eau, le Parc naturel régional des Ardennes se prête à merveille pendant vos vacances à la pratique de loisirs de plein air, tels que la marche, le vélo, le VTT, l'équitation, la pêche et le canoë-kayak.

Les promeneurs et randonneurs pourront s'en donner à coeur joie en sillonnant les multiples sentiers balisés ou la superbe Voie Verte Trans-ArdennesDes activités nature pour découvrir des paysages enchanteurs pour ressentir la force de cette nature.

Sur le territoire du Parc naturel régional des Ardennes se conjuguent traditions et ambiance festive. Lors de la fête patronale, du mardi-gras, à la Saint-Eloi (fête des métallurgistes), la Sainte-Barbe (fête des ardoisiers) ou encore la Saint-Hubert (fête des chasseurs), de nombreuses fêtes et événements perdurent grâce à l’implication des communes et des associations.

Le premier week-end de juillet à Hargnies a lieu la fête du cheval (concours de débardage). Parmi tant d’autres, citons le festival Contrebande à Revin au mois de mai, qui plonge la ville, le temps d’un week-end, dans une atmosphère burlesque ou encore le festival Aymon folk, début août qui met à l’honneur les musiques traditionnelles, en particulier celtique.

Le parc naturel régional des Ardennes participe également au "Printemps des Légendes", festival de la féérie et du merveilleux qui se tient à Monthermé. A travers, des balades, des contes, des animations et de nombreux exposants, ce Festival propose deux jours au coeur des légendes ardennaises et du monde entier.

Découvrez le Parc naturel régional des Ardennes lors de vos escapades de vacances !

C’est pour valoriser ce patrimoine exceptionnel, développer durablement ce territoire et donner une image nouvelle des Ardennes grâce à un label de qualité, que les acteurs locaux se sont rassemblés afin de créer un Parc naturel régional.

Créé le 21 décembre 2011, 47e parc naturel régional de France, le parc naturel régional des Ardennes s'étend sur 116 000 hectares au nord-ouest du département des Ardennes, au nord de la Champagne-Ardenne.

Ce parc naturel régional des Ardennes couvre un territoire marqué tant par la tradition rurale : la vallée de la Meuse, plateau de Rocroi... que la tradition manufacturière : Nouzonville, métallurgie des villes situées le long de la Meuse.

Avec sa diversité inattendue de paysages, le parc naturel régional des Ardennes vous transporte à travers les âges géologiques, et vous fait découvrir les nombreuses ressources du territoire ardennais ou la richesse des patrimoines naturel et paysager.

Grâce au parc naturel régional des Ardennes, vous saurez tout de l'architecture remarquable du département de Ardennes : citadelle de Rocroi, églises fortifiées, Forts de Charlement et Condé, cour des Prés, châteaux médiévaux, maisons fortifiées…

Les hommes et femmes ont habité ses monts et vallées du parc naturel régional des Ardennes dès la préhistoire, y laissant dolmens et allées couvertes, telle l'allée couverte de Giraumont. Progressivement, les points névralgiques ont été fortifiés.

Les ruines du château de Hierges, du château de Montcornet, du château de Linchamps ou de la forteresse de Château-Regnauld témoignent de l'époque médiévale. La ferme du Maipas, située sur un mauvais passage de la route menant d'Aubenton à Mézières en est un autre témoignage. Aux XVIe et XVIIe siècles, la région reste exposée à des guerres intestines (guerres de religion, et Frondes) ainsi qu'aux incursions ennemies.

Des forteresses et des maisons fortes sont édifiées, densifiant le réseau défensif existant, telles le fort de Charlemont, la maison forte de Foisches, le château de la Cour des Prés à Rumigny, le château de Remilly-les-Pothées, le château de L'Échelle, etc...

Les habitants se protègent aussi par l'édification d'églises fortifiées, particulièrement en Thiérache ardennaise, à Cliron, Tournes, Signy-le-Petit, Fligny, Tarzy, Bossus-lès-Rumigny, Antheny, Flaignes, Hannappes, Prez, Liart, ou dans la vallée de la Meuse, comme l'église Saint-Léger de Monthermé.

Rocroi petite cite de caractere les routes touristiques dans les ardennes guide du tourisme grand estLes cités se fortifient, encouragées par le roi de France, et aidées par les meilleurs ingénieurs du royaume. Ainsi, le dispositif étoilé de Rocroi et l'urbanisme de la cité, avec son corps de garde, son arsenal, constituent un ensemble unique en France.

Enfin, vous pourrez pratiquer un tourisme vert, un tourisme de plein-air marqué par l'omniprésence de la forêt : balades, VTT, chasse et de l'eau : pêche, croisières, canoë, kayak, baignade. ​Vous découvrirez également la gastronomie, les savoir-faire, les légendes et les festivals qui font la vivacité et la fierté des Ardennais.

L'assiette gourmande du parc naturel régional des Ardennes

Le patrimoine du parc naturel régional des Ardennes possède encore d'autres facettes, dont un patrimoine culinaire. Ce sont les plats de poissons ou les plats de gibiers, à découvrir dans les auberges le long de la voie verte Trans-Ardennes.

Ou bien encore les plats complets de la vallée de la Meuse, caractéristiques d'une économie longtemps en autarcie, telles la cacasse à cul nu, ou la salade au lard ardennaise. Il faut suivre l'exemple de Georges Simenonnote, qui avait méticuleusement mené l'enquête sur la cuisine traditionnelle ardennaise, les petits restaurants et les tables de la vallée de la Meuse.

Il faut se rendre aussi au marché paysan de Renwez ou de Maubert-Fontaine, franchir la porte des fermes-auberges, apprécier les variétés locales d'arbres fruitiers et aller à la rencontre des divers éleveurs, tels ces éleveurs de dindon rouge des Ardennes à Auge et dans les environs.

Parc naturel regional des ardennes givet vallee de la meuse routes touristiques dans les ardennes guide du tourisme grand estRoutes touristiques en France vous propose de découvrir cette balade lors de vos vacances au parc naturel régional des Ardennes. Le Col du Loup et Bois des Hazelles : Randonnée sans fort dénivelé, ouverte à des marcheurs non chevronnés, Parcours sur des sentiers majoritairement en sous-bois. Beaux points de vue sur la Semoy et l'entrée de Hautes Rivières, sur le site de Robertsart, à l'aire de départ des parapentes.

Départ au Col du Loup, à l'intersection des routes D13 de Nouzonville et D131 de Thilay. Suivre la D13 au Nord-Est sur une centaine de mètres. Prendre le chemin à gauche qui s'enfonce en sous-bois.

A la fourche, prendre le chemin de droite (balisage Jaune). Au croisement, ignorer les chemins de gauche et de droite pour emprunter celui du milieu, actuellement enherbé car la zone vient d'être déboisée. Poursuivre au Nord-Est en ignorant les départs de sentier sur les côtés. Monter légèrement jusqu'à un croisement.

Poursuivre en face et, après une descente, arriver dans le creux du vallon d'un ru. Laisser le balisage Jaune partir à droite et prendre en face le chemin qui part au Nord (n° de coupe 21.14). A la fourche qui suit, prendre le chemin à peu près à courbe de niveau. Au croisement, continuer en face sur le chemin de coupe n°10.

Il s'infléchit vers la droite et, après une montée longeant un grillage, arriver aux abords de la route forestière "le Gros Chêne". Le Gros Chêne : équipement pour pique-nique. Après le passage des lignes à Haute Tension, sur le GR16, magnifique point de vue sur la Semoy et aires de de départs des parapentes à Robertsart.  Aire de pique-nique au croisement de la D13 avec les routes forestières du Petit Loup et des Grandes Hazelles.

Parc naturel regional des ardennes vallee de la meuse routes touristiques dans les ardennes guide du tourisme grand estPrendre à gauche (Nord-Ouest) le chemin de débardage, croiser un chemin perpendiculaire et, sur le haut, passer sous des lignes à haute tension. Descendre sous ces dernières pour tomber sur le GR16. Le prendre à droite (Est) en montée (balisage Blanc et Rouge). Passer au point de vue sur la Semoy (zone de départ de parapentes). Suivre encore le GR16 sur 250m environ, jusqu'à une bifurcation un peu avant le relais TV.

Quitter le GR16 et virer à droite à 90°. Repasser sous la ligne à haute tension, entrer en sous-bois. Le chemin nous conduit à quelques mètres au-dessus du Gros Chêne. Prendre à gauche (Sud) la Route Forestière du Petit Loup (empierrée). Traverser la D13 et prendre en face Route Forestière des Grandes Hazelles (macadam). Après un champ sur la droite, la route devient empierrée puis fait une légère courbe à droite.

Une centaine de mètres après la légère courbe, tourner à droite (Ouest) dans un chemin. Après 800m environ, ce chemin vire à droite. (11) Au croisement, ne pas poursuivre vers la route mais prendre le troisième chemin sur la gauche, avec une orientation initiale Sud-Ouest puis Ouest. Buter sur un chemin empierré à remonter à droite (Nord-Ouest). Aboutir à un croisement où la D13 est à 25m de distance sur la droite.

Ignorer la route D13, tourner à gauche et redescendre légèrement pour suivre ensuite le premier sentier à droite, un peu encombré. Franchir 2 barrières et couper à nouveau un chemin empierré. Le sentier aboutit sur la route départementale, face à celui emprunté à l'aller. Tourner à gauche pour rejoindre le parking.

Nos coups de coeur au Parc naturel régional des Ardennes

Hébergement :

Restauration :

Les dernières news touristiques

Deux réserves naturelles sont incluses dans le territoire du parc :

Les pelouses de la pointe de Givet : ces pelouses sèches sont d'anciens lieux de parcours des troupeaux, sur des terrains rocailleux et pentus, particulièrement intéressants d'un point de vue géologiques, caractéristiques du Givétien ;

La réserve naturelle de Vireux-Molhain : c'est un des gisements de fossiles les plus anciens de France.

Deux vergers conservatoires ont été créés par le parc régional, à Haybes, à proximité de la maison des randonnées, et à Liart, non loin de la ferme pédagogique.

Quarante variétés de pommes, poires, prunes et cerises ont été plantées, de la pomme petit croquet à la prune noberte simple, en passant par la poire de la chandeleur.

Préparez vos vacances au Parc naturel régional des Ardennes avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour au Parc naturel régional des Ardennes avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire